RIGEL33

Membre
  • Compteur de contenus

    288
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2
  • Pays

    France

RIGEL33 a gagné pour la dernière fois le 15 mars 2018

RIGEL33 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

292 Très bonne réputation

3 abonnés

À propos de RIGEL33

  • Rang
    Membre actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    Astronomie, astrophotographie
  • Adresse
    L'espace... l'ultime frontière !
  • Site personnel
  • Instruments
    Newton Skywatcher 150/750 + lunette Skywatcher 100/900 + monture Orion Sirius EQ-G.
    StarAventurer + 3 Canon 350D + 1 Canon 400D + plusieurs objectifs

Visiteurs récents du profil

3 968 visualisations du profil
  1. ASTRO-RENCONTRE à l'AG d'AG33

    Merci à vous trois de votre passage
  2. ASTRO-RENCONTRE à l'AG d'AG33

    Quand les astropotes se retrouvent… Samedi 12 janvier 2019 à 21 h, c’était l’heure du bilan annuel pour l’association ASTRONOMIE GIRONDE 33 qui avait organisé, pour cette occasion, une astro-rencontre. En plus d’accomplir la formalité annuelle, cette soirée permet à tous les membres du club de se retrouver au chaud et en pleine lumière, après une année passée où certains n’ont pas pu forcément se croiser au gré des sorties d’observation et des animations, pourtant nombreuses. 40 membres sur 42 étaient présents ou représentés. Il manquait cependant un des membres qui nous a quitté au mois d’août. Un hommage lui a été rendu. La rencontre était ouverte aux non membres du club pour leur permettre de mieux comprendre les activités internes du club et de pouvoir partager des idées. Pour résumer : Concernant ce bilan 2018, 24 sorties d’observation ont été programmées, dont 4 spéciales Lune et 1 spéciale Eclipse de Lune. En moyenne, 1 sortie sur deux a pu être maintenue, dont deux spéciales Lune et l’Eclipse de Lune. 5 rencontres ont aussi été proposés et pas moins de 36 animations ont égrenées l’année. La science était au programme avec plusieurs séjours de Gérard Arlic au Pic du Midi dont il a pu faire profiter deux membres d’AG33. La rencontre Pro-Am qui se tenait à Bordeaux a vu la participation active du club en grande partie grâce à notre ami Gérard Arlic. Merci à lui pour tout ce partage et cette reconnaissance. Sur le front de la pollution lumineuse, on a pu constater des progrès en Gironde et on espère que cela va continuer, en insistant auprès des élus, surtout grâce aux nouvelles législations. Sur le front des investissements matériel, une Alpy 600 a été acquise pour les spectrographes du club. Dans les projets 2019, un Handiscope est en cours de réalisation et on envisage l’achat d’un dobson serrurier. La soirée s’est clôturée par le partage de la galette et du verre de l’amitié. Du café a été proposé en permanence grâce au nouveau percolateur acheté pour ce genre de manifestation. Les échanges étaient si intenses et passionnants qu’il était déjà 1 h 30 quand les derniers participants ont été poussés vers la sortie de la salle des fêtes. Merci à Julien Lagauche pour la bonne tenue de notre page Facebook… merci à Fabrice Charrié et Valentin Rubeluta pour la bonne tenue de notre site internet. Un merci particulier à Denis pour tout le temps, le travail et l’énergie que tu donnes à l’association. Merci au noyau dur des bénévoles qui répondent toujours présents aux demandes d’animations, même si celles-ci sont sollicitées au dernier moment. Et merci à tous les animateurs, même ponctuels, de répondre si nombreux lors de nos grandes animations estivales comme les Nuits des Etoiles. Il est à rappeler que la plupart des investissements et le matériel que nous possédons, sont possible en grande partie grâce au reversement des frais de route des animateurs… un énorme merci à eux ! Merci aussi à ceux qui donnent du temps pour le bon fonctionnement de l’association par de simples gestes, idées, coups de mains ou simplement quelques minutes supplémentaires au début et à la fin des animations pour la mise en place et le rangement. Chacun, à sa manière, est acteur de la bonne ambiance qui règne chez nous et qui mettent en avant qu’une association est bien une combinaison de bonne volonté et de savoir-faire divers et variés, où chacun met du sien pour qu’on s’y sente bien. Merci aux astrophotographes, aux astrodessinateurs et aux CROAteurs d'alimenter de leurs œuvres le forum Astrosaucats, bien que cette année la moisson fut un peu maigre. Un grand merci à la commune de Saucats qui nous soutient et accède à toutes nos demandes que ce soit pour les animations, le prêt de salles et même la tonte de l'herbe au Mémorial. Et merci à Messieurs Schibert, agriculteurs, pour le don de l'électricité au Mémorial. Et enfin, merci à vous toutes et tous qui faites que notre association reste agréable, amusante… voire hilarante, progressiste, ludique, participative… et très souvent essentiel à nos vies. On aime y venir et s’y retrouver. Au bout de 8 ans, elle a su garder son but premier, à savoir s’entraider et diffuser ce que l’on sait au plus grand nombre.
  3. ASTRO-RENCONTRE à l'AG d'AG33

