jean dijon

Member
  • Content count

    124
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

jean dijon last won the day on August 15 2018

jean dijon had the most liked content!

Community Reputation

152 Good

About jean dijon

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Hobbies
    planetes, ciel profond, optique
  • Personal website
  • Instruments
    T520mm, T310mm, T250mm,T200mm

Recent Profile Visitors

884 profile views
  1. NGC 2841 mais pas que...

    Bonjour Nathanael magnifique image, la galaxie de face en haut à gauche est PGC26572 de mag 15 par contre ton image est symetrique N-S (ce n'est pas une rotation mais une symetrie) par rapport au ciel encore bravo jean
  2. j'ai modifié le fichier excel pour avoir une meilleur precision en ajoutant plus de termes à la serie. il faut que le parametre delta ne soit pas trop proche de 1 car la serie dans ce cas ne converge plus ou tres lentement si delta est proche de 1 en valeur absolue. Si tu refocalises comme dans plop tu suprimes l'influence du changement de rayon de courbure et tu ne gardes que les termes d'aberration spherique en r^4 ce qui est normal en reflexion. En transmission il y a au premier odre le changement de rayon de courbure qui modifie la combinaison optiques et les termes d'ordre superieur qui introduisent aussi une aberation spherique qui est 4 fois moindre que pour un miroir à cause du facteur du dephasage (n-1)e au lieux de 2e pour un miroir Il faudrait pour etre complet inclure aussi le facteur en x^4 dans oslo Pour la convergente se facteur est tres faible donc il y a juste un changement des rayons de courbure Pour la divergente en plus il y a l' apparition d'une asphericité sur la lentille 2.6 fois plus forte que pour la convergente Le nouveau fichier excel est ici deformation lentilles_lyl_rev.xls la convergente rajoute en plus du changement de courbure une aberration de 2*-10/4= -5nm la divergente 2*26/4=13nm l'ensemble des deux donc environ 8nm sur l'onde soit lambda/68 lyl pour etre exact il faudrais refaire la simulation Oslo avec les nouveaux rayons de courbure donnés par ce fichier mais cela ne changera rien par rapport au calcul et aux conclusions d'hier CPI-Z pour le cas du miroir j'ai fait la simulation dans la feuille lentille 2 deformation lentilles_lyl_rev2.xls la fleche est de 263nm et l'aberration aprés refocalisation de 21nm ce n'est pas si mal par rapport à plop jean
  3. Bonjour, CPI-Z que trouves tu comme fleche? dans ce cas avec plop peut etre que l'on peut verifier la coherence sur un cas moins attypique par exemple un rayon de courbure de -2000 pour une epaisseur centrale de 15mm et une face arriere plane (representatif d'un miroir) dans ces conditions je trouve 267nm de fleche que dit plop? j'ai pris 65.5MPa pour le module de young du pyrex cela ne doit pas changer beaucoup l'erreur de la feuille peut provienir à mon avis de la serie alternée des coefficients A2, A4, A6.. qu'il faut arreter au bon endroit en fonction de la precision cherchée ce que je n'ai pas fait je vais rajouter des termes dans le cas que tu proposes pour voir ce que cela donne Les résultats de la feuille de calcul n'etais pas si differents de ceux calculés par pascal me semble t'il jean
  4. Un T500 à f/2 ????

