michel06330

Member
  • Content count

    843
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by michel06330


  1. Bonjour,

    Typhoons, c'est tout pareil pour moi: là où Serge ou Nicolas voient plein de trucs, moi je ne vois rien .

    On a discuté à Valdrôme près de ton nouveau superbe SV alu (même auto, toi en break, moi en berline). Dommage qu'il soit si lourd, je n'ai hélas pas ta carrure...

    Serge, tes dessins du soleil sont incroyables .

    Michel


  2. Bonjour,

    Le pré que nous nommons "les prairies" est hors du Parc du Mercantour; pas d'obligation donc de démonter sa tente au lever du jour.

    A ce jour, les astrams ont toujours été tolérés sur ce site sans doute parce qu'ils ont toujours laissé cet endroit impeccable. Il est bien rare de ne pas y voir quelques tentes l'été aux alentours de la nouvelle lune .

    D'autres lieux sont utilisés: les écuries situées un peu plus haut en venant de Jausiers, à côté d'un parking et même le fort lui-même dont l'état de délabrement rend le séjour dangereux (risque de chutes de pierres).

    Un dernier lieu d'observbation peu propice au camping à cause du sol formé de ballast: les carrières.

    L'accès aux prairies peut être barré par de gros rochers qu'il faut déplacer. Le chemin est mal pavé: trous de marmottes et rochers affleurants sans compte une épingle délicate à négocier: dangereux de s'y aventure de nuit . Trous de marmottes aussi sur le pré !!

    Michel


  3. Bonjour,

    Pour moi, ce sera du 14 au 21.

    Juste un truc: en passant sur le site de la SAF, je lis que JC Foglia vient de nous quitter. On ne verra plus son 635 improbable .

    Michel

    [Ce message a été modifié par michel06330 (Édité le 06-08-2012).]


  4. Bonsoir,

    Merci pour vos commentaires.

    C'est un logiciel vraiment très complet, avec plein de possibilités qui le démarquent des systèmes plan anciens. Pour ceux qui maîtrisent mal l'anglais, ces possibilités complémentaires sont délicates à aborder, tout particulièrement la création du module de correction TPAS.

    Avec ce modèle appliqué, la précision du pointage de ma monture a été améliorée d'un facteur 4; le RMS est passé de 32 minutes d'arc à 8 minutes d'arc en moyenne. En théorie, 68% des objets entrent dans un oculaire d'un champ de diamètre 16'. En pratique, tous les objets sont dans le champ du Nagler 13mm au PO du dobson 16" F4.

    Si on associe Argo Navis à SevoCat (ou Sitech) pour obtenir un GoTo, cette précision est vraiment indispensable.

    Michel


  5. Bonjour Maïcé,

    Content de te lire .

    Oui, Gary a tenu à me faire un cadeau à choisir dans la gamme Televue et je me suis laissé tenter par un Ethos 13mm pour remplacer mon Nagler 13mm; quand j'avais essayé celui de Bernard Augier, je n'avais pas été enthousiasmé au point de casser ma tirelire mais ses 100° permettront à plus d'objets guidés par Argo Navis d'être dans le champ.

    Le modèle de correction des erreurs de la monture est le chapitre que j'avais traduit en premier pour mon usage perso; c'est assez ardu à comprendre, d'où l'intérêt de la traduction, mais une fois construit et appliqué, ce modèle a divisé par 3 le RMS des pointages de l'Argo Navis.

    Michel


  6. Bonjour,

    En accord avec Gary Kopff, le manager de Wildcard Innovations, j'ai traduit le "User Manual" de l'Argo Navis en français. La version PDF sécurisée est déjà téléchargeable en ligne sur le site: http://www.wildcard-innovations.com.au/

    Je suis un peu gêné mais il m'a demandé de joindre son appréciation:

    I am sure you will also wish to post an announcement on the French astronomy forums that you frequent.
    If you do, could you please quote me when I say, "We are incredibly grateful for the amazing hard work and dedication that Michel has put into this
    translated version of the Manual and we hope that our French speaking customers around the world will find it of great benefit. Merci Michel!"

    Je n'ai pas traduit en revanche le chapitre "Programmer's reference" car la plupart des termes du langage informatique s'utilisent en anglais; je n'ai pas traduit non plus le texte concernant la garantie qui est conçu par un légiste et opposable tel que et que d'ailleurs personne ne lit .

    Michel


  7. Bonjour,

    Je ne peux que confirmer ce que dit Serge.

    Sur le T1000 de Stellarzac, le Spirographe (IC 418) m'a vraiment sauté aux yeux et là, je ne parle pas de la vision de vagues couleurs pastel, je parle d'un bleu/vert profond entouré par un anneau rose/violet.

    Après cette expérience vraiment imprévue (il savait ce qu'il faisait Frédéric ), je me suis mis à distinguer des nuances de couleurs avec mon T400; le Spirographe à nouveau, puis les volutes de M42 et même les anneaux de l'Esquimau .

