jgricourt

Member
  • Content count

    570
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

116 Good

About jgricourt

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    Mes notes astro déjà plus de 1200 définitions sur 250 pages, des liens pour approfondir les notions, des ouvrages de références : ᗪIᑕOᗩᔕTᖇO
  • Adress
    Lyon
  • Instruments
    RFT

Recent Profile Visitors

3465 profile views
  1. Oui la collimation sera plus critique et lié au diamètre D de l'instrument, si l'on considère l'erreur FAE (focuser axial error, ici) responsable du tilt au niveau du plan focal celle ci devra au moins être réduite à FAE = 0.034D sans correcteur et à FAE = 0.0023D avec le TV Paracorr II soit un rapport de réduction 1 à 15 ! Plus question d'à peu près ici, c'est qu'il va falloir être un poil plus pointilleux et surtout pour de l'astrophoto. Il est également très important que l'axe optique passe par le centre du correcteur sinon il y aura aussi de la coma au centre du champ. Je rappel aussi que pour un tube court l'erreur PAE (primary axial error) qui est l'erreur la plus importante pour garantir une bonne collimation vaut : PAE = 0.005 (F/D)^3, elle croit donc avec le cube du rapport F/D de l'instrument donc à 3.3 cela devient très sensible aussi En conclusion il faut les bons outils pour atteindre ce niveau de précision et sinon collimation sur une étoile (bon courage !). Sinon pour ton problème der secondaire et comme suggéré par BL Lac plus haut demandes au fabricant de ton dobson il sera le plus même de t'aiguiller.
  2. Avis sur aspect aluminure

    Pourquoi tu penses ça Lyl ? Je ne critiquais pas MCM j'appuyais l'idée lancée par Norma que faire une aluminure n'était pas à confier à n'importe qui évidement que MCM est tout indiqué pour ce travail, Franck Grière ne dira pas le contraire
  3. Avis sur aspect aluminure

    Entièrement d'accord et d'ailleurs de grands opticiens comme Mike Lockwood aux Etats-Unis ne confierai l'aluminure de ses grands miroirs qu'à Ostahowski Optics un spécialiste de la question en Californie (je tiens cette info de Terry lui même), si vous voulez voir l'effet d'une aluminure ratée cela peut vous amener qu'à être prudent : http://www.loptics.com/articles/coatingrisk/coatingrisk.html
  4. J'ai des contacts en Roumanie je peux vous dire que là bas ils ne voient pas du tout la même chose que nous, beaucoup se préparent déjà à un plan d'évacuation car ils sont persuadés que Poutine traversera la frontière pour venir chez eux donc on est loin de la fin de l'histoire, Poutine n'a aucune issue de secours il sait déjà qu'il s'est fourré dans une impasse dont il ne pourra pas sortir vivant, c'est donc déjà la fuite en avant sans possibilité de retour arrière.
  5. Très beau, et tout ça avec un instrument de 254mm seulement, respect pour la performance
  6. Oculaires récents et moins récents : THE BOOK!

    Juste pour rebondir sur la résolution de nos yeux invoquée par Lyl en parlant des conditions d'Arnulf (0.7mm), tout ceci est vérifié que si l'observe en centrant le fin pinceau lumineux sortant de l'oculaire pil poil au centre de sa pupille autrement la résolution s'effondre passant de 1 à 8 pour un écart de 4mm (Campbell effect) et sur 1 mm de large c'est loin d'être évident de positionner sa pupille aussi précisément. Ici on ne parle que de fonction de transfert optique (le type d'études menées par Arnulf et consorts) il faudrait aussi prendre en compte le transfert du flux électrique via le réseau de neurones qui possède lui même une fonction de transfert propre (NTF = neural transfert function). Donc à 0.7mm on est encore surement loin de la réalité du terrain et des variations génétiques Sinon voilà comment vos yeux reproduisent une étoile (la PSF), on voit que ce n'est pas formidable dès que l'on est au dessus de 1mm et à partir de 3mm c'est franchement pas beau qui d'ailleurs voudrait d'une lunette ou d'un télescope avec une PSF pareille source : https://www.researchgate.net/publication/296695475_The_Limits_of_Visual_Resolution
  7. Étoiles dégueu ...

    Ca ressemble beaucoup au dernier cas de figure donc coma (pb collimation ou absence de correcteur) et astig vraisemblablement. source : https://www.lonelyspeck.com/a-practical-guide-to-lens-aberrations-and-the-lonely-speck-aberration-test
  8. TecoGAN, un open source étonnant...

