jackbauer 2

Member
  • Content count

    5726
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4
  • Country

    France

Everything posted by jackbauer 2

  1. Après des années de retard, SpaceX est enfin sur le point de lancer sa fusée géante Falcon H (constituée par 3 premier étage de Falcon 9) Le tir est prévu pour janvier depuis le cap Kennedy E. Musk avait annoncé, dans l'incrédulité quasi générale que la charge utile serait constituée par une automobile Tesla, marque qu'il a créé et dont il espère qu'elle révolutionnera le secteur du véhicule électrique. Les photos qu'il vient de mettre en ligne ne laissent plus de place au doute : oui il a bien l'intention de lancer une voiture dans l'espace lointain, sur une "orbite martienne elliptique" (!?) J'aime.
  2. https://mobile.twitter.com/cgbassa/status/1217907157900976129 quelqu'un semble avoir réussi à observer le dark...
  3. Annonces faites au 219th AAS meeting à Austin, Texas : Kepler-34b et Kepler-35b sont deux planètes circumbinaires (des mondes à deux soleils), géantes gazeuses et orbitent chacune un couple stellaire comme Kepler-16b Une situation qui s'avère très banale, c'est maintenant prouvé, grâce au satellite américain : KOI-961 : un système de 3 planètes, avec respectivement 0.57, 0.73 et 0.78 rayons terrestres !! L’étoile est une naine rouge, avec un diamètre seulement 70 % plus gros que celui de Jupiter !! [URL=http://keckobservatory.org/news_preview/a_sprinkling_of_earth-sized_exoplanets/]http://keckobservatory.org/news_preview/a_sprinkling_of_earth-sized_exoplanets/ On s’en doutait depuis longtemps, mais les astronomes ont maintenant de fortes présomptions que les planètes sont plus nombreuses que les étoiles dans notre galaxie. http://www.eso.org/public/france/news/eso1204/ Intro :« Une équipe internationale à laquelle participent trois astronomes de l’Observatoire Européen Austral (ESO), a utilisé la technique des microlentilles gravitationnelles afin d’évaluer si les planètes sont des objets courants dans la Voie Lactée. Après une étude de six ans consacrée à l’observation de millions d’étoiles, cette équipe a conclu que les planètes en orbites autour des étoiles étaient la règle et non l’exception. Le résultat de cette étude sera publié dans la revue Nature du 12 janvier 2012. » [Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 12-01-2012).]
  4. ExoMars Rover (ESA) 2020

    http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/ExoMars/Oxia_Planum_favoured_for_ExoMars_surface_mission Un groupe de travail a recommandé Oxia Planum comme site pour ExoMars Rover qui sera lancé en 2020. La confirmation est attendue pour mi-2019 L’autre site concurrent était Mawrth Vallis.   Extrait : «Avec ExoMars, nous sommes à la recherche de biosignatures. Alors que les deux sites offrent des possibilités scientifiques intéressantes d’exploration d’anciens environnements riches en eau qui auraient pu être colonisés par des micro-organismes, Oxia Planum a obtenu la majorité des voix », explique Jorge Vago, scientifique du projet ExoMars 2020 de l’ESA. «Un gros travail a été fait pour caractériser les sites proposés, démontrant qu'ils répondent aux exigences scientifiques pour les objectifs de la mission ExoMars. Mawrth Vallis est un site scientifiquement unique, mais Oxia Planum offre une marge de sécurité supplémentaire pour l’entrée, la descente et l’atterrissage, ainsi que pour traverser le terrain afin d’atteindre les sites scientifiquement intéressants identifiés en orbite. » Photo haute résolution de MRO du site Oxia Planum :
  5. Voir un message précédent : Patrick Seitzer, astronome de l'Université du Michigan qui étudie l'effet des constellations de satellites sur l'astronomie optique, a déclaré lors d'une conférence de presse ultérieure que le satellite n'atteindra probablement pas son orbite opérationnelle avant fin février. "Des mesures sérieuses peuvent alors commencer", a-t-il déclaré.
