lyl

Member
  • Content count

    5604
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Posts posted by lyl


  1. Pas besoin d'investir énorme, il y a une série d'équipement qui vont avec, j'ai rapatrié du Japon des oculaires et barlow adaptés à ces modèles de lunettes.

    La barlow se met avec le renvoi coudé pour x2.5 et pourrait se marier avec le 15mm pour un bon x150. (Après faut voir ce que vaut le 15mm 82° qui est un peu trop complexe pour bien exploiter le contraste/piqué en faible luminosité)

    brl-2x-12cm-3856.jpg.8c4302bf2b7ab89d3a2889c0f378d8d5.jpgimage.png.0492fd1684e2913f9aa4730786852468.png

    Peut-être également un 25mm Kellner 45/50° qui passe très bien là-dessus pour un peu plus de champ (1.4°) histoire de profiter de la luminosité supplémentaire par rapport au 15mm.

     

    Un plus grand champ ne sera pas forcément utile vu que le porte-oculaire de la Vixen sera peut-être limité à un ouverture optique utile de 22, trou de 25mm dans le tube du PO : c'est à vérifier avant tout achat : le bord risque de "vignetter" c'est à dire baisser en luminosité au bord si tu lui mets plus qu'un oculaire simple de 32mm ou un plus élaboré de 60/62° de 26mm.

    Sur ces tubes là, 32mm 45° c'est en général le plus lumineux utile.

    IMG_20191129_140626.focuser.jpg.0a68af45ceb71371386694a758710c7e.jpgp6002-115-2445-po-4557.jpg.943a31e44405a0f1f2931023de405eab.jpg


  2. il y a 42 minutes, jm-fluo a dit :

    Un dessin incroyable réalisé avec sa lunette de 160 mm !! Mais tu le connais aussi celui là :-)

    Superbe, même finesse observée avec mon 6". J'envie le coup de crayon.

     

    Pour ma part, c'est un loisir, pas une passion. J'ai autant, voire plus de plaisir à réaliser des instruments d'optique que d'observer.

    J'ai été initiée dans ma famille à regarder le ciel et à lire les livres de science. Des documents sur Galilée, Léonard de Vinci...

    Déjà tôt, on sortait le soir dans le jardin avec mon père et on s'allongeait dans l'herbe pour regarder le ciel, compter les filantes pendant qu'il grillait sa cibiche du soir avant ou après le journal TV ou le Francophonissime sur RTL

    Je trainais un peu et j'ai fini par préférer ça à l'animation marionnette de Nounours, Nicolas, Pimprenelle et le Marchand de sable (Bonne nuit les petits) ou de Pollux , Zébulon etc du Manège Enchanté

    image.png.8ec41bf7ef617f50f247465cef46dc87.pngimage.png.3bc3b44485002d31d23a246b5d5e2c76.pngimage.png

     

    L'observation avec instrument, c'est avec la paire de jumelles empruntées à mon grand-père : prise de guerre sur un officier allemand pendant leur débâcle, des Zeiss Deltrintem 8x30 (plus anciennes que la photo) que j'ai rachetée récemment pour ma mère et un appareil à soufflet plan film Zeiss Ikon de ce genre là

    Zeiss-Ikon-Icarette_appareil_photo_soufflet_2-550x550.JPGimage.png.c5e93ffe74bf7d7a23de4be8144d88bb.png

    J'ai ensuite, vu que c'était le trésor de guerre de Papy, fabriqué une boîte photo 6x9, installé l'objectif de 60 mm de ma lunette de l'époque et réalisé et développé ma première photo 6x9 dans la cuisine : une conjonction en longue pose de la Lune et Vénus, sans suivi, envoyée fièrement à Ciel & Espace vers 1980 je crois. J'avais 13 ans.

    Pierre Bourge m'avait gentiment répondu par courrier et il y eu un encart débile du chef de rédaction de l'époque qui avait d'évidence satisfait la demande de Pierre Bourge par rapport au courrier des lecteurs mais sans plus.

    Je fus plus tard reçue par Marcel Clavé alors que je furetais devant la boutique / atelier de la rue Métra, j'étais en terminale ou école d'ingé (je ne sais plus) et la curiosité m'avait fait faire le voyage en petit gris et en métro pour aller voir "en vrai" les pièces du catalogue que Clavé m'avait gracieusement expédié deux ou trois ans plus tôt.

