FroggySeven

Membre
  • Compteur de contenus

    1 072
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Tout ce qui a été posté par FroggySeven

  1. m105 ou pas

    Pour ce qui est du piqué au centre (utilisation à très fort grossissement) c'est vrai. Pour ce qui est de l'utilisation au maximum de l'angle de vue (pas à fort grossissement), SI ON RAISONNE A BUDGET EGAL, je me demande... Un Sigma 150-600S ça équivaut à un diamètre de 95mm à 600mm et ça coûte 1800€ neuf. Il n'y a rien d'équivalent chez Takahashi. ça serait intéressant de comparer avec des astrographes genre TSoptics. ( et c'est plus léger... mais moins pratique à utiliser et moins fiable à long terme).
  2. Météore de Béring

    Pourquoi météore et pas météorite ? Un bouzin pareil, qui en plus tombe dans l'eau, il doit bien en rester un bout, non ?
  3. Je connaissais le principe de la formation des anneaux et arcs d'Einstein, mais quand j'ai découvert grâce au post de JB Gayet les croix d'Einstein je n'ai pas trouvé d'explication de ce phénomène fascinant (la symétrie des conséquences apparaît plus complexe que la symétrie des causes), seulement des infos sur les conditions de formation ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Lentille_gravitationnelle_forte ) -> object au second plan ponctuel (somme toute assez intuitif) -> masse lentille importante (plus étonnant cet aspect quantitatif... mais c'est peut-être lié aux conditions d'observations ?) Dolguldur a trouvé quelque chose, mais dont le formalisme "typologie différentielle" est totalement abscon pour moi https://en.wikipedia.org/wiki/Odd_number_theorem Et puis le fait qu'une des trois images semble jouer un rôle différent des autres est encore plus troublant ( quote : "Si je comprends bien, l'une des images est directe, et les trois autres sont des fantomes, de nombre impair [,cf] figure reproduite @jackbauer 2"). Pourtant, a priori, le problème de départ paraît simple : des rayons qui suivent une règle de déviation autour d'un point matériel (je me demande même si on ne pourrait pas reproduire le phénomène, au moins en théorie, en pure optique géométrique avec un verre d'indice variable). Intuitivement, j'aurais tendance à penser que cela vient de la géométrie de la loupe gravitationnelle. A ce sujet, c'est peut-être une autre explication de la condition "masse loupe importante". En fait, ça ne serait pas une condition quantitative (donc plutôt étrange), mais qualitative sur la forme de la loupe. En effet, les loupes très massives seraient par nécessité : - soit des quasars (à la forme "en croix", cf galette perpendiculaire aux jets), - soit des groupements de galaxies (d'où des phénomènes complexes avec un nombre d'étoiles mirage autre que 4). Mais alors pourquoi ce fratra mathématique ci-dessus... qui ne semble pas tenir compte de la géométrie de la loupe ( et qui accessoirement est très strict sur le nombre des solutions, forcément pair) ? MERCI pour vos lumières
  4. explication croix d'Einstein ( <> anneaux/arcs !) ???

    En survolant le document, il semblerait effectivement que les croix d'Einstein nécessitent une absence de symétrie axiale de la masse qui fait lentille (une ellipse suffisant, cf ci-dessous à gauche le résultat, et à droite la position initiale avec des lignes de "seuil" ). Et on retrouve semble-t-il la notion d'image principale (le chapelet de l'image de gauche qui s'éloigne du centre ?) et de ses images fantômes (a priori beaucoup plus variables avec des effets de seuil), que Dolguldur avait évoqué. Ceci dit, dans le cas d'une croix d'Einstein, l'image principale est au centre, masquée (ce qui est nettement plus naturel que d'imaginer qu'une des quatres étoiles de la croix tient un rôle différent).
  5. Vitesse de la lumière

    ça pour l'instant, ça semble la seule chose intengible :-)
  6. Vitesse de la lumière

    c'est cruel de mettre ça en lien : à chaque fois je ne peux pas m'empêcher de chialer
  7. Croix d'Einstein