  6. http://www.nasa.gov/press-release/nasa-selects-two-missions-to-explore-the-early- solar-system Dans le cadre du programme DISCOVERY, la NASA vient de sélectionner deux nouvelles missions : LUCY, qui va visiter six (6 !) astéroïdes troyens, et PSYCHE, qui va observer 16 Psyche, un astéroïde de 210 km de diamètre principalement constitué de métal (fer et nickel)LUCY est prévu pour être lancé en octobre 2021, et visitera ses différents objectifs de 2025 à 2033 ! PSYCHE sera lancé en octobre 2023 et atteindra sa destination en 2030Ça nous laisse un peu de temps pour en reparler…Dommage pour VERITAS, non retenu, qui devait cartographier la surface de Vénus en haute résolution.Schéma de la mission de LUCY avec la liste des objectifs Ce n'est pas un acronyme, la mission est vraiment nommée en l'honneur de notre lointaine ancêtre !! http://www.swri.org/press/2017/nasa-lucy-mission-jupiter-trojan.htm [Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 05-01-2017).]
  7. http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/vol-habite-projets-spatiaux-ambitieux-nasa-59901/ On peut être dubitatif quant aux chances de succès du programme SLS (aussi bien de la réussite technique que du budget alloué), toujours est-il que la NASA avance des dates et des chiffres précis… Extrait :La NASA, qui a reçu du président Obama la mission d’explorer un astéroïde et envoyer un équipage vers Mars dans les années 2030, vient de publier un nouveau calendrier de missions jusqu’en 2046. Il prévoit notamment à partir de 2018 un total de 41 vol du SLS (Space launch System), le futur lanceur lourd dont la Nasa a besoin pour ses missions habitées. (…)Quant aux missions martiennes habitées, les deux premières sont planifiées en 2039 et 2043Hum hum hum….
  8. La Chine poursuit son programme d’exploration lunaire. On se souvient qu’en décembre 2013 la mission Chang’E-3 avait débarqué sur la surface de notre satellite un petit rover (Yutu : lapin de jade) Cette année va voir une mission plus ambitieuse encore, puisqu’il s’agira cette fois de déposer un rover sur la face cachée de la lune, une Première mondiale ! Le mission Chang’E-4 nécessite deux lancements, le premier devant s’effectuer demain lundi 21 mai : 1/ Un satellite relais dénommé Queqiao, qui sera lancé par une fusée Longue Marche 4C depuis la base de Xichang. D’une masse de 425 kg, il mettra 8 à 9 jours pour rejoindre le point L2 du système Terre-Lune, à 450.000 km de la Terre et 40.000 km de la surface de la lune. Cette position lui permettra de transmettre les données entre la Chine et le rover . Mais sa mission ne s’arrête pas là puisqu’il embarque deux instrument scientifiques : * NCLE (Netherlands Chinese Low-Frequency Explorer) conçu en partenariat avec les Pays-Bas : un instrument novateur en radio astronomie https://www.astron.nl/dutch-radio-antenna-depart-moon-chinese-mission-0 « With the instrument, astronomers want to measure radio waves originating from the period directly after the Big Bang, when the first stars and galaxies were formed… » * Laser-corner reflector mesurera la distance entre la Terre et Quiqiao Ce n’est pas tout : comme pour InSight qui va vers Mars, Quiqiao sera accompagné de deux micro-satellites de 45 kg, Longjian-1 et 2 http://www.planetary.org/blogs/guest-blogs/2018/0519-change-4-relay-satellite.html « These two microsatellites are planned to fly in a tandem 300-by-3000-kilometer orbit around the Moon and carry out ultra-long-wave astronomical interferometry as well as radio-related test measurements. One of the microsatellites will also carry a micro optical camera developed by Saudi Arabia » 2/ Le lander et le rover (identiques à la mission précédente Chang’E-3) seront lancés en fin d’année (probablement décembre). Le site choisi est celui du cratère Von Karman au pôle sud (bassin Aitken) https://en.wikipedia.org/wiki/Chang'e_4 On a le temps d’en reparler… Espérons que la mission soit un succès et que les chinois fassent pas mal de com (ils en avaient fait un peu pour Yutu). En attendant en peut réécouter « The dark side of the moon » de Pink Floyd en admirant la superbe photo du couple Terre-Lune prise par Chang’E-5 T1 en 2014 N.B : Chang’E désigne la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise
  9. https://www6.slac.stanford.edu/news/2015-08-31-world%E2%80%99s-most-powerful-digital-camera-sees-construction-green-light.aspxFeu vert pour la construction de la caméra qui sera installée sur le LSST Cette petite chose (3.2 gigapixels) pèsera plus de 3 tonnes et aura la taille d’une petite voitureLa 1ère lumière du LSST est prévue vers 2020Lien wiki pour ceux qui ne connaissent pas le projet : https://en.wikipedia.org/wiki/Large_Synoptic_Survey_Telescope [Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 06-09-2015).]
