CPI-Z

Member
  • Content count

    673
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

154 Good

About CPI-Z

  • Rank
    Active Member

Recent Profile Visitors

2403 profile views
  1. Je trouve cette image magnifique et les explications ainsi que la simulation tout aussi instructif. Encore merci Jean-Baptiste_Paris. Il est probablement possible d'améliorer encore une peut l'image : La full modifiée : rl2-20-0.1.png.zip
  2. Des bulles dans le ciel

    J'aime beaucoup cette belle nébuleuse. Merci Vegalyre. Et cette version modifiée avec le vieux IRIS :
  3. Grimaldi du 08/01/2020

    Avec le noir noir sans saturer les clairs : d'abord en gif animé pour voir l'évolution des détails par rapport à l'originale
  4. Grimaldi du 08/01/2020

    Est-ce mieux comme cela avec un traitement ondelette à partir de ton image n°3 ? Mais pour moi la meilleure version est celle-ci malgré qu'il reste un peu de bruit dans le noir. On y voit des détails plus fins, les petits cratères, les différences de gris et surtout une meilleure découpe des ombres des crêtes des grands cratères gage de la qualité de l'image:
  5. Grimaldi du 08/01/2020

    peut-être comme cela ?
  6. Grimaldi du 08/01/2020

    Peut-être ? Et là peut-être aussi, j'ai pousser un peu ...
  7. Rainure de Sirsalis 08/01/2020

    j'ai simplement appliqué une déconvolution aveugle avec SmartDeblur, puis après un traitement classique du bruit avec Iris http://smartdeblur.net/index.html
  8. Rainure de Sirsalis 08/01/2020

    Airbus340, joli plan qui à mon goût méritait une petite retouche
  9. Les cartographies actuelles d'Hélène Courtois ne servirait à rien dans la compréhension de l'univers, c'est là vos propos ? Si vous vouliez dire par « çà marche dans les deux sens » c’est évident, parfois la théorie vient avant l’expérience et parfois une découverte expérimentale donne naissance à de nouvelles théories. Mais dans tous les cas une théorie sans vérification expérimentale n’a aucune valeur et ça vous le savez bien. Une théorie reste valable tant que l’expérience ne démontre pas le contraire. C’est la boucle sans fin précitée sur l’évolution des sciences, la boucle sans fin : théorie <=> observation - expérience. Si une expérience ou une observation est contradictoire, alors la théorie doit évoluer vers sa nouvelle boucle. Les modèles de Newton et d’Einstein étaient tributaires surtout d’évolutions technologiques. Aujourd’hui il existe beaucoup de théories sur l’univers et son évolution, et même sur l’avant du Big-bang. Il y a quelques décennies il existaient des théories sur le vieillissement du photon pour expliquer le redshift. Elles sont abandonnées depuis. Des chercheurs essayent de réduire les 4 interactions fondamentales de la physique, les théories de la réunification, la gravité serait qu’une composante des 3 autres, les interactions électrique, faibles et fortes. Le sujet n’est pas là (et pas sur une remise en cause de la RG), j’aimerais que l’on revienne sur les outils de simulation d’interaction de la gravité. Quelqu’un aurait-il ou disposerait-il d’un outil de simulation d’interaction de la gravité à célérité finie pour voir ses influences ?
  10. Et bien ça pour le moins c'est pas scientifique !!! La science c'est justement établir une théorie sur la base d'observations, et vérifier la validité de cette théorie sur de nouvelles observations (ou expériences) jusqu'à mettre en évidence d'éventuelles contradictions permettant ainsi de faire évoluer la théorie. C'est la boucle de validité d'une théorie scientifique. Dans le cas présent, une cartographie de l'univers et la faire évoluée dans le sens inverse vers le passé par simulation permettrait de vérifier un certain nombre de points ?.
  11. Merci Pascal C03, Pulsarx, iblack, Alain MOREAU, et Alain … car je me sentais vraiment seul. Sanbox2 produit de très belles images, je ne connaissais pas. Mais effectivement où s’arrête la science et où commence la fiction « et le jeu » : ? Je cherche des outils de simulation je dirais de science physique et pas besoin de belles images ... Oui en 2D ce serait déjà bien. Dans ma jeunesse j’avais vu les chocs élastiques et chocs mous avec la conservation des quantités de mouvements, d’énergies cinétiques, de moments cinétiques ..., mais dès que les trajectoires ne passent pas directement par les centres de gravité, on obtient translation plus rotation et là c’est compliqué pour moi. D’où le besoin d’un soft. En astronomie là rentre d’autres facteurs : la grande échelle, la célérité de la gravité et la relativité que j’ai beaucoup de mal à imaginer (sans parler de la matière noire ...). Les softs que l’on utilise pour les coordonnées dans notre système solaire semblent exactes. Cependant il me semble avoir lu que la trajectoire de Mercure nécessitait des données relativistes pour êtres justes. Ces softs prennent-ils ce facteur ? A l’échelle des galaxies et amas … les distances sont tels que sans des facteurs complémentaires tout doit être faux en Newtonien. Sur la gravité seule, je résume cela en disant : 2 corps en interaction gravitationnelle à l’instant T donné subissent l’interaction de leur position respectives d’il y 100 millions d’années (voir quelques milliards d’années) alors qu’ils sont dans leurs positions actuelles. Cela doit tout changer dans leurs trajectoires par rapport aux lois newtoniennes. C’est cette comparaison que je voudrais pouvoir visualiser avec un soft. L’astronome le Professeur Hélène Courtois travail sur la cartographie de l’univers depuis de longues années. Elle est une sommité dans ce domaine. L’émission très intéressante intitulée « Voyage sur les flots célestes » diffusée sur France 5 le 4 avril 2019 présente des résultats sur la cartographie de l’univers. On peut se poser la question si ces cartographies présentent la position actuelle des galaxies ou si elles représentent la position des galaxies tel que mesurées, tels qu’observées ces dernières décennies ? Et là il doit y avoir d’énormes différences. Perso je ne vois pas comment la cosmologie peut décrire l’évolution de l’univers sans avoir de cartographies calculées à différentes moments de son évolution. Ce serait comme décrire les trajectoires actuelles des planètes de notre système solaire sur la base de données où plus la planète est éloignée plus les données correspondent à des passés lointains. Les positions actuelles calculées en seraient forcément faussées. D’où l’intérêt d’un soft pour simuler quelques exemples simples avec interaction à vitesse finie, et voir la comparaison avec interaction instantanée. Je pense que ce serait vraiment instructif.
  12. Bonne année à tous Vu l’absence de réponse jusqu'à ce jour, alors il n’existerait pas de soft de simulation des mouvements dans l'espace, comme celui des mouvements des étoiles, des galaxies ou de corps célestes ? C'est regrettable car je pense que ce serait fort instructif de pouvoir faire des simulations .
  13. Normalement le verre est élastique. Donc sans pb pour une position horizontale
  14. Oui justement c'est l'interêt du bayer drizzle voir si l'on ne perd pas de résolution par rapport au Bayer couleur simple, mais aussi par rapport à une caméra NB ou équipée du prisme tri-ccd. La comparaison en image de philippe-bernhard avec et sans bayer drizzle ne montre rien de ce coté là.