Sébastien Lebouc

Member
  • Content count

    1867
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Sébastien Lebouc

  1. De 400 a 500 ou 600 ?

    des accidents, j'ai pas les stat'! ce qui est sûr c'est qu'à un moment du te fiches de savoir que tu es sur un gros scope, t'as qu'une envie, c'est de retoucher les pieds par terre, surtout sur un terrain irrégulier en pleine pampa...
  2. Grande protu du 25 juin 2020 au spectro

    quel courage! j'ai fait le crapaud à passer l'après midi à l'ombre... très belle image!
  3. De 400 a 500 ou 600 ?

    Sur un instrument à F7, tu peux t'en passer, c'est le télescope passe partout Sur un télescope de la vraie vie, tu peux éventuellement t'en passer sur...mercure, mars, jupiter sans ses satellites, saturne, uranus et neptune. Même Vénus est dégradée quand elle fait 60" d'arc.Pour le reste, à F3,6 voire 4, c'est indispensable, même avec des optiques parfaites.
  4. De 400 a 500 ou 600 ?

    Plus c'est long, plus il y a du porte à faux MAIS plus l'ouverture est faible et plus la tolérance à la collim est grande. Donc c'est kif kif. Entre 3,6 et 4, ça me parait compliqué de faire une différence en visuel, d'avoir une différence sur la tolérance en collimation. C'est quasi les mêmes! à la tiers ou demie marche d'escabeau près! 3,6-4, tu es dans la moyenne des T600...
  5. De 400 a 500 ou 600 ?

    Rolf, la vie est faite de compromis... Le 300, c'est un catadioptrique optimisé qui tient dans un tube de 350mm de diamètre par...950mm de long. Vraisemblablement 22kg, le miroir est épais en zerodur. Une NJP ou équivalent on est bon! Pas pire qu'un C14 (c'est dans le cahier des charges). le T600 à F7, c'est en newton, c"est une boutade pour bien faire comprendre que le telescope qui fait tout ne fait pas tout. Déjà que les T635 F5 des copains c'est flippant et que ça m'a motivé à faire un T700 à F3. Sur le papier, l'oculaire à 2,14m du sol tu te dis c'est du pipi de chat, mais quand tu es sur l'escabeau tu te dis "quoi? encore une marche pour aller mater un truc au zénit?"
  6. De 400 a 500 ou 600 ?

    Ben oui. le problème du FD est le même pour un réfracteur ou pour un réflecteur, qu'il soit de type newton ou cassegrain ou autre. Dans notre commerce de niche, autant il est facile de trouver des newtons de gros diamètre faiblement obstrué (le rapport diamètre du miroir par rapport à la distance nécessaire à la sortie du foyer du tube est très favorable aux gros, mon T736 à FD3 et également obstrué à 0,21), autant AUCUN constructeur n'a fait le choix de sortir un instrument réflecteur dit planétaire à moins de 0,2 d'obstruction... On se retrouve donc "facilement" avec de gros tubes peu obstrués mais très ouverts (donc non compatibles avec des oculaires planétaires sensus stricto, et donc perte de contraste et de définition). C'est bien pour ça que je suis en train de me faire un tube planétaire ouvert à 15 (F27 natif et correcteur réducteur), obstruction 0,16, champ plan, diffraction limitée sur un tiers de Lune, de l'UV à l'IR, pour du VISUEL (et imagerie, qui peut le plus peut le moins...). Je me limite pour le moment à d=300, car je possède le blank en zerodur, qu'il sera mis à demeure chez moi, mais ce sera avant tout un démonstrateur pour un éventuel T420mm à emmener à Lure, au mont Chiran ou au Restefond. Je ne réinvente rien: le plus gros diamètre transportable et mis en oeuvre avec le ratio plaisir/emmerdement qui va bien. La plus faible obstruction possible, d'où l'engouement pour les réfracteurs... Mais depuis peu pour moi, un FD élevé pour se simplifier l'accès à la haute résolution au niveau oculaire (avec en plus plus grande tolérance à la collim et sa variation sur les tubes mal foutus mécaniquement). C'est ça l'instrument planétaire (et nébuleuse planétaire)ultime. D'où ma préconisation pour un T600 à F7 pour notre camarade australien qui bénéficie de l'un des meilleurs sites mondial. Et je n'oppose pas CP et planétaire, mais comme la vie (et l'observation est faite de perception des nuances, CP = aussi nébuleuses planétaires à observer à très très fort grossissement, et planétaire= observation en grand champ diffraction limitée de la lune). j'espère qu'il n'a pas le vertige, sinon il faudra accepter de faire des compromis
  7. De 400 a 500 ou 600 ?

