vaufrègesI3

Member
  • Content count

    12360
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4
  • Country

    France

Everything posted by vaufrègesI3

  1. Actualités de Curiosity - 2013

    Voyage voyage... Curiosity poursuit un long voyage d'environ 2 km direction Nord Est et virera ensuite au Sud Ouest vers l'Unité de sulfate, distincte de la vallée argileuse et du "fronton de Greeneugh" (que le rover contournera pour rejoindre plus haut (et bien plus tard) la "crête Gediz Vallis"). Le rover grimpera alors sur cette section de la montagne à la recherche de conditions qui pourraient avoir favorisé la vie microbienne ancienne. Chaque couche permet de raconter comment Mars est passée d'un aspect plus "terrestre"- avec des lacs, des cours d'eau et une atmosphère plus épaisse - au désert glacial qu'elle est aujourd'hui. Les sulfates, comme le gypse et les sulfates de magnésium, se forment généralement avec l'eau lorsqu'elle s'évapore, et ils sont un indice supplémentaire de la façon dont le climat et les perspectives de vie ont changé il y a près de 3 milliards d'années. Mais entre le rover et le point d'entrée vers ces zones de sulfates se trouve une vaste étendue de sable que Curiosity doit contourner pour éviter de s'y enliser : CONTEXTE ET POSITIONS - Image de Sean Doran renseignée par mes soins : Le 4 juillet (sol 2812) la mise à jour du logiciel de vol de Curiosity s'est terminée avec succès. Les parcours de 45 m du 5 juillet et de 48 m le 8 juillet (sols 2813 et 2816) ont amené le rover un peu plus au Nord et à l'Est. Je cite Roger Wiens (seul géochimiste de l'équipe) : "Curiosity en descente. Les 10 instruments de Curiosity fonctionnent toujours bien, ses six roues fonctionnent bien et la perceuse fonctionne très bien depuis deux ans et plus tôt dans la mission. D'accord, la puissance de sortie du rover est légèrement inférieure à celle de du début de mission, mais dans l'ensemble Curiosity se porte bien. Curiosity se dirige désormais vers une altitude légèrement inférieure pour rechercher un emplacement pour potentiellement forer au moins un autre échantillon dans l'unité d'argile. Les lits d'argile ont tendance à marquer des environnements habitables où l'eau a été présente pendant une longue période et ils ont également tendance à bien conserver les matières organiques. Ce trajet fait partie de notre «road trip estival» vers l'unité de sulfate, et permettra à l'équipe de potentiellement obtenir un autre échantillon de cette région riche en argile tandis que Curiosity en a encore l'occasion. Ces derniers sols Curiosity est déjà descendu d'environ 16 mètres d'altitude depuis son ancien perchoir sur «Bloodstone Hill». L'image MastCam du 5 juillet 2020 (sol 2813) ci-dessous montre la descente à parcourir à travers l'unité d'argile direction Nord Est , avec la "crête Vera Rubin" en haut en arrière-plan : Curiosity réalisera plusieurs observations à son emplacement atteint le 8 juillet, puis effectuera un trajet relativement long le lendemain 9 juillet (sol 2817) combinant un premier trajet sur un terrain qui a pu être imagé auparavant, puis avec une conduite autonome dans la dernière partie sur un terrain encore non observable depuis sa position initiale, suivi d'activités d'observations supplémentaires. Curiosity a réussi à parcourir 102,5 mètres en 159 minutes. Un relativement long trajet effectué par Curiosity donc (le record est de 142,5 mètres le 20 juin 2014 (sol 665) mais sur un terrain ayant pu être analysé auparavant) Curiosity est très proche de sa première "halte" pour désormais rechercher un endroit favorable de l'unité d'argile qui permette de décider de forer afin de recueillir un dernier échantillon riche en argile avant de quitter la région POSITION AU 9 JUILLET 2020 (SOL 2817) : (Les 3 dernières positions grâce aux indications de Phil Stooke) Le parcours du 9 juillet 2020 (Sol 2817) en GIF : PANO MASTCAM - 9 JUILLET 2020 (SOL 2817) - Paul Hammond : Vue au Nord Est - la crête Vera Rubin en toile de fond PANO NAVCAM - 5 JUILLET 2020 (SOL 2813) - Jan van Driel : PANO MASTCAM - 5 JUILLET 2020 (SOL 2813) - Paul Hammond : Espace de travail devant le rover PANO MASTCAM - 5 JUILLET 2020 (SOL 2813) - Kevin Gill : MASTCAM - 5 JUILLET 2020 (SOL 2813) : Un petit feuilleté pour l'apéro ??
  2. mars 2020 rover

