Motta

Member
  • Content count

    3226
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    11
  • Country

    France

Everything posted by Motta

  1. La rumeur des ondes gravitationnelles...

    Et une vidéo : Cette vidéo montre la simulation de la relativité numérique d'une fusion binaire d'étoiles à neutrons compatible avec la source du signal GW190425, détectée par le réseau mondial de détecteurs d'ondes gravitationnelles LIGO-Virgo le 25 avril 2019. Les deux étoiles à neutrons ont des masses de 1,75 et 1,55 fois la masse solaire, ce qui correspond aux valeurs médianes de l'analyse du signal, et sont initialement à une séparation orbitale de 45 km. La vidéo est composée de deux parties, toutes deux montrant les dernières orbites des étoiles à neutrons, puis leur collision, suivie de l'effondrement rapide du reste dans un trou noir. La première visualisation se concentre sur la dynamique de la matière de l'étoile à neutrons dans la région centrale de champ fort ; les masses volumiques les plus élevées (en bleu) sont au-dessus des densités nucléaires, les surfaces blanches apparaissant plus tard se rapprochent de l'horizon du trou noir. L'encart du bas montre la partie réelle du mode dominant de l'onde gravitationnelle émise au loin. La deuxième partie, un zoom arrière de la même simulation, montre la propagation des ondes gravitationnelles émises loin de la source. La surface codée en couleur montre la courbure (scalaire de Weyl) sur le plan orbital.
  2. La rumeur des ondes gravitationnelles...

    Le communiqué de presse, qu'on peut trouver ici : https://tds.virgo-gw.eu/?content=3&r=16615 Et que je copie : GW190425 : la fusion d’un système formé de deux astres compacts de masse totale environ 3,4 fois celle du Soleil Aujourd’hui lundi 6 janvier 2020, la Collaboration Scientifique LIGO et la Collaboration Virgo annoncent la découverte du signal GW190425, la première détection d’ondes gravitationnelles rendue publique pour la troisième période de prise de données commune, O3. Le 25 avril 2019, le réseau de détecteurs d’ondes gravitationnelles comprenant l’instrument européen Advanced Virgo situé en Italie et les deux détecteurs Advanced LIGO construits aux Etats-Unis ont détecté un signal baptisé GW190425. Après GW170817, c’est le second événement dont la source pourrait être une fusion de deux étoiles à neutrons. GW190425 a été enregistré à 10 heures 18 minutes et 5 secondes, heure de Paris ; environ 40 minutes plus tard, la Collaboration Scientifique LIGO et la Collaboration Virgo ont envoyé une alerte pour déclencher les observations de suivi par des télescopes. « Nous avons observé un second signal compatible avec la fusion d’un système binaire d’étoiles à neutrons : c’est une confirmation importante de GW170817, l’événement qui a lancé l’astronomie multi-messagers il y a deux ans. La masse totale mesurée pour GW190425 est plus élevée que celle de toutes les binaires de ce type connues dans la Galaxie : cette observation a des conséquences astrophysiques intéressantes pour la formation de ce système », explique Jo van den Brand, porte-parole de la Collaboration Virgo et professeur à l’Université de Maastricht, au laboratoire Nikhef et à l’Université VU d’Amsterdam aux Pays-Bas. « La surprise, c’est que ce système est bien plus massif que ce à quoi nous nous attendions » renchérit Ben Farr, de l’Université d’Orégon aux Etats- Unis et membre de la Collaboration LIGO. La source du système GW190425 se trouve à environ 500 millions d’années-lumière de la Terre. Elle est localisée dans une région du ciel environ 300 fois