Vincent_L

Member
  • Content count

    66
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

59 Neutral

2 Followers

About Vincent_L

  • Rank
    Member
  1. chercheur Electronique

    William, j'utilise l'alpy avec un Newton à f/4, cela fonctionne très bien, j'en parlerai dimanche Vincent
  2. et voilà une petite évolution de cette supernova avec un spectre pris cette nuit: vincent
  3. salut, un petit spectre de cette supernova de type II ... profil P Cygni des raies de l'hydrogene, le spectre de la galaxie permet d'en déterminer sa distance (environ 70 M d'a.l.), vincent
  4. Vitesse radiale de galaxie

    bonjour Arnaud, à l'alpy, pour z<0.0003, je pense que ça commence à devenir compliqué, et il est nécessaire de faire les mesures sur de nombreuses raies ... . avec un redshift de 0.0003, ça te fait un delta lambda de 2A sur Halpha, l'erreur va commencer à être importante, ceci dit l'amas de la vierge est bien plus loin que ça (z=0.004 pour M87), ça devrait bien le faire ... . quelles galaxies avez vous visé ? est-ce que vous considerez que Denebola est une bonne étoile de référence (même hauteur que la cible) ? vincent
  5. bonjour, ma petite contribution sur le sujet ! elle va être difficile à suivre sur les prochains jours ...
  6. Quasar QSO J0831+5245 _ galaxies

    Bonjour Pascal, je réponds ici aussi du coup pour faire le spectre de ce quasar, je l’ai pointé aux coordonnées avec l’astrométrie de Prism. a ces coordonnées la, il n’y avait que lui. C’est très précis ! je fais souvent ça pour des objets faibles, et ça marche bien. vincent
  7. Bonjour Pascal, pour ce quasar, j’ai pointé aux coordonnées : calage de l’astrométrie sur un champ proche, pointage du quasar, astrométrie pour repérer le quasar. Si l’astrométrie est bonne, dans ce cas il n’y a pas trop de risque d’erreurs, on n’est pas dans la Voie lactée Le tout avec Prism, vincent
  8. oui il y avait ça par exemple pour SN2019ein, une SN IA dans NGC5454, avec la discussion dans ARAS aussi, ainsi que l'ensemble des spectres dans la base de données ARAS ! pour le calcul de vitesse d'expansion: v= (lambda-lambda0)/lambda0*c , avec lambda0 pour Si=6347/6371 et compter aussi le z de la galaxie. Tu devrais trouver de l'ordre de 10000 km/s ! A+ vincent
  9. d'après Irwin, Lya est très faible en émission vers 5900 A :
  10. Apricot: je ne suis sûr de rien mais je me réfère à cette publi: Trevese et al, Astronomy&Astrophysics, 557, 2013, A91 pour ce coup, je leur fais confiance ! Pascal C03: 19.2 il s'agit de la magnitude avec filtre B. avec filtre R il est à 14.5 ! à 19, je n'aurai jamais pu l'avoir ...
  11. excellent ! on voit bien la bande du Si II, Fe, Mg ... tu peux calculer la vitesse d'expansion de l'enveloppe, et suivre ça dans le temps ! je ne l'ai pas faite hier, mais dans les prochains jours si la météo le permet ... vincent
  12. en creusant pas trop longtemps, je suis tombé sur ce spectre: (Trevese et al, A&A, 2013) d'où corrections sur mon spectre: vincent
  13. Apricot: le cas est difficile en fait c'est une lentille gravitationnelle: figure d'après Ellison et al, A&A, 414, 2004, 79-93 (ils donnent aussi le spectre fait par Hubble, mais qui démarre vers 600 nm à 800 nm) en fait dans ce spectre on doit voir aussi MgII et N V à des z différents (z=1... pour MgII) à cause d'absorbeurs sur la ligne de visée. D'ailleurs, il est très probable que ce je prenais pour Ly alpha soit en fait NV et MgII à différents z. Ly alpha serait juste avant en absorption vers 590-600 nm ... . je continue de creuser ...
  14. bonjour, Encore (!) une belle nuit hier ... j'en ai profité pour continuer à faire de la spectro sur un petit quasar: QSO J0831+5245 (au centre de l’image). Magnitude 15, ça passe encore … . image DSS: J’ai cumulé du coup pas mal de poses de 20 min pour être certains d’avoir un spectre exploitable, mais je voyais clairement la raie Lyman alpha déjà sur une brute. L'équipement est le suivant: Spectro Alpy600 sur Newton T250 f/4. CCD Atik 414, le tout piloté par Prism. Les données sont traitées avec ISIS et script Python. On peut effectivement observer la raie Lyman alpha. Cette raie n'est normalement visible que dans l'UV (122 nm). Il est possible de voir cette raie dans ce cas à cause de l’expansion de l’Univers. Grâce à l’effet Doppler cosmologique, les longueurs d’onde d’objets lointains sont décalées vers le rouge : mais cette fois il ne s’agit de la vitesse propre de l’objet en lui-même, mais bien de l’ensemble de l’univers … . Ici la raie Lyman alpha est observée vers 600 nm au lieu de 122 nm … soit un décalage vers le rouge z=3.9 et un facteur d’échelle a=0.2. C’est-à-dire qu’au moment où les photons ont été émis, l’univers n’avait que 20% de sa taille actuelle, et c’était il y a 12 milliards d’années … . Aujourd’hui, avec l’expansion, cela place ce quasar à 24 milliards d’années-lumière de nous ! * Vincent *difficile d’estimer des distances à ces échelles de temps … c’est très dépendant du modèle cosmologique utilisé. En général, les astronomes s’arrêtent au redshift z et au facteur d’échelle a. Pour donner une valeur de distance, cf A. Acker, Astronomie Astrophysique, Ed Dunod, p423 et à C. Lineweaver, Science, 284, 1999, 1503.
  15. bien joué Pierre ! tu n'as pas lésiné sur le temps de pose, ça a payé ! mais clairement, ça commence à devenir compliqué vincent