jgricourt

Membre
  • Compteur de contenus

    434
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

17 Neutre

À propos de jgricourt

  • Rang
    Membre actif
  1. Avis telescope sud dobson et mirroir Astroreflect

    Comme souligné le barillet est un barillet simple en bois, j'avais eu cette réponse de la part de Didier lorsque je propectais une structure pour un dobson de 400mm. Ce choix de design va l'encontre de ce que font tous les autres constructeurs artisan qui eux réalisent des barillets à triangles de flottaison ou astatique et non sans raison. Un 400mm d'artisan n'est pas un petit 200mm chinois en terme de poids et de contraintes et la réalisation du barillet est le point sensible de la structure perso ce que propose SD serait clairement un frein pour moi malgré d'autres qualités. ASTRO REFLECT est très recent sur le marché, difficile de savoir ce que celà vaut réallement les bulletins de controle ne sont pas indépendants donc sans valeur objective au pire ce sont des miroir de qualité chinoise mais c'est surement un peu au dessus et donc en rapport avec le prix demandé.
  2. Un réfracteur français ?

    Ca fait référence à quelle propriété le mot "mimétique" ici ? Une "Lap machine" ça sert à quoi ? Désolé je suis pas un pro mais je suis néanmoins très intéressé par tout ce que tu dit ici
  3. Un réfracteur français ?

    Je ne sais pas quel deal est conclu avec les usines chinoises mais l'histoire montre qu'il y a de nombreux cas de figure de produits qui ont d'abord été développé des boites occidentales et qui se retrouvent ensuite déclinés sous différentes marques. J'imagine que le scénario pourrait être le suivant : 1. Initialement la R&D réalisée dans une boite occidentale (US, allemande etc ...) 2. Un deal est conclu avec l'un des 2 usines chinoises capable de produire l'instrument 3. La boite occidentale met officiellement l'instrument sur le marché et commence à vendre sous exclusivité 4. Après quelques années l'usine chinoise proposent à d'autres boites occidentales de produire le même instrument en changeant les optiques ou la couleur du tube 5. On se retrouve ensuite avec de nombreux "clones" du même instrument de base sur le marché Il semble que c'est cela qui s'est produit pour les jumelles APM et bien d'autres instruments auparavant ... c'est mon impression si d'autres en savent plus que moi n'hésitez pas
  4. Mars ça repart...!

    J'ai fui Versailles pour échapper à la grisaille ben Lyon c'est effectivement pas mieux du moins cette année, allez on y croit encore d'autant que j'attends un nouveau dobson Pour revenir au sujet je n'ai jamais vu autant de détail sur Mars c'est impressionnant ce que tu fais !
  5. J'ai déjà eu le Pentax XO (revendu depuis) juste par curiosité vue les éloges qui lui étaient réservé à l'époque de sa sortie. Au finale c'est comme tout ces oculaires très inconfortables où il faut littéralement coller son iris sur la lentille pour arriver péniblement à voir le champ ridicule de 30 ou 40° qu'est capable de produire ce type d'oculaire et puis l'image n'est pas franchement transcendante. Visuellement un simple Plossle ou un Pentax XW fera mieux à tous les niveaux, je ne parle pas des courbes théoriques MTF et autres mais sur le terrain dans des conditions un peu éloignée du labo de mesures Donc ces TMB c'est plus un truc pour collectionneur comme les ZAO ou les Brandon d'ailleurs on ne les vend qu'en lot complet dans leur étui d'origine cela leur confère plus de valeur.
  6. echantillonnage

    @lyl Oui on parle bien de signal numérisé et il faut effectivement prendre en compte le bruit introduit par la numérisation car ce dernier va fatalement ajouter des fréquences bien plus élevées que la fréquence max contenu dans le signal Je vais me documenter pour trouver une relation avec le SNR, je sais déjà que c'est dépendant du signal, par exemple on le modélise bien avec une sinusoïde ou une distribution normale à l’intérieur de la valeur donnée par l'ADC. Cependant en introduisant du diphering on peut diminuer l'effet du bruit numérique.
  7. Collimation : Grosse interrogation...

