michel06330

Member
  • Content count

    843
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by michel06330


  1. Bon, je n'avais pas placé le coefficient 1,6 où il fallait.
    Donc tu étais déjà hors limite alors que la photo semble parfaite: il y bien de la marge dans la formule.

    Appliquée à mon APN, ça donnerait 23mm de focale pour un temps de 16 secondes maxi possible, ce qui est bien dans les possibilités de l'objectf zoom.

    Hier soir, rebelotte. Le ciel était parfait quand j'ai sorti le 10" et vers 21:30 h, le ciel s'est rempli de nuages par l'Est.
    J'ai eu le temps de faire une photo du quartier de lune pour vérifier que l'APN se mettait bien en pause (3 ou 4 secondes). Puis tout s'est bouché.

    Je viens de recevoir le Sky Atlas plastifié; c'est du sérieux !!

    Michel


  2. Je me permets d'ajouter un petit complément sur cette table équatoriale que j'utilise depuis quelques mois et dont je suis très satisfait.

    Dans la description de JM Becker, il manque la prise en compte de la hauteur du CG du Dobson qui y sera posé. Voir le site de "Magnitude 78" qui explique parfaitement l'importance de ce détail.
    Pour résumer: durant le suivi, le rocker du Dobson s'incline mais le CG global doit rester sur l'axe du cône virtuel, sinon la vitesse du suivi risque d'être modifiée.

    Je n'ai pas utilisé le principe décrit pour la découpe du secteur circulaire Nord. J'ai simplement découpé ce secteur à la scie sauteuse et je l'ai poncé au papier de verre sur cale bois en y fixant 2 tasseaux pour le faire tourner manuellement autour du centre du cercle dont ce secteur est extrait. J'ai fibré au pinceau la surface de contact avec le galet puis j'ai poncé à l'abrasif cette surface et enfin j'y ai collé une fine chambre à air de vélo maintenue tendue par 2 vis aux extrémités.
    La chambre à air augmente le grip, les vis des extrémités restent dépassantes pour bloquer la rotation en fin de course.

    Mon plateau d'appui du Dobson est actuellement constitué de 2 plaques de CTBX vissées/collées.
    Au départ, je n'avais qu'un plateau simple comme décrit, mais l'amortissement des vibrations, lors de la MAP par exemple, était trop long. Pour augmenter l'inertie au vrillage, j'ai donc rajouté une plaque de CTBX dans laquelle j'ai pratiqué 3 trous pour loger les patins du Dobson.
    Le résultat est probant: vibrations rapidement amorties et CG du Dobson toujours précisément placé.

    Je n'ai jamais trouvé de boule parfaitement usinée pour réaliser l'axe Sud et je ne suis pas équipé pour braser. Mon garagiste m'a donné une vieille rotule de direction de Clio enchâssée dans sa pièce femelle qu'il avait dans sa poubelle: rotation parfaite à frottement doux.

    Une dernière chose non précisée chez JM Becker: le centre de rotation de l'axe Sud doit être parfaitement de niveau avec le bas du secteur circulaire Nord pour que, plateau horizontal, la latitude de 45° soit respectée.

    Pour la motorisation, après plusieurs essais, j'ai monté le moteur pour EQ1 acheté chez l'Astronome 45 euros.
    Il dispose d'un inverseur de rotation et d'un variateur de vitesse. Ce n'est pas du suivi d'autoguidage et il faut parfois retoucher (température, hygrométrie, tension de la batterie... que sais-je), mais ça fonctionne très bien et sans vibrations jusqu'à 200x, mon maximum de grossissement actuel.
    Ce moteur a un axe de 6mm, muni d'un manchon souple pour le relier à l'axe du galet d'entraînement qui doit donc être aussi en 6mm.

    Michel


  3. Bernard > La seule formule "argentique" que je connaîsse est "time is money" :-)).
    On m'a dit aussi: "Il n'y a pas que l'argent dans la vie........il y aussi l'or" :-))).