  10. La planète Mars est de loin la plus visitée par nos sondes spatiales, à tel point que les missions sont maintenant spécialisées dans un domaine bien précis. MAVEN étudie l’atmosphère, Exomars TGO recherche les traces de méthane, MRO observe le sol en haute résolution. Dans le cadre du programme DISCOVERY de la NASA (budget moyen), InSight (INterior exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport) va entreprendre l’exploration des entrailles de Mars. Le lancement est prévu pour samedi 13h05 (heure française) depuis Vandenberg en Californie par une fusée Atlas V (voir fil de VNA1) Son arrivée sur la planète rouge est pour le 26 novembre prochain sur Elysium Planitia 3 instruments scientifiques sont à bord : - SEIS (sismomètre) - HP3 (capteur de flux de chaleur) - RISE (Rotation and Interior Structure Experiment) - 2 caméras La mission était prévue pour la fenêtre de 2016 mais l’instrument le plus important, le sismomètre SEIS, construit par la France, n’était pas prêt. Aucun instrument de ce type n’a jamais fonctionné sur Mars : celui des sondes Viking n’a enregistré… que le vent ! Une autre tentative (déjà française) était à bord de la mission soviétique Mars 96 : échec, la fusée échoue au décollage. Un autre projet, NETLANDER (3 stations déployées en différents endroits) fut abandonné. Les deux instruments SEIS et HP3 seront délicatement déposés sur le sol grâce à un bras télécommandé… Lien Wiki : https://fr.wikipedia.org/wiki/InSight (en français, très fourni) Lien sur la mission : https://mars.nasa.gov/insight/ Lien vers le CNES : https://spacegate.cnes.fr/fr/bientot-un-drapeau-francais-sur-mars Je recommande aussi le dernier n° de L’Astronomie (mai) avec 25 pages consacrées à la mission (participation de Francis Rocard et Philippe Lognonné, concepteur de SEIS) ; Le dernier n° de La Recherche (mai) qui consacre 22 pages à la planète rouge.
