lyl

Member
  • Content count

    4329
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Everything posted by lyl

  1. Le 31 était sur le dobson adapté. Il a des défauts mais pas celui de placement d’œil ni de champ, pourtant pas de bonnette exceptionnelle. J'ai compris depuis pourquoi j'avais eu des soucis avec le XW (expliqué message avant). Sur un instrument qui n'est pas le mien, je n'ai pas la tendance naturelle a tout vouloir régler...
  2. Je connais les deux, théorie et pratique, même 3. Le pentax XW c'est plus restreint, c'était sur la lunette de Sébastien Lebouc en solaire à f/30. Le TMB 30 et 40. (j'ai été bête d'échanger le 40 mais bon ...) Un panoptic de longue focale qu'on m'a envoyé à réparer : j'ai testé bien entendu.. et j'ai eu le 15 (ancienne version non conforme au brevet) Le XW a f/30 avait un relief d’œil à ajuster, positionnement aussi, l'augmentation de f/D semblait réduire mais clairement, une fois positionné c'est du bord à bord sans défaut de pupille de sortie. Je voyais le soleil en entier et on examinait le pourtour sur le bord de champ. C'était du rouge H-alpha, donc extrême. Le problème rencontré dans mon précédent message vient d'un réglage adapté à Sébastien. Nous n'avons pas la même exigence morphologique, j'ai une plus grosse tête et les proportions de relief d’œil dépend aussi de ta profondeur d'arcade sourcilière. Sur les bonnettes réglables tu conditionnes a qui utilise. Ma conclusion sur tous les panos, TMB et les XW/XF utilisés. L'évolution XL-XW c'est un bond, c'était gonflé à l'époque d'avoir autant de surfaces air-verres mais c'est fiable. (2 à 4 de plus ...) J'ai eu un XL et un XF. Le XF 12 était sur-spécialisé, le XL insuffisamment corrigé sur optique rapide. Le XW par tu peux descendre un peu plus bas en f/D Pour le 30 et le 40mm, ce sont pour moi les meilleurs je les mets devant le TMB Paragon pour les réfracteurs et le Panoptic pour les dobsons et newtons. L'avantage pour le pano c'est la tolérance au f/D court (des dobsons) et la correction partielle de coma. L'avantage pour le paragon c'est la saturation couleur au centre mais il a une perte de piqué à 2/3 de champ qui revient ensuite : je la vois, c'est mon grand âge ^^, je n'aime pas les aberrations de pupille de sortie. Certains ne le voit pas je pense : les jeunes qui ont encore la facilité d'accomodation. Ces deux XW 30 et 40 sont équilibrés sur tout le champ et la pupille de sortie est propre et confortable. Il ne faut pas les comparer aux focales courtes de la gamme : comme ricoh / pentax le fait, ce sont des formules différentes. Le prix est en conséquence et le caillou est assez gros.
  3. Bon j'ai fait le 6mm, c'est déjà bien mieux lampe led derrière et flash par devant, En défocusant, c'est assez noir autour.
  4. Hop un déterrage de plus Ce sont des originaux Burgess que je viens de faire rentrer d'angleterre. Cette version n'a pas le poudrage intérieur du tube, également l'anneau de retenue n'est pas aussi enfoncé => déterminé par feu Tom Trusock. C'est le défaut de fabrication des pièces (bafflage interne) qui oblige à noircir le tube : mais faire un baffle au-dessus de la sortie barlow, c'est très délicat sauf peut-être en impression 3D. Les verres sont bien traités et j'ai vérifié la bonne correction chromatique : le chromatisme bleu extérieur/jaune intérieur apparaît sur mon achromat planétaire en lumière terrestre et disparaît sur le semi-apo 6mm (le 6 a un peu de poussière en surface) et 4mm (neuf c'est indéniable) Reflets : ça se corrige facilement avec de la peinture à tableau, je vais également regarder si je trouve une rondelle pour faire un baffle, c'est plus sûr. ----------------------------- Ceux-là sont parfaitement corrigés, ce sont encore des v1 mais après la rupture avec Burgess demandez toujours une photo ou alors huile de coude Ou des planetary II en dessous (6mm) TMB planetary II :
  5. Manent 95 de 1930

    Xylophène d'abord, c'est spécialisé, ça enlèvera les risques d'insectes et ça pénètre bien, protège tes mains quand tu l'appliques, c'est irritant. J'ai traité les boiseries d'une vieille maison ou j'étais. Ou le classique nourrissage du bois : térébenthine + huile de lin + white spirit, ça fait fuir les bestioles et ça rend plus élastique le bois. Je ne suis pas spécialiste, mais ce fut profitable. Pour entretenir l'aspect esthétique, beaume des antiquaires (miel..., cire d'abeille)
  6. Laser au froid

    Comme d'habitude : laser = danger je signale le sujet.
