jackbauer 2

Member
  • Content count

    5658
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4
  • Country

    France

Everything posted by jackbauer 2

  1. New Horizons - Pluton, nous voilà !

    https://www.liberation.fr/sciences/2019/11/13/l-asteroide-ultima-thule-au-nom-trop-polemique-rebaptise-arrokoth_1763132 L'explication pour le changement de nom : "Ultima Thulé" faisait référence aux nazis… (!)
  2. Stellina, ou la revanche du clone de l'eVScope

    Alain 31 a raison ! Tout à commencé à merder avec Galilée et sa maudite lunette, un "instrument à réalité augmentée" : quel con ce type !!
  3. mars 2020 rover

    Un nouveau communiqué de presse ; Traduction automatique : https://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?feature=7539 Mars 2020 de la NASA cherchera des fossiles microscopiques Les scientifiques du rover Mars 2020 de la NASA ont découvert ce qui pourrait être l’un des meilleurs endroits pour rechercher des signes de vie ancienne dans le cratère de Jezero, où le rover atterrira le 18 février 2021. Un article publié aujourd'hui dans la revue Icarus identifie différents gisements de minéraux appelés carbonates le long du bord intérieur de Jezero, le site d'un lac il y a plus de 3,5 milliards d'années. Sur Terre, les carbonates aident à former des structures assez robustes pour survivre sous forme fossile pendant des milliards d’années, notamment des coquillages, des coraux et quelques stromatolites, des roches formées sur cette planète par la vie microbienne antique le long de rivages anciens, où le soleil et l’eau abondaient. La possibilité de structures ressemblant à des stromatolites sur Mars est la raison pour laquelle la concentration de carbonates traçant le rivage de Jezero comme un anneau de baignoire fait de cette région un terrain de chasse scientifique de premier ordre. Mars 2020 est la mission de la prochaine génération de la NASA axée sur l'astrobiologie, ou l'étude de la vie dans l'univers. Équipé d'une nouvelle suite d'instruments scientifiques, il vise à tirer parti des découvertes de Curiosity de la NASA, qui a révélé que certaines parties de Mars auraient pu soutenir la vie microbienne il y a des milliards d'années. Mars 2020 recherchera les signes réels de la vie microbienne passée, en prélevant des échantillons de carottes de roche qui seront déposés dans des tubes métalliques à la surface de Mars. Les missions futures pourraient renvoyer ces échantillons sur Terre pour une étude plus approfondie. En plus de préserver les signes de la vie ancienne, les carbonates peuvent nous en apprendre davantage sur la façon dont Mars est passée de l’eau liquide et de l’atmosphère plus épaisse au désert glacial qu’elle est aujourd’hui. Les minéraux carbonatés formés à partir d’interactions entre le dioxyde de carbone et l’eau enregistrent de subtils changements au fil du temps. En ce sens, ils agissent comme des capsules temporelles que les scientifiques peuvent étudier pour savoir quand et comment la planète rouge a commencé à se dessécher. Mesurant 45 km de large, le cratère de Jezero abritait également un ancien delta du fleuve. On peut voir les "bras" de ce delta traversant le sol du cratère sur des images prises depuis l'espace par des missions satellites telles que Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA. Le spectromètre d'imagerie de reconnaissance compact de l'instrument de l'orbiteur pour Mars, ou CRISM, a permis de produire des cartes minérales colorées de "l'anneau de baignoire" détaillées dans le nouveau document. "CRISM a repéré des carbonates ici il y a des années, mais nous n'avons remarqué que récemment qu'ils étaient concentrés là où se trouverait un lac," a déclaré l'auteur principal du journal, Briony Horgan de l'Université Purdue à West Lafayette, Indiana. "Nous allons rencontrer des dépôts de carbonate dans de nombreux endroits tout au long de la mission, mais l'anneau de la baignoire sera l'un des endroits les plus excitants à visiter." Il n'est pas garanti que les carbonates de rivage se soient formés dans le lac; ils auraient pu être déposés avant la présence du lac. Mais leur identification fait du bord ouest du site, appelé "la région marginale carbonatée", l'un des plus riches gisements de ces minéraux dans le cratère. L'équipe de Mars 2020 s'attend à explorer