Matthieu Conjat

Member
  • Content count

    687
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Matthieu Conjat

  1. Ciel d'hiver depuis le Pic du Midi

    Salut Patrick, ça me rappelle des bons souvenirs. Mais bon, -1° au pic en février, c'est pas tout à fait normal Matthieu
  2. C'est bien ça. Les neutrinos, qui ne doivent pas avoir une masse bien grande, sont émis tout de suite depuis le coeur. La lumière est émises quelques heures plus tard, depuis la surface, en quelque sorte. D'ailleurs, on peut s'amuser à faire un calcul facile: sachant que les supernova éjectent la matière dans l'espace à une vitesse de ~10 000km par seconde, et sachant que l'onde de choc a parcouru ~1 milliard de km depuis le coeur jusqu'à la surface de l'étoile, elle a du mettre 1e9/1e4 = 28 heures pour traverser l'étoile. c'est bien pour ça que pour SN1987A, on a bien détecté les quelques neutrinos une vingtaine d'heures avant de la voir exploser. (bon, le coeur d'une étoile étant bien plus dense que le reste, la vitesse de l'onde de choc dans le coeur devait être bien plus grande que 10 000 km/s).
  3. En 1er lieu, c'est le noyau qui s'effondre sous le poids de l'étoile, et les protons et électrons du coeur fusionnent. C'est la 'neutronisation', qui génère énormément de neutrinos (et de photons aussi, même si 99% de l'énergie est transmise sous forme de neutrinos). Mais comme les neutrinos traversent la matière sans aucun problème, ils sont de suite éjectés hors de l'étoile, à la différence des photons lumineux, qui mettent plus de temps vu que les couches superficielles sont encore là le temps que l'onde de choc se propage. D'ailleurs, lors de cette 'affaire Betelgeuse', j'ai entendu dire que si la supernova se déclenchait (au coeur, donc), l'étoile était tellement grande qu'elle mettrait plusieurs années avant d'exploser véritablement. Ca me semble du grand n'importe quoi, non ? C'est juste quelques heures ou je n'ai rien compris.... Matt CORRECTION: ah, non, je viens de comprendre pour cette histoire de plusieurs années avant d'exploser (j'avais pas écouté la vidéo, en fait): C'est si les réactions nucléaires s'arrêtent d'un coup, que la lumière va mettre de milliers d'années à s'arrêter le temps qu'elle remonte à la surface. Mais ce n'est pas réaliste que les réactions s'arrêtent d'un coup au centre. En revanche si le coeur de l'étoile explose en supernova, l'étoile va bien mettre quelques heures à exploser... (j'ai fini de polluer ce post)
  4. Tâches solaires

    Foulàààà, la dernière fois que j'ai fait une remarque comme ça, je me suis pris une volée de bois vert ! Faut faire gaffe quand même ! Ceci dit, c'est vrai que sans aucune tache dans le champ(s), c'est tristounet Matthieu
  5. La nébuleuse d’Orion revue et...corrigée

    Bonjour, la photo est bien jolie. J'aurais accentué un peu le rouge, non ? Dans l'Homme qui court (ngc1977, en haut à gauche de M42, le bleu prend un peu trop le dessus). Puis en décalant en peu, tu aurais pu chopper la tête de cheval, qui se laisse deviner à gauche. Vivement la suite Pour les aigrettes, c'est le diaphragme ou c'est rajouté à la main ? Matt
  6. étoile ALF ORI variable chute baisse

    C'est vrai. Au temps pour moi, j'aurai du demander "c'est quoi le problème avec Symaski ? Pourquoi il fait des messages qu'on comprend pas toujours ?" S'il a de l'humour, il l'aura sûrement bien pris, lui Matthieu
  7. étoile ALF ORI variable chute baisse

    Non, perso je pense depuis longtemps que Symaski62 est un robot.
  8. Effectivement, une dérive lente et continue est la pire des situations pour l'imagerie si ton capteur n'est pas parfait. La trame va forcément se voir dans la direction de la dérive. Il faut faire un décalage si possible aléatoire pendant tes poses. Matt
  9. NGC 2841 made in Québec.

