Shadoko

Member
  • Content count

    455
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 78794

Posts posted by Shadoko


  1. En plus, quand on arrive en butée (ça m'est déjà arrivé de bloquer la caméra et le reste en butée sur la base), rien ne casse, il y a un rupteur de couple (électronique ? mécanique ?). La charge trop importante ne devrait rien casser si c'est bien équilibré.
    Mais je doute totalement de fare de l'imagerie avec un tel montage.
    A voir, j'attends les images, 3 ou 4 min de pose avec ou sans autoguidage.

  2. Cherchez les rouages en plastique

    Ce problème a déjà été abordé et jamais résolu. J'ai l'impression que c'est fait pour (peut être pour les appuis).

    Merci de l'avis d'un mécanicien concepteur compétant.
    Avant que ça casse va falloir charger sérieux.

    A part cela, il ya peut être des rondelles de calage sur la roue dentée axiale (ça serait plus logique que de remonter le bloc moteur)


  3. C'est simple

    Je me demande pourquoi le fabriquant ne l'a pas fait car les gros SCT ne tiennent pas la collim vu le poids des miroirs. C'est pas très compliqué, les moteurs sont hyperprécis. Je vais ajouter des boutons compte tour en sortie pour avoir des repères et un mode manuel au cas où.

    A l'usage ça change tout. Je prépare des aigrettes amovibles pour paufiner l'ensemble.


  4. Une réalisation person, collimation électrique télécommandée avec une raquette maison.
    Pratique et pas cher, à base de 3 moteurs réducteurs (conrad 14E pièces !)et engrenages faciles à trouver.
    C'est monté sans abimer le support secondaire avec trois fixation en pression sur les bors, à vis.

    A l'usage c'est un régal depuis la commande à distance sur l'écran du PC.

    Quelques images du montage

    le départ
    [/url" TARGET=_blank>

    Les moteurs (15mm de diamètre, quelques tour a la minute sous 3 a 6 volts, marche avant et arrière

    Montage de base sur la lame et le support du secondaire
    [/url" TARGET=_blank>

    Les vis de collimation ont été retirées et changées par des tiges avec contre écrou. Les moteurs agissent sur des colonnettes filetées (les tiges sont maintenant fixes)
    [url=http://www.hebergementimages.com]

    [/url" TARGET=_blank>

    [url=http://www.hebergementimages.com]

    [/url" TARGET=_blank>

    Les moteurs sont cablés et montés sur de simples clips à fil que l'on trouve partout
    [url=http://www.hebergementimages.com]

    Sur la lame avec la prise
    [/url" TARGET=_blank>

    Cablage de la raquette, trois contacteurs a six plots, momentanés, haut=avant, bas=arrière milieu=hors tension.
    [url=http://www.hebergementimages.com][img] http://www.hebergementimages.com/images/1206265548_CIMG0313.jpg[/img]

    [/url" TARGET=_blank>

    C'est fini. On branche si on veut et les fils ne gènent pas (il manque le joint étanche sur le tour..
    [url=http://www.hebergementimages.com]

    ça marche a piles (dans la raquette) avec 5m de cable.


  5. Frédéric

    Je vais faire le nécessaire pour les images.

    Je ne comprends pas pour les ressorts. Autant que je me souvienne (hélas pas de photos de ces étapes), il y a les ressorts sous le socle du miroir (qui lui est solidaire du socle comme on le voit sur ta photo). Il y a un espace avec la base (sous le socle, entre solcle et base, 3 a 10 mm).

    Quand tu appuie sur le miroir en le prenant par les cotés, tes vis de collimations sortent de la base.

    Est-tu sûre que les ressorts sont en place? Dévisse les vis de collimation et le socle du miroir doit s'écarter du disque avec les trois trous de montage.

    Ta photo me paraît bizarre (les ressorts font 8 a 10 mm détendus et a peu près 3 a 4 mm comprimés. Ne dévisse pas complètement ou alors prend le socle à la main pour l'empêcher de tomber. Il n'y a pas de blocage de fin de course, le miroir sort avec son socle (solidaire lui).

    Bonne manip.


  6. Frédéric

    Je viens de démonter le secondaire de mon 14' pour installer un réglage électrique de la collimation, commandé à distance depuis ma salle de commande (à distance de la plateforme ou est le 14).