plus grande que celle obtenue pour le célèbre signal GW170817, dont la découverte a marqué le début de l’astrophysique multi-messagers avec ondes gravitationnelles. Cette différence est due au fait que le signal GW190425 n’a été observé avec un fort rapport signal sur bruit que dans un seul instrument : LIGO Livingston. Au moment de la détection, le détecteur LIGO Hanford ne prenait pas de données. Et le signal reconstruit dans les données de Virgo était faible – d’une part à cause de la sensibilité de ce détecteur, moins bonne que celle de LIGO Livingston, et d’autre part parce que les ondes gravitationnelles provenaient probablement d’une région du ciel à laquelle Virgo était peu sensible au moment de l’arrivée du signal sur Terre. Cette localisation moins précise rend très difficile la recherche de contreparties (signaux électromagnétiques, neutrinos ou particules chargées). Et d’ailleurs, contrairement à GW170817, aucune contrepartie n’a été identifiée à ce jour. Néanmoins, les données de Virgo ont été utilisées dans la suite de l’analyse pour améliorer notre compréhension du phénomène astrophysique. « Malgré l’écart entre les rapports signal sur bruit enregistrés par les différents instruments – dû à des différences connues de sensibilité et de couverture angulaire du ciel – cette nouvelle détection conjointe démontre encore une fois l’importance du réseau international d’interféromètres », ajoute Stavros Katsanevas, le directeur de l’European Gravitational Observatory (EGO), le laboratoire d’accueil du détecteur Advanced Virgo, situé près de Pise en Italie. Il y a plusieurs hypothèses pour la source du signal GW190425. La plus probable est la collision de deux étoiles à neutrons mais le système qui a fusionné aurait pu également inclure un, voire deux, trous noirs – bien que des trous noirs assez légers pour correspondre aux masses mesurées pour GW190425 n’aient encore jamais été observés. Néanmoins, sur la seule base des données fournies par les ondes gravitationnelles, ces scénarios « exotiques » ne peuvent pas être écartés. La masse totale du système binaire a été estimée à 3,4 fois celle du Soleil. En supposant que la source de GW190425 soit une fusion de deux étoiles à neutrons, ce système aurait été très différent de ceux que l’on connaît dans notre Galaxie et dont la masse totale varie entre 2,5 et 2,9 fois celle du Soleil. Le système initial d’étoiles à neutrons dont GW190425 serait issu pourrait donc s’être formé différemment. « Après la surprise des premiers résultats, nous avons analysé avec soin les données en utilisant des modèles analytiques robustes, basés sur la théorie de la relativité générale d’Einstein, pour l’émission d’ondes gravitationnelles par le système de deux étoiles à neutrons », explique Alessandro Nagar de la section INFN (« Istituto Nazionale di Fisica Nucleare ») de Turin en Italie. « Au bout de plusieurs mois de travail, nous avons finalement obtenu un bon niveau de compréhension pour cet événement. Bien qu’ils aient été prédits par des travaux théoriques, des systèmes binaires lourds comme celui dont la fusion aurait pu produire le signal GW190425 peuvent être invisibles aux observations électromagnétiques. » « Bien que nous n’ayons pas observé l’astre formé par cette fusion, nos simulations numériques, basées sur la théorie de la relativité générale, prédisent que la probabilité qu’un trou noir se soit formé immédiatement après la collision est très élevée, de l’ordre de 96% », complète Sebastiano Bernuzzi, chercheur à l’université d’Iéna en Allemagne.
  3. étoile ALF ORI variable chute baisse

