jean dijon

Member
  • Content count

    155
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

jean dijon last won the day on August 15 2018

jean dijon had the most liked content!

Community Reputation

214 Excellent

About jean dijon

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Hobbies
    planetes, ciel profond, optique
  • Personal website
  • Instruments
    T520mm, T310mm, T250mm,T200mm

Recent Profile Visitors

1186 profile views
  1. Bonjour, je vends un EOS 350D défiltré refiltré ( on peut toujours faire la mise au point avec l'autofocus) dans sa boite d'origine avec 2 batteries une carte compact flash sandisk ultra II 4Go ideal pour démarer l'astrophoto avec un APN. Ecran non rayé voici deux images realisées avec ce boitier au foyer d'un telescope et au foyer d'un téléobjectif envois par mondial relais inclus dans le prix.
  2. Saturne le 15 début soirée

    Bonsoir a tous et merci pour vos appréciation concernant mon image le calcul de la résolution max en fonction du seeing a été obtenu grace aux modèles de turbulence le résultat est donné dans la figure ci dessous: Oméga w est la resolution qui tend vers une limite independante du diametre D de l'optique, cette asymptote vaut en radian 1.27 lambda/ro ro est le parametre de Fried qui est en gros le plus grand diametre de l'optique D qui atteint sont pouvoir séparateur. Pouvoir separateur qui est de 1.22 lambda/D. Lorsque le diametre D augmente la resolution est de plus en plus controlée par la turbulence . La courbe Omega est la resolution en longue poses, la courbe Omega0 est la resolution en pose rapide, ce que l'on fait en planétaire , la courbe Omegam est l'angle moyen de déplacement de la tache focale. Le minimum de Omega0 donc la meilleure résolution est obtenue pour D/ro=3.7 donc si ro vaut 5cm le diametre optimum est de 185mm Par ailleurs ro varie avec l'angle zenithal z comme (cosz)^3/5 cf figure ci dessous on voit qu'à 20° de hauteur on perd un facteur 2 sur la résolution par rapport au zenith. ro est la valeur du parametre de Fried au zenith. Par ailleurs la probalilité d'avoir une bonne image (lucky imaging) décroit trés rapidement avec D/ro Donc dans un film video si je selectionne 10% des images il faut que ma probabilité d'avoir une bonne image soit de cet ordre de grandeur soir D/ro de l'odre de 5. En resumé: la meilleur résolution est obtenue autour de D/ro= 3.7 , la probabilité d'obtenir une bonne image est raisonable jusqu'a D/ro autour de 5 Dans les sites de plaines ro est autour de 4 à 5 cm avec la hauteur actuelle des planetes c'est plutot 3cm donc 20cm de diametre est deja largement suffisant. Avec 50 cm on a D/ro de l'ordre de 10 à 15 et si l'on se reporte à la courbe w0 je perds en resolution un facteur de l'ordre de 2! Donc pour l'instant j'ai interet à diaphragmer hors axe. Voila les raisons objectives de ce choix qui peux paraitre surprenant et j'ai comme le dit Elie , une qualité optique digne d'une apo de 200mm ! jean
  3. bino600

    Bonjour Eric trés beau travail, pour mesurer la focale si tu as une regle de mecanicien bien droite je te conseille d'utiliser des cales ou des forets. tu as en gros sur ta fleche pour R=295mm avec e =8.65 F=2515, avec e= 8.6 F=2529, avec e=8.55, F= 2544 je pense qu'une variation de 0.1mm sur la fleche se detecte sans ambiguité avec une cale donc du devrais connaitre ta focale à mieux de 50mm et de toute facon il faut que tu surveilles ta courbure et que tu l'ajustes au carbo 120. Avec un foret (neuf) de 8,5mm tu mesures en fait le diametre ou tu as le contact sur les bords du miroir et sur (le bout) du foret et tu calcules la focale. Bon courage jean
  4. Saturne le 15 début soirée