    C'est ce soir, n'oubliez pas
  4. ASTRO-RENCONTRE à l'AG d'AG33

    C'est un peu ça
  5. Samedi 12 janvier 2019 à partir de 21h A la salle des Fêtes à Saucats (1 route du Médoc) ASTRO-RENCONTRE lors de l'Assemblée générale d'ASTRONOMIE GIRONDE 33 GRATUIT et tout public Venez rencontrer les astronomes amateurs qui vous parleront de leur pratique de l'astronomie sur le terrain. Echanges et partages seront à l'honneur, en plein jour et surtout au chaud !!! (Seuls les adhérents 2018 pourront participer aux votes) ORDRE DU JOUR Rapport d'activités 2018 Bilan financier 2018 Projets 2019 Budget prévisionnel 2019 Vote du tiers sortant Questions diverses La galette et le pot de l'amitié sera offert à l'issue de la réunion Pour le résumé et les photos de l'édition 2018 : http://assa.forumactif.org/t2168p2-assemblee-generale-ag33-samedi-6-janvier-2018 Venez nombreux
  6. 2019 commence bien !!

    Merci Alain Pour les photos, va falloir être un peu patient car j'ai une AG à préparer (rapport moral) et une conférence pour le 17 janvier. Mais je vais tenter de trouver quelques minutes en soirée
  7. 2019 commence bien !!