    J'attends maintenant que M57 et M27 soient un peu plus hautes dans le ciel pour les observer avec un oeil neuf !

    Serge, j'espère que tu redonneras la même conférence à Valdrôme; je suis dégoûté des RAP .

    Michel


  8. Bonjour,

    Si vous voulez la traduction en latin ou en monégasque, voire en verlan, je peux m'y coller .

    J'y serai comme chaque année, d'ailleurs le bulletin d'inscription est déjà rempli et stocké sur le PC en attente d'envoi: en principe 1 semaine à cheval sur le WE central.
    L'an dernier, je m'étais installé entre 2 camping cars; c'était bien pratique pour garder le coca au frais dans leur frigo.
    Pour la tente 2s, pas de problème, je redemande à être placé pas trop loin de la fontaine sous les arbres; c'est moins chaud pour faire la sieste et plus pratique pour se laver les dents !

    Michel


  9. Bonsoir,

    La première nuit où Maïcé n'était pas encore là, la turbulence était très présente en début de nuit et même F se noyait dans le halo de C. Elle s'est améliorée peu à peu. Après minuit, E et F étaient bien nettes.

    La nuit suivante, très peu de turbulence mais légère humidité qui givrait rapidement; les oculaires devaient être tenus au chaud. Aucun problème pour E et F et je pense avoir aperçu H moi aussi. Pas de G en revanche.
    Je tenterai à Calern un de ces jours avec le T400: l'espoir fait vivre.
    Pour voir Orion en été depuis le Restefond, il faut vraiment attendre la fin de nuit, alors que le ciel s'éclaircit; ça ne doit pas être évident .

    Michel


  10. Bonjour,

    A force d'en rêver, il fallait bien qu'un jour je me décide...

    Le gîte de Frédéric est perdu dans un petit hameau sans éclairage, sur le plateau du Larzac. Là, dorment 2 instruments hors du commun: un T800 un peu délaissé depuis l'arrivée du nouveau T1000. La plateforme d'observation en bois dispose de 3 emplacements nivelés en béton pour installer les 2 instruments plus celui en projet, lors des groupes d'astrams importants.

    Une autre équipe d'astrams s'étant désistée, j'ai eu le 1000 pour moi tout seul la première nuit, puis partagé avec Maïcé qui est arrivée le lendemain.

    Début de la première nuit: ciel encore légèrement turbulent et température de l'ordre de -2°C; on sera à -7°C après minuit. Les ventilateurs du primaires font un bruit de TGV: on n'a sorti la bête qu'à la nuit tombée.

    Première cible, l'incontournable M42. Les étoiles sont encore empâtées par une turbulence à laquelle l'énorme diamètre ne peut rien, mais les contrastes dans la nébuleuse sont à couper le souffle. On essaie le H beta et d'autres détails apparaîssent, je l'avais déjà constaté avec mon T400.

    Pendant qu'on était sur Orion avec le H beta, gros plan sur B33. Oh misère quel choc dès l'oeil à l'oculaire: un bon gros canasson tout noir sur fond vaguement laiteux en vision directe évidente. Magique .

    Ensuite, ce fut un ballet de montée à l'échelle. Avec Frédéric, nous comparions nos commentaires sur chaque objet qu'il pointait. La liste est trop longue pour être détaillée ici, mais il faut en dégager les plus gros coups de coeur, qui concernent pour moi la perception des couleurs.

    Comme beaucoup, je distingue des nuances sur M42 par exemple, mais juste pour me taquiner, Fred pointe une NP mal connue (par moi en tous cas) toujours dans Orion et me dit de regarder. Incroyable: un objet tout rond avec un cercle périphérique rose/violet bien net et un centre bleuté, c'est IC 418. Là je ne parle par de nuances de couleurs vaguement perceptibles, mais d'une teinte évidente. Maïcé l'appelle "la cocarde" car elle voit 3 cercles (bleu blanc et rouge).
    On confirme la vision des couleurs sur ghost of Jupiter (NGC 3242) où le bleu/vert saute aussi aux yeux. Perso, je perçois aussi un anneau périphérique partiel rougeâtre dont Fred retrouvera ensuite l'existence en consultant le web.

    Allez, une petite liste non exhaustive pour mémoire que m'a transmise Frédéric:
    M1, NGC 4449, NGC 4676, NGC 2438, NGC 2261, V838, M64, NGC 4565, La chaîne de Markarian, NGC 3718, NGC 4173, NGC 2359, M51, M101, NGC 4485/4490, M106, M97, M108, M81, M82, NGC 4631, NGC 4656/7.

    J'ai rendu les armes vers 2:30h la première nuit et vers 00:00h la seconde nuit. Malgré les habits "grand froid", je ne suis pas habitué à des températures de -7°C même au Restefond (périodes sans neige).

