Bingocrepuscule

Member
  • Content count

    285
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 47109

Everything posted by Bingocrepuscule

  1. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Pour info le rapport de 10 est aussi valable pour une VLT/Hubble Et à contrario on peut opposer ne faut il pas mieux construire 10 ELT plutôt que 1 JWST. La réponse est toujours la même: non car les deux sont complémentaires, comme l'a écrit monsieur fulgure. On pourrait écrire des pages la dessus. Le rapport focal n'est pas à comparer avec ce que les amateurs connaissent... Un amateur mets sa camera (au réducteur près) au foyer primaire de son télescope ce qui n'est pas le cas pour les télescopes professionnels qui re-imagent leur foyers à travers des systèmes complexes en changeant leur rapport focaux. Ainsi un F/17.4 (ELT) ou F/15 (VLT Nasmyth), F/13.6 (VLT cassegrain) va se changer en F/8 sur la camera de tel spectro ou en F/2 sur telle autre camera d'imagerie. Il faut aussi penser que les plages de longueurs d'onde sont différentes. Certains foyers (reimagés) du VLT sont à F/50, F/80 (plus rarement). Cette plage autour de F/15 est avant tout un compromis savant. Elle permet notamment de réduire le coût et accroître la faisabilité des optiques intermédiaires qui servent à "traiter" et transmettre la lumière avant qu'elle ne parviennent au capteur.
  2. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Et pourtant elle tourne... (c'est une pensée d'un ingénieur italien de Cimolai je crois )
  3. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Pour ceux qui habitent pas trop loin de Séverac, l'association voyageur 3 astronomie posséde une découpe gracieusement offerte par un certain bingo l'éboueur qui sévit parfois au crépuscule. Je ne suis pas sur que ces découpes soient "jetées". Dans tous les cas pas toutes
  4. Extremely Large Telescope de l'ESO

    C'est en anglais, mais je recommande vraiment la vidéo qui est très bien faite. Tom exprime bien l'enthousiasme et l'émerveillement que l'on peut avoir en visitant ce site. Les explications sont plutôt bonnes.
  5. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Petite précision, l'optique adaptative gère ses corrections avec M4 et M5 (pas M2) pour corriger la turbulence. Le système de corrections contrôlé par le télescope en général est hyper complexe avec des boucles d'asservissement multiples. Y comprendre quelque chose relève de l'exploit. La même sensation que lorsqu'on consulte son banquier pour démarrer une épargne... au début ça parait simple et puis...
  6. Extremely Large Telescope de l'ESO

    mmmh les places vont être chères (et les nuits très longues), je vais essayer de prendre un ticket... Directement au foyer ELT, l'échantillonage est de 3.3mm/arcsec donc une petite planétaire et une AO performante ... note à cet échantillonnage la lune fait 6m de diamètre (bien sur ça passe pas au foyer ELT)
  7. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Il me semble que pour ce test, l'optique active (qui corrige en permanence les défauts de flexion du miroir primaire) doit être mise en pause car il n'y a pas d’accès à une étoile de référence. Du coup l'image se dégrade lentement au fur et à mesure que le pointage évolue.
  8. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Pour ceux que ça intéressent j'ai demandé à Eduardo le set up de la photo/video: Camera Sony A7rIV Lens Sony 200-600 at ~580 Exp: 1/60s Aperture: f/8.0 ISO: 2000 Eclipse solar filter Photopills pour la planification Apparemment il est motivé pour faire la même avec la lune. J’espère que les grues seront encore là, c'est génial de les voir bouger pendant le transit.
  9. New Horizons - Pluton, nous voilà !

    ils poussent un peu là...
  10. Extremely Large Telescope de l'ESO

    En même temps en 1995 il n'y avait pas encore grand chose à casser à Paranal il me semble https://www.eso.org/public/france/news/eso9531/
  11. Extremely Large Telescope de l'ESO

    "La construction de ce projet techniquement complexe progresse à un bon rythme, l'ELT ayant franchi la barre des 50 % d'achèvement." C'est à mon humble avis un peu honteux de montrer une photo d'un dôme en construction et de déclarer qu'on est à la moitié du chemin de sa construction, en gros titre... Il y a là un contraste qui me met mal à l'aise.... En lisant un peu plus loin, on se rencontre que la "construction" inclus la phase de conception, ce qui explique que numériquement, l'ascension du mont de Venus a effectivement dépassé l'entrecuisse. Mais est ce une bonne idée de présenter l'avancement du projet de cette manière? Enfin tout astronome amateur connaît cela: si la cabane au fond du jardin est prête pour recevoir le télescope, les emmerdement en sont à peine à leurs balbutiements... Enfin j'imagine que c'est la communication moderne. On vit dans un monde de façade où même les plus beaux galbes sont retouchés. (elles sont belles ces photos, la comparaison de Castor avec le Colisée est magnifique)
  12. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Pour info, le choix de la composition du béton a fait l'objet d'études et d'essai tests ("massifs") directement sur la montagne bien avant que les premières "pierres" ne soient posées.Il y a même eu au moins une itération de mémoire car les conditions sur Armazones sont bien particulières (altitude, hydrologie, vent, séisme...) par rapport à des ouvrages massifs classiques.
  13. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Non ils collectent l'eau de pluie. C'est pour cela que le projet à du retard... Oui l'eau est amené. Comme elle l'est un peu partout dans l'Atacama.
  14. Extremely Large Telescope de l'ESO