    2019 commence bien !! Alors que nous n’avions pas pu maintenir de sorties officielles depuis début novembre, la période des fêtes de fin d’année 2018 a été plutôt pourrite ! L’anticyclone, pourtant bien présent en Aquitaine, maintenait sur place le brouillard et les nuages bas. Mais le début de l’année 2019 a vu un tout autre visage… le ciel s’est enfin montré à la faveur du froid qui s’est installé. Et même si des voiles nuageux ont persisté, le ciel du samedi 5 janvier au soir s’est montré très étoilé. Un peu de monde lors de cette première nuit : du forum Astrosaucats, étaient présents : Denis, Florent B, Fredastro, Geotowicz, Hageshii, Ju, LostFred, Patou, Petrus, Sandrine et moi-même. Un astram bourguignon, depuis peu sur Bordeaux, prénommé Vincent, était aussi de la partie. Une fois sur place, il faisait encore plutôt bon, environ 3 à 4°C. Le Soleil commençait à être bas sur l’horizon ouest. L’installation finie, je constatais avec amusement que le tube de Vincent brillait, pensant à une customisation. En fait, c’était la gelée qui avait fait son apparition à l’occasion de la baisse de la luminosité. La polaire étant en vue, je repartis vers mes setups (APN au foyer d’une lunette + APN au foyer d’une StarAdventurer) pour faire la mise en station. Les astrams arrivaient petit à petit. Au gré des salutations et des vœux, je m’attelais déjà à réaliser les Flat grâce à mon écran (à flat) avec l’aide de Denis. Je préfère les faire sur le fond du ciel mais les voiles nuageux du tout début de soirée me l’avait interdit. J’attaquais dans la foulée la mise au point. Il était déjà 19h… Je décidais de pointer la comète Wirtanen à la lunette mais j’avais un peu de mal. Je connaissais sa position mais je n’arrivais pas à mettre le capteur au bon endroit. J’utilisais alors le Dobson de Denis pour la trouver… j’y arrivais sans trop de difficulté bien qu’elle était assez pâlichonne. Je retournais alors à ma lunette maintenant que j’avais bien enregistré sa position et je la trouvais sur la première pose photo… deux minutes suffirent pour la cadrer et je lançais les poses. Je me reportais sur le second setup : l’APN sur la StarAdventurer. Je la captais facilement mais je n’avais pas de suivi correct. En vérifiant si aucun câble ne contraignait le suivi, je m’aperçus que la monture bougeait. Je n’avais pas serré les vis et ça ne pardonnait pas. Je réalignais la monture et refis la mise en station. La première image me confirmait la bonne tenue du suivi. Je réussis le cadrage voulue, à savoir inclure bien sûr la comète mais aussi les galaxies M81 et M82. Malheureusement ces deux objets se situant en haut à gauche de l’image, se retrouvent pris dans la coma de l’image, soit à l’endroit de l’objectif où les étoiles filent un peu. Je laissais le cadrage tel quel car la vedette restait la comète. Je lançais les poses et put enfin aller voir les camarades. Je m’aperçus qu’une famille était déjà sur place. Trois générations de femmes d’une même famille : la grand-mère, la mère et la fille. Elles voulaient voir la comète. Alors, je leur montrais mes premières images. Puis nous allâmes vers le Dobson de Denis et je la captais assez vite. Je les guidais pour qu’elles puissent toutes trois la voir. Alors qu’on discutait, je commençais à avoir froid. Je n’avais pas encore ma doudoune et je ressentais les premiers frissons. Alors que Denis prit le relais, je partis à la voiture pour mieux me couvrir en mettant la chapka, la doudoune et une seconde paire de gants. Patou fit des essais sur une nouvelle monture, une HEQ5, cadeau de noël qu’elle s’était fait. Après un peu de prise de tête, la monture répondait correctement. Peu après une seconde famille arriva : un couple et leur fille. Ils demandèrent de l’aide pour l’installation et l’utilisation de la lunette de leur fille. Je leur expliquais qu’avec la nuit et le gel, il était difficile de faire ça maintenant. Le mieux étant de reporter leur venue sur une autre soirée et de venir un peu avant le coucher du Soleil. On leur donna toutefois quelques conseils pratiques. Je commençais à avoir faim… Denis me dit qu’il était temps d’aller manger car il était déjà 21h. Je n’avais pas vu l’heure passée. On mangea alors nos sandwichs près de la table de réconfort suivis d’un bon chocolat chaud. Un autre thermo de chocolat et un thermo d’infusion avaient pris place, ainsi que des papillotes de chocolat. En en goûtant une, je fus surprise par sa dureté... le gel était passé par là aussi ! On discuta technique et pratique de l’astro avec les uns et les autres. Nous pûmes voir quelques belles filantes. Était-ce-ce des Géminides retardataires ? Ou des Orionides même si on n’est plus à la bonne époque ? En tout cas, le radiant semblait être la constellation d’Orion. En candidates possibles, il y aurait bien les quadrantides, dont le pic était la veille, vendredi 4 janvier, mais d'après les infos prises, elles ne montraient le bout de leur nez qu'en seconde partie de nuit. Après avoir profité de quelques objets à l’oculaire, les familles nous quittèrent, le froid ayant raison de leur motivation. Les astrams sur place poursuivirent leurs occupations, que ce soit en photo ou en observation. Régulièrement on entendait untel annoncer l’objet qu’il tenait à l’oculaire… et deux ou trois participants se déplaçaient pour observer à leur tour. Les astrophotographes, dont je faisais partie, étaient plutôt content de leurs acquisitions. Le ciel devenait très bon au zénith malgré la montée du brouillard sur les horizons. Chara était enfin monté dans la voiture. Quelques temps auparavant, elle patrouillait à la recherche de rongeur. En la caressant, je m’aperçus qu’elle était plutôt froide et humide. On la voyait assez bien dans les champs avec sa loupiote rouge accrochée au harnais. Je me demandais comment elle faisait pour supporter ce froid. Mais maintenant, couchée en boule, la tête dans les pattes, elle tremblait. Je remontais sa couverture sur elle, la frictionnait un peu et la bordait. Une nouvelle réunion se fit autour de la table de réconfort où les discussions sur les pratiques et techniques étaient de rigueur. Les thermos de boissons chaudes se vidèrent. Le froid était plus intense bien qu’encore raisonnable. Quelqu’un annonça -4°C. Les tubes, les tables, les jupes… tout était givrés. Vers 23h, le brouillard s’évanouit presque totalement. Il restait une légère brume mais rien de méchant. Certains astrams commencèrent à plier. Quant à moi je lançais les dark. Encore un peu d’observation au dobson de Sandrine, celui de Denis étant totalement embué, en comparaison avec la vision au Newton de Patou, nous nous occupèrent encore un moment. Puis, après avoir attaché la sangle de sécurité au harnais de la chienne et remis la couverture sur elle, je constatais qu’elle ne tremblait plus et s’était profondément endormie. Je rangeais mes setups pendant le téléchargement des images vers mon ordi, puis après sur une clé USB. Tout était presque rangé quand les derniers participants nous quittèrent. Nous étions les derniers. A presque qu’une heure du matin, nous repartîmes vers la maison. J’étais heureuse… j’avais enfin pu faire les deux acquisitions sur 46P qui me tenaient à cœur… reste à espérer que le résultat soit à la hauteur de mes ambitions !
  8. Les comètes sur France Bleue Gironde

