Carlos Burkhalter

Member
  • Content count

    274
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    Spain

Everything posted by Carlos Burkhalter

  1. Bonjour à tous, Après un long break météorologique, je peux enfin vous présenter une nouvelle image. J’ai eu 4 nuits à disposition pour, au final, n’obtenir que 7 heures de poses. Les courtes nuits et les problèmes de guidage en sont principalement responsables. J’ai choisi une cible qui ne cesse de me fasciner: le très célèbre croissant. En fait, je l’avais déjà imagé en h-alpha l’année passée avec la fsq (comparaison en-bas). Je pense que je me suis bien amélioré et la nouvelle ccd n’y est pas pour rien c’est évident. Bon, mon image est loin d’être parfaite. Je ne sais pas pourquoi les étoiles sont légèrement allongée malgré un guidage frôlant la perfection … Je me demande si les 15 minutes de poses unitaires ne sont pas excessives pour mon azeq6. Sinon, concernant la palette HOO, j’ai tenté de reproduite les couleurs « réelles » des différents filtres. J’ai bien du y passer 3h. J’espère que le rendu vous plaira. Le faible temps de pose induit forcément la présence de bruit. Il va vraiment falloir que je me fasse une bibliothèque de Darks. Voilà, sur ces quelques mots, je vous laisse sur les différentes images et un GIF pour se rendre compte de la différence entre Ha et OIII. L’image avec les informations: La full La couche Ha La couche OIII Le GIF L’ancienne version On note que les détails sont bien meilleurs sur la nouvelle version, vous en conviendrez ! Je pense que ma prochaine photo ne sera pas avant septembre car je pars au Canada et ensuite j’ai encore des examens. Je vous souhaite à tous un bel été Carlos
  2. NGC6888 (Le croissant) en palette HOO (Gros post + GIF)

    Merci Olivier, mais ma photo ne mérite pas tant d'honneur ^^ J'en profite pour vos poster une deuxième version. Laquelle préférez-vous ? De mon côté, je préfère les couleurs de la V2 La voilà:
  3. Centre de M31_ASI183MM_AP155

    Belle image, la résolution est au rdv ! Par contre, je lui trouve une petite teinte rosée. As-tu essayé le process PhotometricColorCalibration de pixinisght ? Il est redoutable
  4. CROA astrophotographique de l'éclipse de Lune