à la fois le plancher du cratère et le delta au cours de la mission principale du rover de deux ans. Horgan a déclaré que l'équipe espérait atteindre le bord du cratère et ses carbonates vers la fin de cette période. "La possibilité que les" carbonates marginaux "se forment dans l'environnement du lac soit l'une des caractéristiques les plus excitantes qui nous a conduit à notre site d'atterrissage de Jezero. La chimie du carbonate sur un ancien lac est une recette fantastique pour conserver des archives de la vie et du climat anciens", Ken Williford, scientifique adjoint du projet Mars 2020, du laboratoire de propulsion par réaction de la NASA à Pasadena, en Californie. JPL dirige la mission 2020. "Nous sommes impatients de remonter à la surface et de découvrir comment ces carbonates se sont formés." L'ancien lac au bord du lac Jezero n'est pas le seul endroit que les scientifiques sont ravis de visiter. Une nouvelle étude dans Geophysical Research Letters indique un riche dépôt de silice hydratée au bord de l'ancien delta du fleuve. Comme les carbonates, ce minéral est excellent pour préserver les signes de la vie ancienne. Si cet endroit s'avère être la couche inférieure du delta, ce sera un lieu particulièrement propice à la recherche de fossiles microbiens enfouis. Le rover Mars 2020 sera lancé en juillet ou août 2020 depuis Cap Canaveral, en Floride.
  4. Les aficionados de l’exploration du système solaire se souviennent forcement de la mission japonaise Hayabusa (2003-2010) qui a exploré l’astéroïde Itokawa. Une aventure spectaculaire, émaillée d’incidents, de retournements de situation et finalement victorieuse puisque la sonde est parvenue à ramener quelques microscopiques poussières d’Itokawa sur Terre. Encouragée par ce succès, forte de l’expérience acquise, la JAXA a décidé de remettre ça avec une nouvelle sonde, version plus performante de la précédente. Hayabusa 2 («Faucon pèlerin 2»), malgré une masse plutôt modeste (590 kg) est littéralement bourrée d’instruments scientifiques, de mini-sondes, d’explosifs… Elle me fait irrésistiblement penser aux croiseurs surarmés de la flotte impériale nippone de la seconde guerre mondiale ! L’objectif est cette fois 1999 JU3 (Ryugu), un astéroïde d’environ 920m de diamètre découvert en 1999 Période : 473 jours (0.963 x 1.416 UA) Rotation 7.6 heures Le lancement date du 3 décembre 2014 (fusée H-2 A) depuis Tanegashima Space Center Assistance gravitationnelle en survolant la Terre le 3 décembre 2015 La sonde est à propulsion ionique L’arrivée à destination est prévue pour juin/juillet : ça approche ! Hayabusa 2 va d’abord observer Ryugu à une vingtaine de km de distance avant de passer aux choses sérieuses, comme le prélèvement d’échantillons (voir la vidéo pour le déroulement) Le moment le plus spectaculaire de la mission sera le bombardement de l’astéroïde ! SCI (Small Carry-on Impactor) sera largué à 500m par la sonde avant que celle-ci se dépêche de se réfugier de l’autre côté de Ryugu (l’explosion se produira 40 mn après la séparation !) SCI est constitué d’une charge de quelques kg d’explosif qui va propulser un disque en cuivre de 30 cm Sa vitesse au moment de l’impact sera de 2 km/sec et devrait produire un cratère de 200 m de diamètre Ce n’est pas tout : au moment de la séparation, Hayabusa 2 larguera aussi DECAM-3 équipé de deux caméras qui filmeront en direct le feux d’artifice… La sonde attendra ensuite deux semaines pour revenir prélever des échantillons tous frais dans le cratère ! Autre robot, MASCOT (Mobil asteroid surface scout), construit par la France (CNES) et l’Allemagne, est une sorte de valise déposée sur la surface pour analyser sa composition. Il sera capable de repartir sur un deuxième site. Les 3 MINERVA sont des mini-lander capables de se déplacer par bonds Après ce programme bien rempli, la sonde va repartir vers la Terre en décembre 2019, qu’elle atteindra un an plus tard. Comme pour Hayabusa 1 elle larguera dans l’atmosphère une capsule refermant les précieux échantillons espérés… si tout va bien (en Australie) Banzaï !!   Une vidéo sur le déroulement des opérations : MASCOT :
  5. Actualités de Curiosity - 2013

    Après le méthane, l'oxygène !!! https://mobile.twitter.com/MarsCuriosity/status/1194298118982053889?p=v
  6. Mauvaises nouvelles du Webb space telescope