    Possible jusqu'au 17 août maint'nant... C'est quand même prévu avant Noël je crois Quand on voit la facilité avec laquelle Monsieur Musk a pu lancer son engin à roulettes décapotable...
  3. INSIGHT : sonder l'intérieur de Mars

    Ce n'est pas exactement ce que relate la mission : InSight a enregistré de vrais séismes (en particulier en 2019), pas uniquement le "bruit" créé par le vent (ce qui est assez généralement suspecté pour Viking 2). Je cite : Le sismomètre d'InSight, appelé Seismic Experiment for Interior Structure (SEIS), a détecté son premier tremblement de terre près de trois mois après avoir commencé ses mesures en janvier 2019. À l'automne 2019, il détectait un ou deux tremblements de terre potentiels par jour. Alors que le SEIS a détecté plus de 480 signaux sismiques au total, le taux est tombé à moins d'un par semaine. Ce changement de rythme est lié aux variations saisonnières des turbulences atmosphériques, ce qui crée un bruit qui couvre les minuscules signaux de tremblement de terre. Malgré le bouclier thermique et éolien protecteur, le SEIS est suffisamment sensible pour que les secousses dues au vent frappant le bouclier puissent rendre les tremblements de terre plus difficiles à isoler.
  4. INSIGHT : sonder l'intérieur de Mars

    Gardons confiance.... Car engin à fouir, il arrivera !!!!!
  5. Actualités de Curiosity - 2013

    Superbe pano MastCam depuis la position atteinte le 26 juin 2020 (sol 2804) - Jan van Driel :
  6. Actualités de Curiosity - 2013

    Merci Jack ! Je reviens sur les "textures semblables à de la chair de poule" qui révèlent des roches nodulaires : Concernant ces roches nodulaires, je cite (lien fourni par Jack) le commentaire d'Alexander Bryk, un étudiant en doctorat de l'université de Californie à Berkeley : "Nous en avons trouvé dans le grès soufflé par le vent au sommet du fronton et certains juste en dessous du fronton. A un moment donné, après la formation du fronton, l'eau semble être revenue, altérant la roche au fur et à mesure qu'elle s'écoulait..." Je suis très étonné par l'affirmation de présence de roches nodulaires "au sommet du fronton" !!!.. Celles que nous observons dans l'image ci-dessus sont situées SOUS la couche de roches stratifiées résultantes de sédimentation et de "cimentation" sèche (sable volcanique), un processus plus récent. Les roches nodulaires résultent d'une période plus ancienne nécessitant la présence d'eau liquide pendant une longue période. J'ai longuement vérifié, aucune image de surface rocheuse prise depuis le sommet du fronton ne révèle de roche nodulaire ! Par exemple celles-ci : MAHLI - 11 MARS 2020 (SOL 2700) : HAZCAM AVANT - 14 MARS 2020 (SOL 2703) : NAVCAM - 9 AVRIL 2020 (SOL 2728) : MASTCAM - 10 AVRIL 2020 (SOL 2729) - Thomas Appéré : Pas de nodules observables sur les roches au sommet du fronton ! En conséquence, je me demande si l'article ne comporte pas une erreur de formulation ????. Ces roches nodulaires ne semblent présentes que dans la zone dite de "discordance" située entre le fronton et l'unité d'argile, zone que parcourt Curiosity actuellement en se dirigeant vers l'Est parallèlement au fronton en contournant les bancs de sable qui le bordent.
  7. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    En vérité, il faudra encore longtemps compter sur les poètes .. Il est tard; l'astronome aux veilles obstinées, Sur sa tour, dans le ciel où meurt le dernier bruit Cherche des îles d'or, et le front dans la nuit, Regarde à l'infini blanchir des matinées. (Sully Prudhomme)
  8. mars 2020 rover

