Trinity

Member
  • Content count

    11
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

0 Neutral

About Trinity

  • Rank
    Inactive member
  1. Mise en station (grand débutant)

    Hello Motta, je suis du côté de Lagny-sur-Marne. Il y a un club pas loin dans lequel je me suis déjà rendu mais en simple spectateur du ciel, à Gretz-Armainvilliers. Très bon accueil d'ailleurs
  2. Mise en station (grand débutant)

    Bonsoir à vous, petit up !
  3. Mise en station (grand débutant)

    Bonsoir à toutes et tous ! Je compte justement me procurer l'Atlas dont tu parles helicon, il m'a été chaudement recommandé un peu partout ! Je reviens vers vous suite à une nouvelle soirée d'observation durant laquelle j'ai tenté de suivre encore une fois vos conseils à la lettre. Suite à cette séance, une petite interrogation sur laquelle vous pourrez probablement m'éclairer... j'ai tenté la nébuleuse d'Orion, en partant (par cheminement) de la dernière étoile de la "ligne droite" formée de 3 étoiles juste à côté (qui doit en réalité avoir un bien plus joli nom que "ligne droite" j'imagine..), et donc en descendant puis en partant directement vers le droite. Là, je suis d'abord tombé sur un petit amas d'étoiles assez semblables mais bien distinct (la "Nébuleuse d'Orion" ?), puis en remontant dans l'oculaire (donc en descendant le tube) juste au-dessus est apparu un groupe d'étoiles un peu plus gros et à l'intérieur duquel j'ai pu distinguer une petite "tâche" blanche avec à l'intérieur 2 voir 3 étoiles si ma mémoire est bonne. Le tout avec un 130/900 oculaire 25mm. Mon interrogation est la suivante : sur ma carte il y a, dans l'ordre et de haut en bas : - un petit amas d'étoiles appelé Hip 26257 - M43 dit la Grande Nébuleuse d'Orion - M42 dit la Nébuleuse d'Orion je pensais donc au début avoir observé M42 et M43, presque collées l'une à l'autre, mais après réflexion je me demande si l'amas observé juste avant cette fameuse "tâche" blanche n'est pas en réalité Hip 26257, dans la mesure ou celui-ci se trouvait en-dessous de la tâche dans l'oculaire (et donc en-dessous puisque la vision est inversée si j'ai bien compris). Par ailleurs, la tâche en question ne correspond en rien aux descriptions extraordinaires (il n'est pas question des photos visibles sur google image et qui ne reflètent en rien ce que l'on peut voir avec un appareil amateur, je m'en doute bien) que j'ai pu lire de la nébuleuse avec un matériel équivalent. La lune brillait certes, mais sans pour autant être pleine, et le ciel était dégagé. Avis donc à ceux qui connaissent cette partie-là du ciel par coeur, j'aimerais comprendre ce que j'ai vu la météo n'ayant pas l'air décidée à me laisser réitérer avant plusieurs jours.. Merci de m'avoir lu, et bonne soirée
  4. Mise en station (grand débutant)

    Hoth, j'utilise la carte imprimée de steelvision que tu m'as conseillée, ainsi que l'autre (j'ai plus le nom là au moment de répondre, mais il me semble que tu me l'avais link en même temps que steelvision.. une carte en noir et blanc). Je les ai imprimées, et orientées comme indiqué, "Horizon Nord" vers le Nord. Autrement j'utilise Carte du Ciel sur iPhone, qui pour l'instant m'a l'air plutôt fiable. (si il y a mieux, je reste preneur) Bruno si ton explication était tout à fait clair mais en fait, comme je ne voyais "que" Vega ou presque de ce côté-là du ciel, difficile de cheminer uniquement au chercheur pour atteindre Albireo (que je ne voyais pas non plus à l'oeil nu, n'ayant pas encore de lunettes pour ma myopie nocturne). Du coup je l'ai visée au chercheur, et essayé de poursuivre directement dans l'oculaire. Enfin d'après ce que j'ai compris c'est compliqué et il faut prendre l'habitude mais pas impossible une fois qu'on commence à être en jambe de reconnaître certaines étoiles voisines des plus voyantes en se baladant à proximité dans l'oculaire.. ça m'aura au moins permis de faire travailler mes méninges en comparant la carte et ce que je voyais dans le téléscope ("La flèche" notamment), j'ai vraiment apprécié cette gymnastique !
  5. Mise en station (grand débutant)

