Jean-Claude Mario

Member
  • Content count

    3576
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    11
  • Country

    France

Everything posted by Jean-Claude Mario

  1. Triste nouvelle ...

    Condoléances Elie, tes mots nous crèvent le cœur, je ne vous ai croisés qu'une seule fois sur ton île, elle se battait déjà, je garde les meilleurs souvenirs de vous. Tous les mots sont vains, prends soin de toi. Amitiés.
  2. Toujours fascinants ces amas galactique, bravo pour la capture. JC
  3. Binning logiciel

    Bonjour la question à certainement déjà été évoqué, j'en ai d'ailleurs retrouvé quelques fils, mais je suis en train de faire des tests sur la Cmos je comprends bien qu'il peut être intéressant de faire des acquisitions en binning natif (1x1) et ensuite de faire un binning soft (2x2) ou (3x3) au traitement de l'image. Binner à l'acquisition du Cmos n'étant pas réellement du binning au même sens que binner avec une CCD, à cause de la lecture des photosites , le gain n'est pas le même qu'en CCD, mais le bruit de lecture du Cmos étant faible etc, etc..... Cela je le comprends, donc je voudrais trouver un moyen de binner en soft de façon équivalente qu'en CCD en hard.... Le but étant de faire des test et de voir concrètement le résultat. Je m'attends donc au résultat suivant : si je prends 4 pixels d'une zone de fond de ciel, ces 4 pixels ont évidement des valeurs différentes, si j'applique un binning 2 x 2, je devrais avoir ces 4 pixels regroupés en 1 seul avec un signal qui soit égal à l'addition des 4 pixels initiaux. Hier j'en parle avec des potes, on me dit sous pix c'est le process "integer resample" >>> ok , je teste sauf que non, ce process propose les options d'assemblage, average, min, max etc... mais pas de sommes des 4 pixels, Maximdl à un process binning, je teste c'est également pareil >>> pas de somme, mais une moyenne ou médiane. Je teste sous IRIS >>> là c'est ok IRIS fait bien la somme, si j'ai 4 pixels à 500, il me sort bien 1 pixel à 2000, mais bon IRIS avec son travail en 16 bits signés écrête tout à 32 767. La question est donc quel logiciel employer si on veut simuler en soft un binning 2X2 comme si il était en hard, tout en gardant du 16 bit non signés? SIRIL pour ceux qui connaissent? Jean-Claude.
  4. Messier 76

    ça y est j'y passe , ça tombe bien j'avais commencé les acquisitions sur M76 pour tester un peu les choses, mais pour l'instant je n'ai pas assez de matière, la dernière nuit claire était turbulente. Les images de Nat et de Jeff sont de très bonnes factures, bravo pour vos approches, les résultats sont top.
  5. NGC 891, une galaxie vue par la tranche

    Faut la refaire en 2022
  6. Binning logiciel

    Merci pour le lien .
  7. Binning logiciel

    Bonjour Christian, oui je testerai... Intérêt de faire du binning logiciel >>> oui car de toute façon la cible est tellement faible (40 heures de pose en ha et tu distingue juste un faible signal) que de toute façon avec du FD 8 il faut la faire en bin2 hard à l'acquisition, elle a la taille suffisante pour le supporter, c'est une neb du catalogue St Dr. Le but de mon post est au final de savoir si le binning logiciel est exactement la même chose qu'un binning hard, c'est à dire est-ce que faire des acquisitions en bin 1 et ensuite les ramener en bin2 par un soft est-il strictement égal à faire des acquisitions en bin 2 ? Si oui j'y vois un intérêt en CCD, car il me semble intuitivement que les images en bin1 devraient êtres moins bruitées qu'en bin2, donc faire un traitement en bin 1 (débruitage et autre) , pour ensuite le ramener en bin 2 devrait être bénéfique. Et en Cmos pour le problème lié au Cmos qui ne fait pas un vrai binning hard. Maintenant si le binning 2 software n'est pas strictement identique au binning Hardware, au final je n'y vois aucun intérêt aussi bien en CCD qu'en Cmos ...... Merci Lucien, et bravo pour ton travail
  8. IC1396 Ha - Oiii avec Rasa8