    On n'a pas vraiment de mérite... on aime ça... d'ailleurs AG33 a été créé pour ça... pour faire de l'animation, pour partager... donc on fait de l'animation et on partage. . Et ce n'est pas de la fausse modestie ! On aime vraiment ça
  9. 64P en approche Début septembre, c’était le début des vacances pour Denis et moi. Nous nous étions au camping du Causse à Ambeyrac, déserté des touristes. Lors de la 4ème nuit, je décidais d’imager une comète, 64P/Swift-Gehrels qui se trouvait dans la constellation d’Andromède, située près du poignet droit de la princesse éthiopienne, à la frontière de la constellation de Pégase, le cheval ailé céleste. Cette comète, au 4 septembre, était encore de très faible luminosité, accusant une magnitude de 13,5 environ. Mais l’intérêt de la pointer ce soir-là, était qu’elle passait à proximité du groupe galactique de NGC 80. Bien que de faibles gabarits, on peut en voir certaines bien nettement en bas de l’image « régistrée sur les étoiles ». J’en ai fait aussi une version annotée pour mieux repérer les plus brillantes. 64P est une comète périodique qui revient tous les 9 ans environ. Elle a été découverte en novembre 1889 par Lewis Swift et redécouverte en février 1973 par Tom Gehrels. S’éloignant à toute vitesse du système solaire interne, elle a effectué son périhélie (le point de son orbite le plus proche du Soleil) le 3 novembre dernier, à une distance de notre étoile de 1,40 UA environ. Photos prises le 4 septembre 2018 à Ambeyrac (12) – Canon 350D défiltré au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 136 poses d’1 mn – 15 DOF – ISO 800 – IRIS, Toshop et VirtualDub. Registration sur la comète Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Registration sur les étoiles Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Registration sur les étoiles (image annotée) Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Le film
  10. Les comètes sur France Bleue Gironde

    Tu n'as pas à t'incliner... c''est assez simple d'attirer leur attention... il suffit de communiquer beaucoup comme je le fais, envoyer des communiqués de presse, des invitations à chaque événements. Et le jour où ils veulent parler d'astronomie et que les pros déclinent, ils se tournent vers celui ou celle dont ils ont le nom
  11. Les comètes sur France Bleue Gironde