    Merci Infiniment Alain ! Merci ! Je dois dire que nous sommes arrivés vraiment très fatigués.. Mais que veux-tu quand on est passionné on s'écoute un peu moins Merci Polo, oui il faut s'accrocher dans cette passion. Mais c'est ce qui rend celle-ci si intéressant. Souvent les meilleures choses, il faut aller les chercher !
  5. Bonjour à tous, Comme vous le savez sûrement, le vendredi 27 juillet a été le théâtre de la plus longue des éclipses lunaires de notre siècle. Il s’agissait donc d’une occasion unique d’observer un phénomène qui n’a d’égal dans la nature. C’est ainsi que je me suis mis en tête de mettre sur pied une expédition afin de capturer ces rares photons. Il m’aura fallu passablement de préparation principalement au niveau du matériel. En effet, possédant un téléobjectif et une canon 70D, il me manquait notamment une petite monture de suivi et un déclencheur. C’est donc du matériel que j’ai acquis entre autre pour immortaliser ce moment. Il fallait ensuite trouver un chouette coin pour pouvoir se poser avec des sandwichs (pas de barbecue avec cette sécheresse) et le matos. J’avais initialement choisi un endroit accessible avec la voiture. C’est ainsi qu’avec ma petite amie, mon frère et deux chihuahuas, nous sommes partis à l’aventure. Le départ a été fixé à 20h en sachant que la zone d’observation était à une petite demi-heure de route. Une fois arrivés en haut, qu’elle a été ma surprise en constatant que mon spot était noir de monde. Cet endroit est habituellement désert mais là, tout le monde s’était agglutiné pile poil sur la corniche où je pensais pouvoir poser mon trépied. Il fallait prendre une décision car j’avais deux choix. Premièrement, me frayer un chemin en jouant des coudes ou alors prendre tout le barda sur le dos et grimper sur la montagne. Mon moi légèrement agoraphobe m’a poussé à choisir la deuxième option. C’est ainsi que, dans un élan de folie, nous nous sommes lancés à l’assaut du sommet culminant à presque 2000m. J’ai embarqué les 15 kilos de matos sur mon dos, ma copine et mon frère se sont chargés de porter les chaises, l’eau et la nourriture. Je ne vous cache pas qu’un certain esprit d’aventurier nous gagna. Et je vous avoue également que c’est un excellent souvenir. Bref, nous nous éloignâmes de la foule au pas de charge car nous n’avions absolument pas prévu ce contre temps dans l’horaire. La marche ne fut pas de tout repos. En effet, le terrain était extrêmement escarpé et parsemé de petits cailloux qui font ressembler le sol à une espèce de patinoire. Après presque 4 km de marche en moins de 30 minutes, un coin sympa se dessinait au loin. Nous avons choisi de nous y installer. L’horizon sud-est était parfaitement dégagé, nous étions seul et la lune commençait enfin à faire son apparition. Il était alors temps de déployer le matériel. Pour l’occasion j’ai choisi de prendre un objectif tamron 150-600 avec un Canon 70D le tout sur une star adventurer. Une fois le matériel installé, je n’ai pas eu une minute pour moi. En fait, j’ai passé 1h40 debout à shooter l’éclipse. Entre deux poses, j’ai croqué un sandwich et mangé quelques chips, voilà tout. C’est ainsi que j’ai pu prendre en photo la Lune parée de rouge et jouant à cache-cache avec les nuages. Un petit jeu somme toute assez énervant… J’ai malgré tout réussi à prendre quelques belles photos. Nous avons donc pu admirer l’eclipse qui était superbe avec en fond les Alpes et le lac Léman. Je dois dire que le spectacle était ahurissant. Une fois l’éclipse terminée, il fallait évidemment redescendre de notre montagne. Phase un peu moins rigolote, effectivement il faisait nuit et le terrain était toujours aussi glissant et parsemé de fossés vertigineux. Nous rangeâmes tout en vérifiant bien de ne laisser aucun déchet et c’est ainsi que nous avons entamé notre descente. Au final, la pleine lune nous a assez bien éclairée et nous avons eu la chance de croiser deux bouquetins dont l’un est resté à 2 m de nous. Encore un petit plaisir qui s’est ajouté à la soirée. Finalement, à 2h30 du matin nous étions enfin arrivés à la voiture. Au final, les moins fatigués c’étaient les chihuahuas… Maintenant, vous devriez vous poser une question: elle est où l’image de ce mec qui parle toujours trop quand il raconte quelque chose ? Ce à quoi je vous répondrai qu’elle est juste en-bas. Oui oui, rien de bien plus compliqué x). Concernant la photo, j’ai choisi de vous présenter l'évolution de la lune en sélectionnant quelques phases. Ainsi, vous pouvez vous rendre compte de l’évolution de la lune au cours de la soirée. J’espère que cela vous plaira ainsi ! Petite précision concernant le matériel: Canon 70D Tamron 150-600 à 500mm Monture équatorial Star Adventurer Intervalomètre Traitement full PS CC 2018 Voilà, bravo et merci à ceux qui auront tout lu ^^ Je garde un souvenir inaltérable de cette soirée. A bientôt !
  6. Ma petite éclipse

    Superbe !
  7. Bonjour à tous, Me voici de retour avec une autre photo de la voie lactée. Celle-ci s'inscrit dans mon projet " grand champ" que je compte développer de plus en plus. En effet, ce sont des photos beaucoup plus simples à prendre. Elles demandent moins de temps d'exposition et moins de sacrifices physiques (plus de sommeil et moins de froid). Disons que ça a ses avantages en période d'examens par exemple ;) Bref, il s'agit de ma première photo avec un avant plan. Cela demande une technique plus avancée en termes de traitement. L'excellent tuto de Guillaume Doyen m'a énormément aidé. Détails techniques: - Canon 70D (APS-C) - Sigma 14mm f/1.8 - Star Adventurer - Traitement: lightroom - 30 secondes à 1600 iso D'ailleurs, l'objectif est absolument génial ! Je suis très content de cet achat. J'espère que la photo vous plaira. J'ai encore beaucoup de choses à apprendre et je m'en réjouis. C'est un premier essai donc soyez indulgents ;) À bientôt !
  8. Voie lactée de Charlevoix (Canada) au sigma 14mm f/1.8

    Merci de tout coeur à vous tous ! Je suis très content qu'elle vous plaise !!!
  9. Ma première voie lactée (ne soyez pas trop exigeants...)

