Pascal C03

Member
  • Content count

    7941
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Last Connexion

    Soon available - 47916

Posts posted by Pascal C03


  1. Je ferai une manip ventilateur une autre fois... Là je n'ai pas trop le temps et le courage de mettre le barillet sur une fraiseuse...

    D'ailleurs j'avais juste envie de faire 4 trous avec filtres pour monter un ventilo assez puissant amovible sur le PO pour une mise en température raccourcie et non un ajustement en temps réel...


  2. Voilà une bonne réponse... Merci
    Je ne veux pas aller jusqu'à l'utilisation de MO...
    Juste aligner au mieux un peu tout ça...
    Je note bien que ça ne sert à rien d'aller chercher les 10µm dans les divers alignements!! Mais comme maintenant j'ai touché à tout, autant remonter en ajustant primaire / PO et lame de Schmidt / primaire... (Peux être aussi aligner la lame comme le décrit M Jousset.)

    Blocage du primaire : rien ne me plait dans ce que j'ai vu car la faible course de mon (couteux) PO m'oblige à utiliser le réglage Célestron en premier puis à parfaire sur le Crayford...


  3. Bonsoir, après avoir vu la page que B Bayle consacre au réglage de son ancien C8, j'ai démonté mon C11.
    Je m'apprête à régler le centrage du primaire / au tube coulissant métallique intérieur. (dans un premier temps)

    Pour l'instant j'ai environ 0.5mm entre la surface "cylindrique" extérieure du miroir et le centreur métallique.
    Mais est-ce bien cette surface que je dois considérer comme référence ou plutôt le perçage intérieur du miroir?
    Dans ce cas, la mesure de l'excentration va se faire par piges calibrées.
    (Le C11 est mieux fabriqué que le C8, le primaire est centré par 3 cales à 120° mais avec l'age les cales ont du jeu)

    Que penser cette valeur de 0.5?

    Autre chose, quel doit-être la pression de serrage de l'écrou qui retient le primaire? Pression très faible pour ne pas contraindre le miroir( mais au risque d'un mouvement de bascule en fonction de l'inclinaison du tube / à l'horizontale) ou pression importante pour éviter justement cette bascule mais avec le risque de précontraindre le verre??

    A suivre car ensuite me restera à apprécier la perpendicularité du miroir / à l'axe du PO et enfin le parallélisme entre le miroir primaire et la lame de fermeture


  4. Bonsoir, après avoir vu la page que B Bayle consacre au réglage de son ancien C8, j'ai démonté mon C11.
    Je m'apprête à régler le centrage du primaire / au tube coulissant métallique intérieur. (dans un premier temps)

    Pour l'instant j'ai environ 0.5mm entre la surface "cylindrique" extérieure du miroir et le centreur métallique.
    Mais est-ce bien cette surface que je dois considérer comme référence ou plutôt le perçage intérieur du miroir?
    Dans ce cas, la mesure de l'excentration va se faire par piges calibrées.
    (Le C11 est mieux fabriqué que le C8, le primaire est centré par 3 cales à 120° mais avec l'age les cales ont du jeu)

    Que penser cette valeur de 0.5?

    Autre chose, quel doit-être la pression de serrage de l'écrou qui retient le primaire? Pression très faible pour ne pas contraindre le miroir( mais au risque d'un mouvement de bascule en fonction de l'inclinaison du tube / à l'horizontale) ou pression importante pour éviter justement cette bascule mais avec le risque de précontraindre le verre??

    A suivre car ensuite me restera à apprécier la perpendicularité du miroir / à l'axe du PO et enfin le parallélisme entre le miroir primaire et la lame de fermeture


  5. Tu as raison...
    Disons qu'à bosser comme prof dans le "supérieur" où les h supplémentaires non payées pour faire marcher les structures se chiffrent par dizaines de milliers au niveau du pays, - sans le bénévolat tout s'arrête en 15 jours - je suis un peu amer de constater que certains se dépêchent de marchander ici aussi une petite connaissance acquise...
    C'était mon coup de gueule du jour!!

    Où es tu en Savoie? Si je vais voir ma fille à Chambéry pour la Toussaint...


  6. Bernard Bayle imageait dans le rouge à Valdrome à 9ms! (C11 + Barlow X2 + Plx)
    J'essaie de ne jamais dépasser les 20ms.
    L'usage de la Barlow permet d'obtenir plus de détails si la turbu permet d'augmenter le temps de pose sans dégradation de l'image...

  7. Il faut juste le bon jeu de clefs, une cuvette, un rouleau de papier nettoyant un pinceau qui sera sacrifié 1 d'essence F , l d'acétone (magasin de bricolage) + de la graisse à roulements en remplacement. (graisse forte viscosité pour une bonne adhérence) Graisser à refus - remplir toutes les cavités des cages à aiguilles...
    Il n'y a pas de risque de cata ni vraiment de risque de se tromper ensuite...

    Voili voilà...

