michel06330

Member
  • Content count

    843
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by michel06330


  1. Ben moi aussi j'attaque au numérique, en attendant le grand premier jour de la saison chez toi, Bernard.

    Premier essais d'autoguidage à la PL1 sur une lunette 70/400; j'apprends à me servir de GuideMaster, je fais quelques essais de mise au point...
    Le lendemain, tout est prêt, le 350D au foyer de l'Intes, la PL1 sur la lunette et je cherche l'étoile guide sur l'écran; c'est plein de bruit, mais je clique au hasard et j'obtiens une valeur de luminosite assez faible, qui ne sature pas. Parfait, je fais la MAP du Canon et j'envoie des poses de 10 minutes.
    De temps en temps, je regarde la dispersion du guidage, magnifique, ça ne bouge pratiquement pas.
    C'est dans la boîte, je commence à plier le matos... et c'est là que je me rends compte que je n'ai pas enlevé le bouchon d'objectif de la lunette.
    Mon étoile guide, c'était un pixel chaud ; sûr que ça ne bougeait pas trop !!

    Michel


  2. Bonjour,

    L'autre soir, je sors mon laser de collimation: marche plus, je me dis qu'il faut changer les piles.
    Hier, je demande à mon épouse qui partait faire quelques courses de me racheter les 3 piles rondes que je lui donne.

    En revenant, elle me tend 3 piles que j'installe sur le laser: marche pas.

    Je démonte tout, rien à faire, le laser doit être naze et j'en recommande un autre chez l'Astronome en payant par CB.

    Hier soir, par hasard, je trouve un petit sachet blanc avec 3 piles dedans, bien emballées dans leur carton :@ç?#. Compris, c'étaient les vieilles piles qu'elle m'avait tendues; d'habitude, on les laisse au marchand. Bon sang mais c'est bien sûr, on ne vend pas les piles sans protection. Eh oui, c'est le QI qui se débine .

    Coup de fil ce matin au vendeur sympa qui annulle la commande; ça vaut un petit merci .

    J'ai tout de même passé un bon moment à rerégler le faisceau; ça m'apprendra!


    Michel


  3. Bonjour,

    J'ai aussi une PL1 et j'ai été surpris par son manque de sensibilité vs une Toucam Pro par exemple.
    En guidage sur une lunette 70/400, je pose un peu moins de 2 secondes en binning 2. L'écran est assez bruité, même en demandant la réduction automatique du bruit, mais on trouve assez facilement une étoile guide.

    Attention à faire une mise au point correcte pour ne pas que le centroïde soit trop épaté et à ne pas saturer.

    Michel


  4. Heureusement qu'il existe des clubs d'astro accueillants et actifs ! Etre accueilli chaleureusement, se retrouver dans une ambiance conviviale où on se sent à l'aise et écouté dès le le début, que demander de mieux ?

    Moi, c'est sur le terrain que ça s'est passé; j'arrivais avec mon dobson chinois à 500 euros et mes 2 oculaires bas de gamme founis. Ce matériel, je l'avais acheté sur les conseils reçus sur un NG d'astro. On m'avait dit: "t'as déjà vu les dentelles du Cygne ?". Ben non, depuis un an je zyeutais mollement le ciel depuis chez moi, j'avais vu quelques amas bien connus, mais de nébuleuses, point.
    Alors, arrivé sur site, devinez ce que j'ai demandé qu'on me pointe ???

    Et voilà, de petit amateur, je suis devenu astram passionné.

    Michel


  5. Bonjour,

    Avoir un 400mm me fait toujours rêver, normal, je n'ai qu'un 300mm optiques Orion Optics UK hilux. En fait je me suis limité à ce diamètre pour des problèmes de transport. Le 400mm LB est vraiment imposant même démonté et il ne rentre pas dans ma voiture non transformable en break.

    Le cahier des charges du LB prévoir une qualité minimale de lambda/12 RMS; c'est Franck Valbousquet, le patron d'Optique et Vision à Juan qui me l'a confirmé. Il m'a précisé aussi que ça correspondait environ à lambda/4 PTV. Voilà pour les faits.
    Sa prestation consiste donc à vérifier qu'il vend un produit conforme au cahier des charges du constructeur.

    Michel


  6. Bonjour,

    J'avais lancé ce sujet juste pour discuter de la meilleure façon pour un débutant d'obtenir quelques réponses à ses interrogations.