    Je me souviens encore du signe de la main à travers la vitre m'invitant à entrer et cette voix douce et pédagogue. Les petites oculaires et les gros tout partout et les échanges gênés parce que je n'allais rien acheter. Pas grave disait-il, heureux de raconter ce qu'il faisait.

    • Like 2
    • Love 1

  3. on oublie pas de normaliser en fonction du nombre d'échantillons

    Sinon l'idée est bonne : tu as deux perturbations fréquentielles, ce qui peut générer une confusion à la lecture visuelle directe.

    Te fies pas à tes yeux : il n'y a pas assez de cycles pour appréhender, c'est là toute la puissance de la FFT sur ce sujet : discriminer les fréquences entremêlées.

    Ici deux perturbations, non harmoniques et d'intensités différentes : réducteur mécanique à plusieurs étages ?


  4. Ah oui, il y a le 6x30 sur la TAL 100, je ne l'avais pas cité

    Comme indiqué sur la revue de Paolini : vraiment bien.

    En fait c'est le genre d'accessoires qu'on oublie.

    Map rotative et réticule : fonctionnent intuitivement bien.

    • Like 1

  5. Il y a 13 heures, Sirius a dit :

    Olili, pour les rotations en T2 il y a les baillonettes Zeiss meme si ce n'est pas leur objectif initial

     

    https://www.pierro-astro.com/baader/08-accessoires-filetés-t2-et-pièces-auxilliaires/assemblage-rapide-complet-t2-lourde-charge_detail

     

     

    Il y a 22 heures, Olili a dit :

    possibilité d'adapter une bague T2, un click-lock, équipé de graduations, d'un frein,... possibilité de le motoriser (c'est cher). Le seul inconvénient que je lui vois (et seul Takahashi propose une solution à ça) c'est la bague rotative qui permet de positionner le focuser dans n'importe quelle position en rotation.

    C'est contre-productif d'utiliser du T2 alors qu'on fait l'effort d'investir dans une correction full frame.

     

    Il y a 10 heures, danielo a dit :

    oui effectivement. il faut juste y penser lors de la conception de  la platine de fixation sur le tube. Peut-être la meilleure solution finalement...

    Oui, le correcteur PH Vixen vaut une solution dédiée si tu veux motoriser ensuite. @Sébastien Lebouc a peut-être aussi un contact pour une belle roue dentée ?


  6. Premier point : 1m entre les deux miroirs, c'est plutôt un 200f6 façon Texereau.

    Deuxième point : pour les oculaires en 24, il existe des adaptateurs.

    Troisième point : le secondaire est petit, le passage en coulant plus gros n'est pas judicieux.

    Pour tes oculaires en coulant 24 (je pense au coulant japonais), l'utilisation en planétaire nécessite une barlow pour un correction correcte car je pense que ce sont des orthos, kellner ou plössl. Ils ne donnent pas l'optimal à f/6

    Le reste a été dit, moi je l'utiliserai en visuel comme ça après nettoyage et collimation

     


  7. Il y a 4 heures, mak178 a dit :

    Si il faut trancher je dirais pour l'astro 11x70 mais c'est subjectif

    Intéressant avec un trépied, peu de risque de chromatisme.

     

    De mon côté je fais du repérage/pointage avec des 10x40 Leitz, mais pas vraiment de l'observation.

    Il y a 8 heures, Nytrex a dit :

     - J'ai un budget de 200€ maximum

    Oui ben là, je dirais que ... ça existe.


  8. Il y a 12 heures, Papalima29 a dit :

    VAT is deducted at the Checkout for non-UK customers.

    The delivery charge is calculated automatically during the checkout process.

     

    C'est le fonctionnement qui devrait être appliqué à l'export pour le calcul de douane suivant la directive UE.

    https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/ALL/?uri=CELEX%3A32006L0112

    "Système commun de taxe sur la valeur ajoutée: assiette uniforme"

    mais ça risque de ne pas durer avec le Brexit.

    Diverses informations : https://ec.europa.eu/taxation_customs/business/vat/eu-vat-rules-topic/taxable-amount_fr

     

    Quant à l’honnêteté chinoise à ce sujet : faut pas rêver. Ça fait des années qu'ils jouent à cache-cache avec la douane. C'est assez classique dans l'histoire des déviations frauduleuses sur les activités réservées aux ports francs

    Ça serait intéressant de fouiller les caves des châteaux du bordelais achetés par les milliardaires chinois pour soi-disant uniquement leur intérêt aux vins rouges français qu'ils produisent chez eux.