    Et ça c'est google Raoul ??????....
  9. Hayabusa 2 à l'assaut de Ryugu

    Faut voir.. mais en bas de page 2 j'ai l'impression que la blonde dit des trucs un peu salaces qui choquent le mec à lunettes..
  10. Actualités de Curiosity - 2013

    Tu chipotes Merci !.. Tiens, rien à voir, mais ça me fait penser que je connais un potier qui a beaucoup de choix dans les jattes.
  11. Actualités de Curiosity - 2013

    Curiosity toujours à l'arrêt pour mise à jour logiciels La fête nationale américaine du 3 juillet 4 juillet n'a pas empêché la planification de 5 sols : sols 2810 à 2815 (2 au 7 juillet) : un mélange d'activités scientifiques et d'ingénierie pendant ce long week-end tout en continuant la mise à jour du logiciel de l'ordinateur du rover, ce qui stoppera presque toutes les activités scientifiques pendant les premier et dernier sols de ces 5 sols. Le 1er juillet (sol 2809), au vu des images, l'équipe a constaté que le rover avait ajusté sa position par rapport au sol précédent et que la roue avant gauche s'était déplacée vers le bas sur la surface. Cette incertitude sur la stabilité de la position a empêché la programmation d'activités scientifiques avec les instruments "au contact" à cet endroit, mais il est quand même prévu une liste complète de télédétections spectros avec les caméras ChemCam et Mastcam . Mars est actuellement au milieu de la saison poussiéreuse (printemps de l'hémisphère sud) et la quantité de poussière dans l'atmosphère a augmenté au cours des deux dernières semaines, bien qu'elle reste dans les limites des valeurs typiques de la saison au-dessus du cratère de Gale. En conséquence plusieurs activités supplémentaires sont ajoutées pour surveiller les tourbillons de poussière atmosphérique (dust-devils) afin de vérifier si des tempêtes se développent. Un exemple récent : Version de Fredk - 25 juin 2020 (sol 2803) : http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?act=attach&type=post&id=45963 Image de contexte et tracé du parcours de Curiosity par Sean Doran. J'ai renseigné les noms des caractéristiques et la position actuelle du rover : Position actuelle au 26 juin 2020 (sol 2804) avec les courbes de niveaux : Retour en arrière avec quelques panoramiques remarquables : MOSAÏQUE MASTCAM - 23 JUIN 2020 (SOL 2801) - Jan van Driel : Roche stratifiée/nodulaire caractéristique de cette zone frontière entre "Glen Torridon" et le fronton PANO MASTCAM - 21 JUIN 2020 (SOL 2799) - Jan van Driel : À gauche la butte "Bloodstone Hill" et à droite la couleur sombre du "fronton de Greenheugh" PANO MASTCAM - 19 JUIN 2020 (SOL 2797) - Elisabetta Bonora & Marco Faccin : La couleur très claire de Bloodstone Hill est mise ici en évidence PANO MASTCAM - 17 MAI 2020 (SOL 2765) - Kevin Gill : Le mont Sharp domine le mur sombre du "fronton de Greenheugh" Un autre très large pano MastCam depuis la position acquise par la brève incursion de Curiosity sur le fronton de Greenheugh le 11 mars dernier (sol 2700) - Thomas Appéré :
  12. Explications des deux cycles solaires

    Ch'ai pas.. "des bycles"... pffffff....
  13. Explications des deux cycles solaires

    Il faut dire que ça nous donnerait de drôles de bouilles sans cycles..
  14. mars 2020 rover