    Bonsoir wilexpel je diaphragme car vu la hauteur la turbulence est atroce au T500 et j'obtiens plutot moins bien. Il y a un optimum en diametre pour la résolution qui est de 3.7 fois le rayon de Fried aprés la résolution diminue et temps vers la résolution des longues poses. Chez moi le rayon de Fried ne doit pas dépasser 4 ou 5 cm. Donc avec cette periode de planetes basse c'est l'optimum que j'ai trouvé ( en plus contraste maximal car obstruction centrale nulle et pas de probleme de colimation) j'attends avec impatience la remontée de Mars en particulier l'année prochaine. jean
  5. Bonsoir, juste pour participer mon premier saturne de la saison en début de soirée turbulence un peu moins abominable que d'habitude T500 diaphragmé à 200mm hors axe ASI224 AS3 15% des images retenues R6 et photoshop il faudra que j'essaye astrosurface ! le 15-09-2019 à 18h56 TU bon ciel jean
  6. Binning cmos/ccd

    bonjour jean marc non tu ameliores toujours le RSB, les poses courtes ont un impact sur la résolution donc éventuellement sur le RSB mais cela n'a rien a voir avec le binning jean
  7. Binning cmos/ccd

    Bonjour, pour revenir à la question de Jean Marc concernant le binning et éviter la guerre CMOS versus CCD _Avec un CCD il y a un seul étage electronique de sortie et les charges sont transféreés ( d'ou le nom ) du pixel vers l'electronique de lecture, electronique identique pour tout les pixels. Avant l'étage de sortie il y a un registre qui récupere les charges et dans les CCD bien fait la capacité en electrons du registre de sortie est 4 fois plus grande que celle d'un pixel. On peut le faire technologiquement car ce registre est en dehors de la zone image et les "pixels" du registre peuvent etre plus gros. D'ou en binning CCD tu additionnes les charges et tu fais une seule lecture d'ou un rapport signal sur bruit de lecture de 4S/Bl , par ailleurs tu gagnes en dynamique un facteur 4 au détriment de la résolution qui perds un facteur 2 car ton pixel binné est deux fois plus gros. _Avec un CMOS il y a un ampli de sortie par pixel donc il n'y a aucun moyen d'additionner les charges des pixels voisin avant de les lires donc si tu fais du binning c'est fait dans une memoire et tu as 4 fois ton signal mais uniquement 2 fois le bruit de lecture car le buit s'additionne de façon quadratique (B^2)binning =4*(Bl^2) d'ou le bruit aprés binning qui vaut 2 fois le bruit de lecture et ton rapport signal sur bruit 4S/2Bl =2 S/Bl Donc contrairement à ce que beaucoup racconte ce n'est pas stupide de faire du binning avec un CMOS mais tu peux soit laisser l'electronique du systeme le faire et tu stockes des images 4 fois plus petites ce qui n'est pas ininteressant si tu faits des video soit le faire dans la memoire de l'ordinateur au moment du traitement. Aprés il faut voir que le bruit ce n'est pas que le bruit de lecture surtout en longue pose, ton bruit c'est le bruit de lecture + le bruit associé au courant noir plus le bruit de photons de ton fond de ciel + le bruit de quantification (plus fort pour les CMOS car il sont souvent en 12 bits) + pour les CMOS uniquement le bruit qui provient du fait que tu as un étage d'electronique par pixel et un bruit variable d'un pixel à l'autre d'ou la necessité de faire du shifting entre tes images sinon tu as en plus un bruit fixe . Donc chaque techno a ses avantages et ses inconvenients . Pour mon cas personnel les CMOS ont des pixels trop petis (longues focales) donc je fait du binning et je suis dans un site à forte polution lumineuse donc la dynamique sur 12 bits me limite plus qu'avec les CCD . Par contre grace à la video la facilité d'emplois est géniale. J'espére que ces quelques explications t'aideront. jean
  8. non pas uniquement la turbulence est un facteur clef dans tes images trés belles au demeurant les deux trois premieres peuvent provenir de sites lambda christian image 4 bénéficie d'un site ou la turbulence est entre 1.5" et 2" l'mage de serge provient d'un observatoire, turbulence sans doute inferieure à 1" si tu met un T1m dans un site avec 3" d'arc de turbulence tu n'auras pas ce résultat jean