    A ce sujet je peux te garantir que les industriels, les instituts, les observatoires européens sont mis à contribution et soumis à des défis techniques qui peuvent les placer à la pointe de leur domaines respectifs. Cela bouillonne dans la communauté aussi. Clairement depuis le VLT, l'Europe est le leader dans l'astronomie "ground based" et avec l'ELT elle le restera.... si le projet est un succès et qu'il ne soit pas trop en retard par rapport aux concurrents. A ce sujet je suis d'accord avec Marc qui dit qu'on "fera triquer la machine" mais avec cette nuance qu'il faut la faire triquer avant les autres, ou dans un délai raisonnable sans quoi l'ELT risque de ramasser les miettes scientifiquement parlant et ternirait son succès au vu de l'effort et de l'investissement. La marche technique étant importante, cela n'est pas gagné d'avance. Après je crois que la concurrence est un peu à la ramasse aussi. Je me demande où en est le réellement TMT par exemple.
  15. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Je viens juste de réaliser que l'obstruction centrale de l'ELT fait 11m et qu'on peut y mettre virtuellement le miroir du plus gros télescope existant actuellement... C'est dire la marche à franchir... Edit: Dans le ratio c'est un peu comme pour un amateur de construire un télescope RC de 1m (et sa monture) après avoir construit un Newton de 250mm. Pas forcément un truc à conseiller . Il faut avoir une certaine confiance en soit, les nerfs solides et le portefeuille qui bave.
  16. Pyramide de Kheops : une grande découverte

    à en voir cette image, ils ont oublié de fermer la fenêtre!
  17. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Tu n'as pas compris alors. MUSE est un instrument, il s'en fout d'Hubble. Par contre il observe les mêmes champs...
  18. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Je vais quand même mettre un bémol à cette belle perspective citronéee. Connaissant pas trop mal le sujet je peux dire que le challenge que représente le phasage de l'ELT par rapport à celui de GTC est bien un ordre de magnitude supérieur. Pour plusieurs raisons techniques surtout dues à la turbulence atmosphérique, à la taille relative des segments par rapport à diamètre de pupille du télescope, l'ombre de l'araignée et d'autres trucs qui foutent la pétoche même pour les non arachnophobes... Donc il ne s'agit pas seulement de d'appliquer les mêmes techniques à une échelle plus grande, mais bien de les améliorer voire d'en inventer ou utiliser d'autres. On n'a jamais à ce jour phasé à ce niveau de difficulté (sur le ciel). Pour moi même le phasage de JWST c'est les doigts dans le nez en comparaison. Pour ces raisons et à mon avis, gare à ce que le pisco sour ne se transforme pas en pilule du lendemain
  19. Extremely Large Telescope de l'ESO

    La taille de la grande grue par rapport à celle de la montagne: dingue!
  20. Instrument ERIS sur le VLT

    Pour la petite histoire, quand ils ont essayé d'installer l'instrument au Cassegrain d'UT4, ben... grosse emmerde, ca se montait pas. Z'ont du changer la bague d'adaptation pour schématiser.. Comme quoi y a pas que chez les amateurs....
  21. Artemis : retour de la NASA sur la Lune en 2024 (?)

    Les conditions extrêmes d'un lancement ne sont elles pas au moins aussi violente qu'un ouragan? Auquel cas l'isolant ne se serait il pas arraché au lancement?
  22. On pourra faire un post similaire dans quelques années en remplaçant la vie par l'homme et mars pas la terre...
  23. Focale de l'ELT ?

    Le trou est conique en effet d'autant plus que la structure du miroir et l'hexapode (adaptatif) sont très épais.
  24. Focale de l'ELT ?

    Correction et petit contrôle de connaissances: l'ouverture du faisceau au foyer intermédiaire (niveau M4) est de F4.4. Le trou physique dans le miroir M4 est de 539.3mm. Connaissant l'age de l’ingénieur en chef et la taille de son gros stylo, les 10 arcminutes passent elles dans le trou? Vous avez 5 minutes!
  25. Focale de l'ELT ?

    L'ouverture au foyer ELT est de 17.4 exactement. Pour reference au VLT c'est F15 (Nasmyth) et F13.6 (Cassegrain) qui est un pur RC. Au Keck je crois c'est similaire. En général c'est un bon compromis par rapport aux interfaces optique est mécaniques. Cette ouverture est à l'interface des instruments, ce qui ne veut pas dire que les ouvertures sur les détecteurs sont les mêmes. Les optiques de relais imagent à toute les ouverture possible, ça va du F1 au F80 en fonction des besoins et de échantillonnage voulu par les besoins scientifiques ou techniques de l'instrument.