  7. Bon, au bout de plus d'un mois sans succès auprès d'Astronomics. Je repasse une commande chez Scopetown via un facilitateur au Japon. Or./Pl 6 9 14 mm, Ke 25mm, Prism Diagonal, Barlow longue *x (ressemble furieusement aux barlow Vixen) Tous made in Japan. Le prisme est majoritairement métal pour le corps et sa taille est de bonne dimension (pas de vignetting) chemin optique de 63mm, ce qui laisse présager un prisme qui remplit les 28mm d'ouverture (2x28=56 plus marge de positionnement des coulants dont l'épaisseur de métal du boitier et l'arrêt de protection côté oeil 2x3mm+1mm). On voit bien que le coulant ne touche pas le bord. Ce n'est pas le haut de gamme avec anneau de compression mais c'est suffisament sérieux. Les renvoi coudé 1"1/4 sont rarement de qualité suffisante de nos jours et rarement à prisme, plutôt à miroir aux alouettes. Je dois vérifier l'utilisation de la barlow (12cm, probablement -112mm de focale), il est possible qu'elle soit conçue à x2.5 (x2 ->x3) pour être utilisée à *2.5 en observation devant le petit prisme court qui a +58mm de tirant optique (comme la barlow Vixen). Et x2.55 devant le grand prisme. Petit prisme à droite, minimaliste planétaire : tout noirci, un filtre se met sur l'oculaire. C'est le natif du lot avec le même retrait sur le coulant. La vis ne sert pas à bloquer "par pression" mais juste à se positionner dans le retrait du coulant. (obliger aux distances optiques et éviter que tout tombe). Je n'ai pas pu vérifier pour le 1"1/4 mais le PO côté lunette est avec anneau de compression. Tout ça à la fois pour mon réfracteur 70/900 actuel mais aussi pour tests / validation diverses sur réfracteur. J'ai de quoi comparer en arrivage : Burgess TMB 6mm original, Zeiss CZJ GFPW 15mm (CVD), Zeiss OPMI 25mm asphérique, Zeiss P25x (8) 10mm(CVD). RC miroir Adriano Lolli. Barlow Dakin (neutre) La correction CVD est un concept pre-1980 à déterrer. --------------------------- Il y a également de disponibles, et à recommander pour cet usage, des Huyghens de Mittenzwey pour le solaire à f/D élevé. en 20mm, 12.5mm et 8mm malheureusement en coulant 24.5 (adaptateur dispo). Le prix est équivalent à un oculaire pour le lot adaptateur+HM20. Il ne sont volontairement pas traité. Ce sont des Huyghens corrigé du défaut d'aberration sphérique, le champ reste restreint et il vaut mieux faire attention au relief do'eil qui est petit (meilleur piqué/contraste et diffusion, le traitement AR n'est pas utile dans cet usage spécifique à forte luminosité, également en terrestre). Moritz Mittenzwey chimiste et amateur d'astronomie a laissé au moins deux contributions pour les oculaires à l'astronomie°. Avec cette formule initiée par lui en rajoutant une lentille plan convexe crown à un triplet aplanétique en 1880, il en discuta en 1886 avec Ernst Abbe. Il a donc co-conçu l'ortho Abbe ou plus honnêtement "Mittenzwey-Abbe" plus facile à fabriquer avec précision (oculaire que Jean Texereau avait prit comme référence de comparaison lors de la création du Clavé par les établissements Parra-Mantois, Clavé et la SAF). ° et d'autres sur la gestion chromatique des objectifs. Il a été un mathématicien élégant, rédigeant des démonstrations calculées de ses créations, également il fut le lien nécessaire pour atteindre un méthode de fabrication à qualité constante du matériel optique. Peu connu, il faut lui rendre grâce, car le 4mm Nikon ortho de 1980 est un oculaire certes théoriquement moins corrigé du chromatisme (2 verres au lieu de 4 verres de l'Abbe ortho), mais la formule a été sujet à une procédure de fabrication précise. Ces derniers utilisent la formule plus simple que celle de Zeiss. (BK7/F3/BK7 // BK7) ; mais à cette focale de 4mm, elle est aussi bonne chromatiquement et fabuleuse en terme de réussite. A lire, la perfection du 4mm Ortho Nikon : Aki-Saito-Ortho-Abbe.txt Les plus longues focales fabriquées par Nikon pour Vixen sont des Or./Pl -------------------- Dans le temps : les mécènes et les astronomes d'Europe. Konkoly a mené 44 années d'observations dans le domaine du solaire, les Huyghens Mittenzwei lui avait été fourni par Hartmann & Braun et il avait gardé la description de ces oculaires tellement l'amélioration était significative. La grande époque de l'observatoire de Vienne et d'autres en Autriche-Hongrie. Lacerta est dans la lignée des techniciens et opticiens de ces observatoires public et privés de l'époque. Figures marquantes de l'astronomie et des techniques qui l'ont fait évoluer : Joseph Johann Littrow et son fils Karl Ludwig.
