Rolumix

Member
  • Content count

    217
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 80701

Everything posted by Rolumix

  1. Soleil au Sol'Ex du 11.6.2023

    Bonjour Jean-François Je m'excuse, mais il n'y a jamais TROP de beau temps... Il est donc possible de scanner en automatique avec SharpCap? Le résultat est formidable! Bonne journée RF
  2. SUNmaster... Malgré les anneaux de Newton, quel régal! RF
  3. Oui Paul, on peut faire le parallèle. Avec le Sol'Ex et INTI on peut aller plus loin, un outil de INTI permet d'explorer les ailes colonne de pixel par colonne de pixel et de générer la série d'images correspondantes, par exemple de -10 à +10. Ensuite on peut imaginer en faire un Gif animé. Je ne l'ai pas encore fait. C'est plein de ressources ce truc, mais je suis loin de tout maîtriser! Et tu peux le faire sur n'importe quelle raie par dessus le marché! RF
  4. Le setup: Filtre ND8 URTH Diamètre 95 mm Lunette achromatique SW 80-400 diaphragmée à 72mm Sol'Ex HR (fente 10µmx4,5mm, Collimateur f80mm, Réseau 2400 traits/mm, Objectif f125mm, Caméra ZWO ASI178MM) Acquisition et conduite de la monture avec SharpCap Pro, Balayage 8x, scan unique. Caméra ZWO ASI178MM, fenêtre d'intérêt 3096x128, Exposition 2,07ms, Bin1x1, gain 0, 145,7 ips. Traitement du film .ser avec INTI de Valérie Denoux Colorisation avec Photoshop. Les images: Le disque Solaire, raie D2 du Sodium Le Continuum, décalage de 20 pixels. Coronographe virtuel... Dopplergramme étrange, décalage de ±3 pixels. RF
  5. @banjo @ALAING J'ignore ce que vous savez du fonctionnement d'un Sol'Ex. Je vais vous exposer ce que je sais... L'image du Soleil, dont le flux lumineux a été réduit avec un filtre ND approprié, est focalisée sur une fente à l'entrée du Sol'Ex. Pour le Sol'Ex Haute Résolution c'est une fente de 10µm de large et 4,5mm de haut. Les rayons lumineux émergeant de la fente sont rendus parallèles par un doublet collimateur de 80mm de focale. Ces rayons arrivent sur un réseau de diffraction orientable (ce réseau est gravé de 2400 traits au mm). La lumière est décomposée, c'est comme un arc en ciel et le fait de tourner le réseau à volonté permet de sélectionner n'importe quelle longueur d'onde du proche infrarouge au proche ultraviolet dans le spectre Solaire. La lumière de fréquence sélectionnée est redirigée au travers d'un second doublet de focale 125mm pour être focalisée sur le capteur d'une caméra à l'aide d'un focuser hélicoïdal. Une monture équatoriale motorisée est nécessaire car il faut ''scanner'' l'image du Soleil et en faire un film. Le film obtenu est ensuite analysé à l'aide du programme INTI développé par Valérie Denoux. J'ai en général près de 4000 images dans un film d'une durée d'un peu plus de 20 secondes. Je scanne à 8x la vitesse sidérale. Pour faire le film à une cadence suffisamment élevée, il faut définir une région d'intérêt réduite qui permet de voir toute la hauteur de la fente pour la longueur et et une hauteur réduite à une centaine de pixels qui permet d'isoler la raie choisie dans le spectre du Soleil. INTI va sélectionner dans chaque image du film la colonne centrale de la raie et l'extraire pour ensuite les juxtaposer pour générer une image brute du Soleil dans la longueur d'onde choisie. Parmi les images générées le continuum résulte d'une extraction d'une colonne de pixels ''décalée' d'un certain nombre de pixels (paramétrable) par rapport à la colonne centrale de la raie étudiée. Ici 20 pixels. Ce peut être en + ou en -. Le dopplergramme est une combinaison de deux images décalées de ± x pixels (paramétrable) l'une va sur la couche bleue, la seconde sur la couche rouge et (je crois) la moyenne des deux sur la couche verte. Le bleu figure ce qui vient vers nous, le rouge ce qui s'éloigne de nous. Le choix du signe de ce décalage (en général 3 pixels) permet de mettre le bleu et le rouge du bon côté de l'image en fonction de la direction du scan. Perso je scanne d'Est en Ouest et je paramètre -2 ou -3 ou -4 dans INTI pour avoir le bleu à gauche dans l'image finale du dopplergramme. Cet extrait du spectre Solaire montre le doublet du Sodium (Na) Ce sont les deux raies d'absorption centrales les plus sombres, assez faciles à identifier. La raie du bas est la raie D1, la raie du haut est la raie D2. La couleur me permet d'identifier ces raies sans aucun doute et me permet ensuite de les reconnaître dans le spectre en noir et blanc vu par une caméra monochrome. D'autres raies sont encore bien difficiles à identifier pour moi. J'espère ne pas avoir écrit trop de co....ies et ne pas vous avoir soûlés. Bonne journée RF
  6. Bonjour Paul Etant débutant, je n'ai pas réfléchi à cette question, mais ce que tu avances me paraît avoir du sens. Là, il y avait toujours des nuages plus ou moins épais malheureusement sans zone bleue. Mes problèmes de MAP et de flexions résolus je vois maintenant qu'il me faudra changer de lunette pour une meilleure optique à terme. J'ai cependant encore pas mal de choses à essayer avant, le stacking de plusieurs images notamment. RF
  7. Hélas les orages ont éclaté la veille et des nuages sont là ce matin... Le setup: Filtre ND8 URTH Diamètre 95 mm Lunette achromatique SW 80-400 diaphragmée à 72mm Sol'Ex HR (fente 10µmx4,5mm, Collimateur f80mm, Réseau 2400 traits/mm, Objectif f125mm, Caméra ZWO ASI178MM) Acquisition et conduite de la monture avec SharpCap Pro, Balayage 8x, scan unique. Caméra ZWO ASI178MM, fenêtre d'intérêt 3096x96, Exposition 6,9ms, Bin1x1, gain 0, 144,9 ips. Traitement du film .ser avec INTI de Valérie Denoux Colorisation avec Photoshop. Le spectre en couleur autour de la raie H alpha, au contraire de beaucoup d'autres, elle est facile à reconnaître. Acquisition : Sol'Ex HR avec caméra couleur ZWO ASI585MC Les images : Le disque Solaire, au travers des nuages. Le Continuum, décalage de 20 pixels. Le protubérances, décalage de ±3 pixels. La session a été très courte. RF @banjo Un premier GIF animé d'un balayage de la raie Halpha extrait du film dont sont issues les images précédentes. Il y a 45 images avec une pause de 2s sur la colonne centrale de la raie. Bonne journée RF
  8. Le setup: Filtre ND8 URTH Diamètre 95 mm Lunette achromatique SW 80-400 diaphragmée à 72mm Sol'Ex HR (fente 10µmx4,5mm, Collimateur f80mm, Réseau 2400 traits/mm, Objectif f125mm, Caméra ZWO ASI178MM) Acquisition et conduite de la monture avec SharpCap Pro, Balayage 8x, scan unique. Caméra ZWO ASI178MM, fenêtre d'intérêt 3096x128, Exposition 2,07ms, Bin1x1, gain 0, 143,3 ips. Traitement du film .ser avec INTI de Valérie Denoux Colorisation avec Photoshop. Le spectre en couleur autour des raies du Sodium... (sauf erreur) Capture avec Sol'Ex HR et caméra couleur ZWO ASI585MC Les images: Le disque Solaire... Le continuum. Décalage 20 pixels Coronographe virtuel... Dopplergramme, décalage ±4 pixels. RF
  9. 11/06/23 - Sol'Ex sur Askar 80PHQ