    Non! Mais entre un instrument à F3 et un instrument à F6 ou moins, quelle que soit sa formule optique, les lois de la géométrie sont implacables. A F3 (et c'est pas 3,3...), pour une image parfaite, il te faudra un correcteur performant de coma à X lentilles, elles mêmes recouvertes d'autant de traitement anti reflets. En "planétaire", je te l'accorde, il faut distinguer la lune des planètes, qui sont diffraction limitées sur leur faible diamètre apparent même à F3...pour la lune, c'est une autre histoire... Il y a un mois, je croyais (j'ai comme comme toi une grosse expérience, une lunette APO et un gros réfracteur diffraction limitée) qu'avec du matos et des moyens quasi illimités mais mal répartis j'étais au top. Et bien non, un instrument très peu ouvert en lunaire (qui peut donc se permettre d'être achromatique bien calé là où il faut) permettant l'usage d'oculaires SIMPLES (peu de lentilles, faible absorption globale) qui éclatent sans équivoque sur le même instrument un radian ou un pentax XW (ou nikon NAV qui étaient mes références). Alors ne me fait pas dire qu'une Achro explose une APO, qu'une lunette explose un télescope, mais qu'à diamètre égal, un FD long explose un FD court, ça oui, j'en suis désormais convaincu...
  8. De 400 a 500 ou 600 ?

    euh...en zone intertropicale, le zérodur aucun intérêt par rapport à la silice fondue ou quartz... Avec Moreau et Ndeprez ( et JY de Singapour????), on doit être les seuls officiellement déclarés sur le forum à avoir une expérience de l'astro métropolitaine et de la vie... INTERTROPICALE Prend le plus gros diamètre possible en silice fondue, et avec 2 mains droites et ton savoir faire, construis-toi le plus gros avec le meilleur ratio plaisir emmerdement... JP, j'admire ton obstination a sortir le meilleur de la vallée du Rhône (mon pire souvenir en 29 ans d'astro sur terre....Istres, plus jamais!!!), mais il y a une vie ailleurs, surtout entre +25° et -25° de latitude.................................................si si!!! Pour JD, je possède l'APO 130 FD6 de Moreau. Elle s'est faite royalement explosée sur une nuit lambda à l'instant T ( le truc rare en zone intertropicale...tellement c'est bon là bas quand on sait pas que ça existe depuis les latitudes tempérées...)sur la LUNE par une achro de 80mm FD 15 avec un oculaire de formule SIMPLE. Lumière, constraste et champ. Bref, l'APO est partie se rhabiller, avec son objectif 10x plus cher et son oculaire (planétaire, moins de lentilles que le Pentax 28...). On a comparé en 30 secondes les formules des 2 oculaires, celui qui avait le moins de lentille et de traitement était LOIN devant, test en aveugle...mais tube 2x plus long.... Bref, l'instrument... Et bien bon courage, il existe pas!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ah si! un T600 obstrué à 0,15 et à F7 à l'équateur hors saison des pluies je te laisse calculer la hauteur du PO par rapport au sol...et le nombre de marches dans le noir à escalader. et à l'équateur, avec moins de 5°C de différence entre le jour et la nuit, tu peux prendre un VULGAIRE borosilicate... la monture pour supporter le bazar? On est en 2020, altaz asservi par stellarcat et catalogue d'objet, voire argonavis australien, le must have. tu nous as toujours pas dit, tu es en ville, peux te déplacer? Avec tes 2 mains agiles et sans tour ni fraiseuse (moins de 1% de la population...), tu as toutes les cartes en main en exploitant les plans mis gracieusement à dispo par tonton Serge Vieillard. http://www.astrosurf.com/magnitude78/telescopes/T600-ACA/index.html
  9. De 400 a 500 ou 600 ?