    Dès que l'on m'aura indiqué comment mettre les photos en ligne (merci) j'enverrai le modèle. Pas la peine de dire que la collim télécommandé c'est un régal, surtout au chaud sur l'écran du PC...

    Pour tes photos, je ne comprends pas où sont les ressorts et les vis de collimation ? Les as-tu retirés pour la photo?

    Je ne me rappelle plus si le repère correspond à la lame. Mais ton repère est aligné avec le picot du support et le secondaire ne peut donc pas tourner dans le support. Ce picot est de toute évidence un détrompeur et cale le miroir pendant la collim qui fait osciller l'ensemble autour du picot central.

    Si ton matériel est d'occase ail ail...Cela expliquerait pourquoi le support tourne sur la lame. Et peut être aussi, mais c'est pas rassurant, pourquoi ce trait à peut être été fait à la main par un utilisateur bricoleur hazardeux ! Je ne me rappelle pas si il en avait un sur le mien !


    Je vais regarder la galerie de photos sur le site Yahoo des 14' tu peux y aller si tu cause anglais, il y a pas mal de docs et références.

    Pour finir, l'alignement primaire secondaire, selon le site, est grossier, pour corriger l'astigmatisme genre plus ou moins trente degrés, alors pas de panique.

    A +


  7. En sud Manche, falaise de 80m, 300m du rivage, le ciel peut être parfait malgré de nouveaux éclairages mis par un maire maniaque et sécuritaire. Je confirme le flux laminaire stable souvent et ça peut dégager brusquement en cours de nuit.

    Par contre, les embruns salés, c'est pas excellent pour le matériel et la lame. Rincer avec de l'eau déminéralisée à la pissette. Couvrir ou bacher le matos.

    Bonne année.



  8. Ne pas confondre le shifting du à la mise au point et celui du au basculement d'un miroir de 25Kgs monté sur glissement doux, donc avec un jeu obligatoire.

    Les tubes récents sont bien meilleurs que les anciens, côté mise au point.

    Le site indiqué plus haut (excellent)www.rothritter.com/C11_Project/
    vous explique ce qui se passe (fin de page en anglais) quand on bascule un tube de C11, et comment on le corrige corrigé avec des boulons de fixation. Ne rest plus alors que faire la mise au point au crayford.

    Par construction un SC, surtout en gros diamètre n'est peut être pas l'objet à promener...

    Un site incontournable pour comprendre le SC et ce que l'on peut faire avec un C11: www.bbayle.com/page_modif_c8/index.htm


  9. Meade45

    Je confirme, sur un 14', un SC ne tient pas la collim quand le tude est basculé.

    C'est simplement un problème de conception.

    Je résume, au dessus des 10' le blocage est INDISPENSABLE c'est pour ça que Meade l'a monté.

    On bloque, ensuite on trvaille avec le porte oculaire, prévoir un modèle a mouvement long, la plupart de ceux du marché ont 20mm de débattement, totalement insuffisant.

    Si on a bien calculé son coup, le visuel et la camera CCD ou la webcam autont le même focus et on aura pas a tout reprendre.

    Tout ça, non prévu dans les docs mais incontournable dès que l'on utilise le matériel.

    Conclusion, un SC grand diamètre sans blocage : quasi inutilisable !

    Bonne année.



  10. Utilisant un LX200' je ne crois pas trop à la différence de qualité des optiques, je n'ai pas vu de comparatif là dessus.

    Par contre un tube de 14' Shmit Cassegrain est inutilisable si il n'a pas un blocage de miroir. Surtout pour les gros diamètres.

    Sur la 10' le problème est déjà sensible mais moins prononcé.

    C'est mécaniquement imparable, on bascule le tube et on est décollimaté (c'est pas crié sur les toits par les fabriquants, c'est simplement un problème mécanique). On peut essayer de tricher en graissant le tube du primaire, ça ne sert à rien vu le poids des éléments. Un shift de quelques centièmes suffit !

    Il y a un très bon site là dessus décrivant le montage d'un blocage sur le Célestron. Sauf mauvaise info de ma part, je ne vois pas de blocage sur le C14.

    Bon choix !


  11. Je nettoie mon 14 comme ça, c'est pour ça qu'il faut être équipé (pissettes); de toute manière on ne fait que projeter.
    Ne pas oublier que toutes les poussières sont abrasives et vont rayer le miroir si on frotte.
    Attention aussi à l'air comprimé, si on souffle violemment, genre compresseur ou bombe trop près, abrasion assurée !
    Le sopalin qui est traité à la silice raye les miroirs.



