lyl

Member
  • Content count

    4327
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

lyl last won the day on November 10 2018

lyl had the most liked content!

Community Reputation

1639 Excellent

About lyl

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Hobbies
    observation du ciel
  • Adress
    AUDE (permanente), Grenoble(travail)
  • Personal website
  • Instruments
    Intes Maksutov Newton "deluxe" 6" f8, réfracteur à base Lichtenknecker AK70, TAL-2 (reconstruit en 150f5 + paracorr), lunette 49mm semi-apo destinée au guidage, deux caméras ASI185MC + ASI071MC refroidie. Monture EQ5+ (Mon-2)
  1. Bon j'ai fait le 6mm, c'est déjà bien mieux lampe led derrière et flash par devant, En défocusant, c'est assez noir autour.
  2. Hop un déterrage de plus Ce sont des originaux Burgess que je viens de faire rentrer d'angleterre. Cette version n'a pas le poudrage intérieur du tube, également l'anneau de retenue n'est pas aussi enfoncé => déterminé par feu Tom Trusock. C'est le défaut de fabrication des pièces (bafflage interne) qui oblige à noircir le tube : mais faire un baffle au-dessus de la sortie barlow, c'est très délicat sauf peut-être en impression 3D. Les verres sont bien traités et j'ai vérifié la bonne correction chromatique : le chromatisme bleu extérieur/jaune intérieur apparaît sur mon achromat planétaire en lumière terrestre et disparaît sur le semi-apo 6mm (le 6 a un peu de poussière en surface) et 4mm (neuf c'est indéniable) Reflets : ça se corrige facilement avec de la peinture à tableau, je vais également regarder si je trouve une rondelle pour faire un baffle, c'est plus sûr. ----------------------------- Ceux-là sont parfaitement corrigés, ce sont encore des v1 mais après la rupture avec Burgess demandez toujours une photo ou alors huile de coude Ou des planetary II en dessous (6mm) TMB planetary II :
  3. Manent 95 de 1930

    Xylophène d'abord, c'est spécialisé, ça enlèvera les risques d'insectes et ça pénètre bien, protège tes mains quand tu l'appliques, c'est irritant. J'ai traité les boiseries d'une vieille maison ou j'étais. Ou le classique nourrissage du bois : térébenthine + huile de lin + white spirit, ça fait fuir les bestioles et ça rend plus élastique le bois. Je ne suis pas spécialiste, mais ce fut profitable. Pour entretenir l'aspect esthétique, beaume des antiquaires (miel..., cire d'abeille)
  4. Laser au froid