  8. Bonjour Tak sort une nouvelle série, "à l'ancienne". Une lunette 80mm f10 : Starbase 80 et deux série d'oculaires pour ce f/D 10 : des kellners pour les moyennes/longue focales et des orthos 45° pour les petites/moyennes focales. https://www.takahashiamerica.com/starbase-80-achromatic-telescope-w-tripod.html https://www.astronomics.com/eyepieces-barlows.html?manufacturer=312&filter_eyepiece_series=1036 https://www.astronomics.com/eyepieces-barlows.html?___SID=U&filter_eyepiece_series=1035&manufacturer=312 Avec le petit pointeur façon Zeiss Telementor et une monture azimutale classique. Il y a un emplacement (2 vis sur le PO) de prévu pour un chercheur/guideur plus gros. https://www.cloudynights.com/topic/679089-takahashi-starbase-80-first-impressions/ Le traitement optique du doublet et l'assemblage se fait chez eux dans un de leur atelier/stock. Le contrôle est donc sous leur coupe. Je rajoute que du 80 à f/D 10, c'est très peu de chromatisme, critère de Sidgwick respecté, potentiellement même de jour. Et que le f/D à 10 pour 80mm c'est aussi, si l'objectif est bien taillé une garantie de piqué et donc de grossissement, on pourra sans doute allez plus loin que x133 avec l'ortho 6mm. --------------------------------------- Oculaires : le retour du top tronqué proche du volcano. A partir du 14mm (focale nouvelle ! 12mm de relief d'oeil) on s'approche de la forme des RKE qui est très intéressante pour se protéger des reflets et rebonds externes. J'avais du mal avec le TV plössl 8mm qui a un tout petit relief de 6mm environ et une forme plate. Le biseau au bord donnait un plein intérêt au 8mm RKE mais la lentille était plus enterrée. Et donc le 9mm ortho me semble parfaitement confortable, sans avoir, je pense à toucher l'oculaire avec le bord des arcades sourcilières. Je reste un peu dubitative pour le 6mm mais ça devrait fonctionner limite. Quand aux kellners, pas besoin de commentaires ? Des classiques confortables dans ces focales et si en plus redessiné par Tak c'est du rapport qualité prix imbattable pour du 45° champ profond ou de la bino également. Je dirais tout de même attention car à mon avis ils sont calés pour la courbure de la 80/800 et mon nez me suggère que Tak ne fait jamais rien pour rien. (ça sent le réglage chromatique d'antan pour regrouper le bleu...) De plus 14mm de relief pour le 20mm et 18mm de relief pour le 25mm de focale : ce ne sont pas des Kellner anciens. Vu les focales disponibles, je vois d'un bon oeil les kellners et les orthos pour les combinaisons en usage binoculaire en sus bien sur du prix entrée de gamme pour les lunettes long f/D (un peu de concurrence aux vendeurs d'achromats longs) ------------------------------------------- infos supplémentaires : j'ai fait une comparaison de poids des orthos avec la version Abbe de chez Tak. Les starbases sont plus légers, donc sans trop hésiter, le type de verre est moins dense et ça va avec index moins élevé que ceux de la version Abbe. Donc le f/D supporté est celui de l'achromat, ne pas chercher à désirer du Tak à prix bas, ça risque de mal fonctionner sous f/10. A contrario, ça a un peu plus de marge sur la correction chromatique : à voir si ça tient le choc face à l'ortho classique Baader. Je vais en tester 3 : le KE25, le O-14 et le O-9. Pour moi pas de soucis sur la qualité de fabrication, donc comme je cherchais un 8-9mm avec un confort minimal, j'ai fini par laisser tomber les introuvables. Les deux autres bénéficieront d'un usage en barlow.