    Wow je m'attendais pas à autant de retours positifs ! Merci beaucoup, je viens de publier une deuxième photo avec un avant plan cette fois. Plus de problèmes de reflets donc je suis content !!
  10. Bonjour à tous, Voici la première lumière de mon tout récent Setup d’astrophoto nomade. Cette photo a été prise depuis l’observatoire de Charlevoix au Canada. Le matériel consiste en une Star Adventurer sur laquelle je monte un 70D et un Sigma 14mm f/1.8. L’objectif est fabuleux mais il me manque de l’expérience et ça se ressent sur cette première image. Je vous laisse juger par vous même. Notez la présence d’une zone bleue un peu bizarre en bas à gauche. C’est probablement le résultat des voitures qui passaient à côté de mon coin. La proche fois je choisirai mieux mon spot … Il y a 20 x 30 secondes à 1600 iso. Pour l’instant je n’ai pas ajouté d'avant plan, histoire d’y aller étape par étape. Le traitement a consisté en l’addition des poses, le retrait du gradient et la correction et calibration des couleurs. Je vous prie de faire preuve d’humanité en sachant que c’est ma première photo de voie lactée Et surtout, c’est le plus important, si vous avez des conseils ou des remarques, n’hésitez surtout pas. C’est ce qui me fait le plus progresser. A bientôt
  11. NGC6888 (Le croissant) en palette HOO (Gros post + GIF)

    Merci Nathanaël, ça me va droit au cœur !
  12. NGC6888 (Le croissant) en palette HOO (Gros post + GIF)

    Wow tant de réponses ^^ C'est clair que ça me fait très plaisir tout vos retours, merci !
  13. NGC6888 (Le croissant) en palette HOO (Gros post + GIF)

    Merci beaucoup d'être passés ! Je suis content qu'elle vous plaise !!!
  14. North America Nebula - Cygnus's Wall

    La photo est folle !! Seulement 20 minutes Bravo ! C'est quoi On1 ?
  15. T2SB (Télescope sorti des sentiers battus)

    Bravo ! C'est très original, je suis curieux de connaître tes premières impressions en observation
  16. Bonjour à tous, Depuis que j'ai ma vénérable fsq-85, je dois l'avouer, le C925 ne sort plus du tout. Il dort depuis environ une année dans le carton car finalement il n'est pas hyper pratique à utiliser en ciel profond, sensible aux conditions atmosphérique etc etc. Bref, j'avais dans l'idée de le vendre pour financer un a7s. Je dois être un sentimental, mais je ne me résous pas à le mettre dans les PA. Quand je le vois, je vois tous mes débuts et tous les souvenirs qui me sont très chers. Bref, je vais pas réussir à m'en débarrasser. D'aucuns diraient que je suis un sentimentaliste... Bon, après tout ce texte qui ne sert finalement à rien, j'ai eu une idée. Pourquoi je ne me lancerai pas dans le planétaire ? J'ai effectivement un C9 avec une grosse focale, une barlow televue 2x issue de mon matos visuel et j'ai une petite Asi 120 mono. Au final, il ne me manque rien du tout pour utiliser ce bon vieux C9 pour viser une planète !! Alors bon, comme je ne m'y connais pas du tout, j'ai quelque questions ! Premièrement, j'ai entendu qu'en planétaire il fallait au moins avoir un échantillonnage de 0.3"/pix. Avec la barlow j'arrive à 0.16"/pix que penser de ce résultat ? Ensuite, c'est une caméra monochrome, je vais donc utiliser des filtres. Est-ce que cela pose un problème particulier ? Je profite aussi de vous demander si l'asi 120 peut donner de bons résultats ? C'est une caméra d'entrée de gamme... Je suppose qu'elle ne fera pas de miracles. Une 290 serait une bonne évolution ? Avant de parler achat, je veux me laisser le temps de voir si j'accroche au planétaire mais c'est juste pour savoir. Finalement, je pense utiliser sharpcap pour l'acquisition et registax pour le traitement, bon choix ? Voilà, c'est mes quelques petites questions. Je sais qu'un point crucial sera de faire une bonne colimation pour ce faire je vais commander une étoile artificielle afin de pouvoir la faire la de jour de manière optimale. Voilà, n'hésitez pas si vous avez d'autres suggestions ! A bientôt Carlos
  17. Débuter en planétaire avec un C9.25

