Nathanael

Member
  • Content count

    5762
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6
  • Last Connexion

    Soon available - 49743

Posts posted by Nathanael


  1. Superbe ton image, résolution de dingue! :)

    J’aimerais bien connaître la contribution du diamètre dans la restitution d’images aussi fines mais il y a tant de paramètres!

    Pour les aigrettes, je t’ai déjà proposé une solution, je suppose que tu l’as toujours en mémoire. En altaz, ça ne peut que régler définitivement le problème, tu aurais tout au plus un léger halo autour des étoiles brillantes.

    Nathanaël

    • Like 2

  2. Ah ben ça ne marche plus avec la sqrt, on va dire qu'il s'agissait d'une belle conjonction de chiffres la première fois! ;)

    Le rms de guidage dépend essentiellement du seeing, les deux ne sont pas décorrélés. Et l'échantillonnage n'est pas du bruit... Ô Bérénice, vois-tu le long de ta chevelure, l'envol de mon maigre espoir? :D

    Plus sérieusement, à Astroqueyras, le plus souvent, mais pas tout le temps, j'avais 1.1" de fwhm au 500 et 1.5" ou un peu moins au 250 sur 5mn unitaire. Ca ne peut s'expliquer par aucune des formules que j'ai essayées jusque là. Les étoiles sont rondes ce qui me fait exclure le suivi, mais il reste tant d'autres paramètres que le diamètre et le seeing...

    Nathanaël


  3. Il y a 22 heures, Clouzot a dit :

     

    @Nathanael l'équation donnée par @aacroccn'est pas homogène donc il y un truc qui cloche,

     

    Soit. Mais cette formule me permet de retrouver les valeurs expérimentales que j’ai eu cet été quand j’ai posé mon 250

    au pied d’un 500 Astroqueyras pour shooter les mêmes nuits les mêmes objets. Troublant. D’où ma question @aacrocc elle vient d’où?

    • Like 1

  4. il y a 45 minutes, aacrocc a dit :

    J'ai trouvé cette information qui confirme vos conseils,

    Le FWHM théorique le plus favorable que je peux avoir serait

    (seeing²+pouvoir séparateur [Dawes]²+RMS moyen ²+ échantillonage²)²

    Et peut-on savoir où? Ça m’intéresse beaucoup de pouvoir décortiquer  la Fwhm.

    Nathanaël


  5. il y a 54 minutes, assurtourix a dit :

    Qu un mak 180 fera une photo équivalente qu une 80ed mais en y mettant 6 fois plus de temps et 6 fois plus d emm....

    6x plus de galères, je pense que tu es optimiste! ;)

    Mais ça ne fera pas la même photo s'il arrive au bout en surmontant toutes les difficultés : l'échantillonnage, le f/d et le diamètre lui donneront une image beaucoup plus détaillée et fine.

    Nathanaël

     


  6. Le 09/03/2023 à 12:52, aacrocc a dit :

    Comment utiliser, comprendre cette valeur en fonction de mon ciel, mon instrument pour optimiser mes soirées astro ? 

    La largeur à mi-hauteur du pic de l'étoile donne une bonne info sur la finesse des images, mais il faut que les étoiles aient une bonne tête (répartition gaussienne) et bien sûr que la mesure soit faite avant traitement (sur des brutes ou sur l'empilement des images pré-traitées). Les différents logiciels donnent des valeurs un peu différentes et surtout ça dépend si c'est une moyenne de toutes les étoiles non saturées du champ, ou seulement la mesure sur les étoiles les plus fines. Je rejoins un peu Malik quand il dit qu'il est difficile de comparer précisément entre setups. Pour autant quand la fwhm mesurée descend à 1" comme récemment sur le forum astrophoto au CAML ou au C2PU, on voit tout de suite qu'il ne s'agit pas seulement d'une vision de l'esprit! ;)

    La question de la fwhm au regard du seeing et du setup est complexe. Bien sûr le seeing joue le rôle du chef d'orchestre : c'est lui qui commande. Mais l'échantillonnage, le F/D, la qualité optique et le diamètre de l'objectif ainsi que le suivi de la monture sont autant d'éléments importants dans l'obtention d'une fwhm fine. De mauvais musiciens peuvent ruiner les efforts d'un chef virtuose, de la même façon qu'un piètre seeing ne donnera jamais le meilleur d'un excellent setup bien pensé. Mais il y a fort heureusement une boussole dans notre cas : le seeing change tout le temps, et même aux pires endroits, il lui arrive d'être bon. De mauvaises images toute l'année ne peuvent être la faute au seeing. Il y a dans ce cas forcément un maillon faible dans la chaine instrumentale.

    Sinon, attention aux raisonnements du type : "j'ai un seeing de 3" chez moi, inutile de faire évoluer mon setup". Car 3" de fwhm avec un échantillonnage de 1.5"/p c'est normal et  il y a de fortes chances que le même ciel donne une fwhm de 2" avec 0.5"/p. Pareil si on fait varier le diamètre de l'objectif.

    Bref, c'est complexe, et ta question un peu vague, désolé si j'ai répondu à côté :)

    Nathanaël

    • Thanks 1

  7. Ce n'est pas moi qui vais te dissuader de shooter à 2700mm de focale, je mets une barlow pour y arriver. ;) Mais commencer par là c'est un challenge tout de même!

    Question résolution / échantillonnage je suis d'accord avec ce que tu écris. Il va falloir faire très attention aux flexions différentielles avec 2 tubes. Pourquoi ne pas mettre un DO (et une asi174mini par exemple)? Sinon, le guidage se fait à une fraction de pixel près, donc pas de problème avec des gros pixels (ou une courte focale).

    En ce qui concerne l'étoile guide loin du centre du champ, le problème c'est la rotation de champ. En effet, le ciel semble tourner autour de l'étoile guide, avec une vitesse angulaire qui dépend de la position du champ dans le ciel et de la qualité de la mise en station (qui ne peut être parfaite à cause de la réfraction atmosphérique qui dépend de la hauteur de l'objet dans le ciel). Donc plus on est loin, plus on s'expose à une rotation. Si elle n'est pas mesurable sur une pose unitaire, pas d'importance, les logiciels recalent ça très bien. Sinon, ça fait des étoiles allongées qui ruinent les efforts de shooter à  2700mm. ;)

    Nathanaël