    Je ne fais pas de prosélytisme en ce qui me concerne et peu m'importe qu'un curieux sans passion n'accroche pas à notre hobby. Je ne crois donc pas qu'un mauvais accueil dans un club puisse décourager un vrai futur astram.
    Les clubs sont gérés par des bénévoles qui, eux-mêmes, ont choisi une voie et il n'y a rien d'étonnant à ce qu'ils privilégient tel ou tel domaine, il y en a tant en astronomie.

    Le club le plus important que j'ai évoqué ne s'occupe pas que d'étoiles doubles, ce n'était qu'un moment isolé auquel j'ai assisté; il fait aussi de la pédagogie scolaire et leur démarche est vraiment louable. Je ne suis simplement pas arrivé au bon endroit au bon moment et la patience n'est pas mon fort .

    Ce sujet n'a pas vocation de sondage, mais je dirais en conclusion qu'il est possible qu'un débutant puisse trouver les réponses attendues dans un club, mais qi'il les trouvera plus certainement sur des forums comme le nôtre et au contact d'autres astrams sur les sites d'observation.

    Michel



  7. Ben oui, maintenant que tu m'y fais penser, ça me rappelle quelqu'un... le mec qui parle haut, qui vient de loin, qui attire les gogos, qui juge avec dédain et sans appel, qu'on ne contrarie pas... je l'avais zappé.

    Un malotru rencontré par hasard, ça n'est pas le gros de la troupe mais c'est bien vrai que dans un club, il ferait tâche.

    Michel


  8. Tiens, j'ai oublié de dire que je participe désormais activement à toutes les manifestatons publiques du petit club où je n'ai rien appris, mais où j'ai rencontré des gens estimables et pleins de dévouement.

    Mes séances d'observation astro, en revanche, je les partage avec des astrams aussi fondus que moi qui vont se peler le jonc sur les pentes du Restefond dès que la neige s'est un peu retirée.
    Là, c'est la folie des dobsons: le 400 de l'un, le 600 de l'autre (ils se reconnaîtront) et moi et moi avec mon petit 300 .

    Michel


  9. Mes 2 pauvres exemples ne sont pas à prendre pour une généralité et je sais qu'il y a des associations qui ont vraiment une fonction pédagogique.

    J'ai été moi aussi dirigeant en aéromodélisme et j'ai passé de heures à faire voler des débutants en double commande hélicoptère modèle réduit. Ce n'était pas pur altruisme, j'aimais bien en fait.
    J'imagine qu'en astro c'est la même chose, il faut aimer s'investir et savoir écouter.

    Serge, j'attendais ta réaction... je ne crois pas que j'aurais été déçu si j'avais pu adhérer à ton club; on ne se connait pas, mais Bernard Augier m'a bien dit qu'on se serait entendus.

    Le problème des subventions est délicat à gérer; bien des clubs modélistes dépendant de mon comité départemental avaient renoncé à en demander, pour se maintenir totalement libres de leurs actions.

    Pour en revenir au sujet initial, il me semble que c'est la démarche qu'a détaillée Domi60 que j'aurais aimé trouver à mes débuts.
    Si ce fil pouvait modifier certains comportements vis à vis des débutants, il n'aura pas été lettre vaine.

    Michel


  10. Bonjour,

    Il est presque naturel de renvoyer les débutants vers le club le plus proche; on devrait y trouver des conseils avisés pour un premier achat, des aides pratiques à l'utilisation de son instrument, des séances en commun sur le terrain etc...

    Pour mon compte, je me suis inscrit successivement à 2 clubs dans ma région, qui ne m'ont rien apporté.
    Le plus petit semble plus préoccupé d'organiser des manifestations publiques pour justifier ses subventions; il invite des professionnels en conférenciers sur des sujets pointus. L'ambiance est très sympa, mais au bout du compte, le débutant en quète de conseils basiques n'a jamais la parole. On y donne bien plus qu'on y reçoit.
    Le club le plus important fait dans le pseudo-pro; la seule fois où j'y suis allé, ils cherchaient à 4 une étoile double qu'ils n'ont jamais trouvée, pour calculer la période de rotation du couple. J'étais tout seul dans mon coin sans que personne ne se préoccupe de moi; au bout de 2 heures, je suis parti pour ne plus revenir.