  9. C'est la Lune... Prix d'un Vixen HR 2mm : 260€ Prix d'un ortho 6mm : 70 €
  10. 6 oculaires intéressants pour réfracteur mais surtout des montures Vixen GP.
  11. Belle bête, le prix est correct/haut pour ce type de qualité mais il n'est pas équipé, il y a la belle boîte qui justifie. Je sais ou trouver des oculaires neuf qui vont avec maintenant. (24,5 ou 1"1/4) La 80/1200 de Scopetech est dédiée planétaire et monte à x240 mais pas avec les oculaires de la série (pffff) Une Evostar 72ED est moins chere avec sa malette mais on est pas dans le même camp là en terme de grossissement : pas le même usage.
  12. Accessoires Manent

    Il ne faut pas t'inquiéter : Manent faisait travailler Secrétan pour les optiques
  13. Istar Optical était quelque peu en sommeil ces derniers temps. Nous étions en train de surveiller. Je vous annonce une nouvelle série dont le fer de lance est une apo "visuel" de 160/1200 (160f7.5) En gras c'est en ligne sur leur site. http://www.istar-optical.com/apochromatic.html Le reste de la série : Il m'a indiqué une potentielle 110mm mais ne l'a pas précisée dans l'e-mail. Comme je pressais un peu Mr Krivanek, il a mis les spots grand champ de la 160f7.5 avant que je fasse ma cuisine Le focus n'est pas tout à fait le même pour le planétaire et ... c'est excellent. A prendre comme une évolution des deux APM 152 et 140 de M.Riccardi et Gerd Düring. Le budget n'est pas le même, fluorite et son compagnon lanthane est un verre assez cher à fort index qui se comporte comme un "Kurz Flint" dans cette association. (les astrospezial de Sonnenfeld fait par Zeiss). La cellule est en alliage de magnésium, plus légère et usinage plus précis. Spots focus grand champ : noter le 465nm contenu à 2 disques d'Airy. La raie g est un peu plus grosse à 50um comme le FPL53+lanthane APM par Massimo Riccardi. Pour comparaison avec l'APM140 f/7 de Massimo Riccardi : strehl moins bon en focus grand champ vers l'orange rouge, mais le sphérochromatisme est moindre. (meilleur en photo) La ISTAR-J a une mise au point avantageuse en planétaire : on a une plage élevée à .95 strehl en jaune-orange et .90 entre vert et rouge. Le max à la livraison à 555nm est de 0.96 garanti. C'est destiné à clouer le bec à l'Evostar 150 et pas loin non plus au triplet ES 165mm. (plus cher)
  14. Le meilleur est le Steinheil Telementor SF2 BK7 (piqué et halo à 460nm) mais c'est vrai ... faut trouver à prix raisonnable et ce n'est pas le plus facile à fabriquer à cause des courbures et tolérances qui vont avec. Je n'ai pas d'optimiseur, uniquement une méthode classique améliorée.