    Deux études basées sur les observations faites par la sonde Mars Express de l’ESA du cratère Jezero, le futur site d’atterrissage du rover Mars 2020 « Perseverance » de la NASA, ont fait la lumière sur quand et comment cette région fascinante s’est formée, et identifié les zones les plus susceptibles de révéler des signes de vie passée. http://www.esa.int/Space_in_Member_States/France/Mars_Express_contribue_a_devoiler_les_secrets_du_site_d_atterrissage_de_Perseverance EXTRAIT : « Nous savons depuis des décennies que Nili Fossae est une zone tout à fait unique sur Mars, et le cratère Jezero a été choisi comme site d’atterrissage pour le rover Perseverance en raison de ce caractère unique, » explique Lucia Mandon du Laboratoire de Géologie de Lyon (Terre, Planètes, Environnement) et auteur principal de l’étude portant sur la minéralogie, l’âge et l’évolution de la région de Nili Fossae. « Néanmoins, même si cette zone de Mars a été très étudiée, les scientifiques n’ont pas de certitude sur quand ni comment elle s’est formée, ni pourquoi elle contient tant d’olivine et de minéraux carbonatés. A vrai dire, pas moins de six différents scénarios de formation ont été proposés ces vingt dernières années. » Afin de lever cette incertitude, Lucia et ses collègues ont analysé des observations de la région de Nili Fossae effectuées par Mars Express de l’ESA et par l’orbiteur MRO de la NASA : un mélange d’images haute résolution et de données topographiques, minéralogiques et thermiques. Ils ont découvert que le substrat rocheux riche en olivine dans la région autour du cratère Jezero s’étend sur au moins 18 000 kilomètres carrés, et s’est formé il y a environ 3,8 milliards d’années. « Après avoir examiné tous les scénarios plausibles, nous pensons que la région de Nili Fossae a probablement été sculptée par des éruptions massives de cendres et d'autres matériaux rejetés par des volcans géants. Le volume des matériaux éjectés est colossal, plus de 1 000 fois supérieur à celui de l’éruption du Vésuve qui a détruit Pompéi en 79 avant J.-C. » Lucia et ses collègues ont également cartographié les carbonates présents à travers Nili Fossae, et certaines des détections les plus solides sont à proximité du site d’atterrissage du rover Perseverance. Ces minéraux se forment dans des eaux plutôt neutres — des environnements qui sont propices à la plupart des formes de vie que nous connaissons sur Terre. « Sur Terre, on trouve des stromatolithes — des structures formées de couches successives de micro bactéries — dans presque tous les lacs alcalins qui produisent des carbonates. Ces stromatolithes ont préservé certaines des biosignatures les plus nettes datant de plusieurs milliards d’années trouvées sur notre planète. Nous ne savons pas si nous trouverons des stromatolithes sur Mars, mais cet environnement lacustre est un excellent endroit où chercher des biosignatures et des molécules organiques qui témoigneraient du passé de Mars, » explique Briony Horgan de l’Université Purdue (États-Unis) auteur principal d’une étude complémentaire sur la distribution et l’origine des roches carbonatées du cratère Jezero. Le cratère Jezero est le seul endroit sur Mars où des carbonates ont été détectés à proximité immédiate de caractéristiques qui indiquent la présence d’un ancien lac ; cela les rend particulièrement intéressants à la fois dans le cadre de l’étude de l’eau, et d’une potentielle vie passée sur Mars. « Ces carbonates seront des cibles clés de Mars 2020 et de la Mission de retour d’échantillons à cause de leur fort potentiel de préservation de biosignatures, » ajoute Briony.
  15. mars 2020 rover

    C'est quand même très très chaud : "La mission américaine Mars 2020 ne décollera pas de Cap Canaveral avant le 30 juillet. Le résultat de problèmes sur le lanceur et d’une situation encore plus inquiétante liée à la propagation du coronavirus en Floride." https://www.cieletespace.fr/actualites/le-lancement-du-rover-americain-perseverance-retarde-peut-etre-menace
  16. Actualités de Curiosity - 2013

