Roch

Membre
  • Compteur de contenus

    142
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2
  • Pays

    France

Tout ce qui a été posté par Roch

  1. Je suis a Paris :'( - Cherche Club

    Ben je vais vous paraître bizarre peut être, mais perso j'aimerais vraiment beaucoup pouvoir faire de l'astro facilement dans Paris. On peut vraiment faire des tas de choses en photo, il ne faut pas croire... il y a le narrowband, le planétaire, mais aussi le CP poses courtes qui s'y prète très bien. Si on cherche les objets à forte luminosité surfacique et qu'on recherche une bonne résolution plus qu'un bon signal, on peut faire des choses formidables. Allez, deux petits exemples : NGC6891, nébuleuse planétaire peu connue, imagée avec mon 150/750 depuis ma fenêtre du 11ème. ( même pas de balcon... ) Sans vouloir me jeter des fleurs, c'est la meilleure image de cette neb que j'ai vue faite avec un télescope amateur sur le net. Certes, il y en a peu d'autres donc c'est un peu facile ^^ mais ça montre bien qu'il y a des choses à faire intéressantes même en plein paris. Saturne en bas, c'est pour comparer la taille apparente... d'ailleurs c'est une image prise avec le même setup depuis la même fenêtre. Un peu plus loin maintenant, la nébuleuse de la bulle, faite dans le petit jardin d'un ami à Montesson. On quitte Paris certes, mais c'est encore une zone blanche AVEX... je suis certain que je pourrais obtenir la même chose depuis la capitale avec une heure de pose en plus grand max. Et pour aller à Montesson, il me faut bien deux heures aller-retour... donc c'est valable ^^ Toujours au 150/750, je le rappelle, avec un filtre UHC. Je ne prétends pas que ce soit parfait, mais les améliorations que l'on pourrait apporter à cette image sont pour moi indépendantes de la pollum : Au delà des nébuleuses, certaines galaxies au centre brillant sont aussi accessibles à ce type d'imagerie, voir ce que fait David ( "Shaihulud" ) sur le forum d'en face ; il n'est pas en centre ville parisien, mais en centre ville quand même. Les AG sont également certainement très intéressants à imager. En allant vers l'imagerie plus "scientifique" maintenant, il y a la photométrie d'occultations, comme j'ai pu le faire l'autre jour depuis le Belvédère de Belleville ( toujours en plein paris ) voir là : Une occultation aussi importante que celle de l'autre jour est rare, mais il y a toujours des petites choses à faire dans ce domaine... il y a des occultations stellaires quasi tous les mois pour un point du globe donné. Il y a aussi les transits exoplanétaires, et certainement encore plein d'autres choses que j'oublie. En visuel, je suis loin d'être spécialiste, mais il y a certainement plus à faire que du planétaire. Je pense par exemple aux nébuleuses planétaires avec un UHC ou un OIII bien sélectif, qui doivent certainement très bien rendre si on possède un instrument suffisamment gros. Et probablement quelques autres nébuleuses par émission dans ces mêmes filtres. Tout ça pour dire que : Certes, tout ce que j'ai pu faire au dessus est faisable en rase campagne, avec souvent de meilleurs résultats... mais pour aller de chez moi à un tel endroit sans trop de pollum, c'est pas moins de 6h aller-retour qu'il me faut. Donc c'est à réserver aux nuits à la météo parfaitement stable et prévisible, ce qui arrive en moyenne deux week-ends de nouvelle lune par an. Au dela de l'aspect humain formidable, un vrai club parisien avec un lieu d'observation approprié me permettrait tout simplement de sortir beaucoup plus souvent, et c'est clairement le plus important pour moi. Trouver un lieu approprié est certainement compliqué, mais je suis certain que c'est loin d'être impossible. Ma fenêtre, c'est une fenêtre de 2h maxi sur un objet, situé à moins de 45° de hauteur, et utilisable seulement de juin à septembre parce que sinon ça caille dans tout l'appart Une place publique... c'est pas l'idéal non plus, pas besoin de vous faire un dessin Dernier point... je n'ai pas de voiture. Tout mon barda, je le trimballe à pied, en métro, en train, et dans la voiture d'autres gens ^^ Si j'étais destiné à rester toute ma vie en région parisienne, il est certain que j'aurais certainement fait quelque chose pour trouver mieux, mais en vérité je cherche à m'éloigner de cette région le plus rapidement possible, et pas que à cause de l'astro. Cependant, c'est plus facile à dire qu'à faire, et il se pourrait que je sois bloqué là encore un certain temps. Du coup si quelqu'un cherche à faire quelque chose, je suis prêt à apporter ma contribution avec motivation et enthousiasme A commencer par un restau, ça me paraît une excellente idée ^^ Romain EDIT : il manquait une phrase...
  2. Je suis a Paris :'( - Cherche Club