  9. bonjour à tous, il y a interference dans le post entre la détectivité et la résolution que l'on peut esperer en longue pose. A part cela les remarques sont pertinentes. Le modele que j'ai posté calcule le RSB et donc en gros la détectivité du set up. La détectivité depends beaucoup de la turbulence et du fait que le diametre de l'optique à turbulence donnée ne joue pas du tout de facon simple. L'interet du model est de fixer les parametres ce qu'il est trés difficile de faire experimentalement d'ou l'impression de tourner en rond. En ce qui concerne le RSB les manips de Nathanaël sont parfaitement en accord avec le model La simulation dans les deux cas est ici: simulation T250.pdf le RSB25/RSB10 mesuré par Nathanael vaut 193/80= 2.42 le RSB du model vaut 193/80=2.53 soit 5% de difference attribuable au fond de ciel que je ne connais pas et à la sensibilité de la camera qui n'est pas celle du model. Donc là tout vas bien Pour la résolution le résultat parait contre intuitif en fait la comparaison se fait sur deux systemes optiques trés differents _en diaphragmant hors axe le systeme est optiquement parfait (le paracorr à F12 doit etre tres bon) _sans diaphragme, obstruction centrale + paracorr + qualité de l'optique (primaire plus secondaire) le systeme optique est bien moins bon pour donner une idée (c'est plus complexe) la largeur à mis hauteur de l'etoile peut s'ecrire sig^2=sig_turbu^2+sig_opt^2 cette largeur sera plus faible si sig_opt est inferieure pour le telescope diaphragmé hors axe que pour le telescope à pleine ouverture ce n'est pas qu'un probleme de rapport F/D c'est aussi un probleme de la qualité globale de l'optique (à grand F/D la qualité dans ce cas est bien meilleure) Ce raisonnement ne s'applique pas comme l'indique christian au passage du C8, C9, C11 car la qualité optique (obstruction...) est sensiblement constante et l'on gagne alors a augmenter le diametre à turbulence donnée, c'est ce que dit la theorie, mais on gagne bien moins que le gain en pouvoir séparateur théorique du télescope. Pour revenir à la discussion de départ à savoir qu'une (trés bonne) lunette fourni des images "sensiblement" équivalente à un telescope plus gros et bien la réponse est oui. Vaut il mieux une trés bonne lunette avec un capteur et des petits pixels(sur une trés bonne monture car l'écart type sur le guidage joue aussi) qu'un telescope beaucoup plus gros avec un capteur et des pixels plus gros, c'est une question de choix personnel. Le rapport S/B donc la détectivité sera meilleure avec le "gros" telescope. Au niveau résolution comme c'est la turbulence qui limite l'avantage du gros telescope en longue pose dans des sites lambda sera minime voir inexistante d'autant plus si la qualité optique du telescope est largement en deça par rapport à la lunette. Il est beaucoup plus difficile d'exploiter un gros telescope qu'une lunette on reviens à la philosophie de Colmic. Aprés je vous conseille de relire le chapitre 15 du texereau car le probleme n'est pas nouveau. La difference par rapport à cette époque c'est le capteur qui a fait gagner au moins 3 magnitudes par rapport à la photo et les lunettes APO optiquement parfaites avec des rapport F/D digne des télescopes. chapitre15.pdf jean