  11. Les aficionados de l’exploration du système solaire se souviennent forcement de la mission japonaise Hayabusa (2003-2010) qui a exploré l’astéroïde Itokawa. Une aventure spectaculaire, émaillée d’incidents, de retournements de situation et finalement victorieuse puisque la sonde est parvenue à ramener quelques microscopiques poussières d’Itokawa sur Terre. Encouragée par ce succès, forte de l’expérience acquise, la JAXA a décidé de remettre ça avec une nouvelle sonde, version plus performante de la précédente. Hayabusa 2 («Faucon pèlerin 2»), malgré une masse plutôt modeste (590 kg) est littéralement bourrée d’instruments scientifiques, de mini-sondes, d’explosifs… Elle me fait irrésistiblement penser aux croiseurs surarmés de la flotte impériale nippone de la seconde guerre mondiale ! L’objectif est cette fois 1999 JU3 (Ryugu), un astéroïde d’environ 920m de diamètre découvert en 1999 Période : 473 jours (0.963 x 1.416 UA) Rotation 7.6 heures Le lancement date du 3 décembre 2014 (fusée H-2 A) depuis Tanegashima Space Center Assistance gravitationnelle en survolant la Terre le 3 décembre 2015 La sonde est à propulsion ionique L’arrivée à destination est prévue pour juin/juillet : ça approche ! Hayabusa 2 va d’abord observer Ryugu à une vingtaine de km de distance avant de passer aux choses sérieuses, comme le prélèvement d’échantillons (voir la vidéo pour le déroulement) Le moment le plus spectaculaire de la mission sera le bombardement de l’astéroïde ! SCI (Small Carry-on Impactor) sera largué à 500m par la sonde avant que celle-ci se dépêche de se réfugier de l’autre côté de Ryugu (l’explosion se produira 40 mn après la séparation !) SCI est constitué d’une charge de quelques kg d’explosif qui va propulser un disque en cuivre de 30 cm Sa vitesse au moment de l’impact sera de 2 km/sec et devrait produire un cratère de 200 m de diamètre Ce n’est pas tout : au moment de la séparation, Hayabusa 2 larguera aussi DECAM-3 équipé de deux caméras qui filmeront en direct le feux d’artifice… La sonde attendra ensuite deux semaines pour revenir prélever des échantillons tous frais dans le cratère ! Autre robot, MASCOT (Mobil asteroid surface scout), construit par la France (CNES) et l’Allemagne, est une sorte de valise déposée sur la surface pour analyser sa composition. Il sera capable de repartir sur un deuxième site. Les 3 MINERVA sont des mini-lander capables de se déplacer par bonds Après ce programme bien rempli, la sonde va repartir vers la Terre en décembre 2019, qu’elle atteindra un an plus tard. Comme pour Hayabusa 1 elle larguera dans l’atmosphère une capsule refermant les précieux échantillons espérés… si tout va bien (en Australie) Banzaï !!   Une vidéo sur le déroulement des opérations : MASCOT :
  12. Mauna Kea pour le TMT

    http://www.spacedaily.com/reports/Thirty_Meter_Telescope_Selects_Mauna_Kea_999.html Le site pour le TMT (Thirty Meter Telescope) vient d'être choisi : il s'agit du Mauna Kea, à Hawaï, au détriment du Cerro Amazones au Chili. Finalement les problèmes entre les astronomes et les populations de souche locale semblent s'améliorer (voir dossier dans un récent C&E)Le TMT de 30m de diamètre sera composé de 492 segments ; Son achèvement est prévu pour 2018Les deux autres telescopes géants dont la réalisation est engagée sont le GMT américain (Las Campanas, Chili) et l'ELT européen dont le futur site devrait être connu bientôt.
  13. Les documentaires et les photos sur internet c'est bien, mais les livres c'est mieux (pareil pour les photos de voyage) Apparemment et bizarrement peu de livres consacrés à la mission sont sortis (du moins en langue française) J'en possède 2, y en a t-il d'autres ?
  14. Bob, les cassettes ça n'existe plus ! sauf si t'as encore un magnétoscope
  15. Je l'avais évoqué sur le fil consacré au LHC, j'ai fait un voyage avec l'AFA en Suisse, la semaine dernière. Cinq jours bien remplis, même si on a pas eu de chance pour observer. Le but principal était de profiter de l'arrêt des tirs au LHC pour descendre à 100m sous terre visiter le détecteur CMS (Compact Muon Solenoid) Deuxième visite pour ma part, la 1ère remontant à 1993 (à l'époque c'était encore le LEP) C'est rapide (env. 1h) et très encadré, évidemment, pas question de traîner dans les installations. Nous avons déjeuné sur le campus et profité des expositions. A l'extérieur on peut visiter le "Globe de la science et de l'innovation" devant lequel est planté une superbe sculpture, "Pérégrination à l'infini", sous la forme d'un épais ruban en acier réalisé par une artiste canadienne, Gayle Hermick. (sur les photos le CMS est ouvert en deux)
  16. http://www.spacedaily.com/reports/Bezos_space_firm_claims_reusable_rocket_break through_999.html Une firme privée, Blue Origin, avec à sa tête un certain Jeff bezos, annonce avoir réussi là ou d’autres ont échoué (Space X) : lancer une fusée et la faire revenir se poser, intacte, sur le sol… La démonstration qui a eu lieu aujourd’hui est convaincante, même si la fusée n’a pas été très haut apparemment (on attend des précisions) J’ignore tout de ce projet ; La vidéo est impressionnante : http://www.blueorigin.com/ [Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 25-11-2015).]
