lionello

Member
  • Content count

    1025
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by lionello

  1. NGC7793 et son cortège de galaxies

    Salut Laurent, J'ai failli passé à côté de cette image, à la pointe de ce qu'un amateur peut faire (500 mm sous un ciel d'exception). C'est très sympa de découvrir de nouveau champ. L'arrière plan ferait presque oublier de s'attarder sur le sujet principal ! Il y a pas mal de monde dans le fond ! lionel
  2. Bonjour Hubert Intéressant ! Il y a aussi cette page de Christian : http://www.astrosurf.com/buil/pollution/measure.htm L'airglow à 5577 A est souvent intense sur les longues poses (10 - 20 minutes) et difficile à retirer. J'ai lu quelque part que les raies de l'airglow avaient tendance à augmenter ces dernières années (dû à l'activité solaire) et qu'elles gênaient les pro au Chili :/. Nous on se bat déjà contre les lampadaires ! lionel
  3. Bonjour à tous, Voici un lien vers l'ensemble des candidates NP observées à ce jour avec les fiches spectro associées, c'est la classe : http://planetarynebulae.net/FR/tableau_spectres.php Merci à Thomas, d'avoir pu mettre tout ça en ligne car c'est du boulot ! Je vous présente les spectres que j'ai acquis sur divers objets cet été. Tout d'abord les objets qui sont vraisemblablement des NP (doublet [OIII] + raie Ha). Avec une mention spéciale pour Tan 1 dont l'étoile centrale est peut-être une [WR]. Tan 2 est atypique, c'est une jeune NP compacte sans émission [OIII]. Les images collées sur les spectres sont issues soit du SHS soit de IPHAS.
  4. Olivier, tu n'aurais pas une idée de ce que pourraient être les 2 derniers objets ? IRAS 19581+3320 présente un continuum quasi plat avec un gros pic Ha. C'est étoile certainement très chaude ? Et MWC 1051 présente un pic Hb et une espèce de bosse après le pic Ha. C'est bizarre, je ne trouve pas d'équivalent dans les spectres d'étoiles symbiotiques de François Teyssier : http://www.astronomie-amateur.fr/AtlasSpectroscopique_EtoilesSymbiotiques_Lisa.html
  5. Merci Thomas Salut Gérard Il en reste encore un paquet, pas de souci pour occuper le T60 : http://planetarynebulae.net/FR/page_recherche.php Merci Laurent, Je suis déjà content de pouvoir faire des spectres inédits. Je les envoie ensuite aux découvreurs. Leurs messages en retour, souvent très enthousiastes, me suffisent amplement ! Mais une petite coupe de champagne ne serait pas de refus non plus
  6. Bonjour Hubert J'aime bien ces spectres de l'extrême, ça a l'air plus complexe que les faibles NP ! a+ lionel
  7. Puis quelques objets de nature incertaines : Pa150, qui ne présente en émission que le doublet [N II] avec une raie Ha quasi absente. Pa 4, qui est peut être une NP. MAis son doublet [S II] est relativement élevé. Et 2 étoiles à émission dont je ne saurais rien dire de plus sur leur nature !
  8. Salut Apricot ! Bien belles prises Je n'ai pas tenté Or 2, il me semblait bien que c'était une galaxie. Sur Dr5, j'avais fait uniquement 2 poses car je ne voyais rien sur mes brutes avec mon 200 mm (mauvais calage dans la fente ?) Puis quelques jours plus tard, j'ai quand même lancé le traitement et 2 petits pics sont apparus... C'est cool que vous ayez pu la refaire, et surtout faire apparaître la raie He II. lionel
  9. types Wolf-Rayet

    Salut Gérard, Bonne idée ton projet Pour compléter ta collection, tu devrais chercher des WC et WN "early" (3-4) Les monstres WO sont plutôt rares, il y en a une dans le scorpion : WR102. lionel
  10. Bonjour M. Fulgur, Elle est très bien votre image avec cyril. Je trouve les nébulosités plus délicates sur votre version que sur celle de M. Goto. Mais ce dernier a apporté un peu plus de nuances au niveau des couleurs. Cette couleur est celle qu'on veut bien lui donner, elle est souvent représentée comme cela. Voici le spectre de ngc7008 : plage couleur/longueur d'onde d'après wiki : Les principales raies sont celles de l'OIII (vert) et du Ha (rouge). Et quand on mélange de la lumière verte et rouge, on obtient du jaune et pas du violet ! Après pas évident de savoir comment notre oeil percevrait le mélange, vu que sa sensibilité varie avec la longueur d'onde. lionel
  11. NGC3109 en LRVB