    Il y a un magazine qui s'appelle Sciences et avenir. Et qui publie un papier intitulé "L'étoile Bételgeuse va-t-elle bientôt exploser ?" Où on lit : Or, cette baisse de luminosité peut être un signe annonciateur de l'explosion de Bételgeuse en supernova, comme le souligne le site Universe Today. Cette éventualité la propulserait sur le devant de la scène, l'événement étant exceptionnel et extrêmement rare au cours d'une vie humaine. Les astronomes estiment qu'il n'a pas plus de trois explosions par siècle dans la Voie lactée. Et nous n'avons jamais assisté à une supernova dans notre propre galaxie. Voilà voilà........... Je commente ? Pas la peine, n'est-ce pas ? Pffff.......
  4. étoile ALF ORI variable chute baisse

    Par définition, en effet. Sauf que non, ah ! En effet Alain, il arrive à la surprise, allant jusqu'au bout d'elle même, de venir précisément de là où on l'attend. Et là, ça nous en bouche carrément un coin.
  5. Ceci étant que ceci dit :
  6. Abzzzolument. Mais je ferais la même remarque. Ça s'appelle un parapluie... Quand on lance une affirmation sur un corpus non étudié exhaustivement, par définition (puisque, même si trrrrrrès improbable (euphémisme), comme je le disais, possible lettre de Trucmuche disant "Ah tiens, Chateaubriand m'a dit, "Tu sais mon gars, les forêts....""), une marque de prudence est méthodologiquement requise, évidemment.
  7. Si si. Ça n'est pas dans un texte de Chateaubriand, sinon les spécialistes (et les moteurs de recherche) l'auraient trouvée depuis longtemps cette citation, ça c'est une certitude. Après, un spécialiste se dit qu'on ne sait jamais, si quelque part dans la correspondance de Trucmuche que plus personne ne lit, un jour on trouve : "Hier, j'ai croisé Chateaubriand, et tu sais quoi, il m'a dit "Les forêts........"" C'est pour ça qu'il garde un petit minimum de prudence en disant "l'affirmation tranchée est difficile". Mais c'est tout... Que ce ne soit pas dans un texte de Chateaubriand, c'est une certitude. Et il n'y a plus d'inédits de Chateaubriand.....
  8. Sur le site du Monde : L’éclipse solaire vue d’Al-Hufuf, dans l’est de l’Arabie saoudite, le 26 décembre. HAMAD I MOHAMMED / REUTERS : L’éclipse vue depuis Koweït City, le 26 décembre. YASSER AL-ZAYYAT / AFP :
  9. Oui, au détail près que ce n'est pas une citation de Chateaubriand, contrairement à ce qui est souvent dit, cf. par exemple : https://journals.openedition.org/socio-logos/2634 Mais enfin c'est aussi la vertu des auteurs importants de générer des citations apocryphes....
  10. Pas vraiment, et bien au contraire. Cette constellation Starlink, qu'on nous présente comme un projet commercial, n'est en fait qu'un plan que le Pentagone a imposé à sa marionnette E. Musk. Le but est précisément de multiplier le nombre de satellites mis en orbite jusqu'au point où les collisions deviendront statistiquement très probables. Ceci, in fine, afin de déclencher des collisions avec des satellites militaires russes et chinois, et de pouvoir faire passer cela pour de "regrettables accidents". Qu'assumera, contrit, E. Musk, la marionnette. Telle est la vérité, complètement évidente, de ce qui se passe sous nos yeux, et que personne ne veut voir. PS : ça, Roul, tu vois, c'est une idée complotiste.........
  11. Ça n'a rien à voir avec une idée complotiste. La surveillance "technique" orchestrée par la NSA est une réalité, et l'importance stratégique d'une telle surveillance, une évidence....
  12. C'est un peu la panique sur ce sujet à vrai dire... Il y a cinq ou six fils ouverts simultanément... Je cite un post qui répond aussi à cette question :
  13. Très bonne question... Malheureusement, à mon sens, les satellites de Musk sont sans doute plutôt vus comme du pain béni par la NSA, pour intercepter encore plus de communications et encore plus facilement, pour être encore plus dans la maîtrise totale du "renseignement technique" par rapport au reste du monde....
  14. Actualités de Curiosity - 2013

    Pareil. Allez, c'est reparti pour une série de MP. On s'occupe de coacher ta motivation Daniel....
  15. En même temps oui, c'est vrai, ta vidéo n'est pas déplaisante, et ça a quelque chose de fascinant, il faut bien le dire, de voir passer ces trucs.... L'affaire, c'est tout ce qu'on va y perdre. Et que passé le petit effet de nouveauté, ça va devenir lassant, disons par euphémisme. Sans doute les gens qui avaient des maisons ou des appartements avec vue sur les premières autoroutes au début ont dû trouver ça déroutant et un peu fascinant, et passer un certain temps à leur fenêtre à voir défiler toutes ces voitures....... Bon, passé un temps, ensuite......
  16. Je ne suis cette (calamiteuse) nouvelle qu'ici, et assez superficiellement, ça m'énerve en fait, on ne sait pas pourquoi...... Du coup je me posais une question, parce que plusieurs fils sont ouverts, dont celui de l'équipe Janus aussi : Sans compter le fil Musk, où il en est question aussi.... Est-ce que quelqu'un aurait eu la (faramineuse) patience de regarder précisément ce qui est prévu, et donc serait en mesure de dire où et quand on verra ces satellites dans le ciel ? J'ai lu à un moment qu'ils ne seront visibles qu'en début et en fin de nuit. Ou alors c'est ce qui se passe actuellement, mais on ne peut pas compter dessus pour la suite ? Bref, à terme, si ce programme est mené au bout (on ne voit hélas pas pour quelle raison il ne le serait pas...), à quoi aura-t-on affaire précisément dans le ciel nocturne ?
  17. Ben ça veut dire évidemment qu'on ne les verra plus du tout, et que d'ailleurs cette "brillance" sera remplacée par un autre truc, qui aura un effet de "lentille satellitionnelle", si si, grâce auquel on verra super bien les galaxies même avec de simples jumelles......... C'est du moins ce qu'a promis EM, en précisant toutefois qu'il fallait mettre ça au point encore et que ce serait sans doute un tout petit peu après que le premier homme, ou la première femme, soit arrivé(e) sur Mars, mais par contre bien après que monsieur Musk ait déployé son doigt...............
  18. Archéoastronomie