    Slt, très belle ton image, très bonne gestion des halos des étoiles quasi inexistant, c'est un superbe portrait. jc
  9. Binning logiciel

    Merci Jeff, compris, mais alors une question pour que ce soit complètement clair pour moi : Il est donc impossible d'avoir en binning soft EXACTEMENT le même résultat qu'en binning Hard CCD, c'est à dire que si je prends une CCD (pas une Cmos, je dis bien une CCD), que je fais des acquisitions en bin1, et qu'ensuite je fais un binning soft 2X2, je n'aurai pas le même résultat que si j'avais fait mes acquisitions en bin2, c'est bien ça ? Si je demande cela c 'est que j'ai un exemple précis d'acquisition en bin 2 hard CCD, sur une cible très faible pour laquelle il faut poser des dizaines d'heures, j'ai un résultat très mauvais que je n'explique pas en terme de fond de ciel, comme des marbrures dans le fond de ciel avec pourtant 200 poses en ha , ce phénomène je ne l'ai pas en bin1, je me demandais si je ne pouvais pas tenter de faire des acquisitions en bin1 et ensuite faire un binning soft 2x2 pour comparer les résultats....
  10. NGC 1961 et ses voisines (bande annonce)

    Ha ça promet, belle bande annonce.
  11. Binning logiciel

    Ben oui forcément puisque la moyenne des 4 pixels c'est la somme divisé par 4, si je multiplie par 4 je ne retrouve que la somme Merci Danielo.
  12. Binning logiciel

    Ha ok Danielo, ce qui ne dérangeais c'est de ne pas trouver une somme mathématique traitée pixels par pixel. Donc si je fais un pixel math x4, je devrais retrouver exactement les bonnes valeurs. Je vais tester.
  13. Bravo beau parachute, un e fois je l'avais fait, je parlais plus de détection que d'image . JC
  14. Test de la 6200 sur le 500 NGC 1275

    Oui j'y travaille, d'après ce que je comprends des mesures sur aladin, elles seraient séparées de 1.3". Ben oui. Merci Christian. Merci .
  15. Test de la 6200 sur le 500 NGC 1275

    1er test de la ASI 6200 Optique et Vision montée sur le 500 Cassegrain ARP83, tout n'est pas parfait mais cela donne une idée, et même une bonne idée 🙂. Les réglages de diviseur optique, Backfocus et guidage sont faits, il reste à trouver de bonnes solutions pour les flats, et les bons réglages pour la 6200, pour l'instant les flats ne corrigent pas de façon optimale, et j'ai quelques zones sombres horizontalement sur les images. c'est la 1ere fois que j'utilise une Cmos il faut s'adapter. Les étoiles les plus brillantes ressortent très grosses, pourtant le seeing était très bon, il faut les traiter à part. Pour cette image test j'ai pointé le 500 sur la galaxie NGC 1275, j'ai gardé en lum 56 poses de 3 minutes soit environ 3 heures, pour les RVB 11 poses de chaque filtres. Tout est en bin 2 pour un ech de 0.36". Au niveau détection et bruit sur les brutes c'est vraiment un autre monde par rapport à l'ancienne STL 11000 qui était monté sur le 500. L'image présentée est croppée sur la galaxie, pour la version full de tout le champ cliquer sur l'image, ça grouille de galaxies dans tout les sens : Jean-Claude Mario
  16. Test de la 6200 sur le 500 NGC 1275

    Je le dis souvent, c'est le scope qui fait la différence, pas le ciel qui est tout d'un coup plus stable chez moi, je profite des ciels calmes pour exploiter le cassegrain du mieux que je peux. Je reste persuadé que sous un ciel plus stable les résultats seraient encore meilleurs. Actuellement pour avoir un meilleur résultat en terme de résolution il faudrait taper dans la pose très courte, je testerai certainement une fois les réglages optimisés.
  17. Test de la 6200 sur le 500 NGC 1275