    En parlant de chercheur/pointeur, comment se fait-il que Véga (exemple parmi d'autres) apparaissent vraiment rouge à l'intérieur, tandis que dans un oculaire 25mm elle soit blanche? Contrairement à une étoile comme Bételgeuse qui elle reste rouge qu'on la regarde à l'intérieur d'un chercheur ou d'un oculaire. J'imagine le ciel de montagne, à haute altitude, effectivement tous les repères doivent disparaitre une fois là-haut ^^' J'ai justement pointé "Horizon Nord" vers Polaris comme indiqué sur le site de steelvision, mais tout était inversé (Capella à gauche de Polaris sur la carte alors qu'en réalité elle était à droite de celle-ci quand je regardais vers le nord, etc..), sur le coup j'ai pensé que c'était normal, un peu comme avec l'oculaire qui en réalité affiche les objets de manière inversée. Plutôt ingénieux ton systéme Hoth, je ne verrais plus jamais les jouets jetés au vide-ordure de la même façon le pare-buée c'est le gros tube autour de ton chercheur? idéal avec les températures qu'on a en ce moment.. j'ai l'impression qu'après 1h/1h30 d'observation, la buée vient systématiquement se greffer sur les miroirs.
  6. Mise en station (grand débutant)

    Hoth, d'après ce que je lis on doit avoir à peu prêt la même vue. A vrai dire je n'ai réalisé que j'étais myope la nuit (et même un peu la journée à vrai dire) que le mois dernier, justement en regardant... les Pléiades ! Jusque là (et j'ai 26 ans) je n'avais jamais réalisé avoir une mauvaise vue de loin. Je testais justement mon instrument (un Mizar 114/900, mon frère de 12 ans lui vient de commander un skywatcher 130/900 pour Noel) dehors, et en demandant à mon frère de cibler "la grosse tâche blanche" devant nous, gros malaise, lui distinguait parfaitement 8 étoiles quand moi je n'en voyais qu'une entourée d'une tâche laiteuse (tout à fait visible, mais une tâche quand même) ^^' bingo, myopie de nuit. Bon après, je vois la plupart des étoiles après une vingtaine de minutes d'adaptation, mais tant que je n'aurai pas de lunettes les moins lumineuses resteront invisibles pour moi à l'oeil nu. Bref, j'ai fait une petite séance ce soir, équipé des cartes que vous m'avez conseillé ! Un peu de mal au début, dans la mesure ou tout ce qui est à droite de la carte steelvision est en fait à gauche pour moi en regardant vers Polaris, pareil pour la gauche/haut/bas. Déstabilisant mais je m'y suis fait. D'entrée de jeu, je me suis fixé comme objectif Albireo que je ne vois pas à l'oeil nu (mon frère si, et ça a été beaucoup plus facile de la cibler une fois qu'il est arrivé !). En reprenant votre méthode dite "du cheminement", je suis parti de Vega (très brillante, donc facile) et me suis décalé petit à petit vers la gauche en essayant VRAIMENT de repérer chaque étoile intermédiaire, à savoir Zeta Lyrae, Sheliak et Sulafat, sur le chemin qui sépare Vega d'Albireo. 1er echec, il y a plusieurs dizaines d'étoiles dans l'oculaire de l'une à l'autre, et je n'arrive donc pas à "cheminer" de manière PRÉCISE, en comptant chaque étoile. Je ne me suis pas découragé et j'ai parcouru ma route grâce à l'application "Carte du ciel", qui me donnait une localisation approximative. J'ai cheminé vers la gauche, encore et encore.. jusqu'à croiser un groupe d'étoiles, probablement "La flèche". Machine arrière toute, j'étais trop loin.. au bout de 10/15 minutes BINGO, Albireo ! (enfin pas du premier coup, juste avant il me semble être tombé sur "Alpha Vulpeculae" juste en-dessous, un petit systéme binaire. Mais aucune certitude.. c'était petit, et bien moins lumineux qu'Albireo. Bref, une victoire après 30 minutes à batailler avec les manettes dans le froid, mais un grand soulagement ! Evidement mon frère est arrivé derrière avec ses yeux impeccables de jeune de 12 ans, il l'a repérée en un clin d'oeil (même si il l'avouait lui-même, elle n'est pas très lumineuse) et c'était ensuite beaucoup plus facile de la cibler ^^' Donc très satisfait de cette méthode dont vous m'avez parlé, c'est bien plus amusant (avec un zeste de frustration en plus quand même par moment) de cheminer pour trouver sa cible. Mais je ne comprends pas comment vous faites pour "compter" en cheminant, notamment pour l'exemple ci-dessus avec Vega et ses voisines, j'ai été incapable de distinguer Zeta Lyrae, Sheliak et Sulafat, dans l'oculaire, non pas parce qu'elles ne brillent pas mais parce qu'il y a trop d'étoiles. Après.. peut-être suis-je censé cheminer à l'oeil nu, ou dans le chercheur plutôt que directement dans l'oculaire (un 25mm)? Si tel est le cas, il doit falloir un excellent ciel pour distinguer les étoiles de faible magnitude.. Je garde le W de Cassiopée et la nébuleuse d'Orion en tête pour demain soir Hoth, d'autant plus que les trois étoiles alignées dont tu parles je les ai croisées ce soir, malheureusement je n'ai eu le temps d'observer que Bételgeuse juste à côté avant que les nuages n'arrivent ! Hâte de voir ça
  7. Mise en station (grand débutant)