    A un moment, pour prendre une "claque", l'instrument ultime polyvalent CP-planétaire n'existe pas... Pour le CP, faut du diamètre, un ciel noir et de la stabilité. Si tu es en nomade, bon courage pour aller observer au sommet d'un T600 ouvert à 5, M51 et M57 seront visibles avec un oculaire à 3m du sol. ça fait une belle échelle déjà. J'ai un T736, dans le cahier des charges, je ne voulais pas me retrouver à observer au niveau du second étage d'un batiment dans le noir. Mais du coup, ouvert à 3 et mis en oeuvre en 25 minutes (altaz goto, miroir quartz) le truc est un casse tête en planétaire visuel tellement il est restrictif en oculaire performant. j'ai eu la chance de vivre en zone intertropicale, sous un ciel super stable. J'aurai tendance à dire tu es en Australie, fonce! Es tu en ville, dois tu faire des km pour être dans le noir, vas tu y rester toute ta vie, budget illimité? Sans équivoque, un 400 est moins bien qu'un 500, lui même moins bien qu'un 600, lui même...etc. Chaque gap, à la louche, c'est le double en prix... J'ai pris un T700 UNIQUEMENT car c'est à mon sens le dernier scope transportable dans un véhicule standart, sans avoir à prendre un truc dédié à son usage, et à 1h de route de chez moi, j'ai accès à certains des meilleurs ciels du sud est de la France. Si pas bricoleur pour un sous avec impossibilité d'importation de structure, reste sur un T500 massif si tu es costaud. Sinon, je pense que tu peux plagier les telescope de magnitude 78 qui a sa franchise en nouvelle calédonie avec leur T600... Si tu es citadin, un T500 transportable et un bon tube planétaire (mewlon, newton dédié, cassegrain ou lunette) pour les planètes. Si tu es expat', et que tu vas rentrer un jour définitivement, je me focaliserai sur le ciel profond car tu ne reverras pas de sitôt le ciel austral dans un gros diamètre, pour les planètes, en étant patient leur apparition est quand même favorable depuis la France un certain nombre d'année par révolution... Et l'instrument pour la claque, c'est celui qui sert et sort souvent sans prise de choux... s'il est trop lourd, mal foutu, ni adapté pour du planétaire ou du CP, c'est l'échec garanti, il finira par rouiller avec son échelle sous une bache. J'ai adoré mon C14, tout en un sur un site imposé par le boulot. Depuis, j'ai dissocié, j'ai une lunette solaire pour le jour, la même pour les planètes depuis mon toit terrasse, un tube planétaire ultime en construction, et en période de nuit noire, le T736 est prêt à dégainer en 25 minutes...
  10. Comete C/2017 T2 PANSTARRS

    Très joli champ! A croire que sa trajectoire a été calculée au plus juste pour passer entre le plus possible de galaxies...
  11. Lzos 130/780 questions

    Markus a été plus rapide que ma réponse! les PO APM sont vraiment des tanks, qui valent vraiment les starlight instruments. Serge a mis les 2,5" sur sa lunette solaire de 260 et sur sa bino de 2 lunettes de 200mm. Quand on voit ce qu'on leur met en porte à faux avec des ralonges, des telecentriques, des daystar, des bino, franchement, rien a y redire. Même le mécano de 50 ans de métier n'y a pas trouvé à redire...
  12. Filtre Daystar H Alpha

    Et il ne faut pas négliger la qualité mécanique du tube: un porte oculaire de traviole, qui a du jeu dans le coulant, et ton filtre se retrouve rapidement non orthogonal à l'axe optique, et adieu l'accès à la bande halpha nominale...
  13. La comète, l'étoile et la galaxie....

