beaudoin

Member
  • Content count

    982
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    France

Everything posted by beaudoin

  1. Bonjour, Un peu de ciel clair hier pour passer le tromblon de 110mm F/15 sur le grille du Roddier, avec ce que je pressens être le meilleur des deux Coutard. Filtre vert Continuum 540nm sur Arturus pour les images ci-dessous. Le rapport de Strehl, s'il est fiable, va faire plaisir à Myriam je pense J'ai plusieurs interrogations : - on voit l'influence des cales à 120° mais cela n'affecte pas le résultat ? - la forme "gondolée" des anneaux : j'ai l'impression que c'est AS3! qui fige la forme à partir de la meilleure image ? Ne vaut-il mieux pas un alignement plus simple, à l'ancienne sans morphing ? - en LB : alors que la collimation est excellente (dans les trois couleurs), il y a un désalignement quelque part qui fait exactement comme s'il y avait de la réfraction atmosphérique ou alors comme un ADC mal réglé dans la chaine : l'étoile est légèrement étirée du rouge au violet, dans une direction très précise (en diagonale). Les foyers rouge/vert/bleu sont bien dans le même plan, mais légèrement décalés sur une ligne. Mon pote d'OV m'a conseillé plusieurs manips (rotation du tube, du PO...), que je ferai dès que possible. Si quelqu'un a déjà eu ça et sait comment ça se règle, je suis preneur de toute info... Bref, voilà le test :
  2. C'est génial @rvuti9 ce que tu décris là !!! Est-ce que tu pourrais décrire la manip de réglage des cales avec les franges d'Young ? Comment est positionné l'objectif (vertical ?), comment il est éclairé (par devant ?) et où se forment les franges (sur écran éloigné ?) ? Franchement merci !!!
  3. Bingo, l'objectif avait un peu trop de jeu dans son barillet (plutôt la moitié de ce que je disais, mais quand même trop)... les axes optiques des deux lentilles ne devaient pas être confondus du coup et en calant tout ça le phénomène a disparu ! Y a plus qu'à refaire des mesures (une autre fois...). Mille mercis à tous les deux de votre réactivité et de votre aide !!!
  4. Bon j'ai examiné le barillet "maison", il y a un gros vide d'au moins 1/2 mm tout autour du doublet, si bien que ça peut donner jusqu'à 2mm d'écart entre les axes optiques des deux lentilles si l'une part en butée d'un côté et l'autre de l'autre... Ça semble une piste sérieuse non ? Je vais mettre des cales bien symétriques tout autour, j'espère que ça va résoudre le problème et que le Winroddier va exploser 😉
  5. Ok pour le désaxage... A voir comment corriger alors Pourtant y a pas beaucoup de place dans le barillet pour que ça flotte ! Arrêtez de penser que je confonds la réfraction atmosphérique avec un problème d'alignement optique qui tourne quand on tourne la lunette et qui se voit avec la même amplitude à 50° ou à 70° de hauteur, c'est vexant !!!
  6. Purée tu m'impressionnes ! Tu parles de marques pour localiser l'emplacement des cales ? Oui elles y sont, j'ai remis les cales aux bons endroits. Et l'orientation horaire d'une lentille par rapport à l'autre est indiquée aussi avec la fameuse flèche distinctive des Coutard Et les trois cales ont la même épaisseur. J Tout cela n'empêche effectivement pas les lentilles de glisser légèrement l'une par rapport à l'autre une fois dans le barillet, de tilter comme tu dis. Tu crois que ça vient seulement de là ? Bizarre quand même d'avoir le même effet avec les deux objectifs et de l'avoir toujours à l'identique avec plusieurs montages / démontages successifs. Bon, si tu dis qu'on progresse, moi ça me va ! J'ai quand même l'impression qu'il va falloir jouer sur l'épaisseur de la cale qui est dans la direction du phénomène. Ce n'est pas si compliqué après tout. Je double son épaisseur et je vois si le phénomène s'amplifie ou part dans l'autre sens... hein ?
  7. Non STF ce n'est pas de la réfraction, c'est constant et ça tourne quand je tourne le tube. Myriam, le barillet s'ouvre mais sa partie arrière est solidement fixée au tube. j'ai la même dispersion que je sois bien collimaté ou pas, ou bien que j'ai forcé la décollimation d'un côté ou de l'autre, et cela que l'étoile soit n'importe où dans l'oculaire. Cette dispersion est exactement la même avec les deux objectifs, alors que je ne l'avais pas à la première observation. Est-ce que l'orientation de l'objectif en angle horaire par rapport à l'axe optique est importante ? y a pas d'appairage avec un autre élément là pour le coup !!! Et je n'ai pas vu de repère dans le barillet demandant un positionnement selon une direction particulière. C'est dingue ce truc, avoir un objectif à 1/10.5 PTV et ne pas être capable de l'utiliser