    Oui trompé sur TOUT., la fatigue du soir Ce sont des brutes de 60 secondes et pas 30 ECH : 0.18" FWHM : environ 1.2"
  18. Test de la 6200 sur le 500 NGC 1275

    Oui c'est la même taille de photosites que j'avais avec la STL montée sur le 500.
  19. Test de la 6200 sur le 500 NGC 1275

    Oui budget, mais pas que ..... avec des petits photosites j'ai le choix d'échantillonner bas ou pas tout en gardant une taille d'image assez résolue, avec des gros tu ne peux pas; le seul truc qui n'aurait botté plus c'est le capteur carré au lieu de rectangle. là ce soir je suis en train de faire des images à 1.8" pour tester, je dédouble l'étoile centrale de M 76 Avec du 9 micron c'est beaucoup plus difficile à faire . Image brute de 60 secondes avec guidage, température capteur -10° :
  20. Test de la 6200 sur le 500 NGC 1275

    Impossible ( ou très difficile) l'avant du scope est trop grand, et le support du secondaire dépasse sur l'avant Depuis la Cmos le pb est résolu, je suis passé en guidage diviseur optique, le guidage en parallèle est impensable à cette focale (4300)....
  21. Test de la 6200 sur le 500 NGC 1275

    Merci Nathanael. Les meilleures brutes sont à 1.4" sur pose de 3 minutes avec suivi (mesure sous iris, maxidl donne encore moins mais je fais toujours mes mesures avec iris pour pouvoir comparer avec d'autres mesures. Oui c'est ça je mesure beaucoup plus souvent de "bonnes valeurs" alors que mon ciel est resté le même que les dernières années, et qu'auparavant je n'ai jamais mesuré mieux que 2" sur pré image et rarement moins que 2.2" sur poses avec suivi. Par contre l'instrument qui mesurait au mieux 2" chez moi, a de suite mesuré beaucoup moins en Corse..... J'en conclu que c'est le diamètre (et un peu l'échantillonnage) qui fait la différence les bonnes nuits, et que le 500 en Corse serait encore un cran au dessus (toujours les bonnes nuits).
  22. Test de la 6200 sur le 500 NGC 1275

    Merci. Oui il va y en avoir un peu, mais ça avance bien. Bonjour Christian, la STL à quand même fait sont taf, elle ne compte plus le nombre d'obturations... Le rouge à été effectivement boosté. Merci Sauveur.
  23. Test de la 6200 sur le 500 NGC 1275

    Slt, les flats ne corrigent pas parfaitement ou bien j'ai des passage de nuages dans les brutes , ou bien un peu des deux... Je ne peux faire les flats que sur le ciel, cette méthode est très sensible car il faut un ciel exempt de voile de nuage, le ciel présente également un gradient, l'idéal serait de faire sur le ciel et de part et d'autre du méridien pour moyenner le gradient du ciel, mais il faut faire vite car la fenêtre de tir est courte. Pour le guidage j'ai une asi 174, avant avec la capteur interne c'était vraiment galère : impossible de guider en ha, il fallait que je décale l'objet pour avoir une étoile guide, et comme je suis en session auto il fallait qu'après le retournement méridien j'ai une étoile guide en ayant le capteur de guidage qui est passé du Nord au Sud : autant dire impossible à cette focale. Pour tout dire je ne faisais pas le même champ d'un coté et de l'autre du méridien, j'entrais des coordonnées différentes, ce qui engendrait ensuite de gros crop au stacking.
  24. Test de la 6200 sur le 500 NGC 1275

    Oui ce sont des brutes sans pré-traitement.... Les trames étaient un peu atténuées au traitement avec la STL, mais le signal m'augmentait pas
  25. Test de la 6200 sur le 500 NGC 1275

    Merci JP, bonne soirée Merci, oui et au final il n'y a "que" 3 heures de pose sous un ciel à 19.5 de SQM