    Chouette cette photo! cela a été avec les dentelles l'observation la plus marquante de la soirée. j'avais bien perçu que la galaxie avait une structure très irrégulière... Seb.
  14. La comète, l'étoile et la galaxie....

    très belle hier soir près de 2 jolies galaxies dans le même champ. Le 24, elle passe au large de M106
  15. Miroir fin de 3cm, 406 f3.8 pour un astrographe ?

    Un miroir de 400 neuf, avec une aluminure neuve de nos jours à 96% de réflection, avec un SAV c'est 3300€. Miroir ancien, sans bulletin de contrôle, qui va devoir nécessiter un jour une réaluminure à 440€, très fin, matière non connue, avec astig de pliure à devoir gérer= "cadeau" empoisonné...
  16. Quel instrument ?

    Penn parle de solfège, de mon coté j'évoque toujours la collimation comme accorder son instrument avant d'en jouer. N'importe quel virtuose ne sortira rien de bon si son instrument est désaccordé. Hormis une crise de nerf dans le noir la première fois, on ne risque rien en effet à tenter d'appréhender et améliorer sa collim...
  17. La comète, l'étoile et la galaxie....

    je la suis depuis son passage dans la girafe. Et très belle semaine de ciel clair lors du passage près de M81 M82. j'espère que Neowise sera à la hauteur. Et Lemmon a pas l'air dégueux non plus...
  18. La comète, l'étoile et la galaxie....

    oui, mais séparément
  19. La comète, l'étoile et la galaxie....

    Superbe cette comète, qui a en plus le bon gout de rester accessible et de passer près de tous les messier du coin!!!
  20. Aux Utilisateurs du Nexus DSC et Stellarcat

    je connais pas le nexus. En configuration altaz, si on ne donne pas à l'argo navis 2 points de référence, il ne peut indiquer à la monture sur quel modèle "équatorial" se référer. Sur équatorial et mis en station, un seul objet (soleil) lui permet de se mettre à l'heure et de travailler. A voir si il y a un mode parking et reprendre là où on en était.
  21. Charge utile monture.

    Les charges utiles données par les constructeurs ne prennent pas en compte les contrepoids. Elle pourra donc porter 10kg de lunette d'un coté, plus environ 10kg de contrepoids de l'autre coté!
  22. Quel instrument ?

    diamètre et équateur terrestre
  23. Quel instrument ?

    Norma, c'est devenu un défouloir ton post! Un mewlon, très bon choix! Dans ta contrée avec un peu d'humidité, pas de lame ou ménisque qui va te faire ch*** à s'embuer. Et pour la collim, à moins de le faire rouler à coup de pied depuis ta grange jusqu'au site d'observation... Sur mon C8 ivoirien, guyanais, libyen, djiboutien, tadjik, la collim était tellement mauvaise qu'entre 2 missions, je ne la refaisais pas, la collim. Ils ont tous été mangés, les moutons du champ d'à coté?!! Mais c'est vrai que c'est dommage d'avoir à prendre pour du visuel des télescopes dits planétaires aussi obstrués...
  24. Quel instrument ?

    je pense que Norma voulait dire trop long en focale et donc en longueur pour sa GP. j'exclurai le 200/800. Un instrument ouvert à 4, il faut des oculaires élaborés et si on cherche le contraste en visuel sur la lune, des oculaires simples travaillant à un F/D élevé sont un incontournable. Pour du visuel exclusif, c'est un peu dommage de s'orienter vers des tubes "à vocation planétaire" qui sont tous obstrué à plus de 25%... Lune+visuel=lunette ou reflecteur très peu obstrué. Reflecteur peu obstrué= long donc pas adapté à la GP. On retombe sur le réfracteur coudé...
  25. Quel instrument ?

    Pourtant la collimation est bien simple, tant qu'on sait par quel bout la prendre! Non, pas de Causse Noir pour moi cette année, je me suis déjà engagé sur autre chose.