Alain_G

Member
  • Content count

    195
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Alain_G

  1. oculaires et champ disponible

    Est-ce que tu as déjà testé des oculaires 100 degrés ? L’effet immersif est bluffant mais c’est un peu particulier vu que le champ de l’oculaire est supérieur au champ de vision de l’oeil. Du coup pour regarder en bord de champ il faut rouler de l’oeil, certaines personnes n’aiment pas trop ça et préfèrent se contenter de 82 degrés où là tu vois tout le champ de l’oculaire sans difficultés. Pour ma part j’ai un oculaire 100 degrés qui est exceptionnel et dont je ne me séparerai jamais, mais je n’en achèterai pas d’autres. Sur mes autres focales je trouve que 82 degrés suffisent.
  2. oculaires et champ disponible

    C'est toujours compliqué de choisir ses oculaires De mon côté toujours pas de nouvelles pour l'eVscope, je patiente.
  3. oculaires et champ disponible

    D'accord, je croyais que tu voulais acheter la lunette TS 80/560 Photoline qui est fournie avec un PO 2'' c'est pour ça que je te conseillais un oculaire 2''. Je ne connais pas du tout les oculaires Antares. L'avantage des ES c'est que pour un coût relativement contraint on a une gamme complète en 82°. Mais je ne sais pas s'ils sont tous parafocaux. Les TS UWAN ont un prix intéressant, dommage qu'il n'y ait que 3 focales.
  4. oculaires et champ disponible

    Le choix me semble judicieux. A ta place je prendrais ton oculaire de plus longue focale en 2'' pour en prendre plein les mirettes. Si tu as le budget : https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/oculaires/oculaires-grand-champ/oculaires-explore-scientific-82_detail Sinon quelque chose comme ça mais je ne sais pas ce que vaut cette gamme : https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/oculaires/oculaires-grand-champ/oculaire-kepler-swa-82-7mm_detail Il ne me semble pas indispensable de combler le trou avec un 11mm, à voir à l'usage si tu trouves qu'il te manque un oculaire vers x50 mais j'en doute.
  5. oculaires et champ disponible

    Difficile à dire quels oculaires seraient le mieux adaptés à ta lunette sous ton ciel assez pollué... Le mieux serait que quelqu'un qui possède une lunette avec les mêmes caractéristiques nous dise quels oculaires il utilise. Je suis en pleine ville donc avec une pollution lumineuse atroce mais mon C8 a des caractéristiques tellement éloignées de ta lunette que je ne peux pas comparer l'usage des oculaires entre les 2 instruments.
  6. oculaires et champ disponible

    Les chiffres en colonne H et J correspondent à la pupille de sortie. Donc la personne qui a conçu le tableau considère par exemple qu'en dessous de 0,7mm de pupille de sortie l'oculaire est idéal pour l'observation planétaire. Je ne sais pas qui est l'auteur de ce tableau mais il est bien pratique, je l'ai récupéré par hasard sur le forum (ou peut-être l'autre forum, je sais plus). Aucune idée pourquoi le plossl 32 est deux fois dans le tableau, probablement un copier/coller. Après l'avantage du tableau c'est que tu saisis les caractéristiques de ta lunette puis tu peux mettre dans le tableau n'importe quel oculaire et tu vois tout de suite les valeurs de champ réel, grossissement et pupille de sortie. Effectivement c'est étonnant, il donne un poil plus de champ que l'ES 68° 24mm mais c'est au pouillème près. D'ailleurs une astuce pour comparer rapidement le champ réel de 2 oculaires, tu multiplies le champ de l'oculaire par sa focale et la valeur obtenue t'indiquera celui qui donne le plus de champ. Par exemple : - ES 68 24mm : 24*68 = 1632 - Plossl 32mm 52° : 32*52 = 1664 Effectivement le plossl va donner un poil plus de champ. Par contre, d'expérience à champ équivalent l'oculaire qui grossit le plus donnera une image plus esthétique. Enfin c'est du moins mon ressenti. L'intérêt des oculaires de courte focale à grand champ, c'est pour la lune Sinon effectivement ça ne sert à rien d'avoir du champ en planétaire à fort grossissement, à condition d'avoir un suivi motorisé sinon ta planète ne va pas rester longtemps dans le champ !
  7. oculaires et champ disponible

