jackbauer 2

Member
  • Content count

    5678
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4
  • Country

    France

Everything posted by jackbauer 2

  1. Annonces faites au 219th AAS meeting à Austin, Texas : Kepler-34b et Kepler-35b sont deux planètes circumbinaires (des mondes à deux soleils), géantes gazeuses et orbitent chacune un couple stellaire comme Kepler-16b Une situation qui s'avère très banale, c'est maintenant prouvé, grâce au satellite américain : KOI-961 : un système de 3 planètes, avec respectivement 0.57, 0.73 et 0.78 rayons terrestres !! L’étoile est une naine rouge, avec un diamètre seulement 70 % plus gros que celui de Jupiter !! [URL=http://keckobservatory.org/news_preview/a_sprinkling_of_earth-sized_exoplanets/]http://keckobservatory.org/news_preview/a_sprinkling_of_earth-sized_exoplanets/ On s’en doutait depuis longtemps, mais les astronomes ont maintenant de fortes présomptions que les planètes sont plus nombreuses que les étoiles dans notre galaxie. http://www.eso.org/public/france/news/eso1204/ Intro :« Une équipe internationale à laquelle participent trois astronomes de l’Observatoire Européen Austral (ESO), a utilisé la technique des microlentilles gravitationnelles afin d’évaluer si les planètes sont des objets courants dans la Voie Lactée. Après une étude de six ans consacrée à l’observation de millions d’étoiles, cette équipe a conclu que les planètes en orbites autour des étoiles étaient la règle et non l’exception. Le résultat de cette étude sera publié dans la revue Nature du 12 janvier 2012. » [Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 12-01-2012).]
  2. gnagna gnagna gnagna...
  3. Ayé ça marche !!!
  4. New Horizons - Pluton, nous voilà !

    Bon, Bob, en attendant que les E.T nous dévoilent leur technologie, les américains semblent reprendre leur recherches sur la propulsion nucléaire : https://arstechnica.com/science/2019/09/nasa-wants-to-send-nuclear-rockets-to-the-moon-and-mars/ "...NASA’s next step was to develop the hardware needed to take the engine from theory to reality. In 2017, NASA awarded BWX Technologies a three-year, $19 million contract to develop the fuel and reactor components necessary for a nuclear engine. The following year, Congress earmarked $100 million in NASA’s budget for the development of nuclear propulsion technologies. And this year they got another boost when Congress added another $125 million for nuclear propulsion. But before a nuclear rocket engine gets its first flight, NASA needs to overhaul its regulations for launching nuclear materials. In August, the White House issued a memo that tasked NASA with developing safety protocols for operating nuclear reactors in space. Once they’re adopted by NASA, the stage will be set for the first flight of a nuclear engine as soon as 2024. This coincides with Trump’s deadline to return American astronauts to the moon; maybe this time they’ll be hitching a ride on a nuclear rocket..."
  5. ça avance, ça avance… tout doucement vers le site de lancement. On devrait avoir notre cadeau de Noël !!
  6. Je confirme… et ça ne dénature en rien le paysage (à condition que le lieu soit unique et pas un appel d'air pour d'autres investissements)
  7. New Horizons - Pluton, nous voilà !

    https://www.swri.org/press-release/pluto-orbiter-mission-decadal-survey-study Il y aura peut-être un jour un orbiter autour de Pluton ! La NASA vient de sélectionner une proposition du Southwest Research Institute (Alan Stern et l'équipe de New Horizons) pour une étude de faisabilité. Il y a 9 autres projets pour d'autres destinations et la NASA devra choisir (une seule mission ?) en 2022. Sur le site du magazine Astronomy, Alan Stern détaille les grandes lignes de la mission : https://astronomy.com/magazine/2019/10/return-to-pluto Lancement en décembre 2028 par lanceur lourd (SLS ou autres) Assistance gravitationnelle avec le survol de Jupiter en octobre 2030 Début du "freinage" en 2046 pour une mise en orbite plutoniènne en... 2059 !!! Pour racourcir les délais il faudrait du nucléaire mais cette solution est-elle réaliste d'ici 2028 ? La mission autour de Pluton et Charon est de 2 ans la sonde fait 2339 kg Après ses deux ans dans le système plutonien la sonde repart explorer d'autres objets, peut-être une planète naine... Bon, moi je veux bien débuter le fil pour le lancement en 2028, mais pour l'arrivée faudra quelqu'un d'autre pour continuer. Place aux jeunes !
  8. Je l'avais évoqué sur le fil consacré au LHC, j'ai fait un voyage avec l'AFA en Suisse, la semaine dernière. Cinq jours bien remplis, même si on a pas eu de chance pour observer. Le but principal était de profiter de l'arrêt des tirs au LHC pour descendre à 100m sous terre visiter le détecteur CMS (Compact Muon Solenoid) Deuxième visite pour ma part, la 1ère remontant à 1993 (à l'époque c'était encore le LEP) C'est rapide (env. 1h) et très encadré, évidemment, pas question de traîner dans les installations. Nous avons déjeuné sur le campus et profité des expositions. A l'extérieur on peut visiter le "Globe de la science et de l'innovation" devant lequel est planté une superbe sculpture, "Pérégrination à l'infini", sous la forme d'un épais ruban en acier réalisé par une artiste canadienne, Gayle Hermick. (sur les photos le CMS est ouvert en deux)
  9. Une ballade en Helvétie. Du LHC au Gornergrat