    Je suppose que ta relation a trait à l'astro et qu'elle définit le temps maximum de pose sans assistance pour une focale donnée (j'ai le QI qui chauffe !!), et pour un opérateur expérimenté.
    Si j'ai bon, T=60/1,7*1,6= 56,5 secondes en numérique.
    Donc avec 30 secondes, tu étais au large.

    Ta formule appliquée à mon Olympus donnerait une focale de 6cm; c'est dans les limites du zoom interne (6,3 à 63mm). Faut voir si la pose maxi de 16 secondes donnerait quelque chose. Je ferai un test.

    Michel


  4. Comment sur pied fixe ? Tu as suivi manuellement pendant 30s en gardant des étoiles pontuelles ??
    Il m'avait semblé à un moment que tu avais placé le pied de l'APN sur le télescope mis horizontal.

    Je n'ai pas le projet de faire de l'astrophotographie; la photo en général ne m'a d'ailleurs jamais tenté. Je vais utiliser plutôt le fond du tiroir pour compléter mon équipement en oculaires: 1 powermate 2.5x et un pano 24 + une bonne valise alu pour ranger tout ce petit matos.

    Je vais voir ce soir si mon Olympus qui pose au maximum 16s peut me servir à quelque chose en astro. A défaut, c'est moi qui te flasherai la prochaine fois :-)).

    Si les nuages ne viennent pas envahir le ciel comme hier soir, je tenterai de nouveau les Dentelles dans la soirée; on verra bien si mon ciel me le permet.

    Michel


  5. Bien noté.
    J'ai Nagler 13mm et 7mm. La Powermate 2.5x donnerait donc à peu près la focale d'un 5mm et d'un 2.8 mm (limite pour un 10"), pour un prix bien moindre et sans perte de champ.
    Si je prends ensuite un Pano 24mm, ça me donnerait environ 10mm.
    Global: 2.8mm, 5mm, 7mm, 10mm, 13mm et 24mm. Ca semble assez progressif.
    Merci pour les conseils, c'est vendu :-)
    Michel


  6. Bonjour,
    Juste une petite question.
    J'ai un a priori contre les barlows; je me dis que si je rajoute des lentilles, je vais diminuer la luminosité de l'image. Suis-je dans le vrai ?
    En fait, j'hésite entre l'achat d'un oculaire de plus courte focale et une barlow. Dans les 2 cas, je vais être proche de la limite supérieure du grossissement admissible pour mon 10".
    Autre chose: est-ce que la barlow Powemate Televue réduit le champ des Naglers ?
    Merci
    Michel


  7. Merci Bernard pour les photos. Ma femme est rassurée: j'étais bien en observation astro :-))))).

    Je constate que 30 secondes de pause sur la table équatoriale sont encore acceptables.
    Ton du coucher du Cygne est chouette, mais je distingue mal North America.
    L'idée du 350D se renforce :-)).

    Oui, je suis assez content du Dobson 10". Il n'est pas trop encombrant et m'apporte plus de plaisir que de contraintes. J'ai suivi les bons conseils de la liste pour le choix de mes oculaires et je m'en félicite.

    Je remonte quand tu voudras.

    Michel


  8. En complément, voici la liste à peu près exhaustive de ce qu'a pointé Bernard (je fais un copier/coller de son message.
    ----------------
    Michel,
    pour memoire, on a vu :

