centauri

Member
  • Content count

    1192
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

369 Excellent

1 Follower

About centauri

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Adress
    astronome13@free.fr
  • Personal website
  • Instruments
    Refracteur 102 F15, 110 F17, T200, Myaucchi...et diverses bino

Recent Profile Visitors

3246 profile views
  1. Une question d'un ignorant des techniques photo : Dans une serie, qu'est ce qui empèche le logiciel d'exclure les photos "polluées" ? ce ne doit pas être tres difficile de determiner les quelles ont un trait... Autre chose, est ce qu'on peut pas s'amuser aussi, connaissant les éléments orbitaux des quelques centaines de sattelites de Starlink, à couper la CCD dès que le logiciel prévoit un passage ? Un tel systeme pourrait être transparent pour l'utilisateur...
  2. On est face à un problème nouveau où un individu seul (par l'intermédiaire de sa société) occasionne une gène mondiale. Malgré cela, seul le droit Américain est mis en cause (voir la traduction de jackbauer). Oui son projet n'aurait jamais dû être validé par je sais plus quel organisme Américain. Est ce que ça risque de changer quelque chose ? Rien n'est moins sûr. Car il ne faut pas croire que le droit Américain est comme le droit Français. En Amérique tout est possible pour ceux qui ont des $$$$$, pour les autres c'est un peu plus compliqué. Il y a un Droit International, et en particulier dans le domaine spatial. C'est de là qu'il faut prendre le problème. Tout porte à croire que rien n'a été prévu sur la gène visuelle, et pour cause ! Comment pouvait on anticiper qu'un mégalo allait polluer à ce point le ciel ? Donc c'est un cas de jurisprudence qui en train de naître. Ce qui veut dire que ça va laisser tout le temps à Elon Musk de placer ses 42000 satellites + tous les autres qui viendront se greffer dans d'autres projets à venir. En attendant il y a effectivement l'opinion publique à lever. C'est meme une condition de départ avant de faire bouger les Etats. Donc j'encourage vivement les astram à signer toutes les pétitions utiles qu'ils trouveront sur ce sujet.
  3. Vieille lulu

    Joli refracteur, Vu la longueur du tube + les 2 coulissants, on l'impression d'une focale inhabituellement longue. Les objectfis Steinheil avaient la particularité de toujours donner de très longues focales, contrairement aux classiques Fraunhofer. Puisque tu as démonté l'objectif, as tu noté si la lentille frontale était un verre negatif ? auquel cas ce serait une lunette Steinheil qui etait l'inventeur de ce type de doublet. Si j'ai bien compris le tube intérieur est en bois, c'est ça ?
  4. Il y a une vingtaine d'année, Takahashi avait produit une bino de 22x60 sur la base de 2 tubes FS60. Je ne sais pas ce qu'elle est devenue, on dirait que meme Google l'a oubliée ;-) Mais je suis sur que Bob s'en souvient !! C'etait un genre de proto mal fini qui souffrait (disait-on à l'époque) d'un defaut de parallélisme et d'un champs trop étroit. En tous cas on est preneurs de tes avancées.
  5. Archéoastronomie

    Oui j'avais bien compris iblack, mais ayant contribué, voire déclanché la polémique je voulais y répondre. Je pratique ce forum depuis de nombreuses années et je sais combien il est difficile à chacun de s'exprimer librement sans risquer de se prendre une volée de bois vert. On apprend jusqu'à la fin de sa vie à ne plus lutter contre l'EGO de l'autre, même sur AS Peut être maintenant pourrons-nous recentrer l'échange sur le sujet de départ ?
  6. Archéoastronomie

    Meme si j'ai parlé d'une erreur grossière, ça concernait un point très précis, et mon idée n'était surtout pas de dézinguer l'auteur sur AS. Les ouvrages de vulgarisation sur l'astronomie ancienne chinoise ne sont pas légion. Et même que je vais me l'offrir son bouquin
  7. Archéoastronomie

    Ok Huitzi, Complément d'info utile pour moi, car je n'ai lu que l'extrait... Donc "Origine est incertaine" dit l'auteur. OK. Pour la communauté scientifique internationale, elle est carrément fantoche. Il faut le savoir. ...enfin 900 ans avant ! C'est fou comme il difficile de déboulonner les idées reçues Le scientifique est trèèèèès frileux s'agissant de changer ses repères. Et c'est bien normal ! Pourtant c'est utile que ce soit dit ici, et si le lecteur retombe d'aventure sur cette info factuelle, il sera + enclin à changer d'avis... Toujours !
  8. Archéoastronomie