    Salut Martin, Elle est bien jolie. Tu aurais même pu accentuer les détails sur les bras spiraux (tout petit masque flou par exemple). Sinon, il s'agit bien de ngc2841 et pas 2148, mais tout le monde avait déjà corrigé Matthieu
  10. Que penser de notre belle beltegeuse

    C'est ça, c'est le propre de toutes les pulsantes. Quand elles se dilatent, leur température diminue et elles deviennent moins lumineuses (loi de Stefan-Boltzmann). Inversement, quand elles ont bien refroidi, leur atmosphère redevient transparente au rayonnement donc elles relâchent la pression, alors elles se contractent et se réchauffent (et deviennent plus lumineuses) Dans le cas de Bételgeuse, il faut aussi tenir compte des nuages de poussière qui semblent obscurcir de temps en temps l'étoile, comme ça semble être le cas en ce moment.
  11. Catalogue Sharpless

    Ouaip, c'est au ras des pâquerettes... Chez moi c'est à 22° max. J'ai fait pire. Ca peut se tenter Matt
  12. Catalogue Sharpless

    Salut J'ai mis sur mon site le fichier que j'utilise dans TheSky6: http://mconjat.free.fr/HII.DAT ou le fichier sdb correspondant si tu veux: http://mconjat.free.fr/HII.SDB Sinon, j'ai aussi celui-là: plus clair http://mconjat.free.fr/HII_J2000.DAT si ca marche pas dis moi. Matthieu
  13. Chapeau pour ce résultat super intéressant! Quand on a un bon ciel et un bon instrument, tout de suite .... Matt
  14. Newbie Voix lactée - traitement photo

    Ben la preuve que non, vu que ton image n'est pas mal du tout avec un peu de travail dessus... Trouve un coin sans pollution lumineuse et fais-toi plaisir. Matthieu
  15. Newbie Voix lactée - traitement photo

    S'lut à tous, j'ai jamais aimé le retrait de gradient sous Iris pour la Voie Lactée ou pour les grosses galaxies, car à moins de choisir à la main les points où il n'y a pas de Voie Lactée ou de galaxie (option Pointon sous Iris), Iris va prendre la Voie lactée pour une portion à assombrir, donc le retrait de gradient sera trop fort. On voit souvent ce genre d'effet sur les Pléiades par exemple. Sur le forum, j'ai longtemps râlé contre ça . D'ailleurs, il n'y a pas que Iris qui fasse ressortir des gradients surcorrigés. Quand j'ai ce genre de problème avec mes images (à grand champ, même avec les meilleurs flats possible, j'ai toujours des résidus sur les bords), je commence toujours par enlever éventuellement un gradient linéaire avec Iris, puis je tamponne à la main sur des surfaces plus ou moins grandes. Ca prend du temps, mais je ne vois que ça pour corriger harmonieusement les gradients. J'en ai profité pour assombrir un peu l'image. J'ai pas enlevé la trace de l'avion, par contre !! Il reste encore des traces de résidus de couleurs, mais ça peut s'enlever aussi si on y passe du temps Matt
  16. NGC 2903

    Moi je sais: c'est pour rendre hommage à Henri Chrétien, l'inventeur du Cinémascope (et du Ritchey-Chrétien, accessoirement)
  17. Besoin d'aide pour identifier une comète

    S'lut, le seul objet cométaire que je vois sur ton image est à gauche de M66: C'est une image du DSS. C'est bien une galaxie, qui ressemble à une comète ! Matthieu
  18. étoile ALF ORI variable chute baisse

    Bouuuuuh !!! C'est plus pratique au contraire ! En louchant, on estime encore mieux les éclats quand les étoiles sont saturées T'as jamais défocalisé une étoile trop lumineuse ? Ben voilà
  19. étoile ALF ORI variable chute baisse

