Astro52

Member
  • Content count

    490
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

191 Good

4 Followers

About Astro52

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    Pédagogie, sécurité routière, astronomie
  • Adress
    Reims (51)
  • Personal website
  • Instruments
    C8 EdgeHD CGEM, Atik 414ex
  1. Voilà, je suis arrivé à Limans près de la montagne de Lure après plus de 760km en 10h30. J'espère qu'elle va valoir le coup cette montagne !
  2. M101, c'est la saison

    J'aurais fait une ddp un peu plus forte et remonté le noir autour.
  3. M81&82

    La pollution lumineuse et la Lune peuvent en effet compliquer énormément la balance des couleurs sur un capteur couleur avec ce type de photos. Sur M82 le célèbre panache rouge relève largement du traitement exagéré, ou d'une combinaison de poses irréaliste avec différents filtres. Quand on essaye de faire un truc à peu près naturel, c'est très léger et plus d'aspect poussiéreux que rouge.
  4. Le dithering ça veut dire que tu décales ton cadre de quelques pixels à chaque pose. Comme ça après réalignement informatique, ta trame et tes pixels chauds ne tomberont pas à chaque fois à la même place. Et avec une moyenne itérée, les mauvais pixels seront mis en minorité partout où ils tombent et seront exclus de la moyenne rapidement.
  5. Messier 63 dans la douleur du 30/3

    Dans la douleur ? Tiens, je ne connaissais pas cette constellation. C'est dans l'hémisphère sud ? Sinon, elle est pas mal quand même, les zones sombres sont bien délimitées.
  6. Merci. J'ai découvert M83 en effet en préparant ma dernière sortie, et je me suis demandé si avec l'altitude, dans le sud de la France c'était envisageable ou pas. J'essaierai de lui mettre un petit coup de CCD pour voir le niveau de pollution à cette faible hauteur. Sur mon site champenois champêtre ça ne serait pas envisageable.
  7. Ca n'est pas aussi en fonction de la méthode d'empilement ? Les trainées peuvent suivre le dithering si on fait une moyenne arithmétique plutôt que kappa-sigma itérée.
  8. Mais pourquoi tu as déchainé toute ta puissance sur cette malheureuse étoile plutôt que sur un objet ?
  9. Dans les conditions actuelles, c'est déjà excellent.
  10. NGC4725 de cette nuit

    delamaresylvain : merci. En effet je suis en nomade, et avec une CGEM qui a un potentiellement un curieux problème d'électronique qui fait que l'autoguidage en déc par moment ne fait plus effet. Avec une AZ-EQ6 qui marche et en étant mieux protégé du vent, ça serait nettement plus simple. Cela étant, avec le nouveau setup au diviseur optique, c'est beaucoup moins galère qu'avant avec la lunette guide et le synguider. Il suffit de faire la mise en station, de visser tout le bloc CCD qui inclut le réducteur, et il n'y a plus qu'à brancher.
  11. Premières lumières du C8

    C'est un bon début en effet, à voir comment optimiser l'autoguidage qui est toujours une longue histoire. Sur M13 c'est pas mal, c'est le cadrage dans un SC classique qui marque l'amas plus que l'autoguidage. Dans d'autres régions les étoiles sont bonnes. Avec l'été, tu vas pouvoir reprendre M13 en le centrant et avec des poses plus courtes. Pour faire M13 j'ai descendu mon temps de pose à 15 secondes (tout en étant autoguidé) et j'ai sélectionné à la main seulement les 20% d'images les plus nettes.
  12. NGC4725 de cette nuit

    Merci à tous. ALAING : Merci ! J'espère que ton site échappe à la pollution lumineuse, car le bras extérieur est à un niveau où l'informatique risque de ne pas suffire si la pollution est trop importante. Jacques VAN DER MEER : En effet, entre l'autoguidage incertain en AD et le peu de signal, je ne savais pas ce que donneraient les données avant traitement. Il n'est pas facile de concilier une si faible luminosité et le renforcement des détails. Le fait d'empiler entre elles des finitions de différentes ddp aide un peu, car on peut mettre des ondelettes plus élevées sur les ddp plus faibles. Par rapport à ce que j'ai vu sur internet, ça ne me paraît pas si bon, mais par rapport à mes brutes le traitement relève plutôt de la bonne surprise. jejo : Le naturel c'est un choix en effet merci. Etienne : Ouais, en même temps pour l'avoir autrement que très faible, faut changer de catégorie, pour passer genre au télescope spatial par exemple. Il est tellement faible que sous Iris j'arrive même pas à chiffrer de combien il dépasse le fond de ciel, c'est noyé dans le bruit. Faudrait moyenner une zone pour avoir juste une petite idée de son éclat. Le bras extérieur est un peu bruité à mon goût, mon extrêmement difficile à faire apparaître quand on image à f/d 7,5. Bon ce soir, retour à la maison plus tôt que prévu, à cause des nuages qui n'étaient pas prévus. Juste le machin qui se forme et qui se tortille au mauvais endroit, à peine visible sur l'image satellite, mais bien présent au dessus de mon site d'observation. En plus je ne les ai vu arriver qu'au moment de commencer à imager quand tout était installé.
  13. Bonjour, Une troisième nuit consécutive dans la nature, après M66 et NGC5906, au tour de NGC4725. Ayant croisé plusieurs fois la belle sur internet, je ne me faisais pas trop de soucis, mais elle s'avère particulièrement capricieuse dans la vraie vie en raison de la faible luminosité de tout sauf le bulbe. Lien : http://astro52.com/photo/images/NGC4725-29-mars-2019.bmp Setup : C8 EdgeHD @ 1500mm de focale réelle (f/d=7,5) CGEM Atik 414ex Filtres LRVB Astronomik Autoguidage diviseur optique fin Orion et ASI224MC L : 31 x 5 minutes RVB : 6 x 200 secondes en binning 2x2 chacun total : 3h35 Traitement tout Iris
  14. Merci à tous ! Je n'ai pas eu le temps de répondre hier soir, le beau m'appelait encore.
  15. Bonjour, Deuxième nuit consécutive sur le terrain, avec encore beaucoup de vent, mais d'une direction qui a permis de m'abriter derrière un tas de gravas plutôt que derrière ma voiture, ce qui est plus protecteur. Une fois que l'objet a monté un peu j'ai pu descendre le temps de poses de l'autoguideur à 1 seconde, avec une bonne mise en station ça a pas mal marché, même si par moment la déc a cessé de répondre à PHD2 à nouveau. C'est probablement mon image la plus fine et la plus profonde à ce jour, avec 23 fois 10 minutes en L et un autoguidage décent. Je ne connais pas la magnitude limite, mais je devine que les 20 sont dépassés sans trop de soucis (si quelqu'un a une cartographie jusque 21 pour comparer). Setup : C8 EdgeHD @ 1500mm de focale réelle (f/d=7,5) CGEM Atik 414ex Filtres LRVB Astronomik Autoguidage diviseur optique fin Orion + ASI 224MC L : 23 x 10 minutes RV : 7 x 200 secondes en binning 2x2 chacun B : 6 x 200 secondes en binning 2x2 chacun Traitement tout Iris