    Bonjour Christian Les images sont magnifiques elles aussi, comme l'indique Pulsar59, c'est un jeu d'enfant de les assembler avec Photoshop, c'est entièrement automatique. Je vois tout de suite la qualité optique de cette Askar80PHQ... Du coup, j'en ai fait une version colorisée. j'espère qu'elle vous plaira Bonne soirée RF
  10. Le setup: Filtre ND8 URTH Diamètre 95 mm Lunette achromatique SW 80-400 diaphragmée à 72mm Sol'Ex HR (fente 10µmx4,5mm, Collimateur f80mm, Réseau 2400 traits/mm, Objectif f125mm, Caméra ZWO ASI178MM) Acquisition et conduite de la monture avec SharpCap Pro, Balayage 8x, scan unique. Caméra ZWO ASI178MM, fenêtre d'intérêt 3096x96, Exposition 6,9ms, Bin1x1, gain 0, 145 ips. Traitement du film .ser avec INTI de Valérie Denoux Colorisation avec Photoshop. Les images: Le disque Solaire, raie H alpha. Le Continuum au voisinage de la raie H alpha, décalage de 20 pixels. Les protubérances (Coronographe virtuel). Dopplergramme, deux images décalées de ±3 pixels de l'axe de la raie H alpha. ce qui vient vers nous est en bleu, ce qui s'éloigne est en rouge. Dopplergramme, deux images décalées de ±4 pixels de l'axe de la raie H alpha. Dopplergramme, deux images décalées de ±5 pixels de l'axe de la raie H alpha. Des orages ont éclaté en fin d'après-midi, j'ai bâché la monture mais je ne suis pas très optimiste pour demain dimanche... RF
  11. C'est quelle raie celle là? (en tout bien tout honneur...) RF
  12. Multibande 6 juin (Sol'Ex)