    Entendu, je vais attendre un peu dans ce cas, et commencer avec les cartes et méthodes que vous m'avez fournies J'imagine qu'il faut tout de même une bonne vue pour déceler les constellations à l'oeil.. je ne porte pas de lunettes mais ça devrait prochainement changer, ne voyant pas de façon optimale la nuit... En espérant que le ciel se découvre un peu ce soir...
  8. Mise en station (grand débutant)

    Ok, c'est plus clair. Je lirai l'article sur les constellations à tête reposée ce soir Je m'aiderai davantage du chercheur à partir de maintenant.. à vrai dire jusque là il ne me servait pas énormement, simplement pour cibler une étoile déjà bien visible dans l'oeil de l'oculaire. Donc si je comprends bien, les jumelles sont vraiment un outil complémentaire au télescope. Que pensez-vous de cette paire ? https://www.astroshop.de/fr/jumelles-omegon-porrostar-10x50w/p,12477 Je n'ai pas un très gros budget, et les avis m'ont l'air plutôt unanimes sur l'utilité de ce modèle concernant le repérage des constellations.. et comme c'est ce que je recherche.. !
  9. Mise en station (grand débutant)

    Formidable, merci pour ces réponses ! Pour répondre à Bruno, j'ai un chercheur et un pointeur laser mais jusque là, j'avoue préférer l'utilisation du chercheur. A la lecture de vos réponses, deux petites questions (de débutant) : - un oculaire de 25mm vous semble-t-il avoir assez de "recul" pour apprendre la géométrie de ces constellations, ou faut-il quelque chose qui grossisse moins? (je n'ai pas de jumelle pour l'instant malheureusement, uniquement un petit téléscope de poche bon marché facilement manipulable à une main, 50/350) - la rotation de la Terre sur elle-même nous laisse apparaître les mêmes étoiles, mais la rotation autour du Soleil n'est-elle pas censée changer drastiquement notre ciel au fur et à mesure de l'année? je me pose la question parce qu'il me semble que nous voyons certaines étoiles tout au long de l'année, et pas seulement Polaris.. Merci pour ce schéma cricri, je l'utiliserai volontiers lors de ma prochaine séance ! EDIT : la carte stelvision de Hoth vient en fait de répondre à une question que je me posais, effectivement les cartes du ciel changent au gré des heures de la nuit ^^ je ferai ma prochaine séance avec une version imprimée !
  10. Mise en station (grand débutant)