    Salut Laurent Superbe ! Je ne connaissais pas cette galaxie. On dirait qu'on distingue quelques poches H II dans la galaxie (partie droite). Des spectres de NP extragalactiques... Sympa ce qu'on peut faire avec le VLT ! lionel
  12. Bonjour, Voici le spectre d'une petite NP, baptisée Mul 5 que j'ai découverte en 2015 sur une de mes images (voir ci-dessous). Elle était nichée en bordure de champ, l'objet principal photographié était la nébuleuse générée par l'étoile WR128 (arc bleu). Voici une image de la nébuleuse issue du survey Ha IPHAS avec la position de la fente du spectro : Voici le spectre 2D de la nébuleuse et de son étoile centrale. Le spectre n'est pas commun, on note plusieurs raies en émission de forte intensité. Le doublet [O III] qui s'étire sur l'axe vertical sont des raies nébulaires. Les autres raies en émission sont stellaires. Elles sont larges et intenses, ce qui indique que l'étoile est entrain d'éjecter sa matière à une vitesse folle (~2000 km/s). Il s'agit en fait d'une étoile de type Wolf-Rayet (WR de faible masse) ce qui est plutôt rare pour une étoile centrale de NP. On en connait seulement une petite centaine. C'est donc une découverte fort sympathique, confirmée spectralement pour la première fois par C. Buil en 2015. On ne sait toujours pas pourquoi ces étoiles de quelques masses solaires passent parfois par une phase WR avant de finir en naine blanche. Analysons un peu plus ce spectre : On retrouve les raies nébulaires du doublet [O III] à 4959 et 5007 A. Après analyse des raies stellaires, A. Acker a classé cette étoile dans la sous classe [WO 4], avec une température de 70 000 K. Il s'agit d'un stade avancé de la phase [WR] précurseur de sa transition vers le stade de naine blanche. Les étoiles [WO 4] sont caractérisées par : - la présence de raies de l'oxygène nécessitant des énergies d'excitation importantes (raies O V, O VI...), - une raie large et intense du carbone C IV à 5801-12 A, - une absence de la raie du carbone C III à 5696 A (son intensité devient comparable voire supérieure à celle du C IV 5801-12 pour les [WR] "froide" de type [WC 9-11]). Attention au pic vers 6562 A qui pourrait être un mélange entre du H I nébulaire et du He II stellaire. Les [WR] ont la particularité d'être déficientes en hydrogène. Référence pour l'identification des raies : Etude spectroscopique de 42 étoiles [WR] par A. Acker et C. Neiner en 2003
  13. Salut Laurent, Merci pour ton message. La spectro me motive bien, j'apprends énormément. Femul 1 est classé region H II dans la base HASH, je ne sais pas pourquoi. Je vais probablement tenter de faire un spectre de cet objet cet été. Mais je crois bien que c'est une galaxie.
  14. Sympa cette cible Pascal, c'est bien de pousser les limites de son matos
  15. NGC6888 - M31 - 80ED

    Ben pour le même prix tu as aussi les raies du NII et du SII, de quoi tu te plains ? Joli croissant quand même !
  16. Bonjour Laurent Ton projet m'intéresse bien et je peux m'y impliquer ! J'habite dans le coin (un peu plus d'1h de route). Je t'envoie un mail dans la journée pour en discuter plus détail ! Lionel (pas encore 40 balais 😆)
  17. Candidate bulle WR