    Oui, bien sûr, c'est ce qui va émerger à partir de là. Et déjà, avec SN 1572, ce qui est ébranlé pour la première fois très concrètement, c'est le dogme de l'immutabilité du ciel...
  19. Pour 2010-2020, j'ajouterais pour ma part les images LRO. Pas le plus important au plan scientifique (d'ailleurs, ici, ça n'a donné lieu qu'à un tout petit fil de trois pages, péniblement atteintes en.... 10 ans), bien sûr, mais ces images détaillées (j'ai en ai fait imprimer plusieurs) sont quand même absolument, absolument fabuleuses... Par exemple (mais il y en a beaucoup...), Tycho : Et par ailleurs aussi des plans plus larges, qui permettent de voir des animations qu'on n'aurait pas imaginées avant...
  20. Actualités de Curiosity - 2013

    Mais pourquoi à compte d'auteur ? Un truc bien fait, à partir de tout ce que sait Daniel au fil de ces années, ça peut intéresser certainement un éditeur. Evidemment il faut réfléchir un peu à la manière de mettre en forme tout ça. Mais mis en forme, je ne vois pas pourquoi il n'y aurait pas d'éditeur. Au contraire.
  21. eVscope, Stellina

    Pas regardé jusqu'au bout, mais plus d'une dizaine de minutes. Bon, c'est une vidéo qui reprend en anglais les critiques qui ont été faites déjà (genre : rien de neuf sous le soleil, c'est de l'astrophoto ; avec moins cher on fait mieux ; c'est nul en planétaire alors que le planétaire c'est passionnant et qu'on peut en faire en visuel avec des télescopes dix fois moins chers, etc. etc.), avec beaucoup de "What ????" rigolards. Tout ceci, à partir en réalité d'une critique de la publicité faite pour l'Evscope. Pourquoi pas, mais on l'a déjà dit, dans ce fil ça n'est pas la publicité etc. dont on discute, mais la réalité de ces instruments, de leurs performances, ou non, de leur fonction, ou non. C'est une vidéo qui : à la limite est faite pour les gens qui n'y connaissent rien en matière de télescope. Pourquoi pas, mais ça n'est pas le cas sur ce fil. En outre il y a un élément de malhonnêteté assez clair : quand le type qui a fait la vidéo explique qu'il a fait ci, et ça, en astrophoto, oui, bien sûr, il a raison. MAIS : il oublie de préciser qu'il faut un set-up et le maîtriser, ce qui n'est pas honnête du tout par rapport aux gens qui n'y connaissent rien (et à qui il semble s'adresser, tant il rappelle des trucs de base). fait complètement l'impasse sur la question de l'automatisation, et donc, en conséquence, ne parle pas vraiment de son objet. Car on a été clairs là-dessus, l'innovation de ces instruments, ce n'est pas, à ce stade, la performance (évidemment qu'on peut faire mieux, et beaucoup mieux, en astrophoto), mais l'automatisation. Il est bien évident que les télescopes automatisés sont une solution pour les gens qui ne veulent pas / ne peuvent pas gérer un set up. Bien entendu. Ce n'est, à ce stade, pas une solution pour la performance maximale, loin de là, on l'a dit je crois très clairement, quiconque a lu ce fil honnêtement ne peut pas dire le contraire. PS : bon, après, cette vidéo nous montre que lesdites critiques n'existent pas qu'en France. On pouvait s'en douter, mais là c'est clair. Après, voilà, quand même dans ce fil essayons vaillamment de continuer sur des éléments objectifs quand à la réalité de ces instruments....
  22. Actualités de Curiosity - 2013

    Ah que yes !!!! Absolument prodigieux.... Et d'une définition telle qu'on peut même en faire un tirage grand format.... Se promener comme ça en zoomant, ceci dit, déjà, c'est magnifique, ça donne (un peu) l'impression d'y être......
  23. Archéoastronomie

    Oui, mais : Tout de même, sur la question des supernovae historiques, j'en trouve huit (je ne suis pas spécialiste, et là mes renseignement viennent d'internet.... Donc si quelqu'un connait mieux, surtout rectifiez ce que je dis) Une première en 185, SN 185 : observée par les chinois. SN 393 : observée par les chinois. SN 1006 : il en était question plus haut, dans le post de dg2, idem (même si le fait que cette SN était très brillante a favorisé l'existence d'autres sources plus ou moins fiables : mais la différence dans la qualité des observations est nette) SN 1054 : idem, dg2 a précisé les choses sur ce point. SN 1181 : les sources, Chine, Japon Après on passe à 1572 et 1604 et ça devient une autre histoire. Mais enfin si on fait le compte là, on est sur plus d'un millénaire où les chinois sont au point sur un truc (quand même très important, et révélateur d'un certain savoir dans l'observation) tandis que personne d'autre ne l'est....
  24. Archéoastronomie

