Rodolgo-ch

Member
  • Content count

    13
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    Switzerland

Community Reputation

1 Neutral

About Rodolgo-ch

  • Rank
    Inactive member
  1. Celestron C8 XLT + Skywatcher HEQ5

    Monture HEQ5 "Heavy Duty" avec raquette de commande GOTO, et port autoguidage standard ST4. 2 contrepoids, viseur polaire intégré, trépied aluminium réglable en hauteur. Tablette porte-oculaires en métal. Quelques défauts cosmétiques, sans conséquences pour le bon fonctionnement. Télescope C8 XLT "Starbright", vis "Bob knob" pour le réglage facile du secondaire (collimation). Réducteur de focale 0,66 dédié (Celestron). Moteur de mise au point électrique Meade ("ZIS" - Zero Image Shift) adaptable directement à la sortie du télescope (utile surtout en visuel). Non photographié ici. Chercheur (non photographié ici). Bon état général, quelques défauts cosmétiques (marques de calage et de réglage de l'ensemble) Premier et unique propriétaire de l'ensemble, acquisitions entre 2004 et 2006. Remise en main propre, pas d'expédition. Documentation sous forme électronique. Disponible sur région Pontarlier ou Suisse limitrophe (Vaud - entre Lausanne et Yverdon).
  2. C8 Edge HD - quel guidage utiliser?

    @Sylvain: ma monture est une Mach1. Auparavant j'utilisais une Losmandy G11. Dans les deux cas, aucun problème de charge ou de moment cinétique vu la compacité du montage. Il y a quelques années, je pratiquais le guidage en parallèle de mon ex-C8 avec une lunette 400mm (Scopos). Cela fonctionnait parfaitement bien, mais je restais toute la nuit près du matos. Depuis j'ai tout automatisé, histoire de pouvoir dormir un peu . J'ai acquis un OAG (DO de chez Moravian). Fonctionne parfaitement bien - même si c'est très juste du point de vue backfocus - jusqu'au retournement au méridien: en mode automatique, cela ne marche quasiment jamais parce qu'aucune étoile de guidage n'est présente dans le champ - sauf hasard extraordinaire ou si je shoote dans un champ riche du type voie lactée. Je pense donc revenir "à la base" et passer en guidage parallèle, avec les contraintes citées plus haut. A noter, je na'i aucun de ces soucis avec ma lunette Tak 85... évidemment! Et je me demande bien comment font ceux qui utilisent un C11, C14 ou plus gros! Quelques images de mon setup...
  3. C8 Edge HD - quel guidage utiliser?

    Salut Bandido, J'utilise une Moravian G2-8300, avec l'OAG de la marque. Caméra de guidage: QHY 5L-II; un peu déçu par la qualité des drivers fournis. Capture et guidage: SGP (parfois Voyager) et PHD2. J'ai essayé en parallèle avec une lunette guide de 240mm (environ) - ça guide, certes, mais pas suffisamment précisément, cela se voit bien sur les captures (étoiles très allongées). J'en viens à la conclusion qu'il faudrait une lunette guide de 400 ou 500 mm de focale?
  4. Bonjour J’imagine avec mon C8, avec ou sans réducteur 0.7. J’ai tout automatisé, le setup est totalement autonome. Voilà mon expérience a ce jour: Avec un OAG, suivi parfait mais tout se gâte au retournement au méridien. Nombreuses nuits gâchées par perte d’étoile guide. En parallèle, c’est beaucoup moins bon et ajoute un poids important à la monture sans parler des flexions différentielles possibles. De plus il faut une focale plus importante que celle des lunettes guides habituelles (250 mm). Bref, quellle est votre meilleure solution?
  5. Modification C11 RASA

    @Thierry Legault: Le driver du Sesto permet de régler l'histeresis. Dans mon cas particulier je l'utilise sur un C8 HD edge sur lequel j'ai raccordé un vieux Crayford William Optics. Le miroir est bloqué et je ne touche plus jamais au réglage de la focalisation sur le télescope. L'avantage du Sesto, à mon sens, est qu'il est possible de manœuvrer le Crayford manuellement quand le moteur n'est pas en action, contrairement à d'autres modèles de steppers. Rodolphe
  6. Modification C11 RASA