    NGC 6992,6960 et le triangle de Pickering, les dentelles dans tous les sens
    M57 avec son anneau qui pesente des zonages de densité differente
    M27 avec au delà du trognon les extensions en anses
    M71 resolu au 400 ...à x400!
    M81 et 82
    NGC 891 et son fuseau et sa bande d'absorption
    M15 avec sa concentration d'etoile centrale en "pic"
    NGC 404 par hazard en pointant beta Andromede
    NGC7479 et sa barre bien visible dans le alo des bras
    M33 ( vue a l'oeuil nu) ses bras spiraux sur tout le champ, ses zones H2
    dont NGC 604 ou apparaissent de petits noyaux (2 ou 3..): globules dans la
    nebuleuse ou etoiles extragalactiques resolues au 400?
    NGC6826 "blink"
    Amas de galaxie Persée 1 "Abell 426" (autour de NGC 1272)
    IC418 (NP rose)
    M42 et son trapeze M43 et ses couleurs rosées
    NGC7009 "saturn" avec ses lobes
    NGC7293 "Helix "
    NGC 2392 "clown"
    NGC 672 et IC 1727,les deux fuseaux perpendiculaires.
    les amas ouvert du cocher M36 et M38
    la lumiere zodiacale
    J'en oublie certainement, tout ça à la main (GoTo manuel!!!!)
    Je mettrais les photos à la suite

    Bernard Augier
    06660 Saint Etienne de Tinée
    --------------


  9. Oui, je me suis régalé et j'ai pondu un petit CROA que m'a gentiment demandé Bernard. Je l'ai mis sur "Observation Visuelle".
    Pauleau1 m'a appelé chez moi vers 18:00h et j'ai d'abord répondu: une autre fois, ça me semblait un peu précipité.
    Puis j'ai rappelé pour dire OK, ça me faisait trop envie et ce fut une nuit d'ivresse :-))).

    Merci pour ta doc sur le trapèze. Ce sont bien les étoiles E et F que j'ai vues. La E est bien discernable puisque nettement séparée des étoiles principales. C'est en observant une déformation de l'éclat de la C que j'ai pensé qu'une autre étoile était à côté, ce que j'ai vérifié une fois chez moi.
    Michel


  10. Bonjour,

    Ce n'est pas vraiment un CROA technique que j'écris ici, je suis trop débutant, mais un témoignage d'émerveillement un peu naïf.

    Donc lundi soir 15 octobre, nous nous sommes retrouvés
    au camp des fourches sur la route du col de Restefond.
    Présents: Bernard Augier avec son Dobson 400mm et Pauleau1 avec son C5. Moi-même avec mon Dobson 10".

    Il fait nuit noire et je n'ai rien pour vérifier la collimation de mon newton qui vient de faire 120 km sur le siège arrière; avec le spot de Bernard, j'essaie le cheshire, ce n'est pas parfait tant pis, ça ira pour cette fois; il faudra que je m'équipe d'un système laser.

    Début de l'installation aux alentours de 22:00h.
    Ciel parfaitement dégagé avec une petite brise de terre en début de nuit, sans vraiment perturber les observations. Voie Lactée très apparente: nos ombres se distinguent sur le sol.
    Nos deux astrams locaux ne le trouvent pas parfait, mais pour moi, il est incomparablement meilleur que le meilleur de chez moi.

    Le sol n'est pas vraiment plat pour poser ma table équatoriale sans pieds de réglage: on fera avec, je penserai à améliorer ce détail.

    Bernard et moi avons le même "viseur polaire": un boussole à 2 balles, mais qui marque tout de même le même nord, c'est l'esentiel! Pauleau1 est sur monture équatoriale et vise soigneusement la polaire. Fin de l'installation, le 400mm serrurier est presque à poste avant tout le monde.

    Premier coup d'oeil sérieux au ciel: il y a trop d'étoiles, je n'ai pas l'habitude, la croix du Cygne est perdue dans la Voie Lactée.

    La Lyre: M57 au 10" et au 400mm. Bel anneau bien visible, pas de couleur ni au 10", ni au 400mm. Pas bien sensible à OIII.

