jeffbax

Member
  • Content count

    2656
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6
  • Country

    France

Everything posted by jeffbax

  1. NGC3718 a l'Obs CPAFO

    C'est une belle version je trouve de cet objet très particulier. Bien joué. JF
  2. NGC 4565 à 26km du Louvre

    Elle est vraiment pas mal malgré ton petit soucis. JF
  3. Salut. Il a détaillé un peu plus son traitement ici : https://www.astrobin.com/suxe7f/ Je ne fais pas de planétaire, mais l'utilisation de plusieurs masques avec des niveaux de deconvoluion/masques flous différents est claire. Il m'arrive de la pratiquer sur mes poses hybrides pour bien ajuster ce qu'on peut tirer de chaque vue avant de compositer. C'est un peu ce qu'il fait, en y allant peut être un (gros) poil fort 🤪 Maintenant je ne suis pas suffisamment expert en planétaire pour mesurer l'acceptabilité de son rendu. C'est vrai que ça fait moins naturel. Edit, je dois dire que globalement j'aime bien ce qu'il fait. Particulièrement en cp. Jf
  4. 17 ans de Saturne

    C'est une présentation magnifique 👍 Jf
  5. Superbe série 👍 bravo. JF
  6. Jacoby1 au T410 en 12h de pose

    Magnifique prise 👍 Jf
  7. Les Siamoises de la Vierge au C11HD

    Joli joli Christian. C'est superbe comme toujours. La constance de tes résultats est bluffante.. Amitiés. Jf
  8. Messier 98 au C11HD

    2 bien belles galaxies. Bien joué 👍 JF
  9. 3 mois avec la 314L+

    Très belle série 👍. Jf
  10. M65 et M66 au 114/900

    Nickel cette reprise au 114.
  11. Messier 100 de Coma Berenice au C11HD

    Superbe rendu sur ces deux objets. Bravo JF
  12. Abell 2199 au CTA320+Asi2600mc

    En effet, ça grouille de partout. Superbe champ JF
  13. Elle est très réussie. Bravo 👍. JF
  14. M 104 au 360