    Salut Je ne vais pas pouvoir t'aider, mais je suis dans l'exacte même situation que toi ( bloqué à paris pour quelques temps encore, espérons le moins possible ) Même si j'ai pour habitude de sortir loin des lampadaires avec un ami régulièrement les week-ends, en semaine il me reste pas mal de temps libre. Et vu la météo ces temps ci, j'aimerais pouvoir profiter de la moindre éclaircie... Sortir sur une place publique je l'ai fait une fois, je sais pas si je retenterai l'expérience, c'est quand même tendu Donc je m'abonne ! ( je suis dans le 11ème pour ma part )
  3. Bravo, c'est vraiment impressionnant Autant de détails sur une cible de la taille d'Uranus... Si je comprends bien le projet, on peut à la fois utiliser l'aspect "optique active" ( correction des défauts instrumentaux ) et "optique adaptative" ( correction de turbu ), j'ai bon ? Mais du coup, ce serait possible d'utiliser l'aspect "optique active" uniquement, pour une utilisation sur des cibles moins lumineuses ? ( Uranus, Neptune, NP brillantes... ) Je suppose que la fréquence de rafraîchissement nécessaire est nettement moindre, non ? Romain
  4. Tiens, tant que je suis là, encore une petite question... La fonction autoguidage de FC, c'est avec la même caméra ? ( tu shootes et guides en même temps c'est ça ? ça fonctionne bien ? Romain
  5. Bravo, tu as encore gagné en résolution, c'est fou ! Je vais peut être me mettre à Siril aussi alors... Romain
  6. Quelle ZWO en couleur

    C'est pas bête, même parfaitement envisageable. Un peu contre productif je dirais cependant... vu que tu as déjà une cam N&B et que tu n'as pas l'intention d'utiliser les deux en parallèle, il te suffit de trois filtres RVB et hop La cam couleur ne te donnera aucun avantage, si ce n'est d'éviter le changement de filtre. En gros, 3h avec la cam couleur te donnera plus ou moins la même chose que 1h avec chaque filtre. ( voire un peu moins bien... il y a 2 pixels verts pour un rouge et un bleu dans une cam couleur, ça ferait donc plus comme 1h30 de vert et 45mn de rouge et bleu ) Après, si tu préfères tout de même cette méthode, j'irais comme dit plus haut vers l'ASI1600 ou vers l'ASI294 qui te garantissent à la fois un champ beaucoup plus grand et un échantillonnage plus serré. L'asi294, plus récente, semble meilleure en sensibilité notamment, mais n'est pas encore "éprouvée" Pour un échantillonnage encore plus fin, l'ASI178 pourrait être intéressante, mais le champ couvert est légèrement inférieur à ta caméra CCD ce qui est dommage. Romain
  7. Super intéressant, je suivrai ça avec attention Romain
  8. Quelle ZWO en couleur

    "la meilleure caméra" ça ne veut rien dire... dans les capteurs récents l'IMX224 est le meilleur en bruit de lecture, l'IMX290 et l'IMX178 sont les meilleurs en gestion des longues poses ( mais très différents ), et il y a également le nombre de pixels, la sensibilité native, la taille des pixels, la vitesse d'acquisition, la taille du capteur... Donc il faut préciser - Ce que tu veux faire plus exactement ( "ciel profond" c'est encore très très large... ) - Ton matériel actuel - Et même le maximum d'autres infos là on pourra trouver chaussure à ton pied. P.S. les capteurs monochromes c'est très bien quand même Romain
  9. Salut J'ai ce capteur avec un 150/750, et pour avoir testé sans correcteur et avec correcteur, je préfère largement avec. ( à F/D=5 donc ) Donc pour moi avec un F/D de 4, ça me semble nécessaire oui. Après mon correcteur est un cran au dessus, il s'agit du GPU 4 lentilles. Difficile de savoir à l'avance ce que ça donnera dans ton cas... mais puisque tu possèdes déjà le correcteur, yapluka faire des tests Romain
  10. Les pleïades, dans la nuit noire et obscure.