    D'où l'intérêt du fichier excel que je t'ai mis dans mon post, il permet de calculer tout ça facilement. Prenons par exemple le panoptic 41mm 68° en 2'', je ne sais pas s'il existe un autre oculaire qui offrirait plus de champ. Il te donnerait un champ de presque 5° (4,98° d'après le résultat du fichier Excel) par contre une pupille de sortie de 5,9mm ce qui commence à faire beaucoup. La formule pour calculer le champ apparent c'est tout simplement le champ de l'oculaire divisé par le grossissement.
  8. oculaires et champ disponible

    Effectivement en 1"25 tu auras le champ maximal avec un oculaire de 24mm 68°. Comme dit précédemment les oculaires 2'' sont intéressants pour avoir plus de champ mais avec une lunette d'une focale aussi courte tu vas être limité par ta pupille de sortie : d'une part ton oeil va diaphragmer l'image si ta pupille est inférieure à la pupille de sortie de l'oculaire et d'autre part le fond du ciel va être plus lumineux ce qui risque de rendre plus difficilement visibles les objets peu lumineux. Tu as un instrument ayant un F/D =7, si tu veux limiter la pupille de sortie à 5mm il te faut un oculaire de 5 * 7 = 35mm et un champ de 4,25° si l'oculaire fait 68°. Par contre le grossissement est particulièrement faible... Tu peux simuler le champ de ta lunette avec différents oculaires en rentrant leurs caractéristiques dans Stellarium. Je te joins un fichier Excel qui permet de calculer facilement tout ça. Alain Oculairesformules.xls
  9. Oui je suis quasi sûr que c'est le même. Bon, Unistellar est censé communiquer de nouvelles dates prévisionnelles de livraison dans le courant de la semaine, je croise les doigts. En même temps, la météo vire de nouveau au mauvais temps en Bretagne, je peux encore patienter...
  10. C&E : z'on besoin d'aide

    J'étais abonné à C&E pendant 2 ou 3 ans dans les années 90 quand j'étais ado et que j'ai commencé à m'intéresser à l'astronomie. Ensuite j'ai bifurqué vers d'autres centres d'intérêt tout en me tenant plus ou moins informé de tout ce qui touchait à l'astronomie. Ma compagne qui a bien vu que ça me titillait m'a réabonné pour mon anniversaire depuis 4 ans, ça a été l'événement déclencheur d'un renouveau de ma passion pour l'astronomie, je m'y suis remis à fond avec l'achat d'un C8 et l'adhésion à un club. Pour ma part je trouve que c'est un magazine très bien fait, vraiment généraliste puisqu'un peu tout ce qui touche à l'astronomie et l'astronautique est abordé. Et suffisamment vulgarisé pour que je comprenne tout ce qui est abordé. Vu la diversité des sujets abordés, évidemment tout ne plaira pas à tout le monde, en ce qui me concerne j'accroche moins sur tout ce qui touche à l'astronautique et à l'histoire de l'astronomie mais c'est une question de goûts. Je suis également abonné à Astrosurf Magazine que j'apprécie pour son orientation clairement astram et observation, bien que je trouve parfois que certains articles sont indigestes. Comme quoi, il en faut pour tous les goûts.
  11. Est-ce que la pleine lune rentre en entier dans le champ de l’evscope? Si oui, il ne devrait pas y avoir top de soucis pour le soleil.
  12. Je confirme que ça n'a aucun sens de faire la dark frame sans avoir mis le cache.
  13. casse-tête choix 1er achat

    Le grossissement se calcule en divisant la focale du télescope par la focale de l'oculaire. Donc avec un oculaire de 8mm => 1200 / 8 = 150 Le grossissement égal au diamètre de l'instrument, c'est ce que l'on appelle le grossissement résolvant : il s'agit du plus fort grossissement qui ne dégrade pas la qualité de l'image, la seule limite à l'utilisation de ce grossissement étant la turbulence atmosphérique qui fera que parfois à 150x tu auras une mauvaise image si la turbulence est forte. Au delà du grossissement résolvant on considère que petit à petit l'image va se dégrader, perdre en luminosité et devenir floue jusqu'à la limite de 2 fois le diamètre que l'on considère comme grossissement maximum possible pour un instrument. A fort grossissement, la collimation devient très importante. Une bonne collimation aidera à voir des détails, si la collimation est mauvaise ça sera flou.
  14. casse-tête choix 1er achat