    Désolé je n'ai pas retenu son nom ; On le voit sur cette autre photo :
  10. Une ballade en Helvétie. Du LHC au Gornergrat

    L'observatoire du Gornergrat (dans lequel se trouve le Kulmhotel) est un peu le Pic du Midi version Alpes suisses, à 4 km de la station de Zermatt, près de la frontière avec l'Italie et à 3100m d'altitude. Le seul moyen d'y accéder est de prendre un train à crémaillère (hors de prix) depuis Zermatt ; Le trajet dure une trentaine de minutes . Nous avons eu le privilège de passer une nuit dans le Kulmhotel. A notre arrivée en fin d'après midi il neigeait et on était dans un nuage, mais le lendemain matin le ciel était dégagé et nous avons profité du spectacle : le Mont Cervin (ou Matterhorn) et autres sommets éclairés par le soleil, les glaciers... Si par le passé l'observatoire a été beaucoup plus actif avec des instruments relativement importants, aujourd'hui une seule des deux coupoles est utilisée. Les universités de Berne et Genève financent un projet à vocation pédagogique. On y trouve un télescope de 60cm couplés avec deux instruments Takahashi ; L'utilisation est faite en remote ou de façon classique. La personne qui nous a fait la visite m'a dit qu'il y avait 60 à 80 nuits claires par an : faut de la chance pour profiter de l'endroit !
  11. Une ballade en Helvétie. Du LHC au Gornergrat

    L'observatoire François-Xavier Bagnoud se situe dans le village de Saint-Luc, à 2200 m d'altitude, accessible par un funiculaire. La vocation du site est pédagogique en plus de participer à l'attraction touristique.
  12. Un nouveau spectre de la comète obtenu le 11 octobre par l'instrument ARCES installé sur le 3.5 m d'Apache Point. Que d'eau, que d'eau ! https://arxiv.org/abs/1910.12785 Detection of a Water Tracer in Interstellar Comet 2I/Borisov
  13. Un article de l'AFP : https://www.frenchweb.fr/les-avancees-de-spacex-posent-la-question-du-vide-juridique-regissant-lespace/381433 Les avancées de SpaceX posent la question du vide juridique régissant l’espace
  14. Le projet SPHERE

    Un nouveau communiqué de l'ESO concernant SPHERE : https://www.eso.org/public/france/news/eso1918/?lang Des observations effectuées au moyen de l’instrument SPHERE qui équipe le Very Large Telescope (VLT) de l’ESO invitent les astronomes à classer l’astéroïde Hygiea parmi les planètes naines. Ses dimensions le situent en quatrième position des objets les plus gros de la ceinture d’astéroïdes après Cérès, Vesta et Pallas. Pour la toute première fois, et grâce à des clichés dotés d’une résolution suffisamment élevée, les astronomes ont pu étudier sa surface, déterminer sa forme ainsi que sa taille. Il est ainsi apparu qu’Hygiea arbore une forme sphérique, et détrône probablement Cérès de son rang de planète naine la plus petite du Système Solaire. (...) L’équipe a également utilisé les observations de SPHERE pour contraindre la taille d’Hygiea, et établir son diamètre à quelque 430 km.
  15. Pour info, le 1er utilisateur de Starlink sera probablement le Pentagone : https://www.reuters.com/article/us-spacex-starlink-airforce/musks-satellite-project-testing-encrypted-internet-with-military-planes-idUSKBN1X12KM?feedType=RSS&feedName=technologyNews&utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+reuters%2FtechnologyNews+(Reuters+Technology+News)
  16. LHC, l'aventure continue...

    Hello folks ! Suis au Gornergrat ! n
  17. LHC, l'aventure continue...

    La nouvelle version du LHC (haute luminosité ) avec des nouveaux aimants en niobium-étain devrait fonctionner jusqu'au milieu des années 2030 En tout cas ce qui apparaît ici en discutant avec les quelques physiciens avec lesquels nous avons discuté c'est que le projet de la machine géante de 100 km est sur les rails... A part le budget rien ne semble leur faire peur ; pas question de délaisser doubler par les chinois !
  18. LHC, l'aventure continue...