  17. C’est vendredi 5 août que s’ouvre la fenêtre de tir pour la sonde JUNO, qui sera lancée par une fusée Atlas 5 Elle se mettra en orbite polaire de la plus grosse planète de notre système solaire en juillet 2016 Une orbite très excentrique : 5.000 km au plus près, 2.800.000 km au plus éloigné ! Et ce, dans le but d’exposer le moins longtemps possible la sonde aux intenses radiations dues au champ magnétique jovien (certains éléments sensibles seront d’ailleurs protégés par un « coffre » en titane de 1 cm d’épaisseur) Au moins 33 orbites sont prévues (d’une durée de 11 jours), avec pour objectif l’étude de l’atmosphère et du champ magnétique de la planète. Hélas, rien n’est prévu pour l’étude de ses passionnants satellites ; Espérons que l’ambitieuse mission NASA/ESA qui y sera consacrée ne fera pas l’objet de coupes budgétaires !!La mission fait partie du programme New Frontiers ; Coût du budget prévisionnel : « seulement » 700 millions de dollars (un vol de navette se chiffrait à plus d’un milliard de dollars…)Masse : 3,6 tonnes (dont 2 tonnes d’ergol pour les corrections de trajectoire et le freinage nécessaire à la mise en orbite)La grande particularité de la sonde : des panneaux solaires !! C’est en effet la première fois qu’une sonde envoyée vers une planètes lointaine n’emploiera pas de RTG nécessitant l’usage de plutonium : les écolos vont être contents ! Les panneaux mesurent chacun 2,7 m de large sur 8,8 m de long Sur Terre ils fourniraient 12.000 watts ; Autour de Jupiter 450 seulement Les cellules employées ont un rendement 50 % supérieur à celui des panneaux employés dans le spatial il y a 20 ans (arséniure de gallium au lieu de silicium) ; Il serait intéressant de connaitre le budget si un RTG avait du être employé… Site dédié à la mission : http://www.nasa.gov/mission_pages/juno/main/index.html Notez l’envergure de la sonde (20 m)
  18. Mourir en Égypte, dans la vallée du Nil, près du temple de Louxor : ça ne te tente pas ?
  19. Je pense surtout à "Apocalypto", le formidable film de Mel Gibson...
  20. La prochaine éclipse, pour moi (si tout va bien) ce sera en 2024 au Mexique : plus de 4 minutes de totalité !! Hélas pas au dessus des temples mayas, c'eut été le fantasme ultime...