    Stellarium est très bien, c'est celui que j'utilise. Par contre la version smartphone de Stellarium est payante (pas très cher, moins de 5€). Attention à la barlow, si elle n'est pas de bonne qualité elle ne servira à rien car elle dégradera trop l'image. De plus une barlow x2 avec l'oculaire de 10mm on aura un grossissement de 240x ce qui est déjà beaucoup pour ce type de télescope. Avec le 25mm et la barlow, grossissement de x96 : ça se discute mais on sera proche de du grossissement de l'oculaire de 10mm. Le Dobson 150/1200 est livré avec 2 oculaires : - 25mm : grossissement x48, parfait pour le ciel profond. Il doit donner également une belle image de la lune en entier. - 10mm : grossissement x120, à utiliser en planétaire et sur les objets du ciel profond qui demandent du grossissement : étoiles doubles, amas globulaires, petites nébuleuses planétaires. Généralement les oculaires de cette focale livrés en standard avec le télescope sont de piètre qualité. A voir à l'usage mais si effectivement les images obtenues avec cet oculaire sont mauvaises, le remplacer par un oculaire de focale équivalente mais de meilleure qualité pourra se révéler judicieux. Par contre descendre au-dessous de 10mm, on va vite se retrouver avec des grossissements limites pour ce télescope. En théorie on pourrait aller jusqu'à 2x le diamètre (donc x300) mais en pratique c'est très rarement le cas. Une fois le diamètre en grossissement c'est déjà bien (x150 ça donnerait un oculaire de 8mm), sur la lune on peut plus facilement pousser le grossissement. Le mieux serait de demander à des astram qui utilisent ce type de télescope ce qu'ils ont acheté pour compléter leur gamme d'oculaires.
  15. casse-tête choix 1er achat

    S'agissant du même modèle de télescope, c'est la même qualité partout. Les prix peuvent être différents selon la marge que prend la boutique. Attention aux frais de port qui peuvent également pas mal différer d'un site marchand à l'autre et faire monter la facture. Ce qui peut aussi jouer c'est la qualité du SAV. Astroshop est assez critiqué sur d'une part parce que ce n'est pas un revendeur français (c'est un site allemand mais ils ont des également des vendeurs français pour donner des conseils) et d'autre part parce que c'est un "supermarché" de l'astronomie. Je pense toutefois que beaucoup de monde commande chez eux et que les retours négatifs sont assez rares. Personnellement je leur ai déjà commandé quelques petits matériels et je n'ai jamais été déçu. Ils répondent assez rapidement quand on leur pose une question par mail. Vu vos conditions d'observation, le dobson est un excellent choix. Par contre il va falloir faire l'effort d'apprendre à vous repérer dans le ciel et reconnaître les constellations quand vous allez vouloir pointer d'autres objets que la lune et les planètes les plus brillantes (jupiter, saturne et mars qui seront observables en soirée à partir de cet été). Mais c'est à ça aussi l'un des plaisirs de l'astronomie, apprendre à se repérer dans le ciel. Il y a des applications gratuites sur smartphone qui peuvent aider. Par exemple "Carte du ciel".
  16. casse-tête choix 1er achat

    Oui à terme il faudra refaire la collimation parce que les télescopes Newton se dérèglent assez facilement. Certains diront qu'il faut faire la collimation dès réception du télescope parce qu'il va se dérégler pendant le transport, je répondrais qu'il ne faut pas exagérer et que même si le télescope n'est pas parfaitement collimaté ça n'empêche pas de faire des observations sympas et de se faire la main dessus. Pour la collimation ça n'est pas très compliqué sur les Newton mais il faut l'avoir vu faire au moins une fois, on trouve facilement des tutos sur youtube. Il faut un accessoire de collimation, le plus fréquemment utilisé est un laser mais il existe d'autres méthodes. Attention avec les lasers bas de gamme, souvent ils sont mal réglés en usine et ne permettent pas de faire une bonne collimation. En résumé je dirais que rien ne presse de ce côté là, vous pourrez vous pencher sur les problèmes de collimation quand vous aurez commencé à bien prendre en main votre matériel et que vous voudrez améliorer la qualité des images obtenues. Alain
  17. casse-tête choix 1er achat

    Bonjour Le Dobson de table me semble vraiment limité, vous allez vite en faire le tour je pense. Monter jusqu'à 150mm avec une plus longue focale permettra de voir plus d'objets. Dans le budget (fourchette haute), il y a ça qui devrait pouvoir vous occuper un moment : https://www.promo-optique.com/fr/telescopes-dobson/425221-telescope-dobson-skywatcher-150-1200 La photo au smartphone est possible, mais ça n'est pas ce qu'il y a de plus pratique et sorti de la Lune je pense que ça doit être assez compliqué d'obtenir quelque chose. Le positionnement du smartphone est difficile pour pouvoir obtenir une image à l'oculaire, on trouve dans le commerce des adaptateurs qui se fixent sur l'oculaire et permettent de régler précisément la position du smartphone, mais je n'en ai jamais utilisé donc pas d'avis sur le sujet. Un critère important dans le choix du futur instrument, quelles sont vos conditions d'observation : ville, campagne, balcon d'appartement, maison avec jardin, ... ? Alain
  18. Choisir c'est renoncer (un peu)

    Moi je fais un peu tout avec mon C8, je me cantonne quand même à 80% au visuel. Aussi bien du planétaire que du ciel profond. Pas d'étoiles variables ni d'astéroïdes en ce qui me concerne.
  19. Maksutov ou Schmitt ?