    Comme d'habitude : laser = danger je signale le sujet.
  5. Bon, au bout de plus d'un mois sans succès auprès d'Astronomics. Je repasse une commande chez Scopetown via un facilitateur au Japon. Or./Pl 6 9 14 mm, Ke 25mm, Prism Diagonal, Barlow longue *x (ressemble furieusement aux barlow Vixen) Tous made in Japan. Le prisme est majoritairement métal pour le corps et sa taille est de bonne dimension (pas de vignetting) chemin optique de 63mm, ce qui laisse présager un prisme qui remplit les 28mm d'ouverture (2x28=56 plus marge de positionnement des coulants dont l'épaisseur de métal du boitier et l'arrêt de protection côté oeil 2x3mm+1mm). On voit bien que le coulant ne touche pas le bord. Ce n'est pas le haut de gamme avec anneau de compression mais c'est suffisament sérieux. Les renvoi coudé 1"1/4 sont rarement de qualité suffisante de nos jours et rarement à prisme, plutôt à miroir aux alouettes. Je dois vérifier l'utilisation de la barlow (12cm, probablement -112mm de focale), il est possible qu'elle soit conçue à x2.5 (x2 ->x3) pour être utilisée à *2.5 en observation devant le petit prisme court qui a +58mm de tirant optique (comme la barlow Vixen). Et x2.55 devant le grand prisme. Petit prisme à droite, minimaliste planétaire : tout noirci, un filtre se met sur l'oculaire. C'est le natif du lot avec le même retrait sur le coulant. La vis ne sert pas à bloquer "par pression" mais juste à se positionner dans le retrait du coulant. (obliger aux distances optiques et éviter que tout tombe). Je n'ai pas pu vérifier pour le 1"1/4 mais le PO côté lunette est avec anneau de compression. Tout ça à la fois pour mon réfracteur 70/900 actuel mais aussi pour tests / validation diverses sur réfracteur. J'ai de quoi comparer en arrivage : Burgess TMB 6mm original, Zeiss CZJ GFPW 15mm (CVD), Zeiss OPMI 25mm asphérique, Zeiss P25x (8) 10mm(CVD). RC miroir Adriano Lolli. Barlow Dakin (neutre) La correction CVD est un concept pre-1980 à déterrer. --------------------------- Il y a également de disponibles, et à recommander pour cet usage, des Huyghens de Mittenzwey pour le solaire à f/D élevé. en 20mm, 12.5mm et 8mm malheureusement en coulant 24.5 (adaptateur dispo). Le prix est équivalent à un oculaire pour le lot adaptateur+HM20. Il ne sont volontairement pas traité. Ce sont des Huyghens corrigé du défaut d'aberration sphérique, le champ reste restreint et il vaut mieux faire attention au relief do'eil qui est petit (meilleur piqué/contraste et diffusion, le traitement AR n'est pas utile dans cet usage spécifique à forte luminosité, également en terrestre). Moritz Mittenzwey chimiste et amateur d'astronomie a laissé au moins deux contributions pour les oculaires à l'astronomie°. Avec cette formule initiée par lui en rajoutant une lentille plan convexe crown à un triplet aplanétique en 1880, il en discuta en 1886 avec Ernst Abbe. Il a donc co-conçu l'ortho Abbe ou plus honnêtement "Mittenzwey-Abbe" plus facile à fabriquer avec précision (oculaire que Jean Texereau avait prit comme référence de comparaison lors de la création du Clavé par les établissements Parra-Mantois, Clavé et la SAF). ° et d'autres sur la gestion chromatique des objectifs. Il a été un mathématicien élégant, rédigeant des démonstrations calculées de ses créations, également il fut le lien nécessaire pour atteindre un méthode de fabrication à qualité constante du matériel optique. Peu connu, il faut lui rendre grâce, car le 4mm Nikon ortho de 1980 est un oculaire certes théoriquement moins corrigé du chromatisme (2 verres au lieu de 4 verres de l'Abbe ortho), mais la formule a été sujet à une procédure de fabrication précise. Ces derniers utilisent la formule plus simple que celle de Zeiss. (BK7/F3/BK7 // BK7) ; mais à cette focale de 4mm, elle est aussi bonne chromatiquement et fabuleuse en terme de réussite. A lire, la perfection du 4mm Ortho Nikon : Aki-Saito-Ortho-Abbe.txt Les plus longues focales fabriquées par Nikon pour Vixen sont des Or./Pl -------------------- Dans le temps : les mécènes et les astronomes d'Europe. Konkoly a mené 44 années d'observations dans le domaine du solaire, les Huyghens Mittenzwei lui avait été fourni par Hartmann & Braun et il avait gardé la description de ces oculaires tellement l'amélioration était significative. La grande époque de l'observatoire de Vienne et d'autres en Autriche-Hongrie. Lacerta est dans la lignée des techniciens et opticiens de ces observatoires public et privés de l'époque. Figures marquantes de l'astronomie et des techniques qui l'ont fait évoluer : Joseph Johann Littrow et son fils Karl Ludwig.
  6. C'est la Lune... Prix d'un Vixen HR 2mm : 260€ Prix d'un ortho 6mm : 70 €
  7. 6 oculaires intéressants pour réfracteur mais surtout des montures Vixen GP.
  8. Belle bête, le prix est correct/haut pour ce type de qualité mais il n'est pas équipé, il y a la belle boîte qui justifie. Je sais ou trouver des oculaires neuf qui vont avec maintenant. (24,5 ou 1"1/4) La 80/1200 de Scopetech est dédiée planétaire et monte à x240 mais pas avec les oculaires de la série (pffff) Une Evostar 72ED est moins chere avec sa malette mais on est pas dans le même camp là en terme de grossissement : pas le même usage.
  9. Accessoires Manent