    Les Dentelles du Cygne pointées par Bernard sur mon Dobson: Nagler 13 + filtre OIII: vu la petite avec 52 Cygni, puis la grande. Les étoiles sont presque éteintes et les voiles blancs sont très bien visibles. Une première pour moi, j'ai bien noté le repérage !! J'aurais passé la soirée planté devant ces fantômes de la supernova.
    J'étais venu pour voir enfin ce Dentelles et là, j'en ai pris plein les yeux: j'y ai pensé pendant tout le retour.
    Je précise: sans OIII, je pouvais deviner quelque chose en étant bien pointé sur l'objet et en sachant ce que je devais voir. Avec OIII, plus de problème, ça pète aux yeux.

    M71 (mag 8.2) trouvé par hasard en cherchant M27; je me suis arrêté sur cet amas inattendu et c'est Bernard qui a consulté son livre pour me dire ce que c'était. Amas bien net et bien résolu au Nagler 7mm.

    M27: forme en sablier bien apparente avec son nuage en ballon. Pas de couleur.

    NGC 6826 (mag 8.5), nébuleuse clignotante sur le 400mm.
    Les amas de Persée sur mon 10".
    M15 sur le 400mm et plein d'autres galaxies et nébuleuses.
    Une visée incroyable sur le 400mm: presque plus de galaxies que d'étoiles dans le champ.

    M81 et M82 à ma demande sur le 400mm : très nettes, l'une de face et l'autre perpendiculaire, sur tranche.

    Pendant plusieurs minutes, la folie: Bernard pointait et nous, on regardait, puis ça repartait dans un autre coin.
    Tiens il faudra que je pense à me laisser pousser les jambes pour atteindre l'oculaire du 400mm sans échelle :-)).

    Les Pléiades, pour le plaisir sur mon 10": j'adore ce truc dans le ciel à l'oeil nu, mais le télescope grossit trop, le groupe n'est plus tout entier dans le champ.

    Après lever d'Orion, M42 et M43 avec Nagler 13 et 7mm. Les extensions sont très visibles ainsi que des détails d'opacité dans les nébuleuses. Peu sensible à OIII, un peu meilleur avec le filtre contrast booster de Baader. M43 est légèrement rosé.
    Orion un peu plus haut: avec Nagler 7mm, j'ai pu distinguer une cinquième étoile dans le trapèze, sous 2 des 3 étoiles formant un angle droit. J'ai cru voir une sixième étoile dans l'éclat de la troisième étoile de cet angle droit: vérifié en consultant mes documents chez moi.

    Mars décevant pour cause de turbulence.

    Vers 3:00, un petit vent de mer se lève et Bernard décide de terminer la séance. Pauleau est parti peu avant.
    Température globale de l'ordre de 4° C, pas de rosée.
    Départ vers 3:15h, arrivée chez moi à 4:45h.


  11. Bonjour,

    Je me lève à peine: rentré du Restefond à presque 5 heures du matin chez moi des étoiles plein les yeux.

    Les Dentelles... facile m'a dit Bernard; le Nagler 13mm avec OIII sur le tube allonge, un petit coup de telrad et voilà le travail, en plein sur la petite. On a continué par la plus grande et.... quel pied !! Vraiment un miracle ces fantômes laiteux sur le fond noirci par le filtre.

    Au passage, je confirme que le ciel n'est pas du tout noir; la Voie Lactée était si lumineuse qu'on voyait nos ombres. La lumière zénithale se distinguait aussi vers le SE.

    Caussols n'est pas vraiment pourri puisqu'on y a installé un observatoire, mais le meilleur ciel est au Nord, loin de la pollution lumineuse de la riviera.
    Rien à voir en tous cas avec le ciel d'hier soir, que Pauleau et Bernard ne trouvaient pourtant pas parfait!!

    Autre première pour moi, j'ai vu dans mon Dob 10" une cinquième étoile dans le trapèze de M42, un peu en dessous et entre 2 des 3 étoiles formant un angle droit. Il faut que je vérifie sa magnitude qui me semble limite pour mon appareil, en vision directe. Au 400mm, Pauleau a vu 6 étoiles.

