Astro52

Member
  • Content count

    623
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

282 Excellent

3 Followers

About Astro52

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    Pédagogie, sécurité routière, astronomie
  • Adress
    Reims (51)
  • Personal website
  • Instruments
    C8 EdgeHD CGEM, Atik 414ex
  1. Merci à tous. Si le Maroc est accessible l'année prochaine je retesterai NGC6384 sans pollution lumineuse. Ca doit faire une différence car elle est très faible.
  2. Bonjour, Après deux nouvelles lunes confiné alors qu'il faisait beau, je me rattrape comme je peux. Mais au 18 mai à la latitude de mon site d'observation, la nuit astronomique ne dure plus que 3h00 avant de fondre comme peau de chagrin. Et malgré le beau temps annoncé, il a fallu renoncer au dernier moment à 2 sorties pour causes de voile nuageux de dernière minute. Il m'a donc manqué au moins une nuit pour mettre la couleur et rajouter des poses dans la capricieuse NGC6384. Le 15 mai le turbulence était très forte, le 19 mai elle était très faible pendant la première heure puis a augmenté un peu ensuite. NGC 5921 : http://astro52.com/photo/images/NGC5921-2020.bmp L : 14 x 7 minutes le 15 mai + 13 x 7 minutes le 19 mai ( 3h09 au total ) NGC 6384 : http://astro52.com/photo/images/NGC6384-2020.bmp L : 8 x 7 minutes le 15 mai + 9 x 7 minutes le 19 mai ( 1h59 au total ) Setup : C8 EdgeHD @ 1500mm de focale réelle CGEM Atik 414ex Filtre Astronomik L2 Autoguidage ASI224MC sur diviseur optique fin Orion Traitement Iris
  3. Bonjour, Après une nouvelle Lune bien frustrante où je n'ai pas pu sortir faire de galaxies à cause du confinement alors que pour une fois il faisait beau, j'ai sorti le télescope dans le jardin hier soir (ça on peut encore) pour retrouver la Lune. C'est vraiment la misère... Première sortie donc pour la barlow 1,5x achetée en prévision de Mars et de Royan... on où on en sera de la rénovation de la coupole en septembre... mystère. Et retour aux affaires de la 120MM à la connectique USB2 à l'agonie + filtre rouge du siècle dernier. Le point positif, c'est que la barlow 1,5x semble représenter le bon équilibre pour ma façon de faire en planétaire, une qualité d'image au pixel près. http://astro52.com/lune/4-avril-2020/tycho.JPG http://astro52.com/lune/4-avril-2020/platon.jpg http://astro52.com/lune/4-avril-2020/mare-imbrium.jpg http://astro52.com/lune/4-avril-2020/copernic.JPG http://astro52.com/lune/4-avril-2020/clavius.jpg http://astro52.com/lune/4-avril-2020/225826.JPG http://astro52.com/lune/4-avril-2020/223737.JPG Je suis content du résultat, ça correspond bien à ce que je cherchais à faire.
  4. En IR c'est un rebond, c'est pas la surface et l'atmosphère ?
  5. Newbie Voix lactée - traitement photo

    C'est peu concluant car sans flat le fond a un profil biscornu, et une grande partie de l'image n'est pas accessible à l'évaluation du fond. Donc le modèle polynomial a trop assombri le centre. Il y a aussi les étoiles qui sont bleues car avec la pollution le rouge a saturé avant les autres couleurs.
  6. Newbie Voix lactée - traitement photo

    Une image brute unique va vite se heurter au bruit dès qu'on va durcir le trait. Il faut empiler plusieurs image pour pouvoir ensuite appliquer des traitements qui vont faire ressortir les nébulosités. Mais dans un ciel aussi pollué, il faudrait aussi un flat pour équilibrer puis un traitement de type sub sky Iris. Je vais tenter ça avec Iris si j'arrive à ouvrir ton fichier.
  7. Pas mal. Ca couvre une énorme surface et on a quand même des détails.
  8. Comment tu fais pour mesurer le seeing ? La grosseur d'une étoile pourrait aussi s'expliquer par la monture.
  9. Très impressionnant...

    Question bête, mais il me semble que 550 km par rapport aux 12742 km de diamètre de la Terre, ça n'est pas énorme. Donc les satellites devraient réfléchir la lumière du Soleil surtout pendant les crépuscules, puis après le début de la nuit astronomique demeurer visible encore un peu dans des secteurs du ciel affectés par les poussières zodiacales... bref dans des espace-temps où on ne pratique pas d'activités astronomiques très poussées. Après il devrait faire nuit pour les satellites aussi ?
  10. Voilà, j'ai commandé la barlow et un petit filtre pas cher pour Vénus. Comme ça je vais retrouver mon échantillonnage d'avant mais en n'étant plus limité aux 30 fps de l'ancienne caméra.
  11. Ben oui dfremond c'est ce que tout le monde me dit, mais après avoir retourné Winjupos dans tous les sens, j'ai toujours ce problème là.
  12. Ok pour se passer de l'ADC si Mars est haute. Mais je l'ai acheté pour faire Mars à 18°, ce qui n'est pas très haut. Et je comptais mettre la barlow 2x pour être à 0,10"/pix. Or dans le bleu à 18° d'altitude avec 0,10"/pix... si tu regardes le graphique dans le bleu ça fait un paquet de pixels !
  13. Winjupos en couleur me sort 3 films mono (un par couleur), et quand je les empile sous AS le TIFF qui en sort a 255 niveaux de gris. Alors que sur mes archives de Mars le TIFF qui sort de AS a 32700 par couleur.
  14. La Mars de l'animation est faite sans barlow donc à 3550mm de focale au foyer du 14". L'avoir 50% plus grosse serait déjà excellent tout en gardant des poses courtes et des films assez courts pour se passer de Winjupos. Le suréchantillonnage rend les poses plus longues (sur Saturne c'est déjà un problème avec la 2x), donc moins de fréquence, et une image plus grosse, donc moins tolérante en rotation. Donc ça va rendre indispensable Winjupos, qui semble quand même être une partie du problème (au moins sur Jupiter).
  15. Oui donc il faudrait une 1,5x longue, ça rejoint aussi mon expérience avec les barlow achro. J'ai eu une barlow 2x courte sky optic sur mon ancien 200/800, et elle était inutilisable de chromatisme, tous les recoins brillants de la Lune étaient accompagnés carrément d'un arc-en-ciel. Du coup j'utilisais une barlow 2x hors d'âge et à moitié rouillée qui était vraiment très longue, et là aucun chromatisme visible sur le même instrument. Mais il faudra quand même que je me replonge dans les formats de fichiers et tout ce bordel. Car sur mes seules photos réussies l'image prétraitée TIFF est bien rouverte en 15 bits par Iris, alors qu'avec tout ce qui a fini à la poubelle après être passé par Winjupos notamment finissait en 8 bits après empilement, empêchant toute finition. Donc il faut que je retrouve d'où vient cette différence : le fait d'être passé en RAW ? la débayérisation ultérieure ? d'avoir décoché telle ou telle case ? Winjupos ? C'est quand même énervant.