    Il ne faut pas t'inquiéter : Manent faisait travailler Secrétan pour les optiques
  10. Le meilleur est le Steinheil Telementor SF2 BK7 (piqué et halo à 460nm) mais c'est vrai ... faut trouver à prix raisonnable et ce n'est pas le plus facile à fabriquer à cause des courbures et tolérances qui vont avec. Je n'ai pas d'optimiseur, uniquement une méthode classique améliorée.
  11. *** pas vu que tu avais dis pour le blank en BK7 *** Le classique c'est SF2 pour BK7 en collé et en Steinheil flint devant. mais SF5 c'est moins cher, sinon essaie F1, enfin... au meilleur prix -------------------------------------- sinon : un classique historique. et oups je modifie, LF5 c'est pour du air-spaced voici pour du collé S-BAL12 + S-TIM28 (c'est proche de la lulu de Strasbourg par Merz) r1= 2695 r2=r3= -1334 r4= -3437 même épaisseur essaie le focus à 585nm pour voir ça. remy-33-cFH-BAK2-SF8-230.len Le spot grand champ descend à 30um (3 fois Airy) : ponctuel jusque 77x Note : je suis plus classique qu'Ales, il est gonflé à tenter des trucs mais ça marche. La voilà en BK7 SF2 meilleur si pas de H-alpha, on ne le fait pas en fraunhöfer mais en Steinheil remy-33-cFH-BK7-SF2-230.len r1= 1800 r2=r3= -1583 r4= -7600 Et en BK7-SF5 : attention réglage non conventionnel, coma très faible. remy-33-cFH-BK7-SF5-230.len r1= 2080.5 r2=r3= -1539 r4= -4700 A toi de choisir : le SF2 est un chouilla meilleur pour le halo bleu-violet mais avec le SF5 : meilleur piqué vert-jaune-orange. Steinheil SF2-BK7 (type Telementor) normalement pour plus long f/D mais s'avère le meilleur, coma minime, spot grand champ 28um, le plus faible halo bleu/violet remy-33-cST-BK7-SF2-230d.len SF2 / BK7 r1= +1487.8 r2=r3= +845.7 r4= -60000 # casse pied à faire
  12. Bertrand c'est un bel objectif pour presque tout. Il y a une optimisation du champ observé comme fait Krivanek. (Istar) Grand champ/Champ profond Tu décorriges fortement la raie C mais vu le diamètre et le champ à observer : le faire à 3-4mm de pupille, c'est environ à 60x on regarde ainsi une Orion de toute beauté : rouge suffisamment piqué. mais on ne pourra pas le pousser outre mesure. Egalement, la coma tient le coup pour un cercle de 60mm, ça mollit un peu mais c'est pas grave. Pour la Lune : excellente plage chromatique si on fait la map en jaune-vert 573nm (assez naturel sur la Lune) tu as presque diff. limited de 515 à 590nm sur la Lune entier. Pour les planètes, il va y avoir une limite quand même: ta largeur de plage est mince, ça ne grossira pas des masses. Même à x1D, le strehl limite "le .13 RMS" pour le contraste n'atteint pas le creux du méthane à 614nm. Il manque un pouillième. Ca dépend ce que tu veux faire mais j'aurais poussé un peu le f/D pour ramener un peu de rouge : sinon tu vas regretter Mars et l'observation de la tâche rouge. Egalement il faut monter plus pour 555nm et 615nm tu es à .47/.49 de strehl, il y a encore du détail mais c'est mou. Si tu veux faire un x300 (1.3D) il faut améliorer à .6/.7 de strehl J'aurais proposé BAK2 + LF5 comme verre ça devrait tenir à f/15 sans trop monter le coup des blanks (voir avec Ohara S-BAL12 et S-TIL25)
  13. Je regarde ça Bertrand, quand je dis énorme c'est le critère que j'ai cité au-dessus : lambda/4 sur le front d'onde (Rayleigh) pour chaque couleur dans la plage chromatique dont on en a besoin. C'est dur à exploiter quand tu fais la mise au point près de cette couleur sinon (ça correspond à diff limited, strehl ~0.8). Sidgwick, 25 ans plus tard propose un critère sur la plage C/F qui correspond plus à ce qui est acceptable à l'oeil quand on fait le focus sur le vert raie e. Plus proche, on est plutôt à parler de critère de la taille du plus mauvais spot couleur de cette plage à 3x le disque d'Airy. (Rutten & van Verooij) Puis avec l'étude sur la vision et la compréhension de l'effet du grossissement sur le résidu chromatique (expliqué par Dieter Lichtenknecker), on a un peu précisé. Je regarde ton design et je reviens avec des commentaires plus tard. Myriam
  14. J'en profite alors pour montrer que j'avais complété à peu près le tableau pris sur le bouquin de Patrick Moore "The Classical Achromat" : http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/PatrickMoore-CA-9781441964021-c1.pdf