fritz

Member
  • Content count

    22
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    Belgium

Posts posted by fritz


  1. J'ai un Newton SW 254/1200 et j'utilise les deux.Un cheshire car il permet de bien visualiser la position des miroirs, et de bien caler le secondaire dans l'axe longitudinal.J'ai remarqué que ce réglage ne bouge pas lors du transport sur site contrairement aux autres.Aussi par facilité et gain de temps je me suis offert un laser pour le réglage sur site.Il permet de collimater en un tour de main dans l'obsurité.

     


  2. Je possède un Newton skywatcher 254/1200 monté sur une EQ6. C'est le mêm tube que le dobson de la même marque et j'en suis satisfait. C'est un beau diamètre pour le ciel profond et même les planètes.

    Il ya un tuotriel intéressant sur Webastro (Moulinette de Newton :https://www.webastro.net/Pages/choix_instrument_astronomie/ )qui peut aussi vous guider dans le choix d'un télescope. Pour les oculaires il y a aussi ce lien (https://www.stelvision.com/simulateur-telescope/simulateur-telescope.php ) La focale de l'oculaire(f) déterminera le grossissement (Gr) en fonction de la focale de l'instrument (F)(F/f=Gr):exemple dans le cas d'un télescope de 1200mm de focale et un oculaire de 13mm  : 1200/13= 92 . Le choix dépend aussi de l'investissement qu'on veut faire. Mais il faut savoir que l'oculaire est un élément primordial d'un télescope.Aussi il vaut mieux se limiter dans leur nombre mais de qualité.Deux oculaires et une barlow et éventuellement un filtre UHC (mais pas indispensable) pour limiter les dépenses dans un premier temps.La Barlow  permet de multiplier la focale d'un instrument par 2, 3, 4, donc le grossissement fourni par un oculaire donné et son coût est moins élevé qu'un oculaire. Ce qui permet avec deux oculaires et une barlow (2x) par exemple d'avoir l'équivalent de 4 oculaires.Un autre élément dont il faut tenir compte dans le choix des oculaires est le grossissement maximum qui  donne le meilleur compromis entre luminosité , contraste et confort d'observation, soit  l'équivalant d'une fois le diamètre de l'instrument (dans le cas d'un 254/1200) ce sera 254x.Quand au grossissement minimal , cela dépendra de la pupille de l'oeil de l'observateur ( de 7mm pour un jeune à 5mm pour quelqu'un de plus âgé). D/ dpupille= Gr mini .Exemple : 254/5=50,8 , ( dans la formule F/f=Gr nous avons 1200/f= 50,8 ou bien 1200/50,8= 23,6mm (focale d'un oculaire).Dernier élément enfin, le champ de vision de cet oculaire , aussi appelé champ apparent.Pour éviter d'avoir l'impression de regarder à travres un tube, il faut choisir un oculaire dont le champ se rapproche le plus du champ de vision de notre oeil (=/- 65°).Pour vous aider :(file:///G:/Back-up%2029-10-17/Documents/Documents/Astro/oculaires/Bien%20choisir%20ses%20oculaires.pdf).Par exemple vous achetez un 24mm,un 10mm et une barlow 2x; vous avez alors les possibiltés suivantes : 24mm,12mm( 24+barlow),10mm et 5mm (10+barlow).Bonne lecture.

    • Like 1

  3. Voici en annexe un tableau excel dans lequel vous pouvez mettre les données de votre télescope  (colonne B) ainsi que les données des oculaires (colonnes C et D) , vous pourrez lire les résultats en terme de grossissement (G), champ réel  (Ch réel) et pupille de sortie ( Ps).Vous pouvez simuler à volonté et avoir une idée de ce  à quoi vous pouvez vous attendre.Vous pouvez également aller sur le site de Stelvision et choisir " simulateur de télescope", vous aurez des images en fonction des oculaires que vous désirez tester.( https://www.stelvision.com/simulateur-telescope/simulateur-telescope.php )

    Oculairesformules (2014_11_24 16_03_22 UTC).xlsx


  4. Pour se faire une bonne idée de ce à quoi on peut s'attendre d'un télescope, rien ne vaut d'aller dans un club et d'en discuter voire, d'aller sur le terrain pour essayer différents matériels;.Si le choix est déjà fait, il vaut mieux investir dans de bons oculaires avec éventuellemnt une barlow pour dans un premier temps limiter leurs nombres et un filtre UHC pour limiter l'impact de l'éclairage public si on n'observe pas toujours en rase campagne.

    Je vous conseil aussi , si vous ne l'avez pas encore fait d'aller visiter le site webastro: https://www.webastro.net/Pages/choix_instrument_astronomie/

    • Like 1

  5. A moins d'utiliser votre télescope pour l'observation terrestre, une lentille de redressement  n' apas d'intérêt en astronomie,tout au plus est-ce un peu gênant de regarder la lune à l'envers mais cela n'enlève rien aux détails qu'on peu observer.Par contre sur un télescope avec un petit diamètre comme le vôtre cela risque de diminuer la luminosité. Achat inutile pour ma part.

    • Like 1

  6. voici une vue en coupe de la disposition des lentilles dans les hypérion, dont je possède le 24,13 et 5mm tout comme toi.Tu remarqueras sur la photo que les 13, 8, 5 et 3,5 mm ont la même disposition dans la partie en 2" et que c'est la partie inférieure en 1 1/4 " qui fait la différence.Si tu regardes la partie inférieure de ton 24mm il n'y pas de lentille.En fait quand tu enlèves la partie inférieure de ton 13 et 5 mm ils deviennent des 24mm.Voilà pourquoi tu as toujours le même grossissement.

    hypérion.PNG


  7. 1° une bonne mise en station, 2° mettre le telescope en position "park" 3° commencer l'initialisation de la raquette et l'alignement .Si tu n'utilses qu'une étoile , la choisir de préférence dans la partie du ciel que tu comptes observer, sinon il vaut mieux utiliser au minimum deux étoiles pour plus de précision.


  8. Merci de l'info.Je ne veux pas non plus me ruiner en achetant un truc à 300 /400 € aussi l'article de A.Renou me semble fort utile pour mon choix.Meilleurs voeux...étoilés. ;-)

     


  9. Les planètes ne seront pas bien hautes dans le ciel en 2018.J'observe uniquement en visuel et me demande si l'achat d'un ADC (atmospheric dispersion corrector) est utile.Dans l'affirmative que penser des deux modèles proposés par astroshop : Omegon et ZWO ?