    Mais le résultat vaut le coup. Pédagogiquement, c'est un plus et c'est beau. RF
  13. Soleil du 9/6

    Nette progression... Bravo RF
  14. Bonjour CB7751 C'est très facile à contourner, il suffit de diaphragmer à l'entrée, 3 méthodes - 1) cercle du diamètre requis pour la réduction d'IL visée découpé proprement dans du Canson noir - 2) Utiliser des bagues ''Step down'' vissées à la place des filtres à l'entrée du téléobjectif - 2) La même chose imprimée en 3D Que la perf soit mauvaise à pleine ouverture, certainement pas. Mais, d'expérience, très très très rares sont les objectifs photo qui offrent leur meilleures performances à pleine ouverture. J'ai souvent constaté une nette amélioration du piqué en fermant d'un Stop mais plus souvent de deux Stops. C'est plus marqué avec un zoom. Une focale fixe a un avantage. Bonne journée RF
  15. Tout à fait d'accord, David. RF
  16. Collectionneur de POD Solaires. RF
  17. Bonjour Dominique, c'est superbe. Ta lunette semble bien fonctionner au delà du bleu. J'apprécie les images colorisées, j'en fais aussi, en revanche je ne maîtrise pas du tout le ''stacking'' et pourtant c'est visiblement un gros plus. J'ai bien des progrès à faire. Bravo RF
  18. Bonjour David. Tout est au TOP, que dire de plus? RF
  19. Exploration suivante dans le vert, avec une raie du fer. Le disque Solaire Le Continuum, décalage de 20 pixels. (pas très différent de l'image précédente, je trouve) Les protubérances, coronographe virtuel de INTI. Et le dopplergramme, décalage de ± 1 pixel. (???) RF
  20. Exploration du spectre avec Sol'Ex, images obtenues colorisées... La région de la double raie du sodium avec une caméra couleur, pour les images suivantes, c'est la raie du haut qui était sélectionnée avec le Sol'Ex et les images obtenues avec INTI colorisées. (Il y a des pétouilles sur mon capteur) Le disque Solaire L e continuum, décalage de 20 pixels Les protubérances au coronographe virtuel de INTI. Le dopplergramme, décalage de ± 3 pixels. RF
  21. Transit d'ISS en duo

    Just perfect, RF
  22. Pour finir cette session du dimanche 4 Juin la raie K du Calcium était possible... Le disque Solaire dans la raie Ca K. Le Continuum, décalage de 20 pixels de l'axe de la raie Ca K. Les protubérances de la raie Ca K, Coronographe virtuel de INTI. Le dopplergramme, décalage de ± 3 pixels de l'axe de la raie Ca K. RF
  23. Suite de l'exploration au delà du bleu et l'optique de ma pauvre SW 80-400 montre ses limites ... Mais je suis content de voir ça quand même. Le disque Solaire Ca H Le Continuum, décalage de 20 pixels de l'axe de la raie Ca H. Les protubérances de la raie Ca H. Le dopplergramme, décalage de ± 3 pixels de part et d'autre de l'axe de la raie Ca H. RF
  24. J'aime bien la couleur, en effet. Mais le Rouge est très pénalisant question de contraste, je préfère le Jaune... Mais voilà, c'est enfin la nuance du Halpha. RF