    On obtient facilement des infos sur les conditions https://fr.wikipedia.org/wiki/Lentille_gravitationnelle_forte -> object au second plan ponctuel (somme toute assez intuitif) -> masse lentille importante (plus étonnant cet aspect quantitatif... mais c'est peut-être lié aux conditions d'observations ?) Mais pas sur l'explication que la symétrie des conséquences semble ici plus complexe que la symétrie des causes.
  8. Croix d'Einstein

    Autant je comprends un arc ou un anneau, autant j'aimerais bien comprendre pourquoi cela forme 4 images ponctuelles ici... rien trouvé sur le net :-(
  9. Croix d'Einstein

    C'est parce que les deux galaxies sont applaties et " à 90° " qu'on n'obtient pas un anneau ?
  10. Sur une éventuelle barlow 3x en 2 pouces...

    J'espère ne pas polluer le fil en assouvissant ma curiosité : pourquoi pas télécentrique ?
  11. Etrange observation...

    Un satellite en fin de vie qui commence à frotter sur l'atmosphère ça pourrait faire ça ???
  12. Quand voir l’Hydre ?

    coquille (C)
  13. Fabrication "maison" de caméra tri-cmos ?

    ça va de 1 à 5mm couramment... à partir de quelle épaisseur ça pourrait commencer à poser problème ?
  14. Fabrication "maison" de caméra tri-cmos ?

    perpendiculaire à l'axe central, donc ça marche (ou alors creuser solution de la collimation )
  15. objets les plus visible ?

    ça reste frustrant en visuel (alors qu'en qq secondes c'est le feu d'artifice en photo) C'est complémentaire je trouve 1- image (et on raconte ce qui va autour) 2- photo (nettement moins beau, mais magie de l'apparition sortie du néant) 3- visuel (on voit encore beaucoup moins, mais il y a l'émotion pour les plus réceptifs)
  16. Monture à entrainement harmonique

    Je ne comprends pas. Même si la mise en station est parfaite, le guidage peut se justifier, non (déformation atmosphère proche de l'horizon, flexions, défauts montures...) ?
  17. objets les plus visible ?

    Je vois qu'on a la même opinion du visuel en CP Pour l'apprécier, il faut être déjà passionné par le sujet (pas juste vaguement curieux), avoir un savoir faire en observation (vision indirecte, patience...). La solution : en parallèle du tube en visuel pour la lune, les amas d'étoiles... De la photo avec le tube ou un petit télé bien ouvert : une seule pose de qqs secondes, et les visiteurs feront "waouh" (j'ai toujours trouvé que cela avait un côté "tour de magie"... on regarde la photo, le ciel, on reconnait la disposition des étoiles, mais on a fait surgit l'objet du néant sur la photo) .................au lieu de repartir en se disant "tout ça pour ça".
  18. Fabrication "maison" de caméra tri-cmos ?

    Il existe différentes qualités. Mais surtout, le soucis, c'est que j'ai l'impression que seule l'image réfléchie est exploitable : l'image transmise serait blindée d'astigmatisme à cause de la légère translation des rayons convergents pas à la même distance du foyer....... sauf si on recollimate (= à l'infini) temporairement le faisceau ????
  19. C'est le post de Frédogoto sur une nouvelle monture qui m'a fait découvrir ce système et donné envie de tester juste le mécanisme https://fr.dhgate.com/product/harmonic-drive-systems-harmonic-reducer-csf/403708856.html?f=bm|GMC|pla|1681967891|64423333614|403708856|pla-296557785071|011014010003|FR|thirteenjiang|c|2|&utm_source=pla&utm_medium=GMC&utm_campaign=thirteenjiang&utm_term=403708856&gclid=CjwKCAiA2fjjBRAjEiwAuewS_bDJcHgiqoFCWLnk6mouBhX_U6lau9e2m7tjPcWP74bVIGzJGLBzbxoC4dMQAvD_BwE La première mauvaise surprise (mais bon... j'aurais pu m'en douter avec la photo ), c'est qu'il n'y a pas de capot de protection (un joint torique l'attend), et que c'est très sensible aux pétouilles. Je ne sais pas si c'était dedans ou si c'est arrivé au déballage, mais de minuscules petits bouts genre éclats de peinture faisaient des points durs. Après avoir tout enlevé avec une épingle, ça a l'air d'aller. Et puis l'avantage c'est que c'est joli à regarder, la couronne qui se déforme. La deuxième mauvaise surprise (mais bon... j'ai cru un peu à un miracle, là ), c'est qu'il n'y a pas un effet magique de résistance dû à la déformation de la couronne qui apporterait un freinage très important : avec un levier de seulement 3 cm il est possible de faire tourner avec deux doigts la sortie base vitesse quand l'entrée est libre. Bref, à comparer... La troisième mauvaise surprise (mais bon... j'ai cru encore un peu à un miracle, là ), c 'est que ce n'est pas totalement silencieux quand ça tourne vite (cf test précédent). Bref, à comparer... La bonne surprise, c'est qu'il ne semble pas du tout y avoir de jeu sur l'axe de sortie (il est colossal en tangage à l'entrée, mais ça ce n'est pas gênant). Bref (jusqu' à une certaine charge évidemment) il tient le rôle de réducteur ET d'axe, et devrait donc être très simple à mettre en oeuvre.
  20. M51 hier soir

