jgricourt

Member
  • Content count

    555
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

104 Good

About jgricourt

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    Mes notes astro déjà plus de 1200 définitions sur 250 pages, des liens pour approfondir les notions, des ouvrages de références : ᗪIᑕOᗩᔕTᖇO
  • Adress
    Lyon
  • Instruments
    RFT

Recent Profile Visitors

2974 profile views
  1. Et oui encore un nom de mon livre de chevet depuis 40 ans "La Revue des Constellations" qui disparait dans la nuit ...
  2. Site d'à côté...

    Pourquoi allez voir chez les autres ici on est pas bien ?
  3. Site d'à côté...

    Non Mosaïc 1.0
  4. Site d'à côté...

    Et moi qui naïvement pensait que c'était toujours le cas comme chez mes employeurs ... tiens ça me donne des idées Tu peux aussi tenter d'ouvrir une session de navigateur privée soit un onglet en mode privé et voir si tu as accès à WA (ce qui devrait être le cas)
  5. Traitement par PSF

    Attends ça viens de suite En fait juste une remarque les ondelettes ne reconstruisent rien du tout contrairement à la Déconvolution, ce traitement ne fait que rehausser les fréquence afin d'augmenter les contrastes on obtient d'ailleurs un résultat proche avec les fonctions "Sharpen" de Photoshop. Le filtre de Wiener est là pour ça ! Il est utilisé dans le logiciel pour tenir compte du bruit dans l'image numérique autrement la reconstruction ne serait vraiment pas belle à voir D'ailleurs cela me rappel le principe du filtre passe bas que l'on utilise dans un autre processus de reconstruction bien connu, je veux parler du DAC qui permet à partir d'un signal numérique échantillonné de retrouver le signal original. https://vincmazet.github.io/ftip/deconvolution.html Oui car le jour où l'on arrive à modéliser la turbulence en temps réelle on aura passé une autre étape dans le traitement d'image et Hubble pourra prendre sa retraite tranquille Pas exactement, à un front d'onde correspond un point image donc il y a autant de front d'onde que de points dans l'image et la PSF c'est autre chose, c'est la réponse de l'instrument à un signal contenant toutes les fréquence (un Dirac) autrement dit la fameuse courbe MTF qui n'est donc que la transformée de Fourier de la PSF. Il faut aussi bien distinguer les différentes PSF (parfois c'est pas clair dans ce que je lis) La PSF théorique = celle obtenue au passage d'une ouverture circulaire éventuellement obstruée selon la formule optique de l'instrument, celle ci est bien calculée La PSF pratique = contient la précédente mais en plus tiens compte les défauts de l'optique utilisées : aberration sphérique, astigmatisme etc ... La PSF réelle = contient la précédente mais cette fois ci elle est ballotée par la turbulence
  6. Traitement par PSF

    Merci Pyrophorus pour toutes ces explications claires et ta pédagogie sans faille ! Cela m'a conforté dans ce que j'avais vu en traitement du signal il y a un paquet d'années déjà, ces techniques ne sont certes pas si nouvelles que ça et cela n'enlève rien aux résultats intéressant obtenu ici. Tu fais bien de le souligner il ne faut pas oublier qu'il n'y a rien de magique en matière de traitement d'image même si les algorithmes implémentés dans les logiciels semblent parfois être tout droit tirés d'un grimoire de recettes de sorciers de l'imagerie De manière générale l'info qui n'est pas contenue dans l'image est peut être perdue à jamais ou alors elle est peut être contenue indirectement dans la PSF (l'image de la Dirac = courbe de réponse sur toutes les fréquences) puisque cette même PSF donne le mode d'emploi par déconvolution pour défaire les défauts de l'image globale afin de retrouver la source originale. Cependant la PSF est elle même une image statique permettant de déduire la MTF de l'instrument donc dans ce cas on ne tiendra compte que des aberrations systématiques introduites par l'optique de l'instrument mais pas de la turbulence atmosphérique qui elle est complètement dynamique (temporelle) et imprévisible évidement en augmentant la fréquence d'acquisition on parvient quand même à la minimiser ouf ! Je suis d'accord aussi la théorie ne parle que de signaux continus et ici en numérisant les images on est pas parfaitement dans le cadre de cette théorie de reconstruction, tout comme on invoque souvent le sacro saint principe du théorème de Nyquist Shannon pour choisir son échantillonnage alors qu'à la base en astrophoto on ne se base que sur des capteurs déjà atrocement pixélisés et non analogiques comme on devrait pour justement trouver le bon échantillonnage pour les numériser ... bref ça se mord la queue, il faut à mon avis rester prudent lorsqu'on veut mettre en pratique certaines théories du traitement du signal. Toutefois il faut quand même continuer à essayer même si la démarche peut paraître parfois empirique, c'est pas grave on cherchera la théorie plus tard ce qui compte c'est le résultat
  7. Neptune, 22 et 23 septembre, très bon seeing