    Je crois qu'il s'agit de ça dans ce logiciel : https://arxiv.org/pdf/1801.04590.pdf
  9. Si c'est en poste fixe alors car les Mewlon se decollimatent facilement au transport d'après JLD Autrement pourquoi ne pas recommander la série des Takahashi FC-100* ? C'est beaucoup moins cher que la TSA 120 et pas beaucoup moins capable non ?
  10. Collimation Catseye ou Ocal ou autre....

    Le Catseye est seulement une partie de la solution, utilisé seul tu ne collimatera pas ton instrument car en effet le Cat's Eye appelé chez le fabricant "Infinity XLKP" ne permet de réduire que l'erreur FAE = Focuser Alignement Error = le tilt au plan focal induisant un problème de focalisation dans l'axe, il faut utiliser aussi un oeilleton Cheshire le fameux "Black Cat" en parallèle afin de réduire également l'erreur PAE = Primary Axial Error = le shift au plan focal produisant de la coma dans l'axe. La procédure appelée "CDP" décrite par le fabricant (et abondamment commentées dans les forums US) est avant tout un processus itératif qui utilise les 2 outils en même temps ! Perso j'ai la valisette qui comprend le "XLKP", le "Black Cat" et le "Teletube", ce dernier permet de bien orienter le secondaire afin qu'il soit vu rond derrière le PO après on ne s'en sert que très rarement un fois ce réglage réalisé. La procédure une fois maitrisé ne prend que 2 min pour parfaire une collimation juste avant une sortie et c'est redoutable de précision. Toutefois comme Olivdeso l'a souligné la pastille de collimation doit être parfaitement centrée, la tolérance pour positionner la pastille: erreur max (mm) = 0.0034 D ou si usage d'un correcteur de coma TV Paracorr II alors la tolérance chute dramatiquement : erreur max (mm) = 0.0034/15 D ! Note : j'ai aussi la lampe rouge à clipser sur une branche de l'araignée pour collimater dans le noir c'est très pratique
  11. Cette histoire ça me rappelle un autre mythe celui du fluage du verre ...
  12. Appel aux " Cassegrain'istes " GSO !

    Universocean finalement plus du tout intéressé par le modèle SV ? Car celui ci est déjà sorti et il cartonne déjà au vu des premiers clichés planetaires (JLD et William) Les versions 6 et 8 GSO mêmes si un cran très en dessous bien sûr sont tentant aussi car super transportables, encore en stock et offerts pour un prix dérisoires.
  13. Infos sur Skyvision

    Justement vu que c'est de l'artisanat il y a peu voir pas du tout de stock car il fabriquent à la demande (commande), c'est pas comme si un conteneur en provenance de Chine venait à débarquer à Bordeaux pour remplir des entrepots ! Je te rejoins là dessus, les prix aussi même si il peuvent être justifié et qu'ils ont même tendance à s'envoler ces derniers temps c'est d'abord du matos qui s'adresse à un publique fortuné qui cherche un contact directe avec celui qui fabrique. De manière général je crois qu'il faudra être très patient avant que les instruments que l'on convoite redeviennent accessibles comme avant et il y aura du ménage dans l'offre avant c'est sûr !
  14. Phil la dernière image fracasse tout ce que j'ai vu sur la Lune je viens aussi de la mettre en fond d'écran de mon 27" ! Je viens de la comparer à d'autres clichés haute résolution que j'utilisais en fond d'écran, notamment des images de : William Pelissard, Therry Legault et de JP. Brahic et bien ... la tienne sort nettement du lot, notamment moins bruitée et mieux résolue !
  15. Et tu l'a précisé c'est aussi le début des ennuis Avec un secondaire trop petit les bords finirons par contribuer aussi à former l'image dans l'axe du champ sachant qu'au bord les secondaires ne sont pas parfait et pose certains problèmes : - les défauts de polissage des bords ``Rolled Off' => astigmatisme - le delta de température des bords qui déforme le miroir à cet endroit - des aluminures qui stressent le secondaire au bords justement - ne pas oublier le chanfrein qui lui au mieux diffuse la lumière - la collimation du secondaire laisse moins de marge pour éviter la contribution des bords à l'image dans l'axe Donc 25-30% c'est plus qu'acceptable car on voit passer régulièrement de magnifiques clichés planétaires avec ces obstructions sur SCT (31-40%), sur Cassegrain (23-30%), ou Dall Kirkham (27-47%) dont le fameux Mewlon 210 LE télescope planétaire par excellence quant à lui obstrué à 31% !