    Ce n'est qu'avec des amis rencontrés sur ce forum que j'ai pu progresser dans ce hobby; leurs conseils théoriques, puis pratiques sur le terrain m'ont évité pas mal d'errements et je les en remercie.

    Aujourd'hui n'est pas un bon jour pour moi, c'est mon anniversaire et je n'ai plus plaisir à prendre de l'âge .

    Michel


  11. Bonjour,

    Il y a eu beaucoup de castastrophisme au sujet des batteries Lithium et principalement des lithium/polymère (LiPo) de plus en plus utilisées en modélisme avion ou hélico.
    On a ainsi vu des véhicules entièrement détruits par incendie, soi-disant à cause de batteries LiPo qui auraient pris feu à l'intérieur.
    Aucun accident à signaler autour de moi avec ce type de matériel dès l'instant où on utilise le chargeur adapté.

    Pour moi, le principal intérêt en astro est de ne pas se retrouver avec une batterie déchargée après quelques semaines d'inactivité.
    Une autre qualité de ces technologies est de n'avoir aucun effet mémoire, donc de maintenir une capacité nominale constante et de ne nécessiter aucun cyclage.

    On trouve des packs offrant des taux de décharge de 30C. Il est bien clair qu'alors la durée de vie est réduite et que la capacité va s'amenuiser rapidement au bout d'une centaine de recharges.
    En se limitant à des taux de l'ordre de 5 à 10C, ce qui peut facilemement se réaliser en astro où les moteurs ne sont pas très gourmands, plus de problème.

    Les téléphones et les PC portables sont désormais alimentés par des batteries lithium.

    Michel


  12. Bonsoir,

    Le problème de l'autodécharge des batteries NiMh ou NiCd est bien contrariant.
    Les batteries LiPo sont très utilisées en modélisme et ont la grande qualité d'avoir un taux d'autodécharge extrêmement faible.

    Avantages:
    - recharge en 90 minutes sous 1C (1 fois la capacité nominale)
    - très faible autodécharge
    - faible poids par rapport aux NiMh ou NiCd
    - courbe de tension assez plate durant la décharge
    - pas de pollution en fin de vie des packs

    Inconvénients:
    - nécessité d'un chargeur spécial avec équilibreur de tension entre éléments d'un même pack
    - enveloppe souple donc fragile; inflammation possible en cas de percement.

    J'utilise ce type de batterie en 3S (11,1 v et 860mAh) pour alimenter le moteur de ma table équatoriale.

    Michel


  13. Tu m'étonnes bipbip; avec un 200/900 et lunette guide + webcam et camera Artemis, ça s'équilibre avec 2x5kg fournis.
    L'équilibre, c'est important pour que rien ne force.

    Michel


  14. Bonjour,

    Le port autoguidage est sur la carte du modèle GoTo (Synscan).
    La mienne a justement été upgradée avec le kit GoTo. Sur le fonctionnement des moteurs, rien à dire, ça marche correctemement et plusieurs vitesses sont disponibles pour les mouvements commandés manuellement par les flèches de la raquette.
    Le précision du GoTo en revanche n'est pas parfaite et l'objet pointé se retrouve parfois en bord de champ d'un oculaire grand champ; avec un peu d'habitude et quelques astuces, un de mes amis parvient néanmoins à imager parfaitement des objets invisibles à l'oeil nu.

    Il semblerait que cette monture ait fait l'obet de quelques améliorations depuis sa sortie; la mécanique des modèles actuels serait de meilleure qualité que sur les premiers modèles.

    Après presque 1 an d'utilisation, toujours aucun jeu perceptible sur les 2 axes; je suis globalement satisfait de cette monture qui supporte environ 10kg de matériel: mak Intes M703, lunette de guidage 70x400, PL1-M et DSI III pro.

    Michel


  15. Bonjour,

    J'ai cette monture depuis quelques mois sous un Intes M703.
    Je sais faire une MES correcte au viseur polaire et j'aligne sur 2 ou 3 étoiles selon que j'ai ou non déplacé la monture. J'essaie aussi de trianguler ces étoiles repères autour des objets que je compte pointer.

    Je trouve que le pointage GoTo n'est vraiment pas précis, principalement au nord. Pour des objets visibles, on peut toujours recentrer à la raquette, mais mon but initial était d'atteindre en courtes poses des nébuleuses inaccessibles en visuel.

    Je souhaiterais quelques conseils pour améliorer cette précison de pointage. Merci d'avance.

    Michel