Roch

Membre
  • Compteur de contenus

    269
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2
  • Pays

    France

Roch a gagné pour la dernière fois le 9 octobre 2017

Roch a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

159 Bonne réputation

2 abonnés

À propos de Roch

  • Rang
    Membre actif

Informations personnelles

Visiteurs récents du profil

1 372 visualisations du profil
  1. Merci a tous pour vos messages C'est fou à quel point la trame apparaît plus ou moins selon l'écran sur lequel on regarde ; Sur le mien, pourtant bien calibré, elle est quasi-imperceptible, mais dés que je regarde sur mon téléphone, ça part en cacahuète... T'as tout compris. Ici, ma MES était tellement au poil que je n'ai pas eu le courage de la "décaler" d'une nuit sur l'autre ( le trépied étant resté dehors ) J'ai du recadrer une fois toutes les deux heures en gros... Et la cible était toujours assez centrée, j'ai perdu très peu de champ Une solution existe, c'est de faire un genre de dithering en utilisant la caméra qui shoote. Je ne crois pas que ce soit faisable avec sharpcap, mais je sais que Stéphane ( exaxe ) fait ça avec firecapture. L'idée est de déplacer/recentrer un peu le champ à intervalles réguliers, sans pour autant partir dans un réel autoguidage qui nuirait à la définition des images. Malheureusement il faut pour ça plusieurs ports USB afin d'y brancher la monture, et mon pc d'acquisition n'en a qu'un ; je doute qu'un hub USB suffise. Romain
  2. Comet 38P - Stephan-Oterma

    Super sympa ça, bravo à toi Romain
  3. Bonsoir à tous Suite à une annulation de mission a St veran pour cause de temps exécrable, on s'est quand même organisés un petit weekend de rattrapage ( merci à Matthieu pour l'invitation ) Météo moyen-bof, des cirrus, de la brume... Les soirées sont écourtées mais la turbulence est correcte. On commence le vendredi soir par le célèbre équidé. C'est ma 4ème tentative sur cet objet car je ne suis jamais entièrement satisfait, Mais ce coup ci, ça me va il y a juste un résidu de trame, à peine perceptible. Un problème de mise en station "trop" précise... Pour ce faire, j'ai mis le réducteur x0.73 ainsi qu'un filtre ha 7nm, afin de bien faire ressortir ces nébulosités si délicates. Le correcteur n'est pas parfaitement adapté au tube, j'ai du modifier un peu le tirage pour faire suffisamment sortir le foyer ce qui explique le léger allongement des étoiles dans les coins. 2048x4s soit 2h20 retenues seulement ( cause nuages... ) ; 150/750 skywatcher, correcteur Asa x0.73, qhy290m à -20°C. Image à 120% : Le lendemain samedi soir, direction m1. La météo est encore pire, mais tant pis. Je l'avais tentée l'année dernière mais la turbulence était pourrie ! Cette fois ci, c'est bien meilleur. J'ai également rajouté un filtre uhc pour booster un peu le contraste de ces magnifiques filaments sur le fond de ciel. Sans réducteur cette fois-ci, pleine focale pour pleine résolution ! J'ai du utiliser la caméra non refroidie car l'autre était occupée ailleurs, pour des tests... pas franchement concluants La mes n'ayant pas bougé, malgré des températures avoisinant le zéro, la trame est bien plus présente . C'est là qu'on voit l'avantage du refroidissement... 3200x2s soit environ 1h45, 150/750 skywatcher, correcteur GPU 4 lentilles, qhy5III290M. Image à 170% : Voilà, j'espère que ça vous plaira ! J'ai encore plein d'images au t250 de cet été a traiter, mais le traitement est délicat, ça avance doucement... ça va venir Romain
  4. Ngc 7331 apo 102/520 qhy290

    Content que tu soies content Tu appliques une réduction du bruit ? Personnellement j'utilise rawtherapee pour le post-traitement, en particulier parce qu'il a une fonction bien sympathique de réduction du bruit en fonction de la luminosité sur l'image. Ça permet donc d'adoucir les faibles signaux, toujours les plus bruitées, tout en conservant le piqué des hautes lumières. Tu peux toujours essayer, c'est gratuit Si ta monture suit correctement, tu peux toujours augmenter le temps unitaire... Tu ne devrais pas perdre en résolution et tu grapilleras peut être quelques pourcents de lumière supplémentaires. Romain
  5. Ngc 7331 apo 102/520 qhy290

