jackbauer 2

Member
  • Content count

    5722
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4
  • Country

    France

Posts posted by jackbauer 2


  1. Tu vois tu commences a admettre le potentiel du Dôme C ; Le problème c'est que tu vas te cailler les miches si tu veux faire un reportage arf arf arf...

    Voici ce que dit m'sieur Wikipédia :
    "Le dôme C un site favorable pour l'astronomie car il permet des images précises du ciel ; en effet, l'atmosphère antarctique est stable, séche, très transparente, non-polluée par des particules ou par des sources lumineuses et permet d'observer le ciel même quand le soleil est à une évélation de 38°. De plus, le sol émet peu de rayonnement infrarouge et le site est dégagé la plupart de l'année. Autre détail d'importance la nuit polaire dure environ 6 mois (de mars à septembre dans l'hémisphère sud) et promet une belle nuit noire sans interruption de plus de 4 mois au coeur de l'hiver ce qui permet une observation continue"

    Ajoutons l'absence de problèmes sismiques, pas de voisins ou associations casse-burnes, toute la place du monde...
    En IF, à certaines longueurs d'onde, on peut observer de jour comme de nuit : un 25cm installé en 2007 a observé 243 heures en continu...


  2. "...Je disais que, à mon modeste avis, Dôme C ne deviendra jamais un grand observatoire, comme Hawaii ou Paranal, par exemple, où se trouvent de nombreux télescopes géants..."

    Ah bon mais c'est quoi alors cette frénésie littéraire autour de ce "nouveau paradis des astronomes qui rêvent d'une nuit qui dure 4 mois avec le ciel parfait" ?

    "...La prochaine génération de géants, TMT, GMT et EELT n'ira pas en Antarctique, j'en suis convaincu..."

    Oui, la cause est entendue, c'est trop risqué pour l'instant, mais ceux qui seront construits après ou en complément ? (hum je crois qu'on sera plus là... snif snif...)
    En tout cas je miserais plus sur KEOPS que sur DARWIN : c'est moins risqué et mois cher (en admettant of course que le projet que ça soit technologiquement réalisable : on espère peut-être beaucoup trop de l'interferométrie...)


  3. Je ne sais si installer un super telescope de plusieurs milliers de tonnes à 30m de haut à Concordia est envisagable, mais en attendant les australiens vont mettre en oeuvre le projet PILOT, qui consiste à installer un telescope de 2,4 m au sommet d'un mât de 100 tonnes (mise en service 2012) :

    Ce projet préfigure LAPCAT de 8,4 m !!
    Quand à Eric Fossat, il imagine KEOPS, un réseau de 36 telescopes de 1,8 m fonctionnant par interferométrie. Objectifs : les mêmes que DARWIN !! Et justement : ce dernier est repoussé aux générations futures (technologie pas au point et coût prohibitif...)
    Un telescope basé dans l'espace ne peut fonctionner que quelques années, ne peut pas être réparé ou amélioré (surtout aux points de Lagrange)et si un malheureux machin ne fonctionne pas tout est fichu... Et ne parlons pas du coût avec le lancement, ect... et de toute façon les fusées ne pourront jamais lancer d'immenses mirroirs.
    Par contre au sol, même si c'est difficile et cher en Antartique, tout est beaucoup moins risqué et durable.

  4. Oui passionnant cet article consacré à la recherche du meilleur site possible pour acceuillir les futurs telescopes géants au Chili... mais justement, quitte à payer plus cher, le Dôme C en Antartique (où les projets fleurissent)ne vaudrait-il pas quand même le coup ? d'autant que là-bas, pas de riverains ou de pollution pour poser problème !
    Si j'en juge par la lecture de ce qui suit (posté sur un forum anglo-saxon, j'ignore d'où l'auteur a tiré ses infos)le site de Concordia a une supériorité écrasante en terme de "seeing" :

    "Here's how the various best sites around the world compare in terms of seeing:

    Median Seeing

    0.07 Dome C in Antarctica (no telescopes yet)
    0.45 Mauna Kea Observatory
    0.55 Mt. Graham (Emerald Peak sites)
    0.60 MMT (Mt. Hopkins/summit)
    0.66 VLT (Paranal)
    0.76 Magellan (Las Campanas) & ESO (La Silla)

    It is quite remarkable how much the seeing varies, even at the same site. For example, at Mauna Kea, Subaru's average is 0.6 arcsec, versus 0.43 for CFHT.

