lyl

Member
  • Content count

    4954
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Everything posted by lyl

  1. Etoile artificielle

    Le problème reste la qualité de turbulence pour arriver à l'étoile, 75m c'est long et peu pratique. mais bon même si une étoile 9um à 2m convient pour un C6 l'aberration sphérique est énorme et le C6 n'arrivera pas à faire la map. Ce n'est pas tout le monde qui peut se faire un collimateur de luxe avec une première lentille devant une led à bande étroite , un frost glass, un lentille de collimation, un pinhole de 20um, une autre lentille et un objectif pour ajuster... Je suis quand même obligée de prendre 3m de distance pour vérifier les lunettes de moins de 100mm de diamètre. Proportionellement 6m pour un C8 etc etc. Le ronchi au fond du jardin c'est pas mal mais pas simple non plus. Il ne faut pas oublier non plus de disperser suffisamment le rayon pour illuminer tout l'objectif ... http://www.astrosurf.com/topic/133829-ronchi-du-jardin/
  2. 150 ED vs. 120 Esprit

    Steph, j'irais dans ce cas chercher plutôt le doublet APM 140f/7 de 9kg La réalisation au-delà de 120mm n'est pas aussi bonne qu'on croit. il y a plus de lumière certes mais le piqué en prend un coup quand il y a 3 lentilles. De plus il faut privilégier la plage couleur pour la photographie, le compromis n'est pas le plus adapté pour le visuel. L'APM est à plus de 0.93 de strehl pour les moins bons, parfois ça grimpe à 0.96. et mécaniquement c'est mieux que la 150/f8 doublet de SkyW. Le chromatisme est géré pour le visuel sans le correcteur, du grand champ à du planétaire de qualité correcte. Attention ... il en reste peu.
  3. Etoile artificielle

    Pour réduire la distance, il y a la possibilité de fabriquer une étoile artificielle "infinie" ou "raccourcie" mais c'est loin du prix d'un jouet pour chat et il faut envisager tout de même une distance raisonnable : la taille du trou micrométrique doit pouvoir simuler une étoile. https://www.thorlabs.com/newgrouppage9.cfm?objectgroup_id=1400 => collimater le faisceau à la sortie d'une étoile artificielle "fibre" comme celle de Pierro-Astro en y rajoutant un singlet asphérique à la distance adaptée. C'est comme le "collimating lens" à la sortie du montage suivant. La fibre fait déjà office de la partie gauche du montage. (input, aspheric + pinhole) Ceci simule la position relative lointaine et parallélisant/réduisant la divergence des rayons en sortie.
  4. 150 ED vs. 120 Esprit

    Bonjour quelle est l'utilisation envisagée ?
  5. Mizar tout simplement .......

    Qu'est-ce que c'est ? Comment faire ?
  6. Mizar tout simplement .......

    C'est un Larson-Sekanina qui est implémenté dans Fitswork, filtre d'écrêtage et rotationnel. Les objets très brillants bavent dans les pixels, c'est parfois compliqué d'extraire, mais il reste un gradient de contraste exploitable par le filtre. La double moins puissante bave moins car moins forte, on la fait ressortir artificiellement comme un point qui n'est pas affecté car peu/pas de gradient. Appliqué à la photo de Toutiet
  7. Mizar tout simplement .......

    C'est sympa de penser à revoir les classiques et à expliquer la méthode. Merci pour ton effort pédagogique. Comme c'est quasiment accessible toute l'année, certains iront y calibrer leur instrument d'initiation. A l'occasion j'irai la photographier en défocusé ou post-traité pour montrer quelques autres trucs des observateurs de comète° appliqué aux doubles comme pour Sirius B qui est difficile. http://www.astrosurf.com/blogs/entry/181-soirée-du-18032020-premier-succès-avec-sirius-b/ ° ici le détournement d'un outil filtre pour voir la forme des noyaux.
  8. Il n'est pas question de mérite ou pas dans mon idée, je survole beaucoup. je suis d'accord pour des photos "Astro-Nature", chacun à le droit d'exprimer son rapport avec le ciel et les astres sans avoir envie de susciter une explication astronomique. (d'ailleurs il n'y en a pas des masses)
  9. Tête bino et courbure de champ