    Super, merci pour vos multiples réponses !
  18. Débuter en planétaire avec un C9.25

    Hello ! Il faut mettre un adc même avec une cam monochrome ? Merci pour ces précisions ! Je note pour le SER Concernant les logiciels, c'est également noté. Je vais voir s'il existe quelque chose sur mac au niveau du traitement. Une question supplémentaire, est-ce qu'une monture plus légère ferait l'affaire en planétaire ? En effet, l'azeq6 est très lourde et si je peux utiliser, par exemple, une eq5 ou quelque chose du genre cela m'arrangerait. Il faut garder une certaine stabilité c'est clair mais ce ne sont pas les mêmes exigences qu'en CP je suppose ?
  19. super ! Un bon setup pour voyager !
  20. Passage DSLR - caméra

    ça dépend vraiment du ciel que tu as. Maintenant de manière générale, d'après ce que j'ai lu un peu partout, un échantillonnage aux alentours de 1.5"/pix, c'est bien
  21. Passage DSLR - caméra

    Merci Pour le calculer c'est vraiment tout simple: Echantillonnage= 206 * (taille des pixels en microns/longueur focale en mm) Disons que c'est vraiment important ton échantillonnage. Je n'y connais pas grand chose, mais par expérience un échantillonnage à 0.9"/pix passe uniquement sous un bon ciel (c'était l'échantillonnage que j'avais avec mon c9 et mon ancienne atik 414). Mon ciel ne me permettant pas trop ce genre de délicatesses, j'ai justement choisi de passer sur un lunette courte afin d'obtenir un échantillonnage de 1.7"/pixel. Et depuis, ça passe tous les jours de beau Après, tout est question de ciel. Si tu as accès à d'excellents ciels, un échantillonnage inférieur à 1"/pixel est largement faisable. Regarde ce que sort Christiand avec son c11 à pleine focale !! A bientôt !
  22. Passage DSLR - caméra

    L'asi 183 possède des pixels vraiment très petits. Donc avec la fsq-106 ça passe bien mais avec l'AP il me semble que tu vas avoir un échantillonnage qui ne pardonne pas grand chose. Tu tiens absolument à posséder une CMOS ? Pourquoi pas un capteur ccd moderne ? Je suis possesseur d'un ICX814 (ATIK 490) et c'est un capteur incroyable. Sensible, peu bruité, des pixels pas trop petits, bref c'est une merveille. Je pense que c'est à méditer Voici un brute issue d'un icx814 avec une fsq-85
  23. Réflexion setup nomade

