Matthieu Conjat

Member
  • Content count

    812
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Matthieu Conjat

  1. Traitement AstroSurface : Mes flat font flop

    Bah, c'est une habitude. Puis avec ma monture CGEM, je faisais pas mal de photométrie d'astéroides, donc je n'avais pas le choix. Heureusement, avec la monture à fourche de mon 400, je n'ai pas ce problème Perso, chaque fois que je fais le retournement, je change le nom de mes images (oui, je n'ai pas de script automatique qui relance les images aussitôt que le retournement est fini) En effet, c'est bien ça. La preuve, c'est que le vignettage est quand même fortement réduit (pas assez quand même), et que les poussières sur le hublot de la caméra (la plupart des taches visibles sur le flat) ont disparu et que seules les plus grosses taches (peut-être les poussières sur le filtre) n'ont pas été supprimées vu que le filtre a changé. De toutes façons, l'efficacité de la correction des poussières dépend aussi du filtre bien souvent (et de la distance des poussières au capteur (contraste des taches). Un gif, avec ton image brute sans correction, et avec ton image après division par le flat: les poussières sur le hublot on bien disparu et quelques grosses poussières sont toujours là. Ah, et sinon, tu as un offset énorme sur tes images, ton flat semble être à ~50 000 adu et ton fond de ciel à 30 000 adu...
  2. Traitement AstroSurface : Mes flat font flop

    En effet, mais comme j'ai fait la moité des images dans une position, puis la moité avec la caméra retournée, alors pour traiter toutes les images avec la même orientation je retourne l'une des moitiés. Donc je dois aussi retourner le flat et le dark... Mais j'avais effectivement oublié les histoires de filtre. Il faut bien sûr garder le même filtre
  3. Traitement AstroSurface : Mes flat font flop

    Salut Pascal, Effectivement, les images ne sont pas de la même taille ni des mêmes proportions. En plus, sur ton image finale, les taches résiduelles sont ~2 fois plus grosses que sur les flats. Est-ce que tu as croppé l'image finale ? Et je ne retrouve pas les mêmes positions des taches sur les 2 images. Es-tu sûr que c'est le bon flat que tu as pris ? Sinon, il y a au moins 3 raisons pour lesquelles les flats ne corrigent pas les défauts: - L'image a été retournée (quand j'ai un retournement au méridien par exemple, je retourne les images brutes de 180°, et il faut donc aussi retourner le dark et le flat de 180°). - Il y a parfois un offset non corrigé (ou surcorrigé), donc la division par le flat n'est pas efficace) - si le flat n'a pas été pris ~en même temps que les images du ciel, il peut y avoir des poussières qui apparaissent ou disparaissent. M'enfin là le vignettage ne semble pas avoir été corrigé donc ça ne doit pas être ça. Bref, il faut que tu nous montres tes images brutes (avec la même taille) pour qu'on puisse juger... Matthieu
  4. Explications des deux cycles solaires

    Salut Il faut dire aussi que les 4-5 derniers cycles étaient particulièrement bien fournis en taches: Alors si on regarde le tout dernier, il est à peine moins actif que d'autres cycles qu'on a eu récemment (1885, 19010, 1930...) Ca reste difficile de faire une extrapolation avec un échantillon statistique finalement assez faible. M'enfin c'est vrai que le prochain cycle semble timide à démarrer... Matt
  5. Bah, il suffit d'avoir un tout petit caillou qui brule très vite et/ou un caillou qui entre perpendiculairement à l'atmosphère, pour que sa trace soit toute petite. C'est comme les cosmiques sur nos images CCD. La plupart du temps ils traversent le capteur très vite donc on voit juste un gros point chaud, mais de temps en temps ils le traversent de coté donc ça fait une trace plus longue.
  6. Salut, ça ressemble bien à une étoile filante, avec sa couleur verte qu'on observe parfois. Pour la trainée de coté, ce n'est pas surprenant. Il suffit que la trainée persiste quelques secondes après le passage de l'étoile filante pour qu'elle soit emportée par le vent d'altitude. Comme elle continue de briller quelques instants, elle s'étale au gré du vent et forme cette plume de coté. Matt
  7. T500 f3.3 de l'OFXB ça se précise : NGC 6888