  15. *** pas vu que tu avais dis pour le blank en BK7 *** Le classique c'est SF2 pour BK7 en collé et en Steinheil flint devant. mais SF5 c'est moins cher, sinon essaie F1, enfin... au meilleur prix -------------------------------------- sinon : un classique historique. et oups je modifie, LF5 c'est pour du air-spaced voici pour du collé S-BAL12 + S-TIM28 (c'est proche de la lulu de Strasbourg par Merz) r1= 2695 r2=r3= -1334 r4= -3437 même épaisseur essaie le focus à 585nm pour voir ça. remy-33-cFH-BAK2-SF8-230.len Le spot grand champ descend à 30um (3 fois Airy) : ponctuel jusque 77x Note : je suis plus classique qu'Ales, il est gonflé à tenter des trucs mais ça marche. La voilà en BK7 SF2 meilleur si pas de H-alpha, on ne le fait pas en fraunhöfer mais en Steinheil remy-33-cFH-BK7-SF2-230.len r1= 1800 r2=r3= -1583 r4= -7600 Et en BK7-SF5 : attention réglage non conventionnel, coma très faible. remy-33-cFH-BK7-SF5-230.len r1= 2080.5 r2=r3= -1539 r4= -4700 A toi de choisir : le SF2 est un chouilla meilleur pour le halo bleu-violet mais avec le SF5 : meilleur piqué vert-jaune-orange. Steinheil SF2-BK7 (type Telementor) normalement pour plus long f/D mais s'avère le meilleur, coma minime, spot grand champ 28um, le plus faible halo bleu/violet remy-33-cST-BK7-SF2-230d.len SF2 / BK7 r1= +1487.8 r2=r3= +845.7 r4= -60000 # casse pied à faire
  16. Bertrand c'est un bel objectif pour presque tout. Il y a une optimisation du champ observé comme fait Krivanek. (Istar) Grand champ/Champ profond Tu décorriges fortement la raie C mais vu le diamètre et le champ à observer : le faire à 3-4mm de pupille, c'est environ à 60x on regarde ainsi une Orion de toute beauté : rouge suffisamment piqué. mais on ne pourra pas le pousser outre mesure. Egalement, la coma tient le coup pour un cercle de 60mm, ça mollit un peu mais c'est pas grave. Pour la Lune : excellente plage chromatique si on fait la map en jaune-vert 573nm (assez naturel sur la Lune) tu as presque diff. limited de 515 à 590nm sur la Lune entier. Pour les planètes, il va y avoir une limite quand même: ta largeur de plage est mince, ça ne grossira pas des masses. Même à x1D, le strehl limite "le .13 RMS" pour le contraste n'atteint pas le creux du méthane à 614nm. Il manque un pouillième. Ca dépend ce que tu veux faire mais j'aurais poussé un peu le f/D pour ramener un peu de rouge : sinon tu vas regretter Mars et l'observation de la tâche rouge. Egalement il faut monter plus pour 555nm et 615nm tu es à .47/.49 de strehl, il y a encore du détail mais c'est mou. Si tu veux faire un x300 (1.3D) il faut améliorer à .6/.7 de strehl J'aurais proposé BAK2 + LF5 comme verre ça devrait tenir à f/15 sans trop monter le coup des blanks (voir avec Ohara S-BAL12 et S-TIL25)
  17. Je regarde ça Bertrand, quand je dis énorme c'est le critère que j'ai cité au-dessus : lambda/4 sur le front d'onde (Rayleigh) pour chaque couleur dans la plage chromatique dont on en a besoin. C'est dur à exploiter quand tu fais la mise au point près de cette couleur sinon (ça correspond à diff limited, strehl ~0.8). Sidgwick, 25 ans plus tard propose un critère sur la plage C/F qui correspond plus à ce qui est acceptable à l'oeil quand on fait le focus sur le vert raie e. Plus proche, on est plutôt à parler de critère de la taille du plus mauvais spot couleur de cette plage à 3x le disque d'Airy. (Rutten & van Verooij) Puis avec l'étude sur la vision et la compréhension de l'effet du grossissement sur le résidu chromatique (expliqué par Dieter Lichtenknecker), on a un peu précisé. Je regarde ton design et je reviens avec des commentaires plus tard. Myriam
  18. J'en profite alors pour montrer que j'avais complété à peu près le tableau pris sur le bouquin de Patrick Moore "The Classical Achromat" : http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/PatrickMoore-CA-9781441964021-c1.pdf