    Voici le spectre de l'étoile. C'est très bruité. Il ne s'agit pas de l'étoile à émission. On dirait une étoile plutôt froide.
  18. Bonjour, A une époque je m'étais intéressé aux nébuleuses formées par les étoiles de type Wolf Rayet. J'ai déniché une étoile (IPHASJ195935.55+283830.3) qui est une candidate WR. Elle est entourée par une nébuleuse (IPHASX J195919.6+283827), qui est potentiellement générée par cette étoile. La nébuleuse pourrait aussi être une NP mais sans lien avec l'étoile à émission. Image IPHAS Halpha (Est à gauche, Nord en haut) : Je n'ai pas trouvé de spectre de la nébuleuse dans la littérature. J'ai tenté d'en faire un malgré les 26°C nocturne gardois et les voiles de haute altitude. Le lobe sud-est (à gauche) est assez lumineux j'aurais dû récolter plus de signal, mais les conditions n'étaient pas terribles. Les raies Ha, [N II], [O III] et [S II] sont détectées sans ambiguïté. On n'est pas plus avancé pour trancher sur la nature de la nébuleuse ! Le spectre correspond à ce qu'on peut attendre d'une NP ou d'une bulle WR ! J'ai tenté de faire le spectre de la candidate WR, mais impossible de la placer dans la fente (mag 17), ma caméra guide et les cirrus ne m'ont pas permis de le faire. Le spectre de l'étoile est en figure 8 ici : https://www.aanda.org/articles/aa/pdf/2010/01/aa13231-09.pdf La publi promettait d'étudier plus en détail la nébuleuse, mais je n'ai pas trouvé le papier. lionel
  19. Candidate bulle WR

    Salut Alef, merci. Les raies de la nébuleuse sont assez bien localisées et il y a peu d'étoile dans le champ. Choisir la zone de binning pour retirer le fond de ciel n'était pas très difficile pour cette cible. C'est surtout la transparence du ciel qui m'a privé de signal !
  20. Candidate bulle WR

    Il faudrait plus signal pour pouvoir interpréter le spectre (t'as vu la tête du spectre 2D traité ? :D). Et pis il y a des NP qui sont bien azotées. Je m'attendais à plus de [S II] pour une bulle WR !
  21. Nébuleuse de l'eskimo

    Salut Jean-Philippe, Tu as essayé avec une température de 130 000 K par exemple ? La température de la naine blanche devrait pouvoir se trouver dans SIMBAD.
  22. Ah oui je n'avais pas vu qu'il y avait un spectre pro dans la base Hash. Le doublet [O III] a du mal à sortir du bruit. Ils n'ont pas dû placer la fente dans la partie la plus lumineuse de la nébuleuse. A 3 pixels près on peut passer à côté, même avec un télescope de 2 m ! L'intensité relative des raies [N II] et Ha et très différent aussi.
  23. Bonjour, Entre 2 rafales de Mistral j'ai réussi à mener quelques observations sur des candidates nébuleuses planétaires. Je commence avec Kn121 dans le dauphin, une candidate de l'extrême assez étendue et très faible. Ci-dessous une image prise au Kitt Peak avec un télescope de 4m de diamètre. Le trait noir indique l'endroit où j'ai positionné la fente du spectro. J'ai failli abandonner faute de signal, mais en regardant de plus près le spectre brut (1200 s)... On voit un bourrelé assez étendu, indiquant la présence d'OIII et cohérent avec l'image du Kitt Peak. C'est très très faible, c'est un peu extrême pour mon setup :F Après traitement (3 x 1200 s), le doublet [O III] vert se détache du bruit. Voici le spectre, forcément bruité avec des artefacts que je n'ai pas réussi à retirer sous Isis Les 2 pics sont là avec le rapport d'intensité attendu : rapport 3 entre l'intensité des 2 pics I(5007) / I(4959). Kn 121 est certainement une NP très ancienne. To be continued, stay tuned....
  24. Dans la nuit du 8 juin, le ciel s'est dégagé à 2h du matin mais avec un seeing exceptionnellement mauvais !! Mais j'ai quand même pu pointer une nouvelle cible : IPHASX J194533.8+210751. C'est une possible NP (Probable dans la base HASH). Une image de l'objet (composition entre image IPHAS et SDSS9) : Et son spectre avec de l'[O III], Ha, [N II] et le doublet [S II] très faible. C'est un profil caractéristique de NP.
  25. Pour finir la lunaison, voici une dernière cible acquise entre les nuages. Il s'agit de PM 1-320 (20 10 32.30 +44 11 48.5), une des nombreuses candidates découvertes dans les années 80 par A. Preite-Martinez en analysant les données du satellite infra rouge IRAS. Bizarrement aucun spectre ne semble disponible sur cet objet. Une image de PanSTARRS et du DSS2 : Le spectre avec de l'[O III] et du Halpha. Il s'agit certainement d'une vraie NP. Je n'ai pas détecté de [N II] ou de Hbeta, il faudrait certainement poser plus longtemps. Pas de raie He II à 4685 A non plus. lionel