jm-fluo

Soumis à modération
  • Content count

    4683
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5
  • Country

    France

Posts posted by jm-fluo


  1. il y a 10 minutes, STF8LZOS6 a dit :

    l y en a à la pelle des CROA comme celui là jm-fluo. Le doublet dans Platon que je voyais 20% du temps en visuel et un 300mm de bonne facture ailleurs ne le voyait pas du tout.

    Oui je veux dire que 4 caterlets dans platon avec une apo de 150 mm c'est pratiquement du 100%  du temps ;-


  2. Il y a 1 heure, Hyperfocale a dit :

    je cherche une monture mécanique, et purement mécanique, n'étant pas dérangé par la nécessité d'une mise en station par visée polaire, puis effectuer les calculs à reporter sur les cercles de coordonnées, ces cercles étant de qualité (grand diamètre, etc.), et non pas les versions actuelles, quand elles sont encore présentes, sur une monture Goto.

    Éventuellement, je pourrais aller jusqu'aux deux moteurs contrôlés par quartz, avec les raquettes de commandes et deux ou trois vitesse étalonnées (sidéral, lune...), à

    Tu n'as pas réagit sur mon set-up ?


  3. Il y a 3 heures, spectrahm a dit :

    Pour ne rien arranger, l'obstruction a aussi ses effets positifs, elle réduit le vignetage et elle accroît légèrement le pouvoir séparateur, qui peut être interprété comme du contraste par l'oeil. Simulation d'une étoile double défocalisée avec obstruction à 33% à gauche, et aucune obstruction à droite :

    Qui observe en mode défocalisé ? ;-)

    • Like 1

  4. Bonjour à tous

    Voilà un CROA

    «  Un autre C11 s’est trouvé nez-à-nez avec une le même apo Astro-Physics de 155 mm, cette fois sur la lune. Le C11 est plus lumineux, ce qui donne au premier abord une meilleure impression aux forts grossissements. Mais les images sont fades, alors qu’elles sont très contrastées et très piquées dans le réfracteur. Bon jusqu'à 280x sur le C11, ce qui est honorable. Néanmoins, les très fins détails sont immédiatement mieux visibles dans l’EDFS 155 mm que dans le C11. La rainure et les craterlets dans Ptolemaeus, les rainures dans Alphonsus et les minuscules craterlets dans les taches noires de ce craterlet, Rima Hadley … Les craterlets dans Archimedes sont réputés difficiles à détecter. On n’en voit pas, puis avec difficulté un seul dans le C11 ; dans l’apo il y en a par contre quatre ou cinq. Quatre craterlets sont visibles dans Plato dans les deux instruments, le double serré bien séparé, mais l’image est toujours plus nette et plus contrastée dans l’apo. »

    André VAN DER EST « ASTRO-TESTS – test du matériel d’observation de l’astronomie » Vuibert, juin 2008 p81

     

    Un CROA très intéressant qui pose la question de l’utilité de passer, au C11 quand on possède déjà une apo de 150 mm en observation lunaire ?

     

    Avez-vous d’autres expériences de ce genre à faire partager ?

     

    Merci

     

    NB : et là, la différence de diamètre entre les deux instruments n’est pas négligeable ;-)


  5. Le 30/10/2019 à 18:14, lyl a dit :

    Vixen faisait plutôt 80/910 il me semble, et probablement avec une combinaison de verre un peu meilleure pour le violet

    Ça me donne une super idée, je vais ressortir pour Noêl cette petite lunette qui n'a pas été en service depuis 20 ans je crois! Je vais ramener ma collection d'oculaires et la Bino pour refaire des observations avec. Elle sera montée sur la JP-Z. J'ai hâtes ;-)

    nb : j'ai un mois de dispo j'espère simplement que le temps sera de la partie !


  6. il y a 59 minutes, zirkel 2 a dit :

    Moins vrai quand l'écart en diamètre entre deux instruments est faible : Mak127 (obstrué/trajet lumineux indirect) vs 100 ED (non obstruée/trajet lumineux direct).

    Je suis d'accord avec toi, j'ai fait quelques calculs dans ce sens en p2 ;-)