    OK Alain. Donc voici le pano navcam anaglyphe du 26 Juin 2020 (sol 2804) pat Thomas Appéré : Curiosity est arrivé au niveau de "Bloodstone Hill" au sol 2795 (17 juin 2020) et cette butte était déjà visible depuis le site d'atterrissage ! Mosaïque de 5 photos acquises par la caméra MastCam Droite (distance focale de 100mm) au sol 45 (12 septembre 2012) à 16h30 heure locale. "Bloodstone Hill" est ici entourée en blanc - par Thomas Appéré : PANO MASTCAM - 21 JUIN 2020 (SOL 2799) -Kevin Gill : Affleurements rocheux près de "Bloodstone Hill"
  17. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    En France, c'est bien mieux : le plus souvent les politiques nous confient la chasse..
  18. Actualités de Curiosity - 2013

    Curiosity en pause pour une mise à jour de logiciels Après l’échec de l’ascension dans la pente de "Bloodstone Hill" le 22 juin (sol 2800) et quelques brèves investigations sur l’espace atteint près du rover, le 24 juin (sol 2802) Curiosity a repris la route vers l’Est en redescendant d'abord toute la pente de la Butte, puis en roulant ensuite en légère montée sur un terrain assez tourmenté constitué de roches en saillie et de plaques de sables, un parcours totalisant 60 mètres. Le 25 juin (sol 2803) le rover a examiné une partie du substratum rocheux local aux abords de "Bloodstone Hill" avec la ChemCam et les images Mastcam correspondantes. Puis le rover a déployé son bras robotique pour obtenir des données chimiques APXS, des vues microscopiques avec MAHLI, et des images Mastcam sur "Capercaillie", un rocher stratifié. Un court trajet de 13 mètres a été effectué le lendemain 26 juin (sol 2804), ce qui permettra d'avoir une meilleure vue pour un trajet plus long lors du prochain trajet planifié. Mais Curiosity va stationner sur cet emplacement un certain temps pour effectuer des mises à jour de routine de ses logiciels, les prochains projets se concentreront donc sur ces derniers ne laissant pas beaucoup de place pour autre chose. Sont prévues uniquement des activités de surveillance environnementale REMS et RAD, qui font partie de ses activités quotidiennes habituelles. POSITION AU 26 JUIN 2020 (SOL 2804) : HAZCAM AVANT - 26 JUIN 2020 (SOL 2804) : NAVCAM - 26 JUIN 2020 (SOL 2804) : Roches stratifiées (et nodulaires) près du rover Vue arrière vers "Bloodstone Hill" à droite, puis la crête "Gediz Vallis" au loin en arrière plan, et les pentes vers le Mont Sharp à gauche Au Sud, bien plus basse désormais, la ligne sombre de la crête "Vera Rubin". L'atmosphère, chargée en poussière, ne permet pas d'apercevoir les remparts Sud du cratère Gale de plus de 3000 m d'altitude (distants de près de 35 km). PANO NAVCAM – 26 JUIN 2020 (SOL 2804) – Jan van Driel : Superbe ! PANO NAVCAM – 24 JUIN 2020 (sol 2802) – THOMAS APPÉRÉ : Trois valeureux astronautes semblent guetter vainement l'arrivée de la "Starpschiiit" muskienne (accessoirement ça donne aussi très bien l'échelle relative de "Bloodstone Hill") ANAGLYPHE : Le 11 mars dernier (sol 2700), le rover grimpait sur le "fronton de Greenheugh" et réalisait un superbe panorama de la succession de collines à la base du Mont Sharp. Celle au centre se nomme la crête "Gediz Vallis", haute de 84 m - par Thomas Appéré :
  19. Conférence sur H_0 (22-26 jiun 2020)