    Salut Ngc7331 est vraiment bien, tu as une définition excellente pour le diamètre. Les poses de 6s me semblent un très bon choix. Juste une remarque : tu aurais pu soigner un peu plus le cadrage pour intégrer toutes les "copines" en haut Bon après, il reste à poser plus longtemps pour pouvoir pousser un peu les curseurs. Bravo ! Romain
  6. Ngc 753 au C11HD 0.5"/pix

    Bravo, très jolie Romain
  7. M76 au T1M de C2PU

    Salut Bel essai, mais effectivement on pourrait en attendre plus 0.087"/pixel, c'est clair que c'est suréchantillonné pour cet objet. De ma petite expérience, il me semble inutile de dépasser 5 pixels de fwhm sur les brutes... Entre 3 et 4 pixels me semble un bon compromis, plus proche de 3 si on veut vraiment pousser le signal. Donc il faudrait une fwhm d'environ 0.4" pour que cet échantillonnage soit utilisable. Même en descendant le temps de pose unitaire à 100ms, je doute qu'on atteigne cette valeur de fwhm... Donc avec un seeing à 1.4" et une fwhm qui pourrait certainement descendre autour de 1" en poses courtes, le f/d 3.3 serait en effet autrement plus indiqué ; J'attends ça avec impatience !
  8. Bonjour, Merci pour tous ces tests de capteur, bien que trop cher pour moi, c'est super intéressant Pour quelle raison ? J'avoue que je sèche Romain
  9. L'astronomie sexiste?

    Pour ceux que le sujet intéresse, j'ai vu ça il y a quelques jours... très instructif. Comme tout le reste de la chaîne d'ailleurs En résumé, si la mixité fait défaut, c'est avant tout dû à un conditionnement par la société et non une différence fondamentale entre les genres. Donc oui, cette disproportion, c'est dû au sexisme, mais les causes peuvent aussi bien remonter aux études supérieures qu'à l'école maternelle... Romain
  10. Merci aux nouveaux arrivants C'est pas non plus évident... la plus "rapide" est dans le quart en haut à droite, juste au dessus du bras à rallonge de ngc7319 Je n'y ai pas passé énormément de temps mais j'en dénombre au moins une dizaine. J'aimerais pouvoir poser 4s, je pense que ce serait le compromis idéal. Malheureusement, le suivi perd en qualité donc c'est contre-productif dans mon cas à moins de viser des cibles plus près du pôle où la dérive est moins sensible. J'ai d'ailleurs réalisé mes couches couleur en poses de 4s puisque le suivi y est moins critique ; je pourrais même peut être pousser à 8s la prochaine fois. Par contre, je pense qu'il y a bien une différence de piqué sur les images en diminuant le temps de pose, même sur des temps relativement longs ; la raison est que lorsque je trie les images pour garder les meilleures, il m'arrive d'en sélectionner une isolée, comme d'en sélectionner 20 à la suite ; de manière générale tous les scénarios sont rencontrés. Donc à mon avis même passer de 1 minute à 30 secondes unitaires résultera en une amélioration de la fwhm après sélection des meilleures images. On peut faire un petit comparatif de nos capteurs avec un calcul rapide. En supposant les rendements quantiques de nos capteurs respectifs identiques, comme le bruit de lecture de ma caméra est environ 10 fois plus faible ( 0.88 e- pour moi contre 8.8 e- pour toi si je ne me trompe pas de modèle ) cela veut dire qu'à illumination égale j'aurai le même rapport ( bruit de lecture ) / ( bruit total ) en divisant le temps de pose unitaire par 100 puisqu'il faudra empiler 100 images pour augmenter le bruit d'un facteur 10. Après, nous n'avons pas la même illumination. Les pixels de ta caméra sont plus gros, avec une surface 5.5 fois plus importante ( 6.8²/2.9² ) mais c'est en partie compensé par mon rapport F/D plus court qui me garantit une illiumination par unité de surface 3.7 fois plus importante ( 10²/5.2² ) Donc au final, on a une différence d'un facteur 67, ce qui veut dire que dans les mêmes conditions et sous le même ciel, nous devrions avoir la même proportion de bruit de lecture si j'utilise des temps de pose unitaires 67 fois plus courts que les tiens. Pour un temps total égal, des poses unitaires de 2s avec mon setup équivalent à des poses de 2m14s pour toi ; pas si loin que ça de tes temps habituels finalement Evidemment, il y aurait plusieurs autres facteurs à prendre en compte... différence de pollution lumineuse entre nos sites d'observation, rendement des capteurs, taux de transmission des optiques, bruit thermique, etc. Mais ça donne déjà une bonne idée je pense. Si quelqu'un voit une faille dans mon raisonnement, faut pas hésiter Romain
  11. Mon tout premier essai en poses courtes : M57