    Ah ouais, là je plussoie
  8. M88 et halo problème résolu sur NGC7023

    Oui, effectivement, maintenant les porte-oculaires sont bien solides, mais ce sont les tubes qui ne suivent plus. A une époque, j'avais pensé rigidifier le tube de mon 200/800, sous le porte-oculaire, mais le tube ne fléchit pas tant que ça finalement.
  9. La nébuleuse de la trome

    Je dirais même plus, tu as dû te tromer...
  10. T500 f3.3 de l'OFXB ça se précise : NGC 6888

    Tellement jolie qu'on ne la reconnait même pas. Sans doute à cause de l'inversion miroir
  11. M88 et halo problème résolu sur NGC7023

    Salut, il ne s'agit pas de givre, mais d'un déplacement de la caméra sur l'axe optique, par rapport à ton flat. Il suffit que des flexions se produisent au cours de la nuit si ton porte-oculaire est un peu faible, et les flats que tu as fait ne corrigent plus correctement tes images. Perso, j'ai très souvent ce genre d'image avec mon télescope, dont le miroir n'a même pas de barillet et dont l'araignée n'est pas très solide. A cause des flexions de la caméra, de la déformation de l'araignée (je suis en mode fastar, c'est à dire que ma caméra est directement sur l'araignée, à la place du miroir secondaire), alors au cours de la nuit la caméra n'est plus en face du miroir (à quelques microns près, mais ça suffit), donc j'ai ce halo qui apparait. Je pense que c'est un des inconvénients d'avoir un f/d court et un 'grand' capteur. Voici un exemple où on voit ce problème (faut pas faire attention aux images parasites du miroir avec l'araignée au milieu). On voit bien le grand cercle qu'on retrouve sur ton image: . Je corrige ces défauts à coup de tampon avec un petit programme que j'ai écrit, parce que c'est quasi impossible à enlever, à moins de faire des flats tous les quarts d'heure Matthieu
  12. La comète et la galaxie

    Salut à tous, voici une petite imagette du rapprochement entre la comète C/2017T2 Panstarrs (magnitude 8.6) et la galaxie NGC4100 (m11.1), prise hier soir au télescope Schaumasse de l'Observatoire de Nice. Il s'agit de la somme de 21 images, de 80" de poses chacune, au foyer du primaire (2m de focale, 40cm de diamètre), avec une QSI583ws J'aurais bien fait les couleurs, mais il fallait que je suive 3 astéroides dont je mesure la courbe de lumière, alors j'ai laissé tomber. Et puis elle file vite cette comète. J'ai un peu triché pour l'image, j'ai traité séparément la galaxie et la comète, puis j'ai recombiné les 2. J'aime pas ça d'habitude, mais bon, ça ressort pas trop vilain. Mardi soir, elle passe à moins de 1 degré de M106 (et à 20' de NGC4217, même si pour les américains elle sera encore plus proche). Ne ratez pas ça. Matt (cliquez pour la voir à 45% de sa taille max)
  13. La comète et la galaxie

    Merci !! C'est vrai que l'image semble assez réaliste, alors je n'ai pas trop de scrupules ...
  14. La comète et la galaxie

    Ouais, je crois que je vais encore tricher un peu. Je vais refaire la couleur sur la comète ces prochains jours, puis sur la galaxie je sais pas quand. On n'y verra que du feu, vous allez voir ! Puis tant que les programmes automatiques n'ont pas vampirisé tous les astéroides, je me dépêche d'en faire quelques-uns Oh, merci, mais tu sais, ça c'est un travail collégial, j'ai juste un peu participé Merci à tous les autres (Mica, Christophe, Chani)!
  15. Regarde moi dans les yeux : ngc 4438 et 4435 au CDK12

    L'image est fine est bien propre, c'est joli. Mais ça m'embête toujours un peu quand les zones sombres au cœur des galaxies sont plus sombres que le fond de ciel Matthieu
  16. Coopération sur M51

    Pour les couleurs, elles me plaisent pas mal, moi... Ca dépend peut-être des écrans, mais sur mon portable, c'est un peu plus fin.
  17. Coopération sur M51