    PAREIL ! Un grand Merci.. Un source incontournable désormais. (même si perso je "rame" un peu/beaucoup parfois/souvent )..
  20. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Et "apapété" ! ça a déjà utilisé été ici ???.. Me souviens plus .. C'est correct ?? Parce que.. attention !.. Y peut y avoir confusion avec "à Papeete"
  21. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Oui ben en fait ça a encore pété, on voit bien la fumée !!
  22. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Et voilà, c'est génial, c'est culturel quoi.... Suffit de poser son cul sur du granit breton pour rayonner alpha et gamma et être irradié de bonheur !
  23. Actualités de Curiosity - 2013

    Il me semble parfois que la splendide désolation des paysages martiens est aussi empreinte d'une forme de "pureté" virginale. C'est Théodore Monod qui disait : "Le désert est propre, il ne ment pas". Quand on connaît ce qu'il a traversé et ses implications, on peut comprendre aisément le cheminement de sa pensée.. Et c'est peut-être un peu aussi ce qu'on cherche tous ici au travers des images des rovers martiens : Un monde inviolé, comme figé dans l'éternité, loin des servitudes et des cruautés de l'éphémère condition humaine. Dérapages dans la montée vers "Bloodstone Hill" Je cite Scott Guzewich, scientifique de l'atmosphère au Goddard Space Flight Center de la NASA : "Bloodstone Hill" a continué à nous présenter un défi au cours du week-end, lorsque notre deuxième tentative pour atteindre un endroit idéal pour la science de contact a échoué. La colline est raide et rocheuse, ce qui rend la traction plus difficile. Mais finalement, l'unité de sulfate est d'une plus grande priorité pour l'équipe scientifique, donc nous allons laisser "Bloodstone Hill" derrière nous et continuer notre voyage." POSITION AU 22 JUIN 2020 (SOL 2800) : Progression d'environ 2m30 (interrompue) dans la pente HAZCAM AVANT - 22 JUIN 2020 (SOL 2800) : L'objectif était d'atteindre les affleurements rocheux proches de la crête. Mais la pente s'est avérée trop sévère NAVCAM - 22 JUIN 2020 (SOL 2800) : Aujourd’hui 23 juin (sol2801), la première discussion a porté sur l’opportunité d’essayer à nouveau de progresser, ou d’utiliser le socle qui était disponible dans l’espace de travail actuel pour les activités scientifiques de contact. Après avoir constaté que la position était stable pour ce type d'activité, l'équipe scientifique a rapidement identifié un endroit approprié pour l’analyse par APXS et MAHLI. Au-delà, un autre plan d'activité chargé a été identifié avec 3 cibles ChemCam LIBS et une grande mosaïque Mastcam des couches rocheuses de "Bloodstone Hill". Quelques mots concernant les capacités d'imagerie multispectrale de Mastcam : Les cônes dans un oeil humain sont sensibles aux longueurs d'ondes bleues, vertes et rouges qui, combinées, nous permettent de voir toute la gamme des couleurs visibles. À l'aide d'une série de filtres, Mastcam est capable de contrôler finement les longueurs d'onde de la lumière qui entrent dans la caméra. Cela signifie qu'il est possible de calibrer avec précision les données afin de quantifier la façon dont les surfaces reflètent des longueurs d'onde spécifiques de la lumière. En outre, Mastcam peut enregistrer des longueurs d'ondes au-delà de la sensibilité de l'oeil humain dans l'infrarouge proche, et cette information supplémentaire peut être utilisée pour approfondir la composition de la surface martienne. Tout comme la façon dont le sel de table est blanc et les grenats sont rouges, d'autres matériaux géologiques présentent également des signatures uniques dans l'infrarouge. En conséquence, Mastcam est un outil géologique extrêmement utile car il permet d'étudier les différences dans la composition des surfaces éloignées du rover. PANO NAVCAM - 22 JUIN 2020 (SOL 2800) - Jan van Driel : "Nous voyons beaucoup d’activité de dust-devils ces derniers temps où nous sommes dans la haute saison, et ils semblent également être situés dans une zone qui est propice à leur formation." PANO MASTCAM - 18JUIN 2020 (SOL 2797) - Robert Charbonneau :