    Bonjour Le mak est plus orienté planétaire, le C8 plus généraliste (les utilisateurs de Newton te diront également que le C8 est orienté planétaire, pour moi il est polyvalent et s'en sort très bien en ciel profond). Avec un même oculaire, tu vas avoir un grossissement de 1,35 fois supérieur avec le mak et donc un champ 1,35 fois plus réduit, ça sera peut-être un peu juste sur des objets particulièrement étendus ou alors il va te falloir un oculaire de longue focale (40mm?) pour certains objets du ciel profond. Il me semble que le mak tient mieux la collimation que les scmidt-cassegrain (info à vérifier). Alain
  20. BF et PO sur RC

    J'ai un C8 Nextar evolution donc pas edge. Avec réducteur, porte-oculaire cliclock baader, renvoi coudé Explore Scientific ça passe en visuel, mais c'est une config que j'utilise très peu. En visuel je préfère observer sans réducteur.
  21. La super Lune fait encore le buzzzz

    Cette fois-ci la super lune est rose. J'ai hâte de voir les prochaines super lunes vertes, violettes, marron, jaunes et oranges.
  22. Oui, finalement la comète de l’année va peut-être faire pschittt...
  23. Bonjour A mon tour de me présenter, Alain 45 ans de Rennes. J'habite en appartement en ville avec un balcon orienté plein sud, avec une pollution lumineuse assez importante même si quelques constellations restent visibles : j'ai le centre ville au nord donc une pollution lumineuse plus réduite vers le sud. J'arrive par exemple à voir les Pléiades à l'oeil nu. Je suis informaticien, je me suis beaucoup intéressé à l'astro quand j'étais ado, je faisais partie d'un club et je me suis initié avec le matériel du club notamment un 150/750 sur monture équatoriale que j'ai beaucoup utilisé à l'époque. Pas de goto à cette époque, ce qui m'a permis d'apprendre à me repérer dans le ciel enfin surtout le ciel d'été parce qu'étant frileux de nature je connais beaucoup moins bien le ciel des autres saisons... Puis j'ai arrêté l'astro pendant de nombreuses années, je me tenais plus ou moins informé des découvertes scientifiques mais c'est tout. C'est l'eVscope qui m'a fait de nouveau m'intéresser à l'astro, j'en ai entendu parler par hasard en lisant un article sur le site Futura Sciences si je me souviens bien. Ce qui m'a frappé avec l'eVscope c'est qu'il apportait la solution à tout ce que je reprochais à l'astro de mes débuts : difficulté à pointer les objets du ciel profond, images de tachouilles grisâtres souvent décevantes, matériel encombrant et difficilement transportable... A nuancer par le fait que quand j'ai lu l'article sur Futura Sciences je n'étais pas du tout au fait de l'évolution du matériel astro despuis mes débuts, par exemple je n'avais jamais entendu parler des Dobson. J'ai donc participé à la campagne sur kickstarter avec un pledge early bird donc un tarif assez intéressant. Par contre je l'attends toujours, je devais être livré fin avril ou début mai mais avec le confinement je ne sais pas quand il va arriver... Entre temps j'ai craqué et j'ai acheté un C8, que je sors sur mon balcon dès que le ciel est dégagé en attendant l'arrivée de l'eVscope. Voilà en ce qui me concerne, Alain
  24. Bravo, le résultat est magnifique
  25. Bonjour J'ai le même renvoi coudé acheté d'occasion dans les PA, je le trouve vraiment excellent. Ce qu'il te manque c'est un porte oculaire 2'' à visser à l'arrière du C8. En ce qui me concerne j'ai le clicklock baader, super pratique : https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/oculaires/systeme-de-blocage-clicklock-baader_detail Mais il en existe d'autres, tu as par exemple ça : https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/accessoires-sct/porte-oculaire-2-pour-telescopes-sct_detail Bon ciel, Alain