    Oh c'est pas gentil ça mais la vérité pour la moitié de la population et sans doute plus pour les astronomes amateurs.
  10. photo Nature. Bon bref à part ça oui, un découpage CP / planétaire, pas le même type d'équipement ni de traitements des images.
  11. Ben j'en profite quand même pour parler des photos qui d'après moi ne sont pas sujettes à discussion juste à ce taper dans le dos comme au bistrot : c'est joli !
  12. Bah ce qu'on voit à l’œil nu bof bof pas de discussions, c'est de la photo avec des éléments du ciel mais ce n'est pas de l'astronomie, juste des photos de la nature.
  13. Lune d'hier et d'avant-hier

    Ah ... je réagis rarement. Elles sont particulièrement réussies. Pour Copernic : tu as une fonction gamma/histogramme dans les logiciels de post-traitement et certaines caméras. Monte gamma et diminue la luminosité, ça compensera un peu la lumière écrasante (ou les brûlés comme on dit aussi)
  14. Tu parles des posts esthétiques ? (bon je sors).
  15. Tête bino et courbure de champ

    Le mak 180 a de la courbure également, par contre le mewlon en a carrément moins, l'avantage d'un Dall-Kirkham. Je pense que tu peux exclure le Mewlon de l'équation et regarder un upgrade de ton GPC tout simplement. Quant à l'aberration sphérique avant ou après la bino, je pense qu'on peut laisser ça de côté de part le f/D du Mewlon. J'avais testé la VIP Barlow à la place d'un GPC, elle a une focale un peu courte, ça l'emmène vers un grossissement trop fort pour sa conception. Sinon tu peux essayer la comacorr APM x2.7, elle est flatfield et mangera une partie de la coma du mewlon. Elle se visse au pas filtre, ça doit pouvoir s'adapter en entrée de bino Williams (même filetage) et qui a 100mm de chemin optique. Ca ferait 100.9mm avec le doublet comacorr, donc presque optimal. https://www.apm-telescopes.de/en/optical-accessories/barlow-lenses/1.25-barlow-lenses/apm-comacorrecting-1-1-4-ed-barlow-element-2.7-x
  16. Tête bino et courbure de champ