    On changera de fil un jour si : - l'engin est enfin lancé dans l'espace de notre vivant - il arrive à se déployer correctement - on constate pas qu'il est myope (remember HUBBLE) Dans le n° 567 de C&E, Thomas Zurbuchen, n°2 de la NASA déclare : "...En effet le JWST est une mission risquée. C'est même la plus risquée que j'ai jamais eu à gérer. Je dois avouer d'ailleurs que j'aurais préféré qu'elle se soit envolée avant que je prenne ce poste ! elle comporte 300 points d'échec différents, c'est-à-dire 300 étapes qui, si elles se passent mal, compromettent toute la mission. Rendez-vous compte : sur CURIOSITY, qui était hautement risquée, il n'y avait "que" 80 points d'échec. Angoissant n'est-ce pas ? Il nous reste encore des problèmes techniques à résoudre, et nous devons encore assembler le télescope avec son vaisseau et secouer le tout, mais dans l'ensemble la situation est plutôt bonne : le lancement est prévu pour le 21 mars 2021..."
  7. C’est une mission spectaculaire de la NASA qui doit être lancée demain samedi 11 août, à 09h33 (heure française) depuis Cap Canaveral. Une puissante fusée Delta IV Heavy va lancer Parker Solar Probe, une sonde de 685 kg dont la mission est d’étudier le soleil. Une de plus ? Non, car celle-ci va s’approcher à seulement 6 millions de km ! Le record actuel est de seulement 43.4 millions de km (Helios-2 en 1976) Pour s’approcher si près et supporter une température de 1.400 °C la sonde est équipée d’un bouclier en carbone de 11.43 cm d’épaisseur, qui sera constamment orienté vers le soleil ; Pour les panneaux solaires la NASA a imaginé un dispositif complexe qui les fera se contracter à mesure que la sonde se rapproche du soleil. L’orbite sera très elliptique et va nécessiter 6 survols de Vénus (le premier le 28 septembre) et la première approche du Soleil est pour le 1er novembre de cette année, à 25 millions de km, ce qui constituera déjà un record ! C’est le 19 décembre 2024 que Parker Solar Probe va frôler notre étoile à seulement 6.2 millions de km de la photosphère à la vitesse de 700.000 km/h !! Lien Wiki : https://en.wikipedia.org/wiki/Parker_Solar_Probe Précisions sur le bouclier thermique, de la même composition que les têtes de missiles balistiques et le nez des navettes spatiales : https://en.wikipedia.org/wiki/Reinforced_carbon–carbon
  8. Stellina, ou la revanche du clone de l'eVScope

    C'est quand même pas compliqué à comprendre : ça s'adresse aux gens qui veulent des photos de leurs observations sans être pour autant obligés de maitriser un dispositif ultra compliqué à mettre en œuvre, et qui ne veulent pas passer des lustres à apprendre la technique. L' astrophotographie à la portée de tous… on comprend que cela dérange une petite élite ! Les prix devraient logiquement baisser si le succès perdure...
  9. Parker Solar Probe : frôler le Soleil...

    Sur Twitter : (avec l'image brute)
  10. Après des années de retard, SpaceX est enfin sur le point de lancer sa fusée géante Falcon H (constituée par 3 premier étage de Falcon 9) Le tir est prévu pour janvier depuis le cap Kennedy E. Musk avait annoncé, dans l'incrédulité quasi générale que la charge utile serait constituée par une automobile Tesla, marque qu'il a créé et dont il espère qu'elle révolutionnera le secteur du véhicule électrique. Les photos qu'il vient de mettre en ligne ne laissent plus de place au doute : oui il a bien l'intention de lancer une voiture dans l'espace lointain, sur une "orbite martienne elliptique" (!?) J'aime.
  11. Parker Solar Probe : frôler le Soleil...