  9. J'ai reçu une réponse d'Istar Optical que j'ai questionné sur cet objectif de la TAL 100R

    J'ai tronqué la réponse, le reste est hors sujet :

    Citation

    We used to produce r35 (semi APO ) in the past but right now we no longer produce most of these /.../

    Confirmation par son point de vue sur la classification semi-apo pour ce doublet de 100mm à f/10 tel qu'il est réglé.

    ----------------

    Petit comparatif achromat classique Vixen, semi-apo TAL et achro optimisé moderne (TS102-1100)

    Réduire le f/D trouve rapidement sa limite. Avec les verres ED on fait encore un saut de 1 à 3 vers 100f7 en doublet mais ça oblige à des compromis. Un doublet ED 100f/7 n'est pas toujours meilleure que la TAL ou la Vixen en performance et en stabilité. (TS-Optics a sorti la version ED 102f7 qui est en baisse de prix)

    compare.jpg.9598a1cdefd25ec8770c1ac3cd6dea9a.jpg

     


  10. Les astuces mécaniques TAL

    on devine une couleur différente de certaines pièces : alliage léger assez sonore, bonne tenue dans le temps, état de surface remarquable sur le rail rectifié (15mm de large).

    Le chariot courbe sur lequel sont vissés les roulements est posé sur deux fines lames superposées de "bronze à ressort" ou alliage cuivre-bérylium. Elles ont gardé un poli miroir doré que le laiton classique plus sensible à la corrosion n'aurait pas gardé en 20ans.

    La tige du crayford est dans la coupe transversale située entre les roulements du chariot. Ce dernier est mobile et épouse le tube intérieur, équilibrant les forces et gardant correctement l'alignement en translation.

    Honnêtement je pensais trouver un guide complet à au moins six roulements (3 voire 4 paires dont deux collimatables) mais c'est la pression sur la tige du crayford et le plat rectifié qui est utilisée. Le tube fait plus de 20cm, c'est assez remarquable comme qualité de réalisation avec une zone de 3-4cm servant à équilibrer.

    4 pièces en téflon qui ont également très bien tenu depuis 25 ans.

    Bref, une implémentation du classique principe du Crayford à friction améliorant la surface de contact et prenant le méplat rectifié comme référence.

    IMAG0144.jpg.2f5da95a9c73ad3f08cd89a3bf0a6e62.jpgIMAG0145.jpg.a7e23c953a1c53eb5ef9699b684d666c.jpgcrayford.gif

     

    Le méplat n'est pas simple à réaliser, il faut de l'outillage de type industriel. En amateur on rencontre d'autres solutions avec des pièces déjà disponibles. Ex. le P.O.R.C :

    Serge Bertorello avait imaginé l'alignement avec un plat vissé sur le tube et la tige calé au-dessus du plat et appuyant sur celui-ci porc_animation.gif

     

    Même bénéfice pour l'augmentation de la surface de friction.

    Vidéo du focuser en mouvement, il est assez lent et sans inertie à la tension que j'ai mise.

    focuser.mp4

    • Like 1

  11. Le 24/12/2020 à 15:30, lyl a dit :

    Du boulot mais la surprise est à la clef : le vendeur l'a équipée à minima pour la vente.

    Première surprise : le focuser fait du bruit et se bloque. Un roulement du crayford est éclaté. Je remplace par le Baader Steeltrack que j'ai gardé et par bonheur ça rentre pile et je garde la possibilité de rotation avec cet anneau de serrage. Là c'est du bol... mais bon après tout c'est Noël.

    IMAG0118.jpg.edd12d654330ecb63de96bb47ebb210c.jpgIMAG0120.jpg.6a3c6d12f0d1fe49606c462cc30bfcec.jpg

    Pour information, j'ai remplacé les roulements (3mm int - 8mm ext - 3mm largeur, moins de 15€ les 4) par des roulements chromés de marque avec cache-poussière, ref. MR83-2Z-ZEN chez "Le bon roulement

    Le crayford TAL refonctionne. La pression est réglable lui permet de supporter mon gros oculaire de 36mm sur le renvoi coudé géant soit un bon kilo. (photo à venir).