    The individual telescopes also produce "wakes" that interfere with other telescopes' seeing -- thus you don't want to populate the summit dome-to-dome. "



  5. "MESSENGER a montré que Mercure est bien plus différente de la Lune que nous le pensions," commente le co-chercheur de l'équipe scientifique James Head, professeur à l'Université Brown et Président du Groupe de Discipline de Géologie de la mission. Le minuscule vaisseau spatial a découvert un dispositif unique que les scientifiques ont surnommé "The Spider" ("l'Araignée"). Ce type de formation n'a jamais été vu sur Mercure auparavant, et rien comme lui n'a été observé sur la Lune. Il est au milieu du bassin Caloris et se compose de plus d'une centaine de cuvettes étroites à plancher plat (appelées graben) rayonnant d'une région centrale complexe. "The Spider" a un cratère près de son centre, mais si ce cratère est lié à la formation originale ou est venu plus tard n'est pas clair actuellement.

    [Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 31-01-2008).]


  6. Terra Incognita organise un voyage de 14 jours du 21 octobre au 3 novembre (Las Campanas, VLT, Maury...)Comment est la Voie Lactée à cette époque ? Est-ce que ça vaut vraiment le coup vu le prix à payer ou dois-je attendre une période plus favorable ?
    Là je suis dans l'expectative...
    Serge (ou quelqu'un d'autre) si tu peux m'éclairer...

  7. Des nouvelles neuves (et pas vieilles) :

    L'instrument NAC (Narrow Angle Camera) sur le MDIS (Mercury Dual Imaging System) a acquis cette vue de la surface de Mercure iluminée obliquement de la droite par le Soleil. Le cratère non nommé (52 kilomètre de diamètre) au centre de l'image montre un dispositif d'effondrement en forme de combiné télephonique sur son plancher. Un tel dispositif d'effondrement, non vu sur les planchers d'autres cratères dans cette image, pourrait faire penser à de l'activité volcanique sur et juste au-dessous de la surface de ce cratère particulier. Les membres d'équipe de MESSENGER examinent de manière approfondie les plus de 1200 images retournées de ce survol pour d'autres dispositifs en surface qui peuvent fournir des indices sur l'histoire géologique de la planète la plus proche du Soleil.

    Le cratère est situé dans l'hémisphère sud de Mercure, sur la face qui n'a pas été vue par Mariner 10 au cours de ses trois survols (1974-1975). Cette scène a été imagée alors que MESSENGER s'éloignait de Mercure, depuis une distance d'environ 19.300 kilomètres, environ 1 heure après l'approche au plus près de Mercure par le vaisseau spatial. L'image couvre une région d'approximativement 236 kilomètres de large, et des cratères d'environ 1,6 kilomètres de diamètre peuvent être vus.

    [Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 21-01-2008).]


  8. Intéressant ton sujet...
    Ce que disent les autres membres me conforte dans l'idée qu'il s'agit essentiellement d'une question de langue française.
    Je pense que le terme de "corps céleste" sonne très XIXè sc ; A mesure que les instruments d'observation sont devenus de plus en plus performants le bestiaire de "choses" à observer est devenu de plus en plus vaste et diversifié : galaxies, quasars, pulsars, amas de galaxies, ect... ils ne peuvent pas à proprement parlé être qualifiés de "corps célestes", surtout s'ils sont constitués de plusieurs éléments. Puis le temps a fait son oeuvre et maintenant on se pose la question du pourquoi on utilise ce terme et pas un autre !
    Bon ce n'est que mon avis...

    [Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 20-01-2008).]


  9. Ben heu... jamais vu chez mon marchand de journaux !
    ça parle de quoi ?
    Je viens de lire tout le topic indiqué par ton lien... bigre, ça fait querelle de famille !
    Je lis Ciel&Espace depuis 1987, et je n'en ai jamais jeté un seul ! C'est vrai que les couv' sont souvent racoleuses, mais sortir CHAQUE mois un magazine de 100 pages sur une science comme l'astronomie, où il ne se passe pas grand chose tous les jours (en tout cas pour le grand public) faut quand même le faire !
    Quelqu'un a évoqué les podcasts sur leur site, et c'est vrai : c'est un réel apport, une vraie source d'infos de la bouche même des chercheurs !
    J'ajoute "Les rencontres du ciel et de l'espace" qui ont lieu tous les 2 ans à La Vilette (la 6ème édition à lieu en novembre prochain): je ne les rate jamais et à ma connaissance il n'y a pas d'équivalent à l'étranger !
    Même à l'époque d'internet, lire un livre ou un magazine astro reste nécessaire, donc bon courage à "L'astronomie"

    p.s : j'ose à peine le dire, mais l'odeur de l'encre est assez désagréable...


  10. Surprise : "L'astronomie", édité par la Société Astronomique de France, qui n'était disponible que par abonnement est désormais vendue dans les kiosques.
    Le n°1 (janvier 2008)74 pages 5,90€

    ça nous fait maintenant 3 mensuels consacrés entièrement à l'astronomie :
    - Ciel&Espace
    - Astronomie magazine
    - L'astronomie
    S'ajoute le très bon bimestriel "Espace Magazine"

    [Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 19-01-2008).]


  11. Je me demande si cette differenciation est propre à l' astronomie française ou si elle est en vigueur dans les autres pays...
    Dans le 1er cas c'est juste une question de langue française : le mot "corps" est plus noble que le mot "objet" et s'applique donc aux planètes, satellites, ect...
    Se renseigner auprès de l'Acadèmie Française !!

  12. Des "Terra incognita" il n'en reste plus beaucoup et pour pas longtemps : Vesta, Céres, Pluton/Charon...
    A mais ça me revient : ce ne sont que de vulgaires "planètes naines" !!
    Dommage qu'il n'y a pas d'attérisseur pour MESSENGER : le panorama avec un énorme soleil (côté éclairé of course) doit être époustouflant...

  13. Chez Maury je devais y aller au mois de mars ! Je m'étais inscris à un voyage organisé par TOA (pub parue dans Ciel&Espace) Malheureusement c'est annulé (10 reservations alors que 20 étaient requises...)
    Le programme était génial : La Silla, VLT, Cerro Tololo, A Maury, Santiago, Valparaiso...
    Je me demande s'il est possible de faire un voyage en solo ; Est-ce qu'on peut visiter le VLT en partant de San Pedro ? Y a t-il des visites organisées pour s'y rendre ?


  14. Plus haut c'était le cratère Vivaldi
    2 autres vues avec au centre la position sur la nouvelle face de Mercure découverte par MESSENGER...


    This image was taken from a distance of 3,600 miles from surface of the planet and shows a region approximately 100 miles across :

    [Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 17-01-2008).]


  15. Encore plus fort, après l'émission radio, la vidéo : http://www.parismatch.com/parismatch/dans-l-oeil-de-match/reportages/au-coeur-d e-la-voie-lactee
    Quel homme notre Sergio, cavalier solitaire dans le désert, bravant tous les dangers sous le ciel étoilé...

    arf, si tu as une photo de ton oeuvre exposée au Palais d la découverte, n'hésite pas à pas hésiter, pour qu'on ait une idée de l'effet produit sur le visiteur !

    [Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 15-01-2008).]


  16. Super merci GRELOTS, ça marche impec !
    Pour écouter l'émission, cliquez sur le lien : un tableau va appaitre avec 3 colonnes ; Sur celle de droite, en bas il y a "free" : cliquez dessus
    Un décompte en secondes se produit (il faut attendre son tour !)puis une fenêtre où il faut taper un code "crypté".
    Validez, puis vous avez le choix entre enregistrer ou juste écouter. Windows media lit ce fichier sans problèmes.

    [Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 13-01-2008).]