Jijil

Member
  • Content count

    704
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by Jijil


  1. Pour ma part, j'utilise un tout petit phare arrière velo, rechargeable par USB, qui se place autour de la colonne de selle avec une sorte d'élastique. Je le porte comme une bague, le phare tourné vers l'intérieur de la main.

    Avantages:

    - jamais tourné vers les yeux des autres

    - tourné vers ce qu'on veut

    - modulable en intensité selon qu'on a la main +/- ouverte ou fermée

    - n'empêche pas de manipulations

    - facile à utiliser, surtout éteindre et allumer (il suffit de pousser sur la lentille rouge: même avec des gants, ca marche)

    - très compact et rechargeable sur secteur ou avec un une simple batterie USB


  2. Chouette travail et merci du partage!

    J'arrive trop tard (pour cette fois). De mon côté, j'ai confié 2 CDs vierges et sans étiquette à mes enfants, en sortie aujourd'hui. Superposés, ils ont l'air assez efficaces en obscurcissement (et bloquent aussi l'IR (850 et 940nm en tous cas), pas juste le visible). On verra à leur retour.

     

     

     


  3. Côté encombrement, je rejoins ceux qui préconisent le Dob200 ou 250. J'ai un Flextube: on peut reduire la longueur du tube pour le transport (ou le rangement, mais mieux vaut recollimater ensuite). Certaines autres formules comme les serrurier (par exemple Explore Scientific) peuvent se ranger aussi de manière compacte tout en restant dans un design commercial (ie: pas se construire un Strock, ni passer par une structure artisanale).

     

    L'idée du Schmidt-Cassegrain n'est pas mauvaise: mon telescope le plus transportable, de loin, est un petit Maksutov russe MTO11CA (100/1000). Que j'utilise bien souvent sur un trépied photo avec une rotule fluide. J'ai juste dû lui adjoindre un chercheur et un adaptateur pour passer du format photo M42 à un porte oculaires 1.25" classique). En visuel, il est nettement (très nettement) moins flatteur qu'un Dob 200 ou 250, mais il est suffisamment léger pour 1)être transporté sur un coup de tête 2)monté sur support quelconque (photo, même de jour) ou sur monture equatoriale compacte pour de la photo.

     

    Mais si c'est pour vraiment observer, en visuel, le Dobson s'impose.

     

     

     


  4. Ca doit sûrement marcher, oui. Même bien. Mais en bonus, j'imagine qu'on a ensuite en bonus un PC qui devient un bot de cyberattaque au service de mercenaires chinois.

    • Haha 1

  5. Merci @Toutiet : Je vis en Belgique, on connait la signification du mot "compromis" ;) (et de toute façon, pour ce qui est de mon modeste cas, 1- je n'en suis qu'aux plans 2- y'a d'autres choses à tester (incluant celles auxquelles je n'avais pas pensé) 3- tester et upgrader, c'est possible aussi, le bois c'est jamais perdu)

     


  6. Il y a 4 heures, zeubeu a dit :

    Bien sûr, mais tout est relatif, certain doivent la refaire tous les jours, d'autres qu'une fois par an... :-)

    Ben justement... le problème il est bien là: je ne fais que du visuel pour l'instant, et là, on est bien d'accords.
    Au final, tout dépend finalement du cahier des charges derrière ce qu'on veut...

    Je viens de discuter avec "mon" coiffeur, qui fait de l'astrophoto et il me disait combien il était soulagé de ne plus ramer en recollimation, refocus et correction de tilt depuis qu'il est passé à la lunette. Et que si je voulais ça avec un telescope, mes projets de telescope en bois, c'était un peu aller dans le mur... J'aimerais lui donner tort, ou trouver un compromis acceptable à petit budget, et là, je trouve tout de même que c'est chouette d'en débattre constructivement. Je suis d'accord que parfois on s'invente la nécessité de construire un Panzer alors qu'on pourrait faire du velo. Et je trouve chouette qu'il y ait toujours des idées géniales là où on ne les attend pas forcément, c'est l'intérêt d'échanger justement.