    Sur le travail historique de fond. J'ai été intéresse, moi aussi , par je bookin de J-M Bonnet-Bidaud, et j'ai lu l'extrait qui est proposé. Mais j'ai été surpris quand il dit partir des "plus lointaines traces dans la Chine archaïque" en citant la première Dynastie des Xia (-2100 à -1600), pour l'auteur il s'agit là d'un fait historique avéré. Or cette Dynastie n'est mentionnée que dans "Le Classiques des documents" . Ceci est un receuil Chinois de textes anciens, n'ayant pas valeur historique en tant que tel. Car il contient mythologie et légendes. Meme dans wikipedia on pose la question de l'existence des Xia... C'est une erreur grossière de la part de l'auteur. Prenons le travail datant de 1736 de Jean-Baptiste du Halde , historien français, jésuite. Il retrace, sur la base de documents primaires (ou de première instance, je ne sais pas comment les nommer), la succession des Empereurs ayant régné sur des périodes très antérieures à -2100. D'autant que les périodes décrites le sont de façon extrêmement détaillées et ne mentionnent pas les Xia. Il n'y a donc pas de raison de faire partir l'histoire de la Chine à -2100. Désolé ce n'est pas de l'astro à proprement dit... mais c'est ce n'est pas inintéressant de rechercher les erreurs d'Histoire.
  9. Qui fait du plate-solving sous linux ?

    En tous cas c'est celui qui est présent dans la distro astro Sinon il te reste Virtualbox avec vindoz
  10. Qui fait du plate-solving sous linux ?

    Chuis pas très calé dans ces process mais je crois que le soft qui va bien est IRAF (Image Reduction and Analysis Facility)
  11. Archéoastronomie

    Elle fut visible en plein jour durant 3 semaines. On peut supposer que seuls les poissons ne l'ont pas remarquée ;-) @dg2 Je suis d'accord pour dire qu'un travail d'historien n'a strictement rien à voir avec celui de l'amateur qui maitrise bien les moteurs de recherche. d'ailleurs je l'ai souligné plus haut : bien souvent les articles d'internet se recopient entre eux et n'apportent rien de plus sur le fond. Sur la recherche : étudier l'astronomie dans son environement, l'homme ses moyens, ses buts. Ou évaluer l'enrichissement que l'astronomie apporta à l'époque considérée. Je pense qu'on ne peut pas se limiter à l'un ou à l'autre, mais la nuance est interessante.
  12. Archéoastronomie

    pardon je voulais dire plus ancienne trace écrite sur l'astronomie
  13. Archéoastronomie

    Page 278 Yao qui se plaisait singulièrement à observer les astres, chargea deux habiles mathématiciens, l’un nommé Hi, et l’autre qui s’appelait Ho, d’examiner avec soin le cours de la lune et des astres, et de composer des instruments propres à ces sortes d’observations. Ce fut avec leur secours qu’il régla les douze mois lunaires, et qu’il rétablit les mois intercalaires, qui revenaient sept fois dans l’espace de 19 ans. C'est la plus ancienne trace (-2357). Avant l'Empeureur YAO, rien n'était enregistré. Il est vraisemblable que l'écriture chinoise n'était pas au point, mais ce n'est qu'une supposition de ma ma part.
  14. Archéoastronomie

    Je me permet de copier 2 pages de cet ouvrage qui me paraissent interessantes, en réponse à la demande de Huitzi. Elle décrivent les premières reflexions que l'homme a du se faire à la vue de la voute celeste. Nous sommes au 3ème millénaire av JC dans le croissant fertile, lorsque le sud de la région comprise entre le Tigre et l'Euphrate était sous controle des Sumériens.
  15. Archéoastronomie

    Pour compléter. Je lis que les Sumériens enregistraient sur des tablettes d'argile des images-symboles qu'ils associèrent aux sons. Datation : avant 3000 av JC. On ne parle pas de science, mais juste d'enregistrements des stocks de grains. On parle de 2000 signes représentant des syllabes. Comparativement la langue Egyptienne n'en avait que 732 jusqu'a l'époque du Moyen Empire, 1000 ans + tard. ref "Histoire mondiale des sciences" Colin Ronan