  19. Des beaux sites pour la balade mais aussi certains ont de bonnes conditions Le col du Souil, c'était noir la nuit, beau site à flux laminaire en certaines saisons Ma petit cabane avec l'autorisation du propriétaire du restaurant-gîte des Rochers Blancs : je n'y suis plus. C'est presque en haut du Semnoz. Le plus beau site du mois d’août au dessus de la Bourboule à Murat le Quaire : Le Sancy fait barrière à l'humidité. Le Sancy à l'est, je n'ai pas l'altitude à Murat, mais on est assez haut et loin de tout. >900m, énorme différence... http://atom.lylver.org/AstroSurf/Sites/2017-08-06 T 16-50-04.m4v
  20. visuel lune

    Bah on voit déjà des choses intéressantes avec un réfracteur de 90mm de bonne qualité, c'est insultant pour qui a le bon œil de dire qu'il faut 2,5 fois le diamètre des années 80 pour arriver à quelque chose. (60mm à l'époque) C'est tout une épopée que d’effleurer la Lune, j'ai eu quelques belles heures fin Septembre et Octobre. J'ai la 70mm pour le moment mais c'est un peu juste. Il est probable que je passe à une Scopetech 80/1000 (he oui) pour la Noël J'ai de quoi comparer avec le 152mm mais c'est plus facile à sortir rapidement et prendre quelques photos souvenirs de quelques cratères ou mers. J'ai plus de détails en visuel que sur les photos, question d'habitude d'observation... C'est malheureusement plus facile pour moi de photographier que de griffonner en ce moment, petit soucis de santé. Mais ça me fait toujours un plaisir de commenter.
  21. Ce n'est pas dans le sujet proposé mais je vais répondre. cela signifie l'équivalent correction couleur d'un classique f20 (15*1.35). Le critère f/D minimal est censé être f/26. A cette taille 8.7" le sphérochromatisme est énorme, il n'est pas possible de monter le piqué plus haut, on peut espérer un grossissement vers entre 1,2D et 1,6xD ~ 350x ce qui est déjà bien Par contre la couleur est extrêment bien gérée : voir les spots grand champ indiqués, le front d'onde à lambda/3 voire < lambda/4 pour les couleurs planétaires au centre champ (en dessous) et chercher les retours d'acheteur.
  22. Tu as du l/11 théorique là, avec quasi l/8 en raie D, et, 0.96 de strehl RMS à 555nm c'est au-dessus de l/8. Attraper le PtV au-dessus de l/5, c'est un peu ardu avec cette combi "courte"
  23. Pour la 80/1000, comme ils sont capables de faire du l/10. Si on prend le focus en raie D : la théorie. 515nm : strehl ~.90 e-546nm : 0.974 573 jaune-vert : 0.981 D-589 : 1.00 614 (méthane) : ~.90 Fabrication ça peut descendre un peu : disons de 0.031 vu qu'il va la vendre si le l/10 est atteint sur la raie de mesure en raie D. C'est bien large pour le planétaire et en plus tu peux bouger la map. La dédiée planétaire : du plus et du moins La 80/1200 apporte un traitement AR spécial BBAR 4 couches. (cher) et des facilités pour faire le x200 avec un oculaire pas cher. Le strehl monte aussi bien sûr. Le PO est également à la mode M36.4 / 1"1/4 (32.5mm ouverture claire à peu près avec un adaptateur T2 : 2mm de pupille avec un 40mm, trop petit pour du champ profond) Le problème ensuite est la monture à cause de la longueur, EQ3 ça risque de vibrer avec le vent.
  24. Oui, j'ai une estimation au centre d'après sa courbe de strehl et les deux verres qu'il m'a communiqué. PV théorique approximatif. g-436 : 0.35 (l/2.85 : apo c'est autorisé 1/2), F (H-beta) 486 : 0.135 (l/7.4 : apo 1/4) OIII 495,9 : 0.12, OIII 500,7 : 0.092 e-vert : 0.077, 555 - référence apo : 0.089, 573 jaune-vert : 0.11 D- sodium : 0.13, 615 (~méthane) : 0.15, C (H-alpha) : 0.18 Avec la fabrication, il arrange à PV lambda/5 MAIS, c'est destiné au visuel, ça n'est pas apo critère TMB : la dispersion est plus large à la base mais il contient le sphérochromatisme, c'est ça façon de faire un compromis grand champ/planétaire. Istar-J à droite (approximation)