    Bonjour Marc j'utilise le reducteur ASA sur mon T500 à F5 depuis pas mal d'années cf http://www.jeandijon.com/Techniques_observation.htm j'en suis tres content mais je n'ai pas un seeing qui me permet de decendre en dessous de 2" d'arc donc j'utilise des pixels de 10µm. je ne suis pas convaincu que la qualité optique du correcteur te permette d'avoir des taches focales plus petites que 10µm environ ce qui est deux fois plus gros que ce que tu cherches, à mon avis le correcteur wynne est meilleur optiquement.tu peux binner les CMOS c'est ce que j'ai fait en Namibie avec l'ASI 1600 et un ritchey chretien de 3.2m de focale cf image ci desoous jean
  5. je propose de prendre les rayons de courbure données par lyl dans son fichier .len R1 +3840 R1 -579.04 epaisseur 25 R3 -580.35 R4 -2364 epaisseur 15 les resultats pour ma part sont dans le fichier que j'ai envoyé tout à l'heure deformation lentilles_lyl.xls fleche 1 204nm fleche 2 169nm jean
  6. je me suis trompé dans le .doc voila le bon fichier objectif lyl_2.doc sinon oui Pascal CO3 3 points d'appuis cela change tout il faut faire un support à 6 points ( beaucoup mieux et facile à faire ) CPI-Z le calcul est un calcul de plaque (pas de poutre 1D) avec une symetrie de revolution de toute facon voir mon message precedent la flexion ne joue pas optiquement (ce sont des lentilles pas des miroirs) jean
  7. Bonsoir à tous lyl j'ai fait le calcul optique avec la lentille flechie en utilisant ma feuille de calcul _les nouveaux rayons de courbure aprés flexion sont dans le fichier excel deformation lentilles_lyl _j'ai remplacé les rayons de courbure dans ton fichier oslo le nouveau fichier est joint 254mmF1476aPHM52LAM60_flex len le calcul pour moi ne montre aucune difference sensible tu analyseras en detail , il y a un peu moins d'aberation spherique. objectif lyl flex.bmp le resultat des deux simulations est dans objectif lyl.doc jean 254mm F1476a PHM52LAM60_flex.len deformation lentilles_lyl.xls
  8. Bonjour CPI-Z, h3 n'est pas l'épaisseur du bord, c'est l'épaisseur de la lame à face // qui est incluse dans la lentille. Donc pour la convergente c'est l'épaisseur du bord pour la divergente c'est l'epaisseur du centre moins la fleche de la face 4. Pour la divergente l'epaisseur de bord c'est h3-h1 jean
  9. j'ai rajouté un terme dans le developpement de la deformation c'est plus proche de la simulation mais la deformée pour la lentille divergente n'est plus juste un changement de courbure, elle se deforme plus au centre qu'au bord jean deformation lentilles_2.xls
  10. Bonjour, j'ai fait la feuille de calcul ci jointe j'ai utilisé les valeurs utilisées par pascal C03 pour la premiere lentille je trouve une fleche de 190nm ce qui colle tres bien. Pour la deuxieme lentille, il y a un desacord avec le calcul de pascal je trouve une fleche de 265nm que je ne m'explique pas j'ai peut etre rentré une valeur erronée. sinon CPI-Z au niveau de plop les 200nm sont liés aux appuis ce qui n'est pas tout à fait la meme chose que les simulations ou l'appuis est un anneau . Par ailleurs qu'elle est l'epaisseur que tu as prise pour la simulation de plop? Cela serait interessant de comprendre le pourquoi de l'écart entre le calcul analytique (excel) et la simulation par element fini dans le cas de la lentille divergente. Si vous avez des idées?? Sinon à partir des feuilles excel les nouveaux rayons de courbure sont calculés à la fin et les simulations optique de l'effet sur les aberations peuvent etre faites dans OSLO. Cela reste trés faible dans tout les cas. Je suis étonné des densité prochent de 4 pour les 2 verres jean deformation lentilles.xls
  11. Bonsoir, Gerard Lemaitre (le grand spécialiste français de l'observatoire de Marseille de la taille des lentilles et des miroirs sous contrainte) dans "astronomical optics and elasticity theory " donne les formules analytiques de la deformations d'une lentilles sous l'effet de la pression. L'objectif est de tailler des lentilles aspheriques par depression (ou surpression ) comme avec les lames correctices . En remplacant dans les formules la pression par la charge uniforme induite par le poids de la lentille il est possible de calculer pour chaque lentilles la flexion induite (formule 9.45 et associées du fichier pdf joint) par le poids de la lentilles et donc l'influence des flexions sur les 4 rayons de courbure des lentilles. En