    Ah oui, c'est très réussi. Bravo 👍 JF
  15. Ngc 4565 à la TOA 130

    Jolie vue de ce fuseau. Bien joué 👍 Jf
  16. Le pulsar de M1 qui clignote

    C'est génial. Bravo 👍 JF
  17. Bonjour, je profite de ce groupe (merci le nouveau forum et merci Stéphane) pour reprendre un petit tuto basique que j'avais posté en face il y a quelques temps : J'ouvre ici un fil sur les basiques des poses rapides en ciel profond. Sans prétention, si certains veulent compléter libre à eux. Je commence par le début : Sont considérées ici comme poses rapides les images du CP effectuées en additionnant des poses unitaires de quelques secondes tout au plus. Idéalement moins de 2 secondes. 1/ Pourquoi faire des poses rapides. Pour résumer, les poses rapides sont simples à mettre en œuvre. Elles présentent quelques avantages par rapport aux poses longues et un inconvénient : Elles permettent de se passer d'autoguidage, voire d'imager avec une monture Altaz en gérant la rotation de champ avec le logiciel d'empilement. Elles permettent, en dessous de 2 secondes, de lutter contre la turbulence en la figeant. Les images sont triées avant addition pour écarter les plus mauvaises. La définition obtenue est ainsi améliorée. Elles permettent de travailler avec des capteurs non refroidis, donc moins chers. Inconvénient majeur, elles ne s'adressent qu'aux objets assez brillants ou aux parties brillantes d'objets. Les faibles extensions des nébuleuses et galaxies sont moins accessibles. 2/ Avec quel matériel ? Globalement, toute camera présentant un faible bruit de lecture et une cadence compatible peu faire l'affaire. Mais les petites cameras CMOS, très sensibles, sont toutes désignées en raison de leur bruit de lecture très faible. Par exemple, l'ASI 224 MC donne d'excellents résultats en couleurs et la 290MM en noir et blanc. Les cameras à base d'IMX 178 sont utilisables également, mais avec des photosites plus petits pouvant nécessiter du binning. Cela fonctionne également avec de plus grands capteurs, comme l'ASI 1600. Pour l'instrument, aucun n'est exclu. Mais plus il est ouvert et plus les poses seront courtes. Il faut aussi un peu de focale pour obtenir un échantillonnage permettant d'exploiter la résolution offerte par cette technique. Idéalement inférieur à 1" d'arc. On peut descendre jusqu'à 0,3" si le seeing est excellent. Sur ces bases, de bons résultats sont possibles dès 600mm de focale. 3/ Avec quels logiciels ? Les logiciels de capture gratuits comme Firecapture et Sharpcap sont bien adaptés. Pour empiler les images (filmées en format SER ou TIFF par exemple) Autostackkert 3 et DSS conviennent. AS!3 permet de faire un tri automatique, mais ce n'est pas toujours complètement fiable. DSS permet de trier grâce à un score, mais il est plus gourmand en ressources et plus lent. Empiriquement il est intéressant de faire des films de 10/20mn par exemple, en recadrant l'objet entre les séries. Pas exactement au même endroit pour égaliser le fdc. Chaque série donnera une image par empilement. Toutes les images sont ensuite additionnées entre elles, comme des brutes "normales". Une fois les images empilées, elles sont traitées comme des images "normales" avec votre soft favoris. 4/Avec quels réglages ? Les temps de pose varient de 100ms à plusieurs secondes en fonction de l'objet. Par exemple, une nébuleuse planétaire brillante à F/D 4 supportera 100ms, ce qui est très bon pour la turbulence. Une galaxie plus faible demandera de dépasser la seconde. Il faut tester quelques vues sur l'objet. Le gain de la camera doit être assez élevé, pour diminuer le bruit de lecture et booster le signal, souvent faible. Entre 50 et 90% du max. en essayant de ne pas saturer les étoiles brillantes (pas toujours évident). Les autres paramètres (gamma, balance des couleurs, etc...) peuvent être laissés par défaut. Mais un utilisateur un peu plus avancé voudra les optimiser (offset, balance) pour gérer le fdc ou rétablir la balance des couleurs en raison d'un filtre IR par exemple. Pour débuter ce n'est pas indispensable. 5/ Combien d'images ? Faut-il faire des DOF ? Plus on fait de poses unitaires, meilleur sera le résultat. Idéalement, il faut en faire plusieurs milliers pour atténuer le bruit et lisser le fond du ciel, qui a tendance à présenter des trames avec cette technique. Globalement, le temps de pose total est équivalent aux poses classiques. Il est indispensable de faire de bons darks, en surveillant bien la température du capteur pour les caméras non refroidies. Un écart supérieur à 1°C est à proscrire. Idéalement il faut viser 0,5°C au plus. Les Offset ne sont pas obligatoires en revanche, car le bruit de lecture est faible. Les flats ne semblent pas non plus indispensables. Les poussières éventuelles disparaissent à l'empilement car l'objet se déplace sur le capteur durant la pose. Le champ étant petit (sauf ASI 1600), le vignettage est généralement acceptable. Voilà, pour débuter c'est tout ce qu'il faut savoir. Le reste c'est du fun et des petites choses à découvrir. J'espère que d'autres viendront nourrir ce post. Il y a encore des choses à dire et à découvrir sur cette technique encore un peu exploratoire. Un exemple pour finir de ce qui est faisable en 30 mn de poses avec une ASI 224 MC :
  18. Salut Stéphane, un travail absolument nickel. Bravo 👍 Jf
  19. Faut-il scinder le forum Astrophotographier en deux ?

    Ni pour ni contre, bien au contraire. Perso je trie au temps. Quand j'ai envie j'y viens, et je regarde quasiment tout, puis je fais autre chose, et j'y reviens. C'est un autre genre de tri. Donc comme vous conviendrez 🤭
  20. Smiley : lentille Gravitationelle !

    Super smiley, on le voit. Pas évident à obtenir ce résultat. Bravo 👍 JF
  21. NGC 1788 en LHaRGB - CDK500 - 130h de pose

    Magnifique tout court 👍 Jf
  22. Superbe première. Ça promet grave 👍 Jf