    En ayant un peu regardé des choses en lien avec ce fil aujourd'hui, sur ce point, une bonne source à lire semble-t-il est le chap 2 du livre de J.-J. Glassner, La tour de Babylone, Seuil, 2003. C'est quelque chose qui m'intéresse, j'essayerai de le faire la semaine prochaine, et si j'y trouve des choses utiles pour ici, de faire un post. Mais s'il y a d'autres bonnes volontés pour lire ce chap.....
  25. Archéoastronomie

    Quelques mots les amis sur cette question. Je ne pense pas que le propos de @dg2 consistait à jouer une "élite" contre les autres, ni à envoyer quelque volée de bois vert à qui que ce soit. Pour ma part j'ai été intéressé par ce qu'il disait, sur un sujet que de mon côté je ne connais pas (juste à une époque j'avais regardé (mais un peu) le travail de Joseph Needham, sans rapport avec l'astronomie ceci dit, simplement parce qu'il fait partie des sinologues qui ont été beaucoup lus dans les années 70, dans un certain malentendu parce que ce succès venait de la "mode" (appelons ça comme ça) du maoïsme, qui poussait une certaine gauche à se passionner pour la Chine et son histoire, alors que Needham, comme d'autres sinologues qui connaissaient vraiment la Chine, Simon Leys par exemple, était très lucide sur la réalité de la situation en Chine...) J'ai même trouvé plutôt généreux de la part de dg2 de prendre le temps de donner tous ces éléments précis. Et donc, quelle est sa position ? Manifestement, c'est un sujet qui l'a passionné, en amateur, mais en amateur sérieux et rigoureux. En disant que le livre de JMBB permet de "dégrossir" le sujet, mais que les vrais références sont ailleurs, en expliquant comment et pourquoi, je trouve qu'il a amené des éléments d'information très, très précieux. Et plutôt dans le droit fil de ce qu'on fait d'ordinaire sur AS. Parce que sur toutes sortes de fils, ici, on a l'habitude, vous avez l'habitude, d'être très précis. Daniel ne va pas nous raconter que Curiosity a fait à peu près ceci, à peu près cela, bof, voilà quoi.... Des sites sur lesquels il y a des éléments généralistes comportant certaines erreurs et du flou sur beaucoup de choses concernant Curiosity, il y en a. Mais si nous regardons plutôt le fil de Daniel, c'est bien parce qu'il est rigoureux et précis et que c'est ce qu'on préfère, plutôt que des généralités. Idem pour quantité d'autres sujets, où vous défendez la précision, avec des posts, on pourrait en citer des dizaines, qui viennent rectifier sur tel point très spécifique l'erreur qu'il y avait dans un autre post, etc. etc. C'est tout ce qu'a fait dg2 sur ce sujet, et je trouve ça très utile, et encore une fois, plutôt généreux, comme à chaque fois que quelqu'un sur AS vient donner des éléments de connaissance précis qu'il a dans un domaine ou sur un sujet. Après, personne n'a dit qu'il ne fallait pas lire JMBB. Dg2 a, encore une fois, très précisément dit que ça permettait de "dégrossir" le sujet. Voilà, et on peut tout à fait souhaiter, sur ce sujet, s'en tenir là, et ne pas aller plus loin qu'un truc qui dégrossit le sujet, donne les grandes lignes à peu près, etc. Pas de problème ! Mais il ne devrait pas y avoir de problème non plus, et bien au contraire, à ce que quelqu'un qui s'est penché de manière rigoureuse sur le sujet nous donne ici des éléments plus fiables, plus précis, plus rigoureux. Si vous mettez une remarque sur le fil Curiosity et que Daniel vous contredit, vous ne lui répondez pas qu'il veut jouer l'élite contre vous ou qu'il vous envoie une volée de bois vert, vous mettez (moi aussi) un petit "merci" en bas de son post et vous êtes contents d'avoir une vue plus juste et précise du truc. Je pense que les interventions de dg2 ici, c'est exactement du même ordre. Et dans ce fil, très intéressant, il est évident qu'on ne va pas toutes et tous faire le job pour chaque civilisation ou moment de l'histoire d'aller lire les travaux les plus précis. Donc si quelqu'un l'a fait, sur telle ou telle civilisation, sur tel ou tel sujet, etc., accueillons plutôt ce qu'elle ou il nous dit en nous disant que c'est chouette de pouvoir avoir accès à ça ici, non ?