loulou13

Member
  • Content count

    860
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 49542

Everything posted by loulou13

  1. Saturne et Jupiter du 5 septembre au C14 XLT

    Très belles ! et cette lune : ça me fait penser directement aux images de @CATLUC. = la sensation de proximité er de survol ! bravo !
  2. Modeste Saturne.

    small is beautiful !!
  3. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Sublime...et dire qu'il y a deux fois par an la même symétriquement...VLT depuis Armazones !
  4. Oui Oui je sais bien, et dans ce cas, l'idée c'est de comparer deux instruments (ou d'avoir une idée de ce que ça donne, en soi, pour un instrument donné, et de façon explicite et factuelle). Je voulais parler du fait d'être capable d'avoir un rendu proche de l'oculaire, mais avec une caméra (ce que tu évoques dans le post suivant) - ce que je trouve intéressant en soi, de tenter de s'en rapprocher. et passer sur des intégrations à 50ms est une option aussi. Je note pour le fait de regarder une "grosse" image à distance. C'est parfois plus confortable aussi pour l'oeil.... OK. Je n'ai pas assez d'expérience en lunettes 'sérieuses' (>80mm, et de vraie bonne qualité). Donc je m'en remets à vous tous. Là, je rejoins @jldauvergne. En ce qui me concerne, j'ai mis des années à me mettre à vouloir régler de façon un peu appliquée - et je suis encore tout neuneu sur le sujet. Je croyais que ça allait bien assez ce que je faisais (collimation basique). Ben non, ça change vraiment du tout au tout de regarder dans un bon instrument, et surtout quand il est réglé. La première fois qu'on se rend compte que le terminateur de la lune, c'est un truc qui passe du blanc au noir, sans jamais baver dans le gris avec des reflets cheulous, et que les étoiles, ce sont des trucs hyperbrillants et pas des trucs un peu tâchouilles, surtout pour les faibles (ce qui n'est pas si gênants pour du visuel en ciel profond, donc pas si grave non plus), ben...ça fait une claque, j'avoue. Et je pense qu'on a cette sensation de piqué dont parlent, j'imagine, les utilisateurs de lunettes. On comprend le plaisir que c'est
  5. Pour revenir sur le long post sur la FTM, et quelques éléments complémentaires entre temps. a) Les analyseurs de détails (oeil+cerveau, caméra+algos) sont souvent sensibles au contraste absolu de la scène analogique qu'ils observent - et d'ailleurs même au rapport contraste à bruit de l'image capturée (dans notre cas, le bruit vient des photons et les capteurs, ou le bruit analogique de l'oeil). b) on peut avoir une super FTM, mais si le contraste d'un détail est, faute de lumière, trop faible en valeur absolue, il ne sera pas vu, faute d'une transition suffisante "détectable" dans le bruit. Donc, ce que l'on perd -potentiellement- en contraste relatif (faute à une FTM moins élevée), on peut le regagner par un meilleur contraste absolu (=grâce à plus de lumière). J'ajoute qu'à la diffraction 'géométrique' de l'optique (qui crée cette perte de contraste), on peut ajouter diverses sources de diffusions (dans/sur le verre). Dans ce cadre, il me semble qu'un diamètre supérieur, dans tous les cas, sera en mesure de montrer des détails avec un meilleur contraste, même avec une FTM dans l'absolu moins bonne. Car enfin, la FTM est une courbe continue : on ne "coupe" pas deux fois plus loin, on est juste 'meilleur' à une fréquence donnée. et dans l'axe, on est 10%-15% meilleurs sur ces dessins ? Il faut enfin se poser la question de la chaîne globale - l'œil, avec son pouvoir séparateur de 1 minute d'arc, avec un grossissement 120x, sépare donc des détails (une transition noir vers blanc) de 1s d'arc. Pas folichon. Fo grossir plus. Mais si on grossit plus, la luminance de l'objet diminue, et on se retrouve avec un signal d'autant plus bruité. --- Deuxième sujet : il me semble peu pertinent de vouloir comparer l'image à la caméra, et l'image à l'œil. Si jamais certains y pensaient ;-) Ou alors, il faudrait régler la caméra comme l'œil humain : l'œil intègre, et la caméra, beaucoup moins (50ms vs. classiquement 10 ou 20ms). En conséquence, regarder (sur un écran...) une image avec la caméra à 50ms d'exposition, avec un filtre photopique "décalé" (=simulant le décalage de la sensibilité de l'œil vers le bleu en vision nocturne) pourrait être intéressant, pour comparer avec une sensation à l'oculaire. Et là, les paramètres atmosphériques rentrent en jeu, et viennent encore perturber le sujet. Attention : c'est clairement pas le bon set-up pour évaluer ou comparer les performances d'une optique en soi - mais ça on est tous convaincus je pense. ---- Par contre, ça explique tout de même un peu aussi que dans une lunette, une image légèrement plus contrastée (au moins à basse fréquence & donc grossissement moyen) soit plus flatteuse qu'au télescope, à diamètre équivalent. Mais les courbes données ici me semblent montrer que cet écart est faible : 10-15% peut être (pour une très bonne lunette, et un très bon télescope). Mais dans un cerveau humain naturellement avide de détails contrastés (on cherche les fruits mûrs, fo se nourrir !) , le ressenti peut nous dire que c'est majeur (alors que la caméra, elle, nous dira que c'est 10 ou 15%). Remarque : et on suppose que la lunette est hyper-achromatique : si on commence à avoir une image rouge et bleu qui sont 'floues'...ça va pas le faire. Mais laissons cela de côté. Vu la raisonnement au dessus, j'ai envie de dire qu'à ces 10-15% près, une excellente lunette et télescope de facture comparable, ..ben c'est assez proche, non ? 15%, en rapport signal à bruit, donc 15% en diamètre (tous ces trucs sont au carré, non ?). Donc un très bon 230, ça doit faire comme une très bonne lunette de 200. Pas besoin d'un Mewlon 350 ? Même visuellement, je veux dire, donc. Je dis des bêtises, ou j'enfonce des portes ouvertes, ou les deux ?
  6. Saturne au 150mm 02/09/2023