    On devine quelques nuances c'est incroyable compte tenue de la dimension du disque !
  8. Le parachute d'Andromède, J014709+463037

    Impressionnant on est pas sur un 600mm avec optique de compète là mais bien sur un 300mm que tu maitrises à la perfection pour résoudre complètement cet objet énigmatique ! Bravo on en redemande, j'espère que tu as déjà en tête ton prochain challenge
  9. Ah encore le fameux buffer overflow mais c'est pas si grave que ça, des appareils Canon il n'y en a pas à tous les coins de rue, cela ne représente aucun intérêt pour des hackers, il suffit donc d'attendre tranquillement le prochain firmware
  10. Tarif C14 occasion ?

    A chaque fois que je poste une annonce sur LBC les 5 premiers messages de sollicitation qui arrivent en général dans les 5 min après avoir posté l'annonce sont des arnaques il faudra s'y habituer je crois à moins que LBC mette en place un système de vendeurs "certifiés".
  11. Est ce qu'il y a une correction dioptrique dessus ? Car depuis quelques années je n'arrive plus à utiliser de point rouge, cela me fait un gros pâté en plein milieu du champ !
  12. Présentation et conseils achat Dobson

    100% d'accord mais pour le planétaire car autrement les Naglers sont bien sympa pour le ciel profond quant aux Pentax à partir du 10mm et moins sont les plus neutres que j'ai eu et procures une excellente résolution (vraiment pas grave pour les 2° survendu) je ne sais pas à part le Delos (que j'ai eu aussi) si on arrive au même niveau avec d'autres marque/modèles d'oculaires sur Newton court. Evidement tout ceci ne vaut que si l'on utilise TV Paracorr, si la collimation est parfaite et que les miroirs sont acclimatés. Les ES à chaque fois que j'en avais acheté pour essayer je les ai revendu rapidement.
  13. Présentation et conseils achat Dobson

    Le 32 et le 20 sont trop proches, le 32 donnera une pupille de 7mm ce qui est peut être beaucoup pour un ciel moyen mais sur un excellent ciel c'est top. Les APM Flatfield ont trop peu de champ 65° pour partir sur les plus gros grossissements (le 8 et 5) car tu n'as pas le suivi motorisé, mieux vaut rester en 80°+ sur ces focales courtes. Idéalement un TV Ethos (100°) serait le bienvenu sur une telle machine ! Tu verra peut être que tu n'a pas besoin d'avoir autant d'oculaires parfois un seul est utile pour le ciel profond, les autres sont plus utilisés occasionnellement pour le planétaire ou grossir les petites nébuleuses PN bien lumineuses.
  14. Présentation et conseils achat Dobson

    Voir une fois dans un 600 pour l'expérience pourquoi pas mais on peux aussi comprendre que l'on ne pratique pas de la même manière en club ou tout seul avec son propre instrument le soir à l'improviste dans son jardin, je lui recommande malgré les dernières interventions de poursuivre son idée de faire l'acquisition d'un instrument, il en apprendra également beaucoup en pratiquant seul les moments où il l'aura choisi et cela sans contraintes. Et puis j'imagine qu'au club on ne fait pas qu'observer le ciel non plus
  15. Présentation et conseils achat Dobson

    On ne connait pas ton budget donc on peut te proposer de l'artisanal top niveau et justement à côté de chez toi (enfin tout est relatif) et quitte à payer des taxes, il y a Peter Read de SDM un artisan australien très connu et reconnu, il livre partout dans le monde : http://www.sdmtelescopes.com.au après il faut voir les options et les délais. Tout comme le font certains artisans de chez nous tu peux aussi voir que chaque télescope sortis de l'atelier a sa propre galerie de photos.