    Moi c'est la manière dont les étoiles ressortent... c'est très A7esque Belle image, très fine et douce a la fous, bravo Romain
  11. M74 au RC400

    Tout simplement magnifique Bravo ! Romain
  12. Bonsoir à tous J'ai voulu profiter de la météo hier soir, afin de tester ma nouvelle caméra refroidie. Il s'agit de la QHY290C, qui utilise le ^même capteur que ce que je possédais jusqu'à présent... mais refroidi En effet, bien que ne posant que quelques secondes en règle générale, le bruit thermique est déjà bien présent sur ces types de capteurs à température ambiante ; aussi un gain substantiel en sensibilité était attendu. Voulant tester la caméra dans ses retranchements, je me suis orienté vers une cible du grand nord : NGC2146 dans la constellation de la girafe. Ainsi, je suis moins tributaire des inévitables erreurs de suivi de ma petite NEQ5... Cette chouette galaxie se situe dans la constellation de la Girafe, à près de 80° de déclinaison. Ainsi, j'ai pu pousser les poses unitaires jusqu'à 5 secondes pour la couche L et 15 secondes pour la couleur. La soirée a mal commencé ; des problèmes avec mon chercheur m'ont fait perdre pas mal de temps, la MAP était assez instable, et enfin un fort vent s'est levé rendant les choses beaucoup plus compliquées. J'ai néanmoins pu sortir quelque chose de présentable dans un temps total retenu de seulement 1h06 de pose pour la luminance, et 20 minutes pour la couche rouge à partir de laquelle je constitue mes autres couches couleur. Niveau fidélité, je ne suis pas encore convaincu à 100%, mais ça progresse Le problème reste dans les étoiles brillantes qui partent un peu en cacahuète. Par contre niveau signal, je suis très content, notamment sur la couche rouge qui ressemble enfin à quelque chose ! Bref, à vous de juger : Je met aussi la version luminance ; j'ai du cropper pas mal pour la couleur et pas mal de petites pétouilles d'arrière plan sont passées à la trappe ; notmament du côté gauche de l'image... Voilà ! Bonne soirée à tous ! Romain
  13. Merci pour vos gentils messages Romain
  14. NGC 7380 : Le Sorcier

    Bravo, très beau sorcier Romain
  15. ESO : annonce spectaculaire (?) le 16 octobre