    Ce furent 2 nuits exceptionnelles au sens premier de terme, tant par la qualité du ciel et de l'instrument, que par la gentillesse et la disponibilité de Frédéric que je remercie encore.

    Michel


  11. Bonjour,

    J'utilise une PL1-M derrière une lunette 70/400 pour l'autoguidage.
    J'ai surtout remarqué qu'il lui faut une très bonne mise au point, sinon les étoiles risquent très vite d'être des pâtés flous mal détectés.

    La lunette est orientable sur ses anneaux et il m'arrive parfois d'avoir à la déplacer pour avoir une bonne étoile.

    Globalement, ça fonctionne mais gare aux passages de brumes ou de faibles nuages qui font perdre facilement l'étoile guide. Cette CMOS n'est pas très sensible et le binning 2 est vraiment trop bruité.

    Je guide toujours en bin 1, avec des temps de pose de 2 à 3 secondes sauf étoile très brillante où je reduis le gain.

    Michel


  12. Bonjour,

    Je me demande s'il n'y a pas effectivement une différence entre le matériel vendu aux pro et celui destiné aux particuliers.

    J'ai un Dell Latitude 110 racheté d'occasion à Price Minister, qui provient du Conseil Général des Landes; les stickers et la house personnalisée en témoignent. Je ne m'en sers que pour des acquisitions de photo astro.
    Bien entendu la batterie ne tient plus que 5 minutes, mais tout fonctionne parfaitement par ailleurs.
    Je n'ai pas trop d'idée sur sa date de naissance, mais ce n'est pas du matos de première jeunesse !

    Pour ce qui concerne les imprimantes, les fabricants n'ont pas besoin de mettre un compteur: le prix de l'imprimante n'est guère différent de celui des cartouches d'encre. D'ailleurs elles sont désormais fournies avec des cartouches de démonstration qui ne sortent que très peu de feuilles.

    Michel


  13. Bonjour,

    Je remonte ce sujet pour confirmer qu'après quelques tâtonnements et messages privés avec Diabolo et d'autres, je commence à bien maîtriser cet Argo Navis. Il m'a déjà fait pointer des objets que je n'avais jamais observés.

    Samedi dernier, nous étions 3 astrams sur un parking du petit village de Gourdon à 700m d'altitude, un peu à l'abri du mistral qui soufflait sur le plateau de Calern.
    J'ai lancé la fonction "tour" pour rechercher des galaxies de magnitude inférieure à 10, dans la constellation de la Grande Ourse; je n'ai pas noté les références des objets proposés par l'Argo, mais j'y ai passé une bonne demi heure. J'y retournerai pour grossir sur les plus belles. Je n'en avais jamais tant vu .

    Hier soir enfin j'ai voulu tester l'Argo sur la table équatoriale maison motorisée; je ne l'avais encore pas fait pour ne pas cumuler les problèmes éventuels. Là encore j'ai été bluffé. Après plus de 32 minutes de suivi durant lesquelles j'ai pointé quelques objets visibles depuis ma terrasse, j'ai retrouvé mes repères initiaux sans problème.

    J'ai juste un peu peur de perdre la mémoire de tous les repères de pointage manuel que j'ai en tête, c'est tellement trop facile .

    Michel


  14. Bonjour,

    A tout hasard, j'ai bien noté la date du 21 janvier; je suppose que c'est à Rians ?
    Sinon, je trouve aussi WA plus pratique pour être averti quand un message se poste sur une discussion suivie, mais même ici je m'y retrouve toujours.

    Michel


  15. Bonjour,

    J'ai bien observé l'affichage au cours des déplacements du dobson, tout semble parfaitement linéaire, sans arrêts ni sauts brutaux; je ne démonte jamais les encodeurs pour les transports, bref je pense que c'est sur les défauts de la monture qu'il faut que je me penche.

    A priori, je verrais notamment un défaut de verticalité entre le plan décrit en altitude et celui décrit en azimut.
    Je vais tenter de vérifier cette hypothèse de jour (toujours avec mes arctangente ). On ne se refait pas .

    Je savais qu'il y aurait quelques temps d'apprentissage, mais déjà j'ai pu pointer Uranus et 2 des 3 comètes que j'ai sélectionnées, sans carte ni éphéméride. La fonction "tour" est bien sympa aussi et j'ai fait déjà quelques découvertes malgré le ciel pas top.
    Pour l'instant, je pointe au Nagler 26mm (72x) et même assez loin de mes étoiles repère, l'objet recherché, même hors champ, se retrouve facilement.
    Dès que possible, je composerai un modèle avec TPAS pour améliorer la précision.

    J'ai aussi un problème d'affichage; quand je clique "enter" sur l'objet pointé, j'ai un défilement rapide sur la seconde ligne. Le texte est illisible car les lettres se superposent. Est-ce réglable ?

    Bon Noël,
    Michel