    Merci TF1, c'est déjà fait C'était pour l'éclipse de Lune de 2015... on avait fait l'ouverture du journal de 13h. Par contre, le lien vers le reportage est obsolète
  12. Passage à France Bleue Gironde ce matin à 9 h 00 pour parler de la comète Wirtanen. Pour ceux qui l'ont loupé, rediffusion en cliquant sur le lien : https://www.francebleu.fr/emissions/la-vie-en-bleu-le-mag/gironde/la-comete-avec-corinne-yaya
  13. Un bolide à défaut de comète A la demande d’un enseignant d’une classe de CM2 du village de Cérons en Gironde, les animateurs d’ASTRONOMIE GIRONDE 33 se sont déplacés dans cette commune du Langonnais pour offrir une animation astronomique le vendredi 7 décembre 2018. Les enfants et leurs parents s’étaient réunis à la salle des Fêtes afin de visionner un film et des photos issus de leur voyage dans les Pyrénées, voyage qui les a emmenés du Château d’Henry IV à Pau, jusqu’à la Cité de l’Espace de Toulouse, en passant par l’Observatoire du Pic du Midi. L’environnement autour de la salle était plutôt pollué par l’éclairage public et sportif. Mais comme les nuages et la pluie était de la partie, ce n’était point gênant. Après le film, un repas façon « Auberge espagnole » fut pris en commun. Ensuite, on montra aux enfants quelques photos sur des panneaux d’exposition et les instruments d’optique montés dans la salle. Des discussions s’entamèrent, des questions trouvèrent leurs réponses, chacun put assouvir sa curiosité. Puis il fut décidé de sortir avec un petit groupe d’enfants voir si les étoiles montraient le bout de leur nez… ce fut le cas ! Mars, les Pléiades, Aldébaran, etc. étaient parfaitement visible bien qu’un voile nuageux semblait présent. Et d’un coup, alors que tous les yeux regardaient vers l’est, un bolide passa à toute vitesse, brillant de mille feux, un peu comme une ampoule gonflée de lumière trainant un sillon lumineux. Il explosa en trois ou quatre morceaux rouge qui s’éparpillèrent avant de disparaître. Les enfants hurlèrent, s’excitèrent, tous persuadés d’avoir vu la comète dont on leur parlait tant ! Une animatrice, après avoir repris son souffle, tout aussi impressionnée qu’eux par la vision de ce météore, calma leur enthousiasme. Elle leur expliqua ce qu’ils avaient vu, revenant petit à petit à la réalité des phénomènes atmosphériques attachés à la Terre. Comme ce météore se déplaçait du sud-ouest vers le nord-est, il était exclu que ce soit une grosse Géminide. Après quelques recherches, il semble que ce bolide ne soit pas attaché à aucune pluie d’étoiles filantes mais est simplement un météore isolé, comme il en tombe tant. Des jumelles et une petite lunette permirent aux enfants et à leurs parents de mieux observer les Pléiades et M42. Il ne fallait pas espérer en voir plus, malgré les tentatives de pointer la comète Wirtanen. La pollution lumineuse était trop importante, même placé derrière la salle à l’abri des spots du stade. Il restait les rangées de lampadaires à quelques mètres en face de nous. Si la météo avait bonne dès le départ, l’enseignant aurait choisi d’aller mettre les télescopes à l’école où le site était bien plus noir. Quand la soirée prit fin, les enfants et leurs parents étaient ravis du peu qu’ils avaient pu voir, même si ce peu était assez frustrant pour les animateurs qui espéraient en montrer beaucoup plus ! Mais ce bolide restera graver dans leurs jeunes esprits et, nous l’espérons, feront de certains d’entre eux quelques futurs astrams qui viendront grossir les rangs des observateurs réguliers du ciel nocturne !
  14. Observation du ciel étoilé

    jusqu’à
    Séance gratuite d'observation du ciel étoilé avec des astronomes amateurs équipés de lunettes et télescopes. Pas d'heure de début et pas d'heure de fin... chacun arrive et part quand il le souhaite. Le maintien des soirées dépend des conditions météo favorables. Merci de consulter le forum le jour de l'observation.
  15. Observation du ciel étoilé

    jusqu’à
    Séance gratuite d'observation du ciel étoilé avec des astronomes amateurs équipés de lunettes et télescopes. Pas d'heure de début et pas d'heure de fin... chacun arrive et part quand il le souhaite. Le maintien des soirées dépend des conditions météo favorables. Merci de consulter le forum le jour de l'observation.