    Elles sont en effet saturées, mais l'étalement reste quand même une bonne façon d'appréhender leur luminosité. Et sur la photo de Superfulgur, le pâté de Bételgeuse est un chouia peu plus gros que le pâté de Bellatrix.
  20. Salut à tous, comme certains d'entre vous me l'ont fortement recommandé l'autre fois, j'ai passé plus de 2 mois à surveiller les céphéides de la galaxie d'Andromède, dans un autre coin que celui que j'avais déjà suivi l'année dernière. C'est à droite sur l'image (cliquez pour agrandir): J'ai fait ça avec le télescope Schaumasse de l'Observatoire de Nice (400mm, f/5, avec une QSI583ws sans filtre) Chaque pose est la somme de ~20 images de 130" de pose, soit ~40 minutes au total, ce qui permet d'atteindre facilement la magnitude 19, même avec le ciel tout pourri de l'Observatoire de Nice. Pour le moment, j'ai pu détecter 41 étoiles variables, dont 2 binaires à éclipses (curieusement,ce sont aussi les 2 1ères étoiles que j'ai détectées dans le champ), 7 pulsantes à longue période (>100 jours), ~30 céphéides plus classiques et 2 étoiles dont la période n'est pas nette, mais qui semblent varier clairement. Il y a aussi la Nova M31n 2008-12a, dont je vous ai parlé il y a quelques jours sur le forum. J'aurais bien aimé continuer mes mesures, mais depuis que j'ai commencé les mesures, on a un temps de m..... Si ça se dégage, j'essaierai bien de continuer, ne serait-ce que pour mieux mesurer la valeur des pulsantes à longue période. Le champ avec les variables et leur courbe de lumière (cliquez pour agrandir): Quelques exemples de variables bien jolies: A gauche les mesures brutes, à droite la phase repliée (Mesures faites avec Courbrot de Raoul Behrend): Un petit tableau récapitulatif, avec le N°, la période, les coordonnées, la magnitude apparente moyenne, la magnitude absolue issue de la relation période-luminosité pour les céphéides, la distance en millions d'al. J'ai mis la médiane des valeurs, qui vaut 2.54 millions d'années-lumière. Pas loin de la vérité Peut-être des mesures plus précises et des nouvelles variables dans quelques semaines si le ciel veut bien se dégager ... Matt
  21. Pose longue sur orion au smartphone xiaomi

    C'est joli. En tous cas, faut penser à faire défiltrer ton téléphone, parce que Bételgeuse semble plus faible que Bellatrix A moins que ce ne soit réellement le cas et que Bételgeuse ne continue à faiblir ! Matt
  22. Les nouvelles céphéides d'Andromède

    C'est à n'y rien comprendre. je n'avais pas pris les bonnes images !!! Les mesures de la nuit #17 correspondent à une autre étoile, une nouvelle variable, que j'avais observée à partir de 2h du matin... Du coup, quand je prends la bonne étoile, observée entre 19h et minuit, ça me donne le bon résultat: Les bonnes mesures sont en vert et les anciennes en rouge. Ca confirme que les minimas secondaires étaient bien superposés, et que la période était la bonne: 4.8824 jours... J'ai honte de cette méprise et en tire les conséquences, en me retirant définitivement de la vie astronomique matthieu
  23. Les nouvelles céphéides d'Andromède

    Je viens de corriger en HJD. Strictement le même résultat
  24. Les nouvelles céphéides d'Andromède

    OK. Je n'ai observé des minima secondaires que du 12 novembre au 5 janvier, soit sur 55 jours. La Terre s'est déplacée de 5 minutes-lumière pendant ce temps par rapport à M31 (qui est à 35° de l'écliptique). Les minimas secondaires sont donc superposables avec une bonne précision je pense. Mais les éclipses principales sont dans ce cas vraiment très décalées (de 3.5 heures), et en plus il y a une mesure, hors éclipse, qui vient au milieu du pic, donc ça ne correspond pas du tout. Sur la forme de la courbe de lumière, on voit très bien celles qui appartiennent au pic secondaire et celles du pic principal. Je vais remesurer la nuit #17, où j'ai le début du pic principal qui m'embête, puis j'envoie les mesures à Raoul...
  25. Les nouvelles céphéides d'Andromède

    Salut Marc > Très beau travail. Merci ! >Est-ce que tu prends bien en compte la correction de temps Terre/Soleil (HJD au lieu de JD) pour tes graphiques ? Surtout si tu as des observations espacées de 6 mois Pas du tout Pour la binaire naine (m31v50), je devrais, car les éclipses sont rapides. Si je fais un article dessus, je devrais en prendre compte. Elle a déjà été publiée https://arxiv.org/abs/1112.1701 Pour les autres, comme ce sont des céphéides de période comprise entre 4 et 75 jours et que la précision photométrique n'est pas exceptionnelle, je me dis qu'une incertitude de quelques minutes n'est pas bien importante. En plus, pour ces céphéides de longue période, la période n'est jamais parfaitement constante et varie à chaque cycle. Donc je ne m'inquiète pas trop pour ces quelques minutes Et je n'observe que depuis 4 mois, avec m31 qui était presque à l'opposition. Donc la Terre n'a du bouger que de 3-4 minutes-lumière par rapport à M31, d'autant que M31 est presque au-dessus du plan de l'écliptique... Matt