    Merci pour vos réponses rapides ! Je dois avouer que rien que sur le principe, cette approche me plait. Ça doit effectivement permettre de se familiariser beaucoup plus avec le ciel qu'on a au-dessus de la tête, et de "l'appréhender" beaucoup mieux. Pour reprendre l'exemple de Dumbell peut-il être intéressant, afin d'avoir davantage de chance de la trouver, de pointer M71 en fixant manuellement ses coordonnées exactes en DEC et AD puis en la centrant moi-même dans l'oculaire en repositionnant le télescope, pour ensuite n'avoir qu'a décaler ces coordonnées vers celles de Dumbell à l'aide des "manettes" tournantes du télescope? Pour être honnête, à l'heure actuelle mis à part situer Vega et les Pléiades... je rame un petit peu ! J'ai essayé de pointer Bételgeuse l'autre soir, puis j'ai fini par me rendre compte qu'il s'agissait en fait sûrement d'Aldébaran... (et encore, Carte du Ciel n'étant pas extrêmement précis, difficile d'en être certain malgré la taille et la couleur de l'étoile !). Quid du repérage d'objets tels que la galaxie d'Andromède si je n'ai aucun objet facile à reconnaître à proximité? (j'ai observé la zone avant-hier soir sans réussir à la pointer précisement, il y a beaucoup d'étoiles tout autour mais aucune qui se distingue suffisamment pour que je puisse l'identifier et m'en servir comme repère..) Tout ça est passionnant, et ça ne rend mes difficultés à comprendre que beaucoup plus.. frustrantes ^^'
  11. Bonsoir à toutes et tous, je vais essayer d'exposer clairement mon problème. Je débute (vraiment) en observation, et viens de faire l'acquisition d'un Mizar 114/900 avec monture EQ1 (qui n'a d'ailleurs pas l'air très différente de la EQ2 du skywatcher 130/900 de mon frère.. ce qui me fait me demander si ça n'est pas une EQ2, au final). Le télescope était déjà monté, jusque là pas de problème. Les premières soirées d'observations furent riches en émotions, mais jusque là je n'ai observé que des objets facilement visibles à l’œil nu dans un ciel de banlieue parisienne (Seine-et-Marne). A savoir Vega, les pléiades, la Lune.. et quelques autres grands classiques. J'ai rapidement eu envie d'observer des objets qui contrairement à ceux précédemment cités ne sont pas visibles ou alors difficilement et par ciel pur, sans pollution lumineuse. Entre autre certaines galaxies, des amas globulaires, etc. Je me suis donc penché sur la localisation par coordonnées via l'application Carte du Ciel, et donc.. la fameuse "mise en station". J'ai regardé des vidéos YouTube, lu des tutos, articles, posts ici-même.. rien n'y fait, en pratique, je n'y arrive pas. Pour faire simple, je procède comme ceci : - j'équilibre tant bien que mal les pieds (je n'ai pas encore de niveau à bulle mais c'est prévu, et mon terrain d'observation étant un jardin légèrement en biais.. disons que j'équilibre les pieds à l’œil et au jugé) - je pointe le télescope vers le nord avec une latitude de 48°, et le DEC fixé sur 0° pour Polaris. C'est à partir de là que je me suis perdu sous les montagnes d'explications, malheureusement pas toutes claires et adaptées aux débutants. Comme mon télescope est à partir de là "en station", ne suis-je pas censé trouvé un objet en modifiant uniquement les coordonnées AD, DEC, et éventuellement la latitude mais sans jamais toucher au reste? J'ai donc voulu cibler Albireo, invisible à l’œil nu dans mon ciel. Pour ce faire, j'ai réorienté le télescope vers Vega qui en est proche et me sert donc de repère visuel, azimut 299 grâce à une boussole, et là déjà 1ère interrogation. Carte du ciel m'indique "Hauteur 35°", je dois donc modifier l'orientation latérale du télescope et passer de 48° à 35, nous sommes d'accord? J'ai ensuite dévissé le DEC et l'AD et tourné les cadrans jusqu'à avoir les coordonnées supposées de Vega. Autrement dit je me suis contenté d'orienter le tube vers l'azimut de Vega et de là, j'ai tout fait tourner manuellement jusqu'à être fixé sur les coordonnées indiquées par l'application. Mais rien n'y faisait, je n'y étais pas et je ne comprends pas pourquoi. J'ai l'impression de tout faire dans le désordre.. Il doit y avoir un ordre à suivre mais je m'y perd complétement. Ce que j'en avais compris, c'est que mettons je souhaite observer Albireo, il faut cibler une étoile proche de celle-ci, visible à l’œil nu et qui me servira de "repère" pour ensuite entrer manuellement les coordonnées d'Albireo. Mais c'est justement cette étape-là qui me pose problème, le ciblage de l'étoile "repère" (Vega en l'occurence) en utilisant UNIQUEMENT ses coordonnées. Parce que la cibler à l’œil nu en orientant juste le tube vers ce que je vois au pointeur c'est à la portée du premier venu, mais l'avoir bien dans l’oculaire en étant pile poil sur les bonnes coordonnées en hauteur, ad, et dec, je n'y arrive pas. Ou alors je n'ai rien compris DU TOUT, et il faut en réalité cibler la zone approximative de Vega, devisser l'AD et le DEC, les faire correspondre à ses coordonnées et ensuite bouger en azimut/latéral pour la faire rentrer dans l'oculaire.. mais ça me parait un peu "barbare" comme méthode. Si quelqu'un de suffisamment pédagogue me lit et pense pouvoir expliquer tout ça de manière simple, de façon à ce que je puisse lire ses directives dès le début de ma prochaine mise en station.. ça me serait d'une grande aide ! Merci de m'avoir lu