     


  7. - des échasses? (pour l'anecdote, j'ai la même difficulté pour que mes enfants puissent observer dans mon dob... et je suis en train d'en fabriquer... pas vraiment pour ça, mais qui sait ;) )

    - un chateau gonflable? (en plus, c'est beaucoup plus confortable :) )

    - une extension pliable, un peu comme les marchepieds pliables, mais en plus haut ?

    - un primaire à F/D plus court et un correcteur optique combiné à une barlow?

     


  8. à l’instant, Toutiet a dit :

    ou peut-être même faire des mini barbecues...

    y'a eu une série d'iPhones et de Samsung qui le permettaient...

     

    Pas fan du principe de dessiner avec un smartphone, mais pourquoi pas si ce sont des possibilités en plus. Le rendu ici est tout de même plutôt sympa...

     


  9. Et dans le cas de ce petit robot, pourquoi pas de petits servos de modélisme?

     

    Avec, au choix, un système de potentiomètre (qui n'est pas un "bête" potentiomètre, mais qui existe tout fait), ou, de nouveau, un Arduino. Ca se programme très simplement (librairie "servo"), mais si tu en as plusieurs, il faudra juste gérer une alim séparée pour les moteurs et une masse commune à l'Arduino. L'alim des moteurs peut être un simple boitier de piles.

     


  10. Il y a 1 heure, Discret68 a dit :

    Pourrais tu préciser ce que tu entends par "packaging thermique" ?Et quelles sont les grosses frayeurs que tu as eu ?

    La carte (du moins le processeur) chauffe assez rapidement à des temperatures élevées (>65°C dès qu'on passe 50% CPU, avec des pointes à 73%). Au repos, (<30% CPU) j'étais à 45°C. Ceci dans le petit boitier d'origine, assez joli, bien pensé, et à priori ventilé (car il y avait des fentes pour ça).

    Je l'utilisais comme serveur d'imprimante 3D, avec satisfaction.

    Cet été, il descendait rarement à moins de 60°C. Un jour, je n'arrivais plus à communiquer en réseau avec. Et je n'étais pas chez moi. Au retour, j'ai retrouvé un boitier fondu... Il n'y a heureusement pas eu de conséquence, mais je ne renouvellerai pas l'expérience.

    Oui, si on prend un processeur + gros, à priori, ça chauffera moins (sauf si on en profite pour lui faire faire plus), mais on repart vers ce que tu souhaitais éviter. Dans l'ensemble j'étais assez content sinon. Juste que la dissipation thermique pourrait être améliorée (j'ai vu par la suite que le probleme était fréquent et que certains ajoutaient un ventilateur au boitier. Mais je préférerais du passif pour de si petits composants).

     


  11. On peut travailler avec des plateformes encore plus light que le Raspberry Pi comme le Raspberry Pi Zero W. J'ai testé un OrangePi Zero H2+, mais même si ça faisait le job, le packaging thermique est très limite et m'a donné de grosses frayeurs. Donc si vous avez des alternatives à proposer, je les accueille à bras ouverts :)

     

    Concernant le passage de courants, data, on peut aussi passer par des peintures conductrices (Barebone conductives par exemple) ou des nappes epoxy métalisées plates, mais c'est déjà plus épais et il faut gérer un collage. L'ordre de grandeur de tensions et courants me semble compatible. Mais je n'ai peut-etre pas pensé à tout? (résistivité qui pourrait engendrer un dégagement thermique non désiré?)

     


  12. Bonjour,

    Je me souviens d'un fil concernant les lampes de calibration spectrales, que j'avais suivi avec intérêt. Le sujet avait été en pause chez moi pour un long bout de temps... jusque maintenant...

    Je voudrais savoir comment en pratique on monte ces starters pour en tirer cet usage, et si vous avez un (ou plusieurs) montage à recommander.

    Question bonux: Je m'intéresse surtout à la gamme 400-1000nm, mais si vous avez des tuyaux pour des sources de longueurs d'onde jusque 1700nm je suis preneur également (en effet, ce n'est pas de l'astro).

     

    D'avance, un tout grand merci à vous :)

     

    PS: Le fil en question: