jackbauer 2

Member
  • Content count

    5727
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4
  • Country

    France

Posts posted by jackbauer 2


  1. :D

    Sacré Elon !

    Si vous suivez, vous savez que SpaceX a installé une base de lancement pour les essais du Starship à deux pas du village de Boca Chica, au Texas, au bord de la mer et de la frontière avec le Mexique. Ils viennent de se rendre compte que faire décoller des fusées (comme le 1er essai du Starhooper) pouvaient peut-être, hum, causer quelques désagréments, voir pire, aux résidents de la petite cité… SpaceX a donc envoyé un courrier à chaque habitant en leur proposant de leur racheter leur maison 3 fois leur valeur. Ils ont deux semaines pour accepter !!

     

    http://www.businessinsider.fr/us/spacex-texas-spaceport-boca-chica-village-buyout-offer-letters-2019-9

     

     

    letter.jpg

    • Confused 1
    • Sad 1

  2. https://www.universetoday.com/143399/could-we-intercept-interstellar-comet-c-2019-q4-borisov/


    Un article concernant les possibilités d'envoyer une sonde vers une comète interstellaire.
    Traduction de la fin :


    "...Mais savoir qu'à l'avenir, nous pourrons les étudier de près, c'est particulièrement excitant ! En fait, l'ESA travaille actuellement sur une mission qui pourrait très bien être celle de rendez-vous avec un futur objet interstellaire. Il est connu sous le nom de Comet Interceptor, un concept de «classe rapide» composé de trois engins spatiaux qui attendent dans l’espace jusqu’à ce qu’une comète immaculée apparaisse et la rattrape rapidement!
    «Nous imaginons deux types de recherche», a déclaré le Dr Hein. «Premièrement, la télédétection, par exemple avec un télescope prenant des photos. Deuxièmement, nous pouvons analyser directement les matériaux provenant de l’objet en tirant un impacteur dans celui-ci et en capturant certaines des particules du panache de poussière généré par le vaisseau spatial principal. Cela fournirait des informations uniques sur la composition de l'objet. "
    En ce qui concerne ce que cette recherche pourrait révéler, le Dr Hein a également quelques réflexions à ce sujet: «Je ne peux que spéculer, mais nous pourrions voir des preuves que les molécules organiques, éléments de base de la vie, voyagent réellement entre des systèmes stellaires et qui sait, peut-être que la vie elle-même pourrait effectivement se propager entre les étoiles de notre galaxie. "


  3. Extraits d'un  article à propos du spectre obtenu par le 10.4m aux Canaries (traduction automatique brute) :

     

    https://www.bbc.com/news/science-environment-49719696


    "Le spectre est le côté rouge du spectre total de la comète, la seule chose que nous pouvons voir dans le spectre est donc la pente", a déclaré Miquel Serra Ricart, de l'Instituto de Astrofísica de Canarias (IAC) de Tenerife.
    "Cette inclinaison est similaire aux comètes du système solaire."
    L'astronome Julia de León, également de l'IAC, a déclaré que cela indiquait que la "composition de Borisov doit être similaire" aux comètes de notre voisinage.
    Dans les prochains jours, l’équipe obtiendra des mesures de la partie "bleue" du spectre de la comète. Ceux-ci devraient être plus instructifs en ce qui concerne sa composition. Ils pourraient révéler s'il contient des molécules organiques (à base de carbone), telles que le cyanure (CN) - observé dans les comètes du système solaire.
    Ainsi, alors que les données suggèrent jusqu’à présent que Borisov ressemble à des objets trouvés près de chez eux, les scientifiques pouvaient encore constater des écarts intéressants lorsqu’ils analysaient les données à venir.
    "Pour nous, il serait préférable que le spectre soit différent", a déclaré le Dr Ricart à BBC News. Mais il a ajouté qu'une composition similaire aux comètes du système solaire "constituerait également une conclusion importante".
    "Cela voudrait dire que dans d'autres sites de notre galaxie, les processus et les conditions sont similaires à ceux de notre système solaire."
    "Ce sera donc notre première chance réelle de faire une analyse détaillée de ces molécules et de ces composés, de la comparer à ce que nous voyons dans notre système solaire, de la comparer à ce que nous voyons dans l’espace interstellaire et, espérons-le ... de commencer à imaginer une image globale de la façon dont les environnements où les planètes et - potentiellement - la forme de vie varient dans la galaxie. "
    Le Dr Simon Porter du Southwest Research Institute de San Antonio, au Texas, a déclaré à Science in Action: "Oumuamua n'a jamais montré d'activité cométaire; il n'y a pas eu de dégazage à la mesure de ce que nous avons pu détecter - et beaucoup de gens ont regardé. Celui-ci est en train de dégazer comme un fou et c'est brillant. "
    Le dégazage se produit lorsque les comètes commencent à se réchauffer à proximité d'une étoile et libèrent des gaz.
    "Nous allons obtenir de merveilleux spectres de cet objet et comprendre ce dont il est fait, ce que nous ne pourrions pas faire avec 'Oumuamua."

    • Like 5

  4. Vous êtes drôles : ce vaisseau part coloniser une planète située à des dizaines d'a.l et vous ne tiquez pas… Comment c'est propulsé ? A quelle vitesse, ect...

    Par contre, que Jennifer Lawrence enfile un maillot pour se baigner oui… C'est tout bêtement une question de censure : si elle était à poil le film serait interdit en dessous d'un certain âge dans de nombreux pays. Tuer cinquante personnes à la mitrailleuse ok, une paire de nichon : niet

    J. Lauwrence est à poil dans "Red Sparrow" (je recommande) mais c'est interdit aux moins de 12 ans

    Bon je reste sur ma première impression : c'est moins un film SF qu'une romance un peu stylée...


  5.  

    https://arxiv.org/abs/1909.06348


    Certains ne perdent pas de temps ! Il y a quelques heures un papier a été mis en ligne sur arXiv par 3 auteurs. Objet de l'étude : envoyer une sonde vers C/2019 Q4 (Borisov) !!
    Résultat de leurs calculs : si l'arrivée de la comète avait été détectée il y a longtemps, une Falcon Heavy lancée l'année denière, le 13 juillet 2018, aurait pu lancer une sonde de deux tonnes avec un survol de la comète le 26 octobre 2019 !
    Par contre, si on attend 2030, une fusée SLS pourrait lancer une sonde de... 3kg (gag) avec assistance gravitationnelle de Jupiter et un survol de la comète en 2045 !!
    Irréaliste, ne serait-ce qu'en raison du coût.


    Toujours est-il que l'initiative de l'ESA annoncée il y a quelques semaines à peine, "Comet interceptor" https://www.scientificamerican.com/article/european-comet-interceptor-could-visit-an-interstellar-object/

     

    prend maintenant tout son sens.
    L'objectif de ce projet est d'envoyer, en 2028, une sonde au point L2. Arrivée là, elle resterait en stand by, jusqu'à ce qu'une cible d'opportunité se présente à sa portée : une comète interstellaire comme Borisov par exemple.
    Ceci dit, à la lecture des messages de Biver et DG2 (voir plus haut) c'est à se demander si ça en vaut vraiment le coup (et le coût) ?
     

    tr.JPG

    • Like 2

  6. Il y a 1 heure, Pulsarx a dit :

    Est-ce anormal pour un objet hors système solaire d'avoir une composition proche de celle du système solaire ?
    Mes excuses si la question parait idiote mais je ne sais pas ce qui influe ou pas sur ces compositions au moment de la création des objets d'un système "étoilaire".
    La similarité concerne le type de matériaux et leurs pourcentages associés je suppose ?

     Ta question n'est pas stupide, c'est même ce qui passionne les scientifiques dans cette histoire !

    Les résultats de ce premier spectre ne sont pas encore révélés dans le détail ; Mais de toute façon tous les observatoires au sol et dans l'espace vont être sur le coup, et ils ont le temps : la comète passe au plus près de la Terre fin décembre seulement !

     

    Cette histoire, si elle se confirme, peut au moins signifier 3 choses :

    - notre système est traversé en permanence par des objets provenant d'autres étoiles (ça fait le deuxième en peu de temps)

    - la composition de ce voyageur n'est pas différente des corps composant notre système solaire. Mais est-ce vraiment une surprise ?

    - en conséquence cela va renforcer l'idée selon laquelle la vie, ou du moins ses composés essentiels, ont peut-être été amenés autour du soleil après un long voyage intersidéral...


  7. http://www.astronomerstelegram.org/?read=13100

     

    Observations effectuées avec le WHT et le Gemini North :

     

    "...The orbital elements imply a hyperbolic excess speed of 30 km/s, comparable to `Oumuamua, the excess speed of which was 26 km/s..."
    (...)
    "... The images show an extended coma and a broad, short tail (roughly antisolar direction), making it clear that this second-known interstellar interloper is a comet..."

    • Thanks 1

  8. La comète a reçu officiellement la désignation C/2019 Q4 (Borisov) : c'est un astronome amateur ukrainien, Gennady Borisov, qui l'a découvert.
    L'objet ferait 10 km de diamètre et passerait à 1.86 U.A de la Terre en décembre !!
    Trop tard pour envoyer une mission, mais preuve est faite avec ce deuxième voyageur en peu de temps que les occasions ne vont pas manquer à l'avenir !
     

     

    • Like 1

  9. https://nouvelles.umontreal.ca/article/2019/09/10/de-l-eau-detectee-sur-une-exoplanete-situee-dans-la-zone-habitable-de-son-etoile/

     

    Pour la 1ère fois on a détecté de la vapeur d'eau dans l'atmosphère d'une exoplanète  située dans la "zone habitable" de son étoile ! Cet exploit a été réalisé par Hubble sur l'exoplanète K2-18b, découverte par le satellite Kepler autour d'une naine rouge distante d'environ 111 a.l
    Son rayon est de 2.24 fois celui de la Terre et sa masse 8 fois ; Avec une période de 32 jours elle reçoit la même insolation que notre planète vis-à vis du Soleil

     

    extrait :

     

    De la vapeur d’eau détectée dans l’atmosphère de l’exoplanète K2-18b
    Une nouvelle étude menée par le professeur Björn Benneke, de l’Institut de recherche sur les exoplanètes de l’Université de Montréal (iREx), son étudiante au doctorat Caroline Piaulet et plusieurs collaborateurs a permis de détecter de la vapeur d’eau et peut-être même des nuages d’eau liquide dans l’atmosphère de l’exoplanète K2-18b. «Il s’agit du plus grand pas effectué à ce jour vers notre objectif ultime de trouver de la vie sur d’autres planètes, de prouver que nous ne sommes pas seuls. Grâce à nos observations et à la modélisation du climat de la planète, nous avons démontré que la vapeur peut se condenser en eau liquide. C’est une première», expose le professeur Benneke.
    L’exoplanète K2-18b, qui est environ neuf fois plus massive que la Terre, se trouve dans la zone habitable de l’étoile autour de laquelle elle orbite. Cet astre, de type M, est plus petit et plus froid que le Soleil, mais à cause de sa plus grande proximité, K2-18b reçoit pratiquement la même quantité totale d’énergie de son étoile que la Terre en reçoit du Soleil.
    Les similarités entre l’exoplanète K2-18b et la Terre font dire aux astronomes que l’exoplanète aurait potentiellement un cycle hydrologique permettant à l’eau de se condenser en nuages et à la pluie liquide de tomber. La détection a été rendue possible en combinant huit observations de transit ‒ lorsque l’exoplanète passe devant son étoile ‒ faites par le télescope spatial Hubble.
    Les scientifiques estiment à l’heure actuelle que l'enveloppe gazeuse épaisse de K2-18b empêcherait probablement l'existence de la vie telle que nous la connaissons à la surface de la planète. Cependant, l’étude montre que même ces planètes de masse relativement faible et donc plus difficiles à étudier peuvent être explorées par des instruments astronomiques qui ont été conçus au cours des dernières années. En analysant celles qui sont situées dans la zone habitable de leurs étoiles et sur lesquelles sont réunies les conditions propices à la présence d'eau liquide, les astronomes font un pas de plus vers la détection directe de signes de vie au-delà de notre système solaire.

     

    Papier de la découverte : https://arxiv.org/abs/1909.04642

     

    • Like 4
    • Thanks 1