    Ben moi je les aime beaucoup, ces saturnes au 150mm. Avec la barlow, c'est très bon ! Bravo !
  7. pff, quelle série !! bravo !
  8. Saturne . . . déjà 20 ans . . .

    très belle régularité, bravo !! j'avoue qu'il y a 2 révolutions, on avait pas de capteurs électroniques, rien que du film - et encore, en ce qui me concerne, jecn'avais que mes yeux dans des jumelles....que nous réserve le monde pour les des deux à venir...? C'est bien aussi, ce temps long, dans ces périodes d'immédiateté chronique, non ?
  9. Souvent, ces dédoublements, on les voit quand la collimation est dans les choux, et on le constate sur les bords de planètes....sauf que, en turbu 'vibrante' très rapide, ces dédoublements sont aussi monnaie courante, même en réduisant le temps de pose. Le temps de pose était de combien de milisecondes ? Elle est très réussie tout de même !!
  10. Ah là là, l'innovation est toujours possible !! quelle excellente idée cette animation sur fond fixe !! bravo !
  11. j'adore : donc on mesure que la haute atmosphère de Jupiter rayonne (renvoie) carrément bcp UV. Purée c'est qd même génial, tout ça. J'aime beaucoup cette approche hyper qualitative que tu nous proposes à chaque fois, c'est vraiment un super partage. merci.
  12. eh ben, un seul regret, finalement, c'est le petit verre de rhum ? Parce que pour ce qui est du reste (et des belles images partagées), c'est super !! bravo !!
  13. C'est exceptionnel : les protubérances et la surface du soleil sont tellement fines !
  14. Sublime. J'aime beaucoup les transits, mais j'avoue que de temps en temps, de telles images, ....ben ça vaut le coup de nous en faire le plaisir aussi
  15. Moi, j'appelle ça une image (de) brute ! Elle est superbe !! et en plus en L ! c'est fait avec quel instrument ?
  16. moyen du bord

    ...y'avait pas aussi un projet de Cassegrain ? on veut des images
  17. Une IRIS au RC400mm

    Quel relief, c'est étonnant ! (et pour le reste, purée, quel signal, ça flashe au milieu !!) bravo !!
  18. et si tu n'as pas une monture de Télémentor, idem (cf en flou à l'arrière plan) C'est quoi ces trucs couleur cuivre - ça n'aurait pas été modifié par-on-ne-sait-qui-que-c'est-bizarre-cette-affaire ? (ouarf)
  19. Suis à la bourre... Douceur et finesse, couleurs réhaussées mais pas trop, c'est comme j'aime Tu n'as pas perdu la main entre deux oppositions ! bravo !
  20. Fin du troisième épisode de "Sabine, reine de l'été". <PUB> Oui, le 250 a une belle finition, les tubes du serrurier sont soignés, la finition de la méca est très bonne, les ajustements sont propres. Bon, la visserie de réglage reste un peu cheap (ça, j'ai jamais compris, on est pas à 50€ de visserie, ...mais ça se voit moins peut être), mais ça fait le job. Seul le PO doit être changé (c'est vraiment très moyen je trouve, même après nettoyage, c'est mou, pas pas franc lors de mouvements d'aller retour pour finaliser la MAP = le mien avait de la graisse partout même sur les pièces en frottement!- certes acheté d'occaz., donc c'est peut être pas les petits chinois qui sont responsables). Si tu ajoutes un peu de sous (je ne sais ce que ça peut coûter, mais j'imagine bien 2-3k€ qd même ?) pour le faire repolir bien fin, peut être que le prix reste intéressant ? </PUB> --- Ce soir, en exclusivité, un 4ième épisode vous est proposé !! Retour sur notre série du soir : dans le précédent épisode, Sabine (Matricule 420202) se faisait passer pour une lunette magique, issue des temps immémoriaux, et usait de ses charmes sulfureux, tout juste habillée de son voile de fluor. Mais notre vaillant détective a senti la supercherie. Il se pourrait bien que...
  21. douceur et finesse à la fois, et du coup, belle sensation de relief : traitement très équilibré ! bravo !
  22. Bon, moi je trouve que ce fil devient intéressant. Ca a été compliqué (disons même, fatiguant, voire éprouvant) au début, mais là, on se déplace depuis le film de Capes et Epées vers Arsène Lupin (sauf que c'est un objectif en verre et pas un bouchon de Crystal ) - voire même plutôt : les brigades du Tigre. Les langues se délient, et le puzzle se construit. Le ton s'adoucit, et on retrouve des échanges sur de la technique. L'enquête progresse. Les murs se remplissent de photos, on tire sur les fils. Et au milieu, un prénom toujours sans aucun sens : *Sabine*. Ca y est, je suis accro., dès le troisième soir. A côté, les hippies de Netflix sont de piètres scénaristes. Bref, on va je l'espère en savoir plus sur l'histoire de cet instrument, et ça, c'est toujours rigolo !
  23. Quelle claque, finesse dans les petite trucs soufflés (au look de M42 du HST) au milieu !
  24. Ah c'est magnifique, les effets de convection dans la granulation, c'est magique, merci pour le partage !