    L'APOD du jour me paraît suspecte... Romain
  16. Bonjour à tous Jeudi soir dernier avait lieu un évènement exceptionnel, l'occultation par Triton ( le plus gros satellite de Neptune ) d'une étoile relativement brillante, de magnitude 12. Cette occultation était visible sur tout le territoire français. Possédant une caméra parfaitement adaptée pour suivre ce genre d’événements, j'ai décidé de tenter l'expérience avec mon petit tube de 150mm de diamètre Problèmes : j'habite paris, je ne suis pas motorisé, et l’événement n'était pas visible depuis chez moi ( orienté sud-ouest plutôt que sud-est ) Du coup j'ai décidé au dernier moment de trouver un coin public en extérieur, pas trop éloigné, d'où je pourrais faire cette observation ^^ Voilà donc une petite chronologie histoire de vous mettre dans l'ambiance : 22h00 : Le lieu est décidé ( Belvédère de Belleville ), la météo a l'air OK. Départ prévu à Minuit pour avor un peu de marge d'une part et éviter de rencontrer une foule de gens d'autre part, avec mon matériel bizarre je préfère être un peu tranquille. L'évènement est prévu pour 01h47 heure locale. 23h45 : La météo se dégrade ; un rapide coup d'oeil sur météoblue m'indique un léger passage nuageux, rien de très précis néanmoins. 00h12 : Départ sous un ciel de nouveau dégagé 00h35 : Arrivée sur les lieux du crime. Les nuages sont revenus... je m'installe à quelques dizaines de mètres d'un groupe de jeunes qui profitent de la soirée. 00h45 : En fait la pleine lune c'est pratique pour faire la collim. Polaire toujours pas visible cependant. J'ajuste le chercheur et j'attends une éclaircie pour la mise en station. 01h00 : Ca y est, les nuages se disloquent. J'ajuste la MES rapidement. Un passant me demande si je "regarde la lune", je lui répond un vague "oui, oui"... il s'en va. 01h10 : Caméra branchée, mise au point approximative, logiciel paramétré... plus qu'à pointer. 01h15 : Impossible de reconnaître les constellations, Entre la lune et les lampadaires... je vois difficilement une étoile de pégase, évidemment pas la plus pratique. J'essaye tant bien que mal de me repérer au chercheur... 01h30 : Toujours pas moyen de trouver quelque repère que ce soit. Je commence à flipper sérieusement. Le ciel est maintenant parfaitement dégagé, ce serait vraiment trop bête. 01h36 : Ah, je suis peut être sur une forme familière là, regardons sur la carte... 01h38 : OK, c'est bon, je suis tout près ! Je vois une étoile et demie dans le champ du chercheur, Neptune devrait être à peu près là... 01h39 : Elle est là ! Reconnue directement sur l'écran du pc, avec triton juste à côté. Pour être plus précis, il s'agit en fait de l'étoile occultée qui est confondue avec triton. 01h42 : Map ajustée au millimètre, planète centrée, tout a l'air ok ! Je vérifie dix fois tous les paramètres d'acquisition, une bêtise est si vite arrivée. 01h43 : Mince, j'avais oublié ça... 01h45 : Tout à l'air OK ! C'est parti ! Voir ensuite ce petit point quasiment disparaître puis réapparaître progressivement deux minutes plus tard, ça ne paraît rien comme ça, mais c'est quelque chose de très fort en réalité Voici donc une petite animation de l’événement, faite à partir de stacks de 16 images pour chaque frame de la vidéo. ( vitesse x10 , 1 image = 4s de temps réel ) A voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=DzG22iECxwo Je fais une bonne tripotée de darks ensuite, puis je remballe tranquillement le matériel. Tout s'est bien passé Petite photo souvenir ( au smartphone sans trépied, excusez la qualité... ) Après donc un bon temps de tripatouillage ( c'est ma première expérience photométrique ) ; j'ai donc pu sortir cette courbe de mes données : Quelques infos techniques en vrac : QHY290M-C derrière 150/750 sur NEQ5 ; poses de 1/4s à 4ips, gain=60. Les points en bleu sont les vraies valeurs, ceux en rouge sont une moyenne sur 2.25s Du coup, je vous livre ici mon analyse personnelle, qui n'a probablement rien de scientifiquement valable, c'est la première fois que je m'essaye à ce genre de chose ^^ La première chose à faire est probablement de déterminer la durée exacte de l'occultation. Or ici nous avons un problème, triton possédant une atmosphère, cette limite est floue. Cependant, on peut observer pour chaque côté une variation de luminosité en deux phases. A gauche par exemple, la luminosité décroît rapidement jusqu'à 110s environ, puis plus lentement jusqu'à se stabiliser aux alentours de 125/130s. On sait que la lumière de l'étoile sera toujours légèrement visible derrière la planète grâce à la dispertion de la lumière causée par l'atmosphère de triton. La même chose est visible sur le fin croissant de vénus et provoque également le rougoiement de la lune lors des éclipses. J'attribuerai donc, contrairement arbitrairement et faute de connaissances pointues en la matière, la deuxième phase de décroissance de luminosité à ce phénomène Donc si on suit cette logique, le moment ou l'étoile passe derrière la planète se trouverait être à T=110s, et le moment ou elle émerge se situerait vers T=246s, soit une durée totale de 136s, à quelques secondes près probablement. Si on considère que l'ombre se déplace sur terre à une vitesse de 16.8km/s environ, cela nous donne donc une distance mesurée de 2284km. Sachant que son diamètre réel est de 2700km environ, on peut donc estimer notre distance au point central d'occultation de 720km environ. ( théorème de Pythagore, tout ça... ) Bon, jusque là ça paraît cohérent. Ensuite, vient l'épaisseur de l'atmosphère. La dessus difficile de se prononcer avec exactitude, néanmoins le graphique montre une augmentation continue de la luminosité sur une période d'environ 10 secondes. Cela donne donc une épaisseur d'au moins 140km ( en tenant compte de l'angle d'incidence de la mesure ) Dernière chose, la courbe de transition semble différente à droite et à gauche ; il semble que la partie droite monte une "sortie" de l'atmosphère beaucoup plus franche que la partie gauche. A ce niveau, il est très possible que ce soit de l'erreur statistique tout simplement, mais j'aime penser qu'il pourrait s'agir d'une différence de transparence entre les deux hémisphères à cause d'un phénomène local... qui sait ^^ BREF Je vais envoyer mes données au LESIA pour investigation, je suppose que s'il y a quelque chose à faire avec, ce sera fait En tout cas, ce fut une expérience très enrichissante pour moi. J'espère que le compte rendu vous aura plu, bonne soirée à tous Si vous avez des remarques diverses ( notamment pour corriger les énormités que j'ai du proférer ) ça m'intéresse vivement ! Romain
  17. Expédition Tritonienne au 150/750