  10. Bonjour Natanaël, tu as raison sur le principe mais modéliser la FWHM de l'étoile en fonction du diametre de l'optique n'etais pas prévu dans le model initial. Pour le faire le parametre pertinent pour décrire la turbulence est le rayon de Fried je vais réflechir à la question. Je suis convaincu que les gros diametres ont de l'interet mais l'écart n'est pas monstrueux et maitriser l'aquisition est bien plus complexe (ce qui en fait l'interet aussi). D'ou les débats éternels. Sinon j'ai fait la simulation que tu proposes, bien sur c'est plus favorable pour le C11 mais je ne suis pas certain qu'il y ait un tel écart de seeing entre 100 et 300mm pour moi cela serait plutot le contraire! Sachant que le seeing dans le model integre aussi la qualité optique globale du systeme, les lunettes piquent bien. Le resultat : pour la lunette etoile de mag 19 à la limite (RSB=3) pour le C11 RSB de 10 simulation lunette C11_3 .pdf Merci au passage à zeubeu, j'ai corrigé la feuille, les simules précédentes étaient valable pour 5minutes de poses Colmic, voila les simules demandées: simulation C11 FSQ106.pdf le C11 a un RSB deux fois meilleur que la FSQ pour le model les pixels de 2.4µm sont un peu petits, tu améliores la detectivité (pas la finesse de l'image) avec des pixels de 3.5µm mais c'est sans doute aussi en parti à cause du seeing de 3" que j'ai pris, pour un seeing parfait tu gagnes un facteur 2 sur le RSB. jean
  11. bonjour, pour quantifier un peu les choses j'avais fait il y a un certain temps un model de detectivité de CCD qui tien compte de l'instrument du capteur du site la description du model est ici http://www.jeandijon.com/bruit%20CCD.htm j'ai fait tourné le model dans le cas qui t'interesse lunette 100mm versus C11 dans le cas ou tout est equivalent sauf la taille du capteur le resultat (rapport S/B en fonction de la magnitude) est là simulation lunette C11.pdf on voit que la detectivité (definie pour un rapport S/B de 3) du C11 est en gros meilleur de moins d'une magnitude par rapport à la lunette, c'est contre intuitif car le C11 reçoit 9 fois plus de lumiere à la louche. Maintenant si tu degrades un peux le seeing pour le C11 (qualité optique du reducteur comme le dit zeubeu) tu as l'equivalence entre la lunette et le C11 simulation lunette C11_2.pdf je joins le fichier excel qui permet de faire les calculs et de s'amuser avec les parametres (en particulier les parametres du capteur bruit reponse spectrale...) maglimite_CCD.xls Bon c'est un model mais c'est assez instructif et cela correspond assez bien à ce que j'observe chez moi et cela confirme bien ce qui se dit Si tu surechantillonne le C11 avec un capteur ayant des pixels de 4.5µm la lunette et le C11 sont strictement equivalents! l'approche de colmic en particulier est bien la bonne particulierement en nomade et se trouve parfaitement confirmé par le model. En ce qui concerne la finesse de l'image elle est gouvernée par le seing et l'echantillonage et il faut relire ce qu'en dit texereau. Le gros diametre sera superieur au petit par bonnes images comme le dit Natanaël mais l'ecart ne sera pas si impressionnant que cela. je suis d'accord avec ce que tu dit egalement donc meilleur RSB veut dire meilleur detectivité et magnitude limite plus elevée ce qui n'est pas toujours evident car on compare souvent des choux et des carottes (capteurs, echantillonage, seeing incluant la qualité du guidage, differents) jean
  12. Salut Pascal pour la bague d'adaptation du paracorr https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php?products_id=1114#zubehoer adaptation televue vers M48 1.1mm Je suis d'accord avec toi toute cette plomberie c'est penible jean
  13. Bonjour Pascal il y a cette bague qui pourait peut etre résoudre ton probleme https://www.astroshop.de/fr/tubes-d-extension/tube-allonge-baader-hypoerion-fine-tuning-anneau-28mm/p,8656 amicalement jean
  14. newton

    Bonjour, pour collimater un Newton tu peux lire ou relire le chapitre 14 du texereau chapitre14.pdf pour un telescope ouvert à 3.6 il faut décaler le secondaire pour avoir le champ de pleine lumiere le plus grand possible par exemple http://www.jeandijon.com/Reducteur ASA.htm http://serge.bertorello.free.fr/calculs/posplan.html#meilleur bon ciel jean
  15. M13 essai poses rapides

    Si si Lucien mon post c'est pour un milieux peri urbain: CCD versus CMOS (filtré LPR) car avec un bon ciel il n'y as pas de problemes les CMOS en pose de 30s voirs 60s marchent trés bien jean