    On ne peut pas dire que la mission fasse beaucoup parler d'elle : pas de communiqué, pas d'annonces, pas de photos spectaculaires du Soleil... Je suis quand même tombé sur une pépite : cette vue inédite du système solaire sur fond de Voie lactée, prise le 6 avril dernier par la caméra WISPR (la position de la sonde n'est pas précisée) Mercure plus gros que Jupiter !
  12. Hayabusa 2 à l'assaut de Ryugu

    Adieu Ryugu ! C'est demain que la fabuleuse sonde japonaise va remettre les gaz pour revenir vers la Terre et livrer, si tout va bien, les précieux grains de poussière collectés sur la surface de Ryugu. Rendez-vous dans environ un an ! Ensuite il n'est pas exclu que la sonde reparte vers une nouvelle destination...
  13. New Horizons - Pluton, nous voilà !

    https://www.nasa.gov/feature/far-far-away-in-the-sky-new-horizons-kuiper-belt-flyby-object-officially-named-arrokoth On pensait que "Ultima thule" était le nom définitif pour l'objet le plus lointain survolé par une sonde spatiale. Et non ! Il faut maintenant l'appeller ARROKOTH, terme signifiant "ciel" dans la culture de la tribu indienne Powhatan... L' IAU a entériné la proposition de l'équipe d'A. Stern Je préférais largement Ultima T. !!
  14. Pour voir il fallait Stellina !!
  15. Une superbe photo du lancement… en plein transit de Mercure !!
  16. Mauvaises nouvelles du Webb space telescope

    Dernières nouvelles du programme : parait que pour une fois ça "avance " de façon satisfaisante, les tests sont positifs... Je veux bien admettre un truc : si le JWST est un jour lancé, ce sera le plus bel objet jamais envoyé dans l'espace, à prix d'or (d'ailleurs il en est recouvert)
  17. Stellina, ou la revanche du clone de l'eVScope

    https://www.cieletespace.fr/actualites/le-test-complet-du-stellina-la-lunette-astronomique-2-0 Le test complet sur le site de C&E (accès payant)
  18. Stellina, ou la revanche du clone de l'eVScope

    Il y a déjà un sujet (deux pages) dans "Astro-pratique" sur Stellina Quant à "se faire entuber", faudrait demander à ceux qui l'ont utilisé
  19. Succès du lancement et récupération du 1er étage sur la barge... Et j'ai pu observer le transit de Mercure une dizaine de minutes !!
  20. Miracle : j'ai pu voir le transit de Mercure pendant… 10 secondes ! A travers les nuages, par chez moi dans le 59... ça pleut à verse maintenant ! Espérons que SpaceX assure le spectacle !!
  21. Le show est prévu pour 15h56 (heure française) Pour lancer les 60 satellites Starlink, un premier étage de Falcon 9 volera pour la 4ème fois (une première) et la coiffe sera réutilisée pour la première fois (grande première !)
  22. La planète Mars est de loin la plus visitée par nos sondes spatiales, à tel point que les missions sont maintenant spécialisées dans un domaine bien précis. MAVEN étudie l’atmosphère, Exomars TGO recherche les traces de méthane, MRO observe le sol en haute résolution. Dans le cadre du programme DISCOVERY de la NASA (budget moyen), InSight (INterior exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport) va entreprendre l’exploration des entrailles de Mars. Le lancement est prévu pour samedi 13h05 (heure française) depuis Vandenberg en Californie par une fusée Atlas V (voir fil de VNA1) Son arrivée sur la planète rouge est pour le 26 novembre prochain sur Elysium Planitia 3 instruments scientifiques sont à bord : - SEIS (sismomètre) - HP3 (capteur de flux de chaleur) - RISE (Rotation and Interior Structure Experiment) - 2 caméras La mission était prévue pour la fenêtre de 2016 mais l’instrument le plus important, le sismomètre SEIS, construit par la France, n’était pas prêt. Aucun instrument de ce type n’a jamais fonctionné sur Mars : celui des sondes Viking n’a enregistré… que le vent ! Une autre tentative (déjà française) était à bord de la mission soviétique Mars 96 : échec, la fusée échoue au décollage. Un autre projet, NETLANDER (3 stations déployées en différents endroits) fut abandonné. Les deux instruments SEIS et HP3 seront délicatement déposés sur le sol grâce à un bras télécommandé… Lien Wiki : https://fr.wikipedia.org/wiki/InSight (en français, très fourni) Lien sur la mission : https://mars.nasa.gov/insight/ Lien vers le CNES : https://spacegate.cnes.fr/fr/bientot-un-drapeau-francais-sur-mars Je recommande aussi le dernier n° de L’Astronomie (mai) avec 25 pages consacrées à la mission (participation de Francis Rocard et Philippe Lognonné, concepteur de SEIS) ; Le dernier n° de La Recherche (mai) qui consacre 22 pages à la planète rouge.
  23. Hi hi hi https://mobile.twitter.com/TechSpatiales/status/1192100377879044097?p=v