  12. Je ne comprends pas vraiment cette surenchère des acides forts et des bases idem.
    J'ai également mon matériel dans le cotentin, si c'est en bord de mer, il y a des chances que ce soit du sel, et le sel ça se dissout, patiemment, à l'eau - chaude de préférence. Mais quand ça cristallise comme dans les moteurs de bateau, ça tient bien. La rosée est , dans la région, chargée d'embruns salés qui attaquent bien le matos, c'est redoutable si on ne rince pas à l'eau pure régulièrement.

    Si c'est organique, ce sont des champignons, j'essaierai une dilution de produit antifongique que l'on utilise pour les batiements (voir votre magasin préféré de bricolage).

    A mon avis, ne rien frotter sans nécessité.

    Si c'est du tartre : détartrant à cafetière. Mais attention à la composition car il peut contenir de l'acide phosphorique qui est un de ceux qui attaque le verre ( utilisé pour le dépolir).

    J'essaierai, aussi si c'est organique, l'alcool de plus en plus pur en projection ou en bain, si nécessaire à 90.

    Non, le verre n'est pas oxydable dans les conditions courantes d'un séjour à l'air ou à l'humidité.

    Bon courage.


  13. Un petit conseil : Pourquoi démonter quand ça ne sert à rien, sinon a abimer le matériel.
    Si le primaire est sale, démonter la lame et rincer avec un mélange eau alcool ou/et une goutte de liquide à vitres. Lame orientée vers le bas, laisser couler sans sécher.

    Surtout ne rien frotter, rincer à l'eau déminéralisée et filtrée (filtre à café !).
    Si besoin recommencer.
    Si la lame est sale, idem sans forcément démonter, il y a peu de chance qu'elle soit sale à l'intérieur.

    Une lame un peu sale ne gène rien à l'observation.

    Une règle essentielle, ne pas regarde le miroir avec une lampe : on le verra toujours sale, avec des marques ! Cela ne veut strictement rien dire sur sa propreté. Ne pas regarder le miroir après remontage !

    La marque de peinture blanche est celle de Meade, au montage, elle repère la lame sur le tube pour corriger l'astigmatisme avec le miroir. Il faut remonter identique (mais c'est pas sensible au degré près, c'est grossier, faire correspondre c'est tout.
    Les cales : ça peur être sérieux, miroir et lame sont appariés par rapport au shift. Ne pas les changer !

    Se munir de "pissettes" (magasins auto) pour envoyer l'eau sans rien toucher. Rincer abondemment (prévoir un bon litre pour un miroir et une lame.

    Bon courage et prudence.


  14. Merci

    Info prise auprès des professionnels, pas de problème, c'est une interface compatible SBIG, regarder simplement la correspondance des brochages pour le STAR. Tout ça pour les modèles actuels.

    C'est idem pour les SXV de base, sur les nouveaux modèles.

    Autre info, l'interface AGA 1 qui est sur la doc de SXD (doc US sur inernet), n'est pas vendue en France (trop chère et pas forcément utile).


  15. Je cherche info sur la fonction autoguidage de la Sphinx SXD:
    1 Est ce que ça marche?
    2 Est ce que ça marche avec l'interface STAR 2000 ?
    3 Est ce que l'on trouve quelque part l'interface AGA 1 - que je ne trouve référencée nulle part et pas au catalogue Vixen ?

    Est ce que la SXD est une bonne affaire face aux GP 2 avec kit goto ?

    Merci pour ces infos


  16. LeMitch

    Je ne suis pas expert en informatique mais c'est typiquement un problème Windows.
    Le mien, XP pro marche, je l'utilise quand j'ai des congés. Il m'arrive d'avoir à réinstaller le soft quand je remet en marche. Surtout quand j'ai utilisé la LPI Meade entre temps.
    Comme toi je serai heureux d'avoir un avis là dessus.

    Mais il y a un truc qui semble marcher: Quand tu arrête ton PC, met le en veille prolongée (et tu éteins quand le message te le dit). Au redémarrage, il ne réinstalle (ou désinstalle pas) les périphériques, mais il remet dans la configuration ou tu étais avant d'éteindre. En plus c'est beaucoup plus rapide.

    Ca marche à tous les coups, mais il ne faut rien changer ni débrancher (USB, autre périph) dans l'intervalle.