    Festival de galaxies avec le 400mm de Bernard et toujours en pointage manuel; à un certain moment, on aurait dit qu'il y avait plus de galaxies que d'étoiles dans le champ.

    Merci en tous cas à Pauleau et Bernard de m'avoir offert un tel spectacle.

    Pas de comparaison possible ave le 400mm, mais je suis aussi très content des performances de mon Dobson 10".

    Michel


  12. Bonjour,
    Je n'arrête pas vous allez dire ??
    Allez, ça passera quand je saurai tout.
    Samedi dernier donc, nous avons pointé Saturn Nebula avec un C14. Image assez floue à l'oculaire pour un objet bas sur l'horizon; pose de 20 secondes avec un APN et là, miracle, une belle image colorée vert clair sur le petit moniteur du 400d ...
    L'astrophotographie n'est pas trop mon truc, mais je n'ai qu'un 10" et n'envisage pas l'encombrement d'un appareil plus grand.
    Est-ce qu'il serait absurde d'opter pour un 400d par exemple comme aide électronique à l'observation visuelle ?
    Pour le prix d'un gros Nagler, j'aurais les images d'un gros télescope ?
    Ca ne me semble pas plus artificiel que les oculaires ou filtres spéciaux, mais je me demande si mon raisonnement n'a pas quelques failles.
    Qu'en pensez-vous ?
    Michel


  13. Bruno> Quand j'ai demandé quel grossissement ça donnait, l'opérateur a fait un calcul de tête pour de donner environ 30x. Je crois qu'il y avait en plus de l'oculaire un réducteur de focale.
    C'était mon premier contact avec ce groupe et je ne voulais pas trop intervenir.
    Je prendrai plus amples renseignements la prochaine fois.
    En fait cet instrument est à la disposition des clubs qui gèrent le local, mais ce sont les clubs qui montent leurs propres oculaires et autres matériels légers (filtres, bagues etc...). L'équipement dépend donc in fine de la richesse de chaque association.
    Michel


  14. J'ai encore un SuperPlössl de 25mm qui m'a été fourni avec le Dob. Je peux pointer avec, malgré son plus faible champ et sinon tant pis, je râcle les fonds de tiroirs et je m'offre soit le Nagler 26, soit le Pano 24.
    Mais ça va m'obliger à choisir entre le tout 1"1/4 et l'évolution vers le 2". Ne rouvrons pas la discussion, j'ai tous les éléments nécessaires. Au pire, je prends le Pano 24 et réserve à plus tard l'option Nagler 31.
    Michel


  15. Bonjour,

    Pauleau1> La quille !! Je suis toujours disponible pour un bon coup !

    Bruno> Le site de l'OCA est un plateau en moyenne montagne, 1300 m d'altitude à environ 20 km de la Méditerrannée; pollution lumineuse importante au Sud (Nice, Antibes et Cannes).
    Samedi dernier, le ciel était bien dégagé, Voie Lactée bien visible, mais l'animateur n'a pas pointé les Dentelles puisqu'il n'avait jamais réussi à les voir.
    Le seul oculaire utilisé (du 2") donnait environ 30x, pas de filtre.
    Il a pointé un peu partout sur des objets déjà aperçus dans mon 10"; le seul objet nouveau pour moi fut Saturn Nebula, assez floue à l'oculaire puisque bien basse au S.O., qu'il a photographié avec son EOS sous 20 secondes de pose et 400 ASA: belle image bien colorée de vert clair.
    Je n'ai pas noté la marque de l'oculaire utilisé, je ne m'y connais pas assez, mais globalement je n'ai pas été enthousiasmé par l'ensemble C14 + oculaire 2" en comparaison avec mon Newton 10" + Naglers 1"1/4.