injectant les nouvelles courbures (voir les termes aspheriques d'ordre superieur donnés par lemaitre) dans oslo il est possible de voir l'effet sur la correction du doublet. Je n'ai pas le temps avant vendredi de faire une feuille Excel pour programmer ces formules mais je pense que cela permet de resoudre completement le probleme optique. Si vous voulez essayer cela serait interessant de comparer les resultats de ces formules avec la simulation numerique de Pascal C03. Par contre les 163nm de variation sur la fleche calculés par Pascal C03 induisent une variation de rayon de courbure dR/R=-de/e donc pour le rayon de 580mm du design de lyl on a e=125^2/2/580=13.5mm donc dR=1.6 10-5/1.35=1.2 10-5 R soit 7µm, le rayon passe donc de 579.04 à 578,97. j'espere que les tolerances de fabrication sur les rayons de courbure sont plus large que 10-5 car sinon c'est irrealisable (ou extremement couteux) les sphérometres classique ne decendent pas en dessous du µm. Donc je reste convaincu qu'il n'y a pas de problemes de flexion genant sur un tel objectif . Il serait interessant de voir jusqu'a quelle epaisseur on peut descendre avant que cela ne devienne genant. lyl dit mois si tu es interessée par la feuille de calcul excel et si cela vaut le coup que je me casse la tete. jean Lemaitre.pdf
  12. Bonjour lyl le depart de ton post là tu te fiches de moi , j'ai taillé des lames aspheriques par depression aussi je connais bien la deformation d'une lame à faces paralleles, avec 8mm d'epaisseur il faut 0.1 atmosphere soit à la louche 70kg sur une lame de 300 pour faire une fleche de 100µm ce qui te donne un rayon de courbure de 100m donc si tu prends tes lentilles des 250mm de diametre 15mm d'epaisseur à 25mm d'epaisseur tu vas trouver des fleches inferieur à 0.1µm sous le simple poids des lentilles. Donc une variation du rayon de courbure ridicule au regard des rayons de courbure de tes lentilles Non pour l'aspect theorique il s'agit d'une lentille et pas uniquement d'un dioptre donc la variation induite par la deformation se traduit comme tu le dit par une variation du rayon de courbure des deux faces (variation qui est ridicule) et par une variation eventuelle du chemin optique donc de l'epaisseur traversée d'ou le delta(n*e ) qui te permet de calculer le dephasage donc l'aberration induite par ta deformation. Ton calcul de spherochromatisme est bien gentil tu as vu les rayons de courbure que tu as mis on ne parles pas du tout de cela Tout ce que je voulais dire c'est qu'à mon avis (argumenté) il n'y a aucun probleme d'aberrations induite par la deformation sous leur poids des lentilles. Plop qui ne calcul que la deformation d'une surface et pas du chemin optique ne t'aideras pas beaucoup et risque juste de te faire aller vers des epaisseurs qui ne se justifient pas. Ne vois aucune agressivité dans mes propos mais un calcul en physique commence par une evaluation correcte des ordres de grandeurs Bonne journée et bonne simulation jean
  13. Bonsoir lyl pour une lentille ce qui compte s'est la variation de chemin optique donc de n*e donc pour une lentille c'est la variation d'epaisseur sur le trajet optique qui compte si tu fais flechir ta lentille, comme les deux surfaces se deforment de facon à peut pres identique (meme exactement si c'est une lame à face //) l'impact sur la tache focale est quasiment nul. Pour le voir tu fais varier les deux rayons de courbure de ta lentille simultanement et tu simules avec OSLO tu verras que cela n'a rien à voir avec les tolerances necessaires pour un miroir . Donc je pense que tes lentilles sont beaucoup trop epaisses ce qui dicte l'epaisseur de la lentille ce sont des considerations de fabrication pas de flexion lors de l'utilisation. jean
  14. M1 LRVB , LHaVB

    Bonjour Jerome en fait je n'ai pas fait l'assemblage couleur dans prism mais dans maxim DL (une vielle version) comme cela je peux regler le poids des diverses couches facilement Effectivement dans mon post je n'avais pas noté ce point, apres l'assemblage photochop. Je suis comme toi j'ai beaucoup de mal avec la couleur dans prism jean
  15. lune du 16 fevrier avec un peu de retard

    Merci pour vos commentaires polo0258 voici gassendi en plus doux dit moi si c'est mieux. castor78 pour la lune au T500 cela passe rarement chez moi mais si j'en ai des correctes je les posteraient promis Perso je prefere sinus iridium jean