  21. C’est une mission spectaculaire de la NASA qui doit être lancée demain samedi 11 août, à 09h33 (heure française) depuis Cap Canaveral. Une puissante fusée Delta IV Heavy va lancer Parker Solar Probe, une sonde de 685 kg dont la mission est d’étudier le soleil. Une de plus ? Non, car celle-ci va s’approcher à seulement 6 millions de km ! Le record actuel est de seulement 43.4 millions de km (Helios-2 en 1976) Pour s’approcher si près et supporter une température de 1.400 °C la sonde est équipée d’un bouclier en carbone de 11.43 cm d’épaisseur, qui sera constamment orienté vers le soleil ; Pour les panneaux solaires la NASA a imaginé un dispositif complexe qui les fera se contracter à mesure que la sonde se rapproche du soleil. L’orbite sera très elliptique et va nécessiter 6 survols de Vénus (le premier le 28 septembre) et la première approche du Soleil est pour le 1er novembre de cette année, à 25 millions de km, ce qui constituera déjà un record ! C’est le 19 décembre 2024 que Parker Solar Probe va frôler notre étoile à seulement 6.2 millions de km de la photosphère à la vitesse de 700.000 km/h !! Lien Wiki : https://en.wikipedia.org/wiki/Parker_Solar_Probe Précisions sur le bouclier thermique, de la même composition que les têtes de missiles balistiques et le nez des navettes spatiales : https://en.wikipedia.org/wiki/Reinforced_carbon–carbon
  22. Exoplanètes : dernières découvertes

    Communiqué de presse de l'ESO : https://www.eso.org/public/france/news/eso1919/?lang Première découverte d’une planète géante autour d’une naine blanche Des observations de l’ESO suggèrent que cette exoplanète de type Neptune s’évapore extraits : Afin de mieux cerner les propriétés de cette étoile atypique baptisée WDJ0914+1914, l’équipe l’a analysée au moyen de l’instrument X-shooter installé sur le Very Large Telescope de l’ESO dans le désert chilien de l’Atacama. Ces observations de suivi ont confirmé la présence d’hydrogène, d’oxygène et de souffre dans l’environnement de la naine blanche. L’étude détaillée du spectre acquis par X-shooter a permis à l’équipe de localiser ces éléments, non pas dans l’atmosphère stellaire, mais au sein d’un disque de gaz tourbillonnant autour de la naine blanche. “Quelques semaines de réflexion furent nécessaires pour aboutir à la seule conclusion plausible : la création de ce disque doit résulter de l’évaporation d’une planète géante”, avance Matthias Schreiber de l’Université de Valparaiso au Chili, auteur des simulations numériques de l’évolution passée et à venir de ce système. (...) Aux dires des chercheurs, l’exoplanète découverte au moyen de l’instrument X-shooter de l’ESO orbite la naine blanche à quelque 10 millions de kilomètres seulement, ce qui représente quinze rayons solaires, et correspond aux enveloppes internes profondes de la géante rouge. L’actuelle position occupée par cette planète suggère que cette dernière migra en direction de l’étoile après qu’elle se fut transformée en naine blanche. Cette nouvelle orbite pourrait résulter d’interactions gravitationnelles avec d’autres planètes du même système, ce qui laisse entrevoir la possibilité que d’autres planètes aient survécu aux phases évolutives de leur étoile hôte.
  23. C'est lundi prochain 15 juillet à 21h21 UTC que devrait être lancée la deuxième mission lunaire de l'ISRO, l'agence spatiale indienne. Le lanceur est une fusée GLSV MK-III, espérons qu'il n'y aura pas de problèmes... Cette mission ressemble beaucoup à l'actuelle mission chinoise sur la face cachée de la Lune : orbiter + lander + petit rover Le lander, Vikram, doit se poser le 6 septembre prochain près du pôle sud Le rover de 25kg, Pragyana, est prévu pour fonctionner 14 jours
  24. Exoplanètes : dernières découvertes

    Non Roul, non, SOPHIE est un spectrographe installé sur le 1,93 m de l'OHP (observatoire de Haute Provence)
  25. Parker Solar Probe : frôler le Soleil...

    2 trucs : - https://www.nasa.gov/press-release/nasa-to-present-first-findings-of-solar-mission-in-media-teleconference La NASA présente mercredi prochain (4 décembre) les premiers résultats de la mission - Résolution d'une vieille énigme : Pourquoi la couronne solaire est beaucoup plus chaude que la surface du Soleil ? Ce n'est pas la sonde Parker Solar Probe qui a trouvé la clef, mais une équipe utilisant le télescope solaire Dunn au Nouveau Mexique. Je n'ai rien compris donc je vous renvoie directement à "ça se passe la-haut" : http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2019/12/soleil-des-cavites-resonantes-juste-au.html