    C'est très joli. Pas surtraité. D'ailleurs, comme l'ensemble a l'air un peu vaporeux, j'ai essayé un tout petit masque flou à partir de ton image et ça rend pas mal. Ca enlève un peu ce petit voile, sans ajouter de bruit. Je mets l'image si tu veux. Matt
  18. NGC 3953 au C8 Edge

    Ben c'est pas difficile, est est pile au centre de l'image (Sinon, elle est jolie, avec pas mal de signal, car elle n'est pas très lumineuse,un peu comme sa voisine M109). Un peu suréchantillonnée, sur l'image grand format ? Matt
  19. A cause de la rotation différentielle de Jupiter, il faut régulièrement remettre à jour la longitude de la tache rouge. Elle dérive toujours un peu avec le temps. Dans Galiléo (ou CdC, visiblement), on peut la modifier pour correspondre à l'époque actuelle. Peut-être que dans Coelix, c'est une vieille longitude et que la tache a un peu dérivé. Comme Jupiter est une grosse boule molle, c'est toujours un peu vaseux... Matt
  20. NGC 4631 par bon seeing au C11

    C'est très fin, c'est joli. Manque plus que la couleur. Ceci dit, vu la forme presque triangulaire des étoiles, j'ai l'impression que c'est plus un problème de flexion du miroir principal. En 10s, je me dis que les défauts de suivi ne doivent pas être visibles. Sur mon 400, selon l'orientation, le miroir pèse un peu plus sur son support, et j'ai parfois des étoiles triangulaires. Ca ne se voit pas la plupart du temps à cause de la turbulence qui étale les étoiles. Mais quand le ciel est super calme, les défauts optiques ressortent d'avantage. Faut voir image après image (sans recalage) pour voir s'il y a vraiment une dérive continue. Matthieu
  21. Oeillet visible après empilement

    Il ne faut vraiment pas que la caméra bouge (ou encore pire: le miroir) J'ai un Cassegrain de 400mm dont le miroir est posé à même le fond du tube, donc dès que je tourne le télescope, le miroir flanche légèrement. Du coup, un flat obtenu 1h avant laisse quand même des gradients assez forts. Tiens, je me suis amusé à faire un petit schéma explicatif (pour ce que j'en ai compris...) Le capteur est ~uniformément éclairé par le fond de ciel, mais la partie derrière la poussière voit un peu moins de fond de ciel, donc ca fait une trace sombre. La partie au centre, c'est celle qui est juste derrière l'obstruction, donc de toute façon elle ne voit rien. Juste le fond de ciel tout autour. En fin de compte, le centre de la tache est tout aussi lumineux que le reste de l'image. Ca fait la tache qu'on observe tous sur nos flats (et nos capteurs sales...) Matt
  22. Oeillet visible après empilement

    C'est ça. A forte luminosité, tu peux même voir parfois le support de l'araignée. C'est une poussière qui masque la lumière, donc l'image de l'entrée du télescope ressort en négatif.
  23. Oeillet visible après empilement

    Salut, ce n'est pas le reflet de ton oeillet de collimation, car où il est placé, il ne reçoit aucune lumière. Ce serait plutôt le fantôme de ton obstruction . Ce genre de tache est typique des poussières qui se déposent à une certaine distance du capteur. Un bon flat et il n'y paraîtra plus. Une image de flat (avec beaucoup de poussières): Tu photographies un écran blanc (ou le ciel au crépuscule) sans saturer l'image, et tu divises ton image de galaxie par cette image uniforme, et normalement les poussières s'en iront (ne change pas la caméra de position entre temps sinon les conditions d'éclairement des poussières vont changer et tu ne pourras plus les supprimer facilement... Matthieu
  24. Ah, voilà, je le savais que ça existait déjà ! Mais moi mon programme il est gratuit ! SIRIL aussi ? Bon, tant pis mieux Mario, je te l'envoie quand même ce soir...
  25. Ben justement, je n'utilise pas Photoshop. (en plus je n'ai que PaintShop Pro, qui ne doit pas traiter les fits) J'utilise mon propre logiciel que j'ai fait en Delphi qui me permet de faire des trucs que ne fait pas Iris (oui, je n'utilise pas Siril ou Pinxinsight ou autre...) En 1 clic, on peut corriger des parasites horizontaux ou verticaux: Je le mets sur le forum si tu veux. Matthieu