  8. Oui STF8 mais après j'ai peur de faire buguer Winroddier si ça devient trop bon Déjà là mieux que 1/10 PTV... ouch !!! J'ai remis l'autre objectif Coutard, c'est ce que je pressentais, il est en retrait, à 1/6 PTV et 1/30 RMS. C'est marrant comme ça ce voyait à l'oeil qu'il n'était pas aussi bon (oui d'accord, pas de subjectif...). Et... lui aussi montre maintenant exactement le même léger décalage des foyer bleu/rouge dans le plan, exactement comme son frère jumeau à 1/10.5 PTV, ce qui n'était pas le cas à la première utilisation ! Je ne sais pas ce que j'ai touché sur la lunette, mais manifestement j'ai touché un truc !!! Je n'ai pas l'impression que cela puisse être les cales, pour avoir deux effets aussi identiques sur les deux objectifs différents... mais bon peut-être... Est-ce que quelqu'un saurait quelle manip involontaire j'ai pu faire pour transformer la lunette en un ADC fou ?
  9. Bon j'ai tout essayé, c'est vraiment au niveau de l'objectif que cette dispersion unidirectionnelle des couleurs se produit et la collimation n'y change rien. C'est un souci d'espacement dans le doublet dans une direction ? Alors pensant bien faire j'ai remplacé les anciennes cales qui étaient parties au démontage, il y avait un petit morceau de papier feutrine coincé entre la tranche du doublet et le barillet, je me suis dit que ce devait être du stock pour en refaire parce que l'aspect était exactement le même... Du coup j'ai refait 3 cales neuves, elles doivent avoir la même épaisseur, provenant du même morceau. Et puis vu l'absence aberration sphérique en monochromatique l'épaisseur doit être bonne... ?! Myriam, tu crois que je peux faire quoi de simple ? Je ne me vois pas démonter-remonter à chaque fois pour tester des ajouts des papier à cigarette...
  10. Merci Myriam de ton retour positif ! Je vais regarder de nouveau un peu ça ce soir en visuel. Fignoler avec du papier à cigarette ? Pffff il faut une patience infinie pour ça... NB : le barillet dispose de vis de réglage pour la collimation
  11. Bonjour, Une question de béotien en optique : le miroir et le ménisque sont-ils appairés sur les Mak en général et sur les Mak-Newton en particulier et que du coup une orientation privilégiée est nécessaire l'un par rapport à l'autre ? Merci pour toute information ! Emmanuel
  12. Merci de vos retours ! Je pensais que ce serait clairement oui ou clairement non... Pas si simple en fait ! Merci en tout cas !
  13. Bonjour, J'espère être dans la bonne rubrique... J'ai eu la chance de récupérer grâce à son fils la lunette d'un ancien fondu d'astronomie - Mr Doucet - qui ne voyait que par les belles optiques, surtout françaises. Il taillait ses miroirs (à lambda sur... beaucoup), mais pas les objectifs, et il faisait de la mécanique de façon extraordinaire (et pas que : ses dessins de planètes étaient incroyables !). Cette lunette mérite une seconde vie... Je l'ai testée sur le ciel, la figure de diffraction est très belle, le chromatisme bien contenu. Le doublet fait 110mm (115mm sans sa bague de serrage), pour une focale d'environ 1650mm. Je n'ai pas pesé le tube, mais ouch... ce n'est pas de l'alu vu le poids !!! Le chercheur et l'aspect massif font éventuellement penser à Secretan, mais aucune inscription nulle part, ni sur la tranche du doublet ni ailleurs. Afin de mieux la connaître, j'aurais bien aimé qu'un connaisseur me dise si cette lunette serait plutôt commerciale ou artisanale, au moins d'où pourrait venir son objectif. Il avait un oculaire Secretan par ailleurs, et même une crémaillère amusante avec tourelle (pour télescope)... Mais bon, ce n'est bien entendu pas une preuve de l'origine de la lunette ! Qu'en penseraient les connaisseurs ? Merci beaucoup de vos lumières ! Emmanuel
  14. Merci Oliver, super ! Et merci à ton ami Staffy. Dommage pour les documents, heureusement Myriam a manifestement bien modélisé les perf de cet objectif "planétaire". Donc un doublet à l'ancienne un peu exceptionnel manifestement par le faible nombre d'exemplaires et la qualité de fabrication...
  15. Myriam, encore merci pour tes modélisations si intéressantes, oui, le Roddier de ces littrow dès que la météo sera plus clémente. En attendant Je vous laisse échanger sur ce sujet passionnant et je suis la conversation d'un oeil !