    Quoi qu'il arrive la taka te rendra heureux, je n'hésiterai pas à ta place
  24. Salut tout le monde, Hier soir, j’ai eu une occasion de sortir mon matériel. Etant donné que ces opportunités sont rares, je n’ai pas hésité une seconde malgré le fait que le réveil était déjà réglé pour 6h00 … Je commence à avoir l’habitude d’être une sorte de zombie en cours x) J’installe donc tout le matériel avant la tombée de la nuit. En parallèle je grille quelques saucisses et un peu de poulet sur un barbecue ardent. Les grillons se mettent à chanter à mesure que la lumière cède sa place à l’obscurité de la nuit. Je ne vous cache pas que l’ambiance était superbe ! La nuit s’installe donc et comme la sortie était totalement improvisée, je n’avais aucune cible définie. A ce moment là, je ne savais pas encore que j’allais me gratte la soupière un sacré moment… En effet, je suis lassé des cibles classiques et j’ai une forte envie de sortir des sentiers battus. Je cherche un bon moment sur la carte du ciel de PRISM et d’un coup je tombe sur une carré vert (symbolisant les nébuleuses). Je regarde ce que c’est et PRISM m’indique qu’il s’agit d’une certaine LBN 105. Je tape ça sur google et je tombe sur une nébuleuse très rarement imagée (je comprendrai assez vite pourquoi par la suite). Je trouve notamment un vieux sujet de Chonum traitant de cette nébuleuse (http://www.astrosurf.com/topic/106069-sh2-73/ ). J’apprends donc que c’est une nébuleuse difficile, dires apparemment confirmés par le légendaire Nicolas Outters. Du coup, cette cible semble faire l’affaire puisqu’elle est rare, accessible à ma focale, et surtout aucun arbre sur son chemin. Je sentais que faire ressortir cette nébuleuse allait être un défi. Je décide donc de faire de longues poses de 900 secondes. Je lance ma première pose, le guidage est de bonne qualité, la mise au point automatique fait des merveilles et le verdict tombe. J’envoie rapidement cette image sous pix pour voir s’il y a un espoir de sortir quelque chose. La réponse est oui mais ça va être très, mais alors très dur. Je réalise deux choses à ce moment là. Premièrement que la nuit va être courte et deuxièmement que la couleur sera impossible à faire lors de la même nuit. Je décide donc que l’image sera en noir et blanc afin de récolter un maximum de photons. De fait, je lance 24 poses de 900 secondes en L. Il est alors minuit et je vais dormir 2h. Seulement 2 heures car je vais devoir pratiquer un retournement au méridien aux alentours de 2h du matin. Je m’endors difficilement puisque je suis toujours assez inquiet de laisser mon matériel dehors. Finalement, j’y parviens et le réveil sonne assez vite. J’effectue le retournement depuis mon lit. Je vérifie également le cadrage et tout semble ok. Vers 2h30 je me rendors et vers 4h30 je me réveil naturellement. J’en profite pour vérifier les poses et elles commencent à souffrir de la lueur naissante du soleil. J’arrête les prises de vues et lance 12 flats avant de retourner dormir une petite heure. A 6h, le réveil sonne comme promis. Je file dehors ranger tout le matériel. Opération qui, normalement, me prend 15 minutes grâce à l’organisation draconienne que j’ai mise en place mais là: problème ! Tout mon matos était recouvert de pollen. J’ai passé 30 minutes à minutieusement tout virer … Une vraie partie de plaisir. Après cela, douche et je prends la voiture pour filer à Genève. Franchement, si vous avez tout lu, bravo … Je « parle » toujours beaucoup trop C’est qu’en plus ce n’est pas terminé. Il faut causer maintenant de cette nébuleuse. Et son histoire est très intéressante. En effet, il s’agit, comme l’indique Chonum, de la première nébuleuse annonçant le retour de la voir lactée. Lors de sa découverte elle a été référencée dans le catalogue Sharpless, d’où son nom SH2-73. Le problème, c’est que cela impliquerait que c’est une nébuleuse à émission. Or, de plus amples études ont montré que ce n’était pas le cas. Il est dès lors admis qu’il s’agit d’IFN (Integrated Flux Nebula). Autrement dit, du gaz stellaire illuminé par l’ensemble du flux de lumière de notre galaxie. Si ça, ça déchire pas …. C’est d’ailleurs exactement le même phénomène qu’on retrouve atour de M81 et M82. Du coup, mes poses ne sont de loin pas toutes de bonne qualité. En effet, sur les 23 poses effectivement réalisées, je n’ai pu en garder que 15 … C’est donc avec 3h45 de données sur une nébuleuse extrêmement difficile que je tente une intégration sous PixInsight. Et là, soulagement: on voit quelque chose. C’est d’autant plus surprenant que d’autres photos de cette nébuleuse font montre de plus de 10h d’intégration. Je pense que mon ciel est de bonne qualité et que l’ICX 814 bosse bien ! Bref, j’arrête la causette. Si vous tombez sur cette phrase sans avoir lu tout le reste, je ne vous en voudrais vraiment pas donc n’hésitez pas à commenter malgré tout ;-) Matériel: FSQ-85 EDX à f/5.3 AZEQ6 via PRISM 10 Atik one 9.0 (ICX814) Diviseur optique SkyMeca Lodestar X2 pour le guidage PixInsight pour le traitement PS pour le cadre Et du coup l’image est composée de 3h45 en filtre L et puis c’est tout ! J’ai failli oublier, voici la photo: Attention: une petite coquille s’est insérée dans la légende de la photo, il n’y a pas 10h de pose mais bien 3h45 (15 x 900s) ! J’espère que l’image va vous plaire et qu’elle vous aura peut-être fait découvrir une nébuleuse somme toute très intéressante ! Merci de m’avoir lu et à très bientôt !
  25. SH2-73: Une nébuleuse très difficile en seulement 3h45

    Merci Alain pour ton retour ! @JB Gayet: Merci pour ton retour très gentil ! J'ai aussi une nette préférence pour la première. En réalité la deuxième était plus "informative" qu'autre chose. Dans le sens où, je voulais clairement montrer où sont les nébulosités sans pour autant estimer que le traitement est meilleur. Merci beaucoup pour vos deux messages!