    Merci encore Jf, Pour déplacer tout mon barda, je met le tube, le trépied et le contrepoids dans l'espèce de caddie qu'on voit sur la photo, et le reste dans un sac à dos. ( la monture, le mini pc, 2 batteries lithium, la camera et le correcteur de champ, en plus des différents cables, oculaires, bagues d'adaptations, filtres, chercheur, cheshire, etc... ) Comme ça je peux me déplacer partout et rejoindre un ami ( motorisé, lui ) quand je veux aller faire du CP loin de la pollum. Ici on était deux à venir sur les lieux, donc j'ai pu me permettre des petit extra ( le magnifique tabouret rouge ) Jean-luc, oui moi aussi il m'a bien fait rire celui-là Romain
  18. Expédition Tritonienne au 150/750

    Merci beaucoup aux derniers Tout a été envoyé ( 12Go ! ), yapluka Romain
  19. quelle caméra choisir ?

    Ca risque de faire un peu trop dans ce cas... mais après vuq ue c'est un capteur plus performant que celui de la 174, je ne suis pas sûr qu'on y perde beaucoup. Cependant, si tu privilégies l'efficacité au champ couvert, je partirais sur la 290 du coup.
  20. quelle caméra choisir ?

    Salut Je pense qu'il n'y a pas mieux qu'une 178 en lunaire/solaire avec un tel diamètre, tout simplement au vu du nombre de pixels. Après, avec un F/D de 20 on est limite en suréchantillonnage... un F/D entre 10 et 15 serait plus adapté. Après si tu veux aussi de la polyvalence pour essayer "d'autres trucs" rien de tel que la 290.
  21. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Ca y est, tout est envoyé me concernant Il y a cependant quelque chose que j'ai du mal à cerner ; pourquoi le pic central devrait être plus évasé à mesure que l'observateur s'éloigne de la ligne centrale ? Matthieu, si on reprend ton schéma. La configuration centrale sur la ligne du bas devrait correspondre à une situation similaire ( et donc une luminosité similaire ) quelque part sur la ligne du milieu de part et d'autre du centre, à une rotation près. En fait, à chaque point sur la ligne basse correspond une situation sur la ligne haute plus éloignée du centre, une fois la rotation adéquate efectuée. Donc le pic central devrait être plus large lorsque l'étoile passe au centre... non ? Pourtant les observations semblent montrer l'inverse... j'ai loupé quelque chose ? D'ailleurs ce pic il est dû à quoi exactement ? Dispertion atmosphérique, diffraction de la lumière, ou les deux ? Romain
  22. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Oui mais... Si je ne me trompe pas, à Nice tu dois être légèrement au sud de la ligne centrale. A Paris, je me trouve bien au nord. Or, le phénomène n'est pas inversé.
  23. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Ton explication fonctionne pour une occultation qui ne passerait pas par le centre ( comme la mienne ) ; en revanche, celles présentant un pic central devraient être parfaitement symétriques, non ? P.S. Joli dessin Romain
  24. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Meuh non, je suis pas "deg" plus on est nombreux, mieux c'est En plus même à 130mm, il y a encore de la marge Bon j'ai trouvé la solution concernant l'upload des données, ce sera sur google drive pour ma part... c'est en cours d'upload, ça devrait être fini ce soir. ( 12Go quand même en fait... ) Ceci mis à part, je retrouve sur les courbes publiées ici le phénomène que j'avais évoqué ( sans être sûr ) sur mon post, à savoir que "l'entrée" dans l'atmosphère de triton se fait moins rapidement que la "sortie", ce qui implique forcément ( si je ne me trompe pas ) une cause locale... Romain
  25. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Je n'y manquerai pas, pas d'inquiétude, surtout avec des retours pareils... je suis assez pris ces temps ci mais je devrais pouvoir faire ça demain Romain