    Mais d'abord éliminer l'éventuelle cause électrique en démontant le moteur et en actionnant la commande. On ne doit pas pouvoir arrêter la rotation à la main! Quand on a compris ça : le très fort couple en sortie de motoréducteur, on se dit que la vis doit absolument pouvoir tourner sans problème et que si ça bloque, c'est qu'il y a une très forte résistance entre vis et roue et que ce n'est pas bon du tout...


  8. 30 s de pose ou 1 min à courte focale, sans doute tu peux te passer de lunette guide mais avec 200mm de focale et des temps de pose de 2 ou 3 min, tu as intérêt à corriger les erreurs de mise en station et une lunette en // avec ton apn devient utile... Tu corriges à l'ancienne avec la raquette les déviation d'une étoile / au réticule de ton oculaire guide

  9. J'ai eu le même problème; enfin je pense...
    Ma question est : est-ce que le moteur assure le mouvement dans un sens ou bien se bloque-t-il dans les 2 sens??

    S'il se bloque ds les 2 sens, ça peut être un pb électrique mais surtout je commencerai par regarder du coté de la mécanique...

    Un ensemble vis sans fin + roue n'a pas le même couple résistant ( angle d'hélice) dans un sens ou dans l'autre. Selon le réglage du jeu résiduel on peut arriver à avoir un système totalement bloqué - par l'effet d'une direction d'effort différente qui entre alors à l'intérieur du cône de frottement...

    Mon conseil :
    démonter le moteur et vérifier que le moteur ne peut pas être bloqué à la main ni dans un sens ni dans l'autre... (la démultiplication est telle que c'est impossible)
    Si c'est le cas, alors ce n'est pas un pb électrique. revoir le jeu de denture et surtout veiller à équilibrer les masses aux petits oignons pour l'axe de déclinaison et tout rentre dans l'ordre. Cet axe est facilement sujet au blocage. (Losmandy ne connait pas les règles d'association des matériaux comme il ne connait pas non plus les règles de montage d'un roulement mais c'est un autre pb )

    Je recommande aussi un démontage total de la monture. J'ai une vieille G11 et celle ci était totalement gommée; il a fallu 3 nettoyages acétone essence F pour enlever la vieille graisse transformée en vernis et retrouver les caractéristiques d'un roulement : roulement sans glissement!


  10. Les télescopes boules ont été pensés il y a plus de 30 ans en France par A Labeyrie avec qq réalisations pratiques dans le sud de la France pour son interféromètre (les télescopes devaient faire 1m de diamètre)... Et peut être qu'en cherchant bien on trouverait une description du concept dans un passé encore plus lointain!
    Pour la motorisation avec les bobines fortement excentées; même chose, cela a été déjà réalisé... De mémoire le rendement est déplorable mais pour un télescope, on s'en fiche un peu!

  11. Neb, je trouve des détails de 3 pix et des bandes de 4 pix de large! On ne voit pas les mêmes choses! 2 méthodes de mesure : dimensions en pixels diamètre et détail et mesures du diamètre de l'image et d'un détail sur l'écran au pied à coulisse! Dans les 2 cas je trouve une résolution proche de 0.25"

    Mais ma question est : Est-il possible de faire apparaitre des détails plus fins que la résolution théorique l'autorise?
    (Le traitement d'image effectué par le cerveau permet de percevoir des détails au delà de la résolution théorique de l'oeil...)


  12. Frédogoto m'a mis la puce à l'oreille par sa remarque. Appliquer un calque de niveau ne pose pas de pb mais si on ajoute des calques de niveau les uns après les autres, cela n'a plus rien à voir avec une itération de la commande niveaux...

    Ce faisant - itération de la cde niveaux - j'ai vu l'histo s'étoffer avec la possibilité de faire réapparaitre M101...

    Merci à tous.

    (Me reste à trouver l'astuce qui me permettrait d'utiliser des itérations de calques pour une même commande car calques et masques restent vraiment ma manière de travailler en photo de tous les jours...)


  13. Bon, je rentre juste d'une journée bien remplie...
    Je lirai ça en détail demain et si j'ai le temps j'essaierai d'y voir plus clair.

    Oui, c'est une image couleur. (raw)

    Merci aux différentes réponses...

    Au passage pour ceux qui pourraient lire ce message et qui hésitent à utiliser Iris; j'étais dans ce cas, la roadmap est bien faite et permet d'arriver au bout sans trop galérer.
    Elle est peut être un peu minimaliste dans les traitement finaux et peut être pas à jour pour les dernières possibilités mais goutez-y, ça vaut le coup.

    Et c'est quand même bien agréable de voir que le bruit est atténué, le vignetage itou!


  14. Epsilon, j'ai essayé mais avec une info sur seulement 3 à 4 niveaux! Il n'y a pas de miracle et il est impossible d'inventer des nuances!! Donc j'ai tout de suite un histo à trous et l'image est à chier avec seulement 3 à 4 niveaux de luminosité! (y a pas mieux à dire)

    Bon, je verrai ça plus tard!