    Hello folks ! Suis actuellement en Suisse avec l' AFA J´ai visité le CERN ce matin (détecteur CMS) Reportage à mon retour n
  19. Là on est plus dans le domaine spatial, mais cela va devenir banal apparemment : vivement les premiers accidents de drones qu'on reçoit sur la tronche !! https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/wing-filiale-dalphabet-google-devient-la-1ère-société-à-livrer-par-drones-aux-etats-unis/ar-AAJ48ba?ocid=spartandhp#image=1 Wing, filiale d'Alphabet (Google), est devenue cette semaine la première société à livrer par drones aux Etats-Unis, dans la petite ville de Christiansburg, qui avait été choisie pour ce premier test américain grandeur nature. (...) Les drones jaunes et blancs sont chargés de leurs paquets dans un centre local appelé "nid", où les employés de Wing peuvent placer jusqu'à 1,3 kg de produits, livrables dans un rayon de 10 km. Ils ne se posent pas dans le jardin des clients; ils s'immobilisent à bonne hauteur et font descendre leur cargaison par un filin. De multiples entreprises veulent lancer des services similaires, notamment Amazon, UPS et Uber Eats. Mais c'est Wing qui avait obtenu le première licence de l'agence fédérale de l'aviation (FAA) américaine, qui autorise les pilotes de Wing à contrôler de multiples drones en même temps.
  20. https://www.liberation.fr/sciences/2019/10/19/la-comete-venue-d-ailleurs-et-autres-nouvelles-du-ciel_1754482 Je poursuis sur le même thème avec cet article sur le site de Libération : Le chiffre : 6% de chances de collision Amazon compte déployer pas moins de 3 236 satellites dans les prochaines années, pour fournir au monde entier une connexion à internet stable et rapide. Ce projet baptisé «Kuiper System» suscite de fortes inquiétudes : avec un tel essaim d’engins grouillant autour de la Terre en orbite basse, quels sont les risques de collisions ? Sur demande de la Commission fédérale des communications aux Etats-Unis, Amazon a fait les calculs et fourni un rapport. Résultat : si un satellite Kuiper sur vingt tombe en panne et perd le contrôle de sa trajectoire, devenant incapable d’éviter d’autres satellites croisés sur son chemin, il y a 6% de chances qu’il percute un débris spatial de plus de dix centimètres de large, créant une explosion et encore plus de débris qui deviendront à leur tour de potentielles menaces. «Six pour cent, c’est énorme», estime John Crassidis, expert des débris orbitaux à l’université d’État de New York à Buffalo. «À ce niveau de risque, on ferait évacuer les astronautes d’un vaisseau par la porte de secours. Et on programme des manœuvres d’évitement de satellites pour moins que ça.» Ce n’est pourtant pas un scénario excessivement pessimiste. Car 5% de satellites hors-service, c’est le taux d’échec réellement accusé par la société SpaceX, qui a commencé à déployer un projet similaire nommé «Starlink» : sur les 60 satellites lancés en mai, trois sont déjà perdus. SpaceX comptait initialement lancer 12 000 satellites à terme, mais envisage désormais dans sa folie des grandeurs 30 000 satellites supplémentaires. Pour comparaison, on ne compte aujourd’hui qu’environ 2 000 engins autour de la Terre…
  21. Non tu as parfaitement raison de mener une discussion sur un sujet qui t'intéresse
  22. Cees Bassa, un radioastronome qui observe avec LOFAR, s'inquiète du déploiement de la constellation STARLINK D'après la simulation présentée, en été à 50° de latitude, ce sont pas moins de 100 satellites qui seraient visibles en une seule nuit ! Encore ne parle t-il que de la version à "seulement" 12.000 satellites évoquée jusqu'à recemment par SpaceX. Mais la firme d'Elon M. vient de demander une demande de fréquences pour 30.000 satellites de plus... 12.000 + 30.000 = 42.000 !! M'enfin, il n'y a pas lieu de s'inquiter, comme dit SuperF, hein, dormez tranquilles, tout ça c'est du bluf, de la com, du vent quoi...
  23. Alain Moreau : Naaaaannn…. On me la fait pas ! Google t'a donné une brouettée de liens, mais la moitié ne concerne pas de vrais médias et aucun ne fait la "Une" avec ça... Juste la reprise de dépêches, rien de plus.
  24. A ma connaissance aucun média n'a fait de gros titres (ou de petits) sur cette histoire ; C'est plutôt les membres de ce forum qui en font 3000 tonnes…