    Les roulements sont un peu plus petits que ceux du Baader (je pense que ces derniers sont à 4 / 10 / 3)

    - Petit moins : simple vitesse assez lent.

    + Petit plus par rapport au crayford Baader : a) le poids bien plus faible d'environ la moitié, b) le tube bien plus long permettant un usage en terrestre, c) la rotation du PO est finalement bien plus simple et fiable. c'est un vissant avec un contact en téflon faisant pression sur tout le pourtour du diamètre, le tilt / décalage est bien maitrisé en rapport avec le poids possible.

     

    Question précision, c'est correct pour du visuel, j'arrive à 9mm pour un tour de la molette du crayford.

    En aveugle, en six-sept à-coups simples sur la roue je fais moins d'un mm de progression du tube soit 0.15mm environ par action. La plage maximale de "defocus" à f/10 étant de 0.227mm, on arrive à la mise au point sans précaution particulière.

    cf https://www.telescope-optics.net/defocus1.htm

    Citation

    ± range of defocus as Ld=4.13λF2. For an ƒ/10 system and λ=0.00055mm, it gives 0.227mm.

    Note : F=f/D, en général on appelle ça "ouverture" N=f/D i.e. focale/diamètre

    En voulant mieux faire, avec un peu de doigté, on peut arriver à plus précis pour la photographie, focuser bien conçu pour du f/10.

    • Like 3

  12. il y a une heure, JD a dit :

    Si quelqu'un sait m'expliquer pourquoi ??? Ou bien est-ce un fantasme ?

    Et aurai-je le même effet avec les powermates ?

    Les barlows TV utilisent des verres lourds pour fonctionner à f/D court, mais la correction du chromatisme n'est pas parfaite. Les powermates utilisent 3 verres différents, ça permet de compenser mieux.

    • Thanks 1

  13. Merci Bernard, d'évidence c'était prévu pour être construit en série.

    Le secondaire n'est pas très gros, ça mérite réflexion ça. Probablement moins compact que les C8 et C11.

    Un peu trompeur sur le ratio diamètre/longueur.

    Ah mais ... c'est un f/15 alors ?


  14. 56cm c'est rare, ça mérite de le dire. Je ne vois pas de lame de fermeture et il y a une araignée, c'est un pur Cassegrain ?

    Il ne serait pas aussi compact si c'était un SCT exploitable, le C14 c'est déjà le début d'une augmentation de f/D...


  15. .mov a souvent été à la pointe pour l'utilisation des nouveau codec (compression-décompression) mais c'est surtout pour gagner de la place sur les cartes SD ou autres, vraiment pas à conseiller comme format d'acquisition des images. Les formats bruts ont leur place, surtout en planétaire ou pour gérer les faibles contrastes des nébulosités.

    Compression est synonyme de dégradation si on ne sait pas régler convenablement les paramètres.

     

    Petite histoire en vrac.

    Le vrai format initial intermédiaire c'était plutôt le M-JPEG utilisé sur le Nikon D90 vers 2008 puis le Pentax K-7, Canon a continué sur le 5D mark IV pour de la vidéo 4k mais il y a déjà un lissage et un changement sur la gestion de la chroma. Quand j'ai participé aux feedback d'HEVC, j'ai attrapé des maux de tête pour gérer la compatibilité. La puissance de calcul est considérable à mettre en face du taux de compression et des pertes, il y en a, c'est certains. En même temps on est passé au format DV sur les caméras, il y avait une vrai idée de préservation sur les APN, beaucoup moins pour la vidéo pure.

    Côté AVI, conçu vidéo, on est passé à du Huffman YUV sans perte à du ULRG mais tout ça dépend fortement du codec de transition intégré des couleurs. Passer de RGB à ->YUV engendre des pertes.

    voir ici : https://en.wikipedia.org/wiki/YCbCr

     

    Conclusion : ne pas utiliser des formats vidéo déjà "travaillé", aux paramètres non maitrisable pour stocker ses prises de vues astro, le travail de compilation est déjà fait en tenant compte du comportement de l’œil.

    AVI est franchement créé pour la vidéo, il est lisible pour contrôle mais il est souvent déjà dégradé dans un bloc de 4x4. c'est du au format de compresseur sous jacent.

    SER lui est vraiment fait pour accumuler des images.

     

    @Cyril Richard : tu as enrichi le format à ce que je lis, merci.

    • Like 3