    Tu as une barlow télénégative flatfield dont je parlais à @AlSvartr qu'on trouve de temps à autre. C'est Zeiss qui l'a faisait, le traitement AR est particulier, on le reconnait bien. J'ai un doute sur le fait que ce soit la Baader Zeiss car les plans sur le site Baader semble indiquer que c'est un simple doublet. mais la mienne est plus complexe et fait exactement pareil (tirant/focale et qualité) J'en parle là pour un côté pratique : http://www.astrosurf.com/topic/134699-barlow-gagner-du-infocus-en-2/ et de sa qualité (piqué central) dans une chaîne optique : http://www.astrosurf.com/topic/134587-arzachel-un-poil-dans-la-main-gauche/ --------------------- Si j'oublie le test qui a été discuté sur CN ça le fait pas. https://www.marronyazul.es/azul/images_how/resolution test writing_2.pdf
  17. Bonjour, je confirme ce qu'écrit Thierry ci-dessus : filtres un peu plus raides que les wratten. Je n'utilise plus l'IR pass que j'ai, peu intéressant sur l'apo ED et le 200 Newton que j'ai eu : les images ont un rendu différent. Par contre je suis contente des filtres colorés qui ont suivi les wratten. Schott a sorti les filtres GG/OG/BG. Je les aurais souhaité traité antireflet comme le jaune Baader mais c'est pas simple de trouver Ceux que j'ai acquis chez UQG optics ont une bonne planéité/poli comme indiqué sur leur specs, au point qu'on voit les disques de newton quand on les nettoie à l'alcool et qu'on les posent l'un sur l'autre. Je les ai depuis un moment, il y a deux ans on me ronchonnait dessus à cause de mes images jaunes, c'était la raison. Mais j'ai sorti tantôt une image à la résolution instrumentale d'une 80mm avec. (sujet sur Arzachel du 5 Avril) Pas forcément utile de ratisser trop large avec un instrument, tant pis pour quelques % de pertes tant qu'on peut avoir des temps de poses suffisamment court (la Lune) Ci-dessous, un montage raté (les deux filtres GG495° et BG38 superposés au lieu d'être dans l'autre bague : je n'ai pas l'intention de les coller). Au moins ça fait apparaître leur différence de planéité et la contrainte qu'impose l'anneau de retenue qu'il ne faut pas serrer comme une brute. 2/3um de différence de courbure R~25m) c'est pas mal du tout, ça ne changera quasiment pas le focus et le poli est correct par réflexion. Note : il les proposent en Mgf2 ou AR coating maintenant. ° : c'est le même qu'utilise le jaune 495 longpass, Baader met le traitement AR en plus par défaut. Maintenant j'utilise le Baader et un BG39 mais de 1mm au lieu de 3 pour 500-610 coupure à 50%, pic à 88% vers 530nm (approximatif)
  18. ... soirée de dimanche -> poubelle. Premier contre-temps, pas assez de infocus sur la barlow dans le MN68 : sujet dans astropratique Galère pour faire la map, j'ai pas compris immédiatement. Premier constat au traitement : pas activé le 12bit Deuxième constat : turbulence hyper-rapide et image finale molle. Je ressors vérifier : très beau seeing SAUF la fumée de la cheminée qui était dans mon axe de prise de vue. Mer...credi. ----------- et je viens de changer la combinaison de filtres. Baader 495 (2mm traité AR) + BG39 mais de 1mm seulement : ça va élargir de qq nm de chaque côté de la bande.
  19. https://fr.wikipedia.org/wiki/Arzachel_(cratère) J'ai poussé la limite de l'instrument... à vous de deviner (pour ceux qui ne s'en doute pas déjà)
  20. Petite astuce générique. Baader rend grace à SBIG d'avoir inventé ça. T2 system #16 https://www.baader-planetarium.com/en/accessories/adapters-imaging-accessories/astro-t2-system/baader-2"--t-2-nose-piece-and-camera-adapter-(same-as-used-by-sbig)-(t-2-part-16).html Je n'arrivais pas à faire la mise au point avec l'adaptateur en T2 au bout de la barlow, il faut rentrer plus dans le PO. Note : c'est une barlow zeiss, mise en container T2-T2 Tiens... le M48/2" glisse autour Et l'accessoire baader est multi-coulant : on enlève la rondèle qui fait stop. et on assemble les tubes sur le T2 et le M48. J'ai gagné les millimètres correctement aligné pour rentrer dans le PO et faire la map. L'idée peut resservir pour d'autres modules optiques en T2.
  21. Tête bino et courbure de champ

    Il y a déjà un départ technique de Vla là-dessus aussi https://www.telescope-optics.net/miscellaneous_optics.htm On remarquera que le doublet Tal au lanthane a une courbure positive adaptée au réfracteur et maksutov (pour compenser). Il me semble que la première télécentrique ressemble à une powermate censée être neutre. (flat ou presque) En tout cas S.Bertorello a mis les stats de la x4 ici :http://serge.bertorello.free.fr/optique/dispoagr/telecentrique.html Elle est très courbe (et négatif) sur le plan image, à utiliser de préférence avec du newton, Serge a mis le comportement sur le champ en association avec un réflecteur. Note (field curvature) : Le rayon de courbure est positif quand la convexité est orientée vers la lumière incidente. Réciproquement concave/négatif L'aberration de sphéricité (SA) n'est pas la même aberration que la courbure de champ (FC).
  22. Tête bino et courbure de champ

    la powermate ne devrait pas provoquer beaucoup d'aberration de sphéricité (télécentrique : compensation de la correction), par contre la courbure de champ : je ne connais pas le comportement. Christian Viladrich a remarqué sur la powermate x4 qu'elle était importante (courbure négative). http://www.astrosurf.com/viladrich/astro/instrument/sensitivity/sensitivity-analysis-Barlow.htm SA : dépend du f/D. Les prismes en provoque du significatif si le f/D <8 (1 pour le RC et je crois l'équivalent de 2 pour la bino). L'ADC en provoque aussi mais je n'ai jamais regardé en détail.
  23. Un bon capteur avec des pixels hexagonaux et une surface circulaire, il n'y a que ça de vrai. (bon je sors)
  24. Merci, mais c'est très poussé, beaucoup moins esthétique c'est clair. Les craterlets font toujours leur effet. Je vais passer au MN68 si je suis en état et le ciel également. Je ne sais pas si Schröter sera visible ce soir.
  25. Salut Claude, un régal de regarder les détails, j'ai fréquenté des zones similaires hier.