    Salut Un petit "up", je trouve le résultat splendide pour 102mm de diamètre Bravo ! Romain
  12. Merci beaucoup à tout le monde pour vos commentaires chaleureux Je suis à F/D 5.2 environ ( c'est un 250/1300 ) Dominique, ça m'intéresserait bien de la voir, cette image Salut Christian Tu sais, je suis d'accord avec toi, j'en attendais un peu plus en 7h30 de pose ( le reste c'est la couche couleur ) mais je crois sincèrement que l'aluminure très ancienne des miroirs doit jouer pas mal. Sur mon t150 j'ai généralement un meilleur RSB pour un temps de pose équivalent. Un nouveau secondaire est en cours d'acheminement, peut être verrai-je déjà une différence... Sinon, bien sûr, les poses courtes augmentent le bruit et ne pourront jamais le réduire, tout au mieux on peut minimiser cette augmentation. En poses de 2s à f5.2, l'augmentation est significative par rapport à des poses "infinies" mais pas rédhibitoire. Par contre, cela induit aussi une baisse de la fwhm... donc potentiellement une augmentation de la magnitude limite si la FWHM baisse plus vite que le bruit n'augmente. Je pense que ce n'est pas un seeing exceptionnel qui explique ma FWHM moyenne de 1.3", mais bien la durée des poses. A mon sens, en poses de 3 minutes je n'aurais pas obtenu un tel résultat. Malheureusement, pour faire un test rigoureux, il faudrait une monture qui suit convenablement sur plusieurs minutes, ce que je ne possède pas Pour ta question je ne peux pas vraiment te répondre avec précision, c'est plus une estimation qu'autre chose, néanmoins j'ai deux méthodes ( avec IRIS toujours ) : -Mesurer l'intensité du pixel le plus élevé de l'étoile en question ( petit carré, clic droit, statistiques, noter la valeur maximale et comparer à la valeur moyenne du fond de ciel ) Ce n'est pas assez précis car l'étoile ne se résume pas à son pixel le plus élevé, mais ça a l'avantage de donner une valeur de RSB en comparant au "sigma" du fond de ciel. Ici, pour l'étoile à magnitude 23.7 la valeur la plus élevée est située 60ADU au dessus du fond alors que le sigma du fond est de 20ADU, çe qui correspondrait à 3 sigma... si on ne prend en compte que le pixel en question ; pour l'étoile au total cela doit donc être plus. -Mesurer la PSF de l'étoile et noter la valeur I qui correspond à l'intensité de l'étoile. C'est plus précis car c'est une mesure qui englobe la totalité des pixels constituant l'étoile, pas uniquement le pic central ; cependant il faut que cette psf "accroche" convenablement l'étoile pour que la modélisation soit efficace, ce qui est parfois délicat pour les étoiles faibles. C'est comme ça que j'ai trouvé une valeur de 22.6 pour la plus brillante du petit groupe, en comparant son intensité totale avec celle des étoiles de magnitude connue, et cela me paraît la méthode d'estimation la plus fiable. Cependant, ce système ne donne donc pas réellement de valeur de RSB, difficile donc de dire si une étoile devrait être considérée comme "détectée" ou pas. Je fais tout sous IRIS donc j'ai les images en PIC, je les sors ensuite en TIFF mais une partie du traitement est déjà faite. ( logarithme et vancittert ) Qui plus est, avec autant d'images, les 15bits de dynamique sont insuffisants donc je travaille avec deux fichiers : un fichiers "hautes lumières" et un fichier "basses lumières" que j'assemble à la fin. Globalement, pour lutter à la fois contre le mauvais suivi et la turbu. Romain