    Si le ciel est bon ce soir, je vais mettre en station mon 10" chez moi et retenter ces Dentelles avec Nagler 13mm et filtre OIII.
    Terrasse éloignée de la maison, altitude 250m, 10km de la mer, 2 réverbères au Sud masqués par la végétation, bonne visibilité généralement sur et au-dessus de l'écliptique entre SE et SO.
    J'ai noté 52 Cygni pour la petite et je pense que le reste se trouve au-dessus, sous la ligne dzeta-epsilon.
    Avec vos conseils, je vais très certainement y arriver.

    D'un manière générale, j'essaie de me concentrer sur un coin de ciel bien placé au moment de l'observation et d'y voir tout ce qui est possible avec mon instrument.
    En ce moment, je suis sur Le Cygne + La Lyre avant minuit et Orion entre 3 et 5 heures du matin.
    Euh.. c'est l'un ou l'autre, il m'arrive aussi de dormir !!
    Michel


  16. Si le filtre OIII est indispensable, cela signifie que je dois le monter pendant ma recherche manuelle (Dobson sur table équatoriale, sans Go To). Et pas question évidemment d'utiliser Telrad ou chercheur sauf pour un pointage approximatif.
    Pas vraiment un problème sauf que le OIII enlève tout de même pas mal de luminosité. Si je recherche au Nagler 13mm (92x)sous et entre dzeta et epsilon Cygni, je devrais normalement, avec un peu de patience, tomber sur la bête :-)).
    Michel


  17. Je rencontre Bernard Augier pour une observation en commun le 10 novembre sur le site où j'étais la nuit dernière. Il s'agit du plateau de Calern où est installé l'Observatoire le Côte d'Azur.
    Avec son aide et si je n'y suis pas parvenu avant, je vais sans doute enfin les voir ces superbes Dentelles.
    Michel


  18. Merci, vous me redonnez espoir :-)).
    Filtre OIII et oculaires grand champ, j'ai ce qu'il faut.
    Voilà un challenge pour les nuits à venir !!
    En fait, j'ai été un peu déçu par les performances de ce C14 comparées à mon 10". Je suppose que tout vient de la qualité du seul oculaire utilisé sans filtre par le club quand j'observe avec des Naglers sur mon propre appareil.
    Michel


  19. Bonjour,
    La nuit dernière, j'ai été convié par un club à une réunion astro autour d'un C14.
    Malgré un ciel très clair, il semblerait que les Dentelles du Cygne ne soient pas accessibles en visuel avec cet instrument: l'animateur de la soirée m'a même confié ne les avoir jamais vues.
    Comment espérer dans ces conditions les apercevoir avec mon Dobson 10" ?
    Michel



  20. J'ai rappellé Bernard hier vers 15:00h et c'était pourri. Je n'y suis donc pas monté.
    Le 10 novembre au soir, j'ai rendez-vous avec lui à l'observatoire de la Côte d'Azur (Calern), je crois qu'il fait un exposé durant les 3 jours de Mandelieu.
    Mais sinon, je monte volontiers les WE du 20/10, 28/10 3/11 ou même pour la Toussaint, en fonction du temps.
    Michel


  21. Ca commence à se couvrir par le sud; j'ai bien peur que ça ne se dégrade.
    Je n'ai que 2 heures de route pour monter jusqu'aux bâtiments militaires: j'essaie de t'appeler au téléphone vers 16:00h pour te dire ce que je fais, en fonction de l'évolution du temps.
    Si tu ne réponds pas, j'en déduirai que tu es monté.
    Sinon, ce n'est pas un problème pour moi de reporter à une autre semaine.
    @+
    Michel


  22. Ce matin le ciel est assez bien dégagé chez moi (près de Cannes) et on se tâte pour monter observer au Restefond; la météo n'est pas très engageante pour la nuit prochaine...
    Merci pour l'info, j'ignorais que la perception des couleurs était meilleure sous faible grossissement. Je vais noter désormais dans mes CROA les couleurs que j'observe.
    Pour un débutant comme moi, à part certaines géantes rouges, ce qui distingue les étoiles entre elles, c'est d'abord leur éclat (dit magnitude apparente je crois).
    Michel