    J'espère bien comprendre ce que tu veux dire si c'est le cas tu devrais lire le document suivant où Don Pensack explique les 2 seuls cas de collimation parfaite qui n'induisent pas de coma supplémentaire et en particulier le second cas plus méconnu où l'axe optique et mécanique ne sont pas confondus, d'ailleurs c'est le cas que l'on obtient le plus souvent sans même sans rendre vraiment compte https://www.cloudynights.com/articles/cat/articles/collimation-and-the-newtonian-telescope-v4-r2599
  8. Lune : Théorie ELP2000

    Juste pour rappel il existe un service gratuit de calcul des positions des planètes "JPL's HORIZONS system" : https://ssd.jpl.nasa.gov/horizons.cgi Voir aussi les settings il y a une quantité de paramètres qui peuvent être calculé (à cocher). Et les théories associées : https://en.wikipedia.org/wiki/Jet_Propulsion_Laboratory_Development_Ephemeris
  9. echantillonnage

    olivdeso tu cites souvent cette règle très pratique à retenir il faut l'avouer mais d'où vient son fondement ? J'ai essayé de retrouver le résultat par le calcul pour cela je repart de la base, le célèbre théorème de Nyquist-Shannon qui énonce qu'il faut échantillonner l'image (le signal) à deux fois la fréquence la plus élevée contenue dans l'image qui ici est donné par le pouvoir séparateur de l'instrument Ps (ou le seeing dans le pire des cas). Donc pour 550nm de longueur d'onde (le critère de Raleigh !) on a bien les 3p, ok pour Mars on échantillonne au mini du capteur et pour les autres ?
  10. conception d'un barillet à miroir Newton

    Franchement tu n'a pas besoin d'un barillet très compliqué pour un 250mm et surtout pas d'un barillet astatique plutôt dédié aux très gros diamètres et encore aux US les gros dobson n'utilisent que des barillets à triangles (jamais vu d'astatique là bas). Tu peux même coller ton miroir sur ses supports si tu veux Bon les triangles et dans ton cas un 6 ou 9 points ce sera mieux, ça se calcul avec le logiciel PLOP : http://www.davidlewistoronto.com/plop L'approche US des barillets si tu veux lire: http://www.loptics.com/articles/mirrorsupport/mirrorsupport.html
  11. Le téflon peut fluer (cold flow) alors que le Delrin non c'est la raison pour laquelle de grands opticiens comme Mike Lockwood recommande le Delrin à la place ... je crois que du Nylon peut aussi faire l'affaire. Pareil le "whiffletree" pour les supports latéraux c'est semble t-il le top du top, comme sur la photo du dobson de Timm Klose, cela évite toutes déformations de la figure de Airy du aux supports (voir les tests de Mike à ce sujet). http://www.loptics.com/articles/mirrorsupport/mirrorsupport.html Attention le silicone n'est recommandé que pour des miroir de 12 ou 15 pouce maxi après c'est plus risqué (j'ai lu aussi ça sur la doc d'un fabriquant de barillet US). http://www.cruxis.com/scope/mirroredgecalculator.htm#GluingMirror
  12. Observatory Stella Maris

    Bem-vindo Cristóvão ! Impressionnant ton observatoire personnel, le rêve pour beaucoup d'entre nous ! Tu habites quelle région du Portugal ? Em qual região você mora no Portugal ?
  13. Un fabriquant bien connu m'avait confié qu'un triplet est beaucoup infiniment difficile à réaliser et à régler qu'un doublet et que les vraies APO ne courent pas les rues. Si le prix est en deça d'une Taka de diamètre / focale équivalent alors c'est qu'il y a des compromis quelque part.
  14. Modification Dobson ES 406 mm

    Est ce que cela signifit qu'il y a une certaine latitude pour la hauteur du primaire ?
  15. diamétre dobson

    On voit mieux les nébuleuses planétaires que les galaxies simplement en raison de leur éclat surfacique nettement à l'avantage des nébuleuses planétaire, d'ailleurs il y a le mot "planétaire" qui est là pour rappeler que ces nébuleuses pouvaient être confondues avec des planètes tellement leur éclat pouvait rivaliser avec celui des planètes. Les galaxie en revanche c'est plus compliqué car leur lumière est très clairsemée, il faut un ciel bien noir et un gros diamètre pour commencer à les détailler au delà d'une vague tâche diaphane.