    J'aime bien le système à base de "stylo shamallow", je trouve ça plus rassurant que de frotter avec qqch (surtout pour un capteur fixe... pour un capteur stabilisé, les deux me font peur).
  21. optique

    ça vaut le coup d'en connaitre la valeur exacte (certes si on optimise par rapport à sa pupille on éclaircit le fond du ciel... mais on peut filtrer après)
  22. Bon... visiblement ça n'existe pas sans correcteur de coma... et avec (tanpis pour les autres application potentielles) ??? D'avance merci pour vos lumières !
  23. Bon ben c'est un tir groupé Merci beaucoup génial le lien sur les tests La vache ça pique un peu côté tarif... je vais voir ce que ça donne mon correcteur avec un speedbooster, avant d'envisager d'empiler un ASA x0.73 avec le speedbooster.
  24. monoculaire 50x12 8°

    ça commence à prendre forme mon histoire de jumelles... ou pas La comparaison avec mes Monarch 7 8x42 8° est vraiment intéressante je trouve Sur un paysage dégagé, on n'a pas d'effet "waouh"... on oublie juste plus facilement qu'on regarde dans des jumelles. Ce qui est frappant, c'est qu'on embrasse à peu près la même portion de paysage (logique ~8° dans les deux cas), mais qu'on voit plus de détails (logique, x12 versus x8), étonnamment sans être tellement plus gêné par les tremblements (car on fait moins attention aux bords du champ ???). Sur une falaise, on est pas loin de l'effet "waouh". On ne la "scrute" pas, elle s'est rapprochée. L'homogénéité parfaite de l'image jusque dans les coins joue beaucoup pour obtenir cette impression (alors que c'est 50% de vraiment net seulement avec les Nikon, et 20% avec celle du coffret stelvision). C'est plutôt de bonne augure pour les étoiles (même si la pupille d'un peu plus de 4mm est juste pour ça). Seulement voilà... c'est quand même vachement frustrant d'avoir une vision inversée (et très accessoirement un tout petit peu moins de contraste). Je m'attendais à un effet "waouh", mais en fait c'est surtout une sensation de légèreté... qui jure avec le manque d'intuition de la vision inversée. La solution, c'est soit de repartir sur un couple objectif/Ethos complètement différent (si c'est possible), soit d'intercaler un répétiteur d'image (mais il faut qu'il ait une pupille de sortie de presque 5 cm !), soit d'utiliser un inverseur en entrée (amici trop cher ? porro ? deux miroirs secondaires ?). J'ai peur que les redresseurs terrestres dits 2" fassent beaucoup moins que 2" à l'intérieur... PS : pour la réalisation, j'ai fixé sur l'objectif une bague T2 qui se visse sur le support d'oculaire (qu'il a fallu un peu usiner aussi à causes des vis : je n'ai pas osé mettre des têtes coniques sur la fine bague T2). On a juste la marge qui va bien pour la mise au point à l'infini.
  25. monoculaire 50x12 8°

    C'est ce que je voulais dire en parlant de répétiteur d'image... à moi que ce soit encore autre chose ??? Le hic c'est qu'il faut "injecter" l'image presque 5 cm dans l'Ethos :-/