  13. Salut Magnifique, bravo ! La petite visiteuse est bien mise en valeur, j'aime beaucoup. Romain
  14. Bonjour à tous ! Avec un peu de retard par rapport à "l'autre côté" je ne suis pas peu fier de vous présenter l'aboutissement d'un assez gros projet : trois nuits complètes sur le célèbre Quintette de Stephan en poses courtes. Le traitement m'a demandé beaucoup de temps, et je n'en suis pas totalement satisfait, mais tant pis, j'en ai marre Alors je sais, c'est déjà la troisième fois que je rends visite à cette cible, mais je pense que ce petit groupe en vaut la peine. Et puis comme c'est mieux à chaque fois... Le seeing était très bon, estimé entre 1.0" et 1.8" selon les périodes ; j'arrive à environ 1.3" après empilement. J'avais prévu 2 nuits pour le N&B et une nuit pour la couleur, malheureusement j'ai dû me contenter d'1h par couche au total à cause de soucis mécaniques et météorologiques Donc au final 13600x2" pour la couche noir et blanc, 500x4" pour le bleu et idem pour le rouge, vert synthétique. T250/1300 maison , QHY290 refroidie à -10°C, correcteur GPU 4 lentilles... qui dépasse dans le tube ce qui explique la forme bizarre des étoiles ( c'est un problème en voie de résolution pour les prochaines sessions ) Sans plus attendre, les images présentées à 140% si vous cliquez vers la full : Bon alors comme j'aime bien les chiffres, sur une telle image j'ai voulu chercher ses limites. Les catalogues venant à manquer au delà de la magnitude 21, je me suis basé sur le catalogue GAIA pour caractériser quelques étoiles entre magnitude 20 et 21, puis j'ai mesuré la brillance d'un petit groupe d'étoiles faibles au centre du champ pour en déduire leur magnitude comparativement aux étoiles caractérisées précédemment ; les étoiles ont été "vérifiées" ensuite sur une image pro. On dépasse allègrement 23 et on approche 24... En terme de séparation, je me rapproche des limites de l'instrument Un crop à 200% anoté : Et puis comme j'aime bien les comparatifs, j'ai voulu aller voir ce qui se faisait chez les pros. Bon pas Hubble, il triche lui non, j'ai plutôt trouvé une image acquise en 2004 par le télescope GEMINI North ; 8m de diamètre quand même le bestiau. https://www.gemini.edu/gallery/media/stephans-quintet Alors c'est clair qu'en sensibilité l'image parle d'elle même ( d'autant que c'est fait en 18mn chrono ), mais... Comme je l'avais fait pour M51, j'ai réalisé une petite animation afin d'observer d'éventuels changements. L'image GEMINI datant de 2004, on y voit quelques étoiles qui se baladent. Mais ce qui m'étonne le plus dans tout ça, c'est de voir à quel point j'en suis proche en résolution. Certes mes détails sont brouillés dans le bruit, mais ils sont bien présents ; c'est particulièrement évident sur les zones brillantes. Avec quelques milliers d'heures de pose en plus, j'aurais peut être un résultat comparable... Copyright : "Gemini Observatory/Association of Universities for Research in Astronomy" Alors certains diront que ouiiiiiiiiii, mais c'est faciiiiile, t'as un peu réduit l'image de geminiiiiiiii, et puis toi tu rajoutes de l'accentuationnn... Certes. Mais d'abord, je m'en fous, na. Bon pour terminer, je ne suis pas vraiment satisfait de mon traitement, je trouve que la réduction du bruit "bouffe" trop de trucs, mais je n'arrive à rien de mieux avec ce que j'ai... donc si quelqu'un veut s'amuser avec un TIFF, je peux fournir ! Bons cieux Romain
  15. NGC 6503 la "Galaxie perdue"

    Bravo, bel essai avec ce gros engin ! Romain