  16. Merci de vos retours et de votre intérêt ! Myriam c'est Optique et Vision qui avait fait le Winroddier de la Traveler, je vais demander à Gilles la taille des pixels de la caméra utilisée pour pouvoir modifier les paramètres (il m'a donné les images brutes). Tu veux que je décoche les cosinus Astig + Coma, c'est bien ça ? Et je laisse tout le reste coché ?
  17. Merci Pierre-Jean, super on converge pour de bon ! Et un grand merci à ton ami de son retour si rapide. Donc une bien belle lunette artisanale acier/laiton avec un bel objectif Coutard dedans... Pas si mal !!! Myriam, l'étoile n'était pas Arcturus bien entendu (là le 1er anneau ne pose pas de problème de visibilité hihi) mais la petite étoile de magnitude 6 juste au sud. Le 1er anneau était difficilement visible dans l'EDT mais facile dans la Coutard. Comme indiqué au dessus, probable que ce soit juste une question d'aberration sphérique. Le rapport de Strehl de ma Traveler est de 0.977. Je pourrai redemander à Gilles la longueur d'onde si ce n'est pas en LB (à mon avis si)... cette lunette est une bombe au-dessus de tout soupçon. J'ai interverti les deux doublets et mis en place dans la lunette celui de l'ancien coro. Je n'ai pas encore testé ce dernier. Vu l'utilisation semi-pro du coro il n'est pas impossible que ce doublet soit meilleur que le premier. Je vous dirai tout cela, sans doute pas tout de suite vu la météo actuelle...
  18. Ah oui stf8, effectivement ! Bon, ce n'est ni un 250, ni un Zeiss, mais quand même.. alors quid d'un Coutard 110mm??? Fred, merci d'être passé ! Tu as raison, j'avais du mal à croire que la différence était due uniquement à l'aberration sphérique, mais c'est très possible. Comparatif à poursuivre sur l'anneau de la Lyre par exemple. Je vous dirai.
  19. JM, la différence était effectivement franche sur le 1er anneau de diffraction de l'étoile (le petit compagnon d'Arturus), nettement plus lumineux dans un cas que dans l'autre, je n'ai regardé que ça par manque de temps... J'avais une Barlow sur l'EDT er un Vixen Lanthanum 6mm pour atteindre des forts grossissement, contre juste un Clavé (10 et 8mm) sur la Coutard/Doucet. La différence de transmission sur la chaîne complète doit être nettement au-dessus de 10% du coup ! Probable également que les aberrations sphériques envoient un peu plus sur l'anneau...Je ferai un Winroddier du doublet, pour Myriam... En tout cas ce doublet achro tient la route !
  20. Bravo pour ce super boulot collectif !
  21. Merci pour ces mesures !!! D'après ce que tu me montres, d'après mes petites connaissances sur Mr Doucet et vu les specs similaires (sans oublier les traits, y compris celui horizontal), ton objectif et les miens sont des Coutard identiques...
  22. D'accord Myriam ! Bravo d'avoir probablement retrouvé la formule : je peux demander à en refaire un si je le casse On va voir si les ultra spécialistes d'instruments anciens connaissaient Doucet et s'ils en savent plus sur sa lunette et son coro ! Voire savoir qui aurait taillé leurs excellents objectifs ! (son père dit qu'il n'a jamais taillé de lentille...)
  23. Donc d'après vos doutes les fameux derniers 110 F/15 de Coutard n'étaient pas des littrow ? Astrocapel, toi qui en as un, il n'a pas cette formule optique ? C'est sûr que ce n'est pas Doucet qui l'a taillé et sûr aussi qu'il ne l'aurait pas pris chez un gars qui n'aurait pas fait de la perfection.... Cela ne donne certes pas le nom de celui-ci ^^ Moi je pense qu'au vu de ses connaissances c'est Myriam qui les a taillés et qu'elle n'ose pas le dire... !
  24. Ok très bien ! J'espère que l'on va y voir plus clair avec l'aide de Pierre-Jean et d'Oliver qui ont des contacts. Myriam, tu fais bien plus que des supputations, puisque si j'ai à peu près compris, nous serions bel et bien en présence d'une formule littrow (parfaitement symétrique ou non). Cela devrait quand même aider à retrouver le nom de l'opticien qui a taillé ces cailloux...
  25. Anciens oculaires

    Bonsoir, Je m'incruste du coup, pour participer avec ces oculaires "dernier cri"... Coulant 27mm. L'un d'eux est bien transparent, l'autre moins (ni le temps ni le courage pour l'instant de tenter de démonter et nettoyer). Origine sans doute plus facile à dire que celle du doublet de la lunette de mon post ??? Emmanuel