    Pour en avoir tout juste acquis un je peu témoigner du montage du Sesto Senso : très facile à monter sur un crayford démultiplié, il faut cependant être soigneux et bien vérifier le centrage des axes; les possibilités d'ajustement sont bien pensées, simplement prendre son temps. Les drivers fournis fonctionnement parfaitement. Rod
  7. Bonjour Jean-Pierre Merci pour ce long post. Je vais réfléchir avant de me lancer dans ce projet- après tout, je suis majoritairement présent physiquement quand je démarre ma session, donc ça n'en vaut peut être pas la peine. Je vais rectifier le format de mes photo, promis ! Merci encore Bon week-end. Rodolphe
  8. M81 en RGB:

    Merci pour vos commentaires 👌👍
  9. M81 en RGB:

    Merci pour ces retours. Je suis daltonien... Ça aide pas trop pour les couleurs et particulièrement le violet, à cause du rouge que je perçois moins bien. Vais demander l'aide de madame !
  10. M81 en RGB:

    Bonsoir J'en ai bavé avec le traitement pixinsight, je suis encore loin de maîtriser. Aussi j'apprécierais toit avis "constructif" à propos de cette image. Quelques détails : Celestron C8 Edge HD Moravian g2 8300 Filtres RGB Environ 5 heures de posés cumulées réparties sur les 3 filtres. Merci par avance ! Rod
  11. Bonjour, Je voulais partager un montage dont je suis assez fier , résultat de plusieurs mois de réflexion et d'améliorations continues, étape par étape. Mon but était d'automatiser totalement ma monture G11/Gemini II, la mise au point de mon C8, l'autoguidage, de n'avoir qu'un seul câble d'alimentation qui courre depuis le secteur vers la monture, de ne pas avoir des milliards de câbles dans tous les sens et de rester "compact" sans surcharger l'ensemble. Auparavant, j'avais un PC de "commande" sur le balcon, avec 2 câbles USB vers la monture et les caméras via un hub USB qui posait bien des soucis à cause de la longueur des raccordements, des boitiers d'alimentation un peu partout, et l'obligation de rester dehors pendant des heures par des températures glaciales en croisant les doigts pour que rien ne parte en vrille... Désormais, je programme les séances de shooting à l'aide de SGP, à une heure donnée, pour un objet donné, je laisse l'ensemble se débrouiller tout seul... et je contemple le résultat! Le setup est installé en "permanence" sur mon balcon, protégé par une bâche contre toutes sortes d'intempéries. Mes conditions d'observation sont très variées (650m altitude) avec des températures entre -10°C et +35°C, et une humidité entre 50% et 99%. Matériel principal: C8 EDGE HD Focuser Willam Optics (très vieux modèle, mais avec réducteur 1:8) Motorisation MAP Pegasus (moteur pas à pas) Caméra Moravian G2-8300 Mark II avec roue à filtres intégrée Lunette Scopos 66 pour l'autoguidage Meade DSI Pro II pour le guidage Monture Losmandy G11 avec boitier de commande Gemini II (la première version), montée sur un pied colonne de Geoptik. Boitier mini PC Minix - MINIX NEO Z83-4 Pro sous Win 10 Pro, avec carte SG 32 GB, connexions WiFi et Ethernet. Voir photos, le Minix est pris en sandwich entre le Gemini II et le boitier UPB, le tout assemblé avec deux colliers de serrage Boitier de distribution d'alimentation, USB, bandes anti-buée, contrôleur focus UPB Pegasus Alimentation pour radio-amateur 13,8V 20A Logiciels, tous installés sur le Minix: SGP (Sequence Generator Pro) pour la programmation de la séance et l'automatisation de l'ensemble: recherche de la cible, centrage via plate solving, autofocus, prises d'images, puis parquage et réchauffement lent de la CCD en fin de séquence PHD2 pour l'autoguidage Logiciel Pegasus pour le contrôle de l'UPB Drivers ASCOM pour tout l'équipement TeamViewer pour le contrôle à distance Challenges résolus: Commander le Gemini II en wifi pour le pulse guiding sans devoir installer un relai wifi côté monture - résolu en raccordant le port Ethernet du Gemini II au port Ethernet du Minix, et en "bridgeant" le wifi du Minix avec son port Ethernet; ce point est de loin celui qui m'a donné le plus de fil à retordre, merci W10... Tout alimenter en 12V avec une seule alimentation, sans convertisseurs ni autres bidouilles - le Minix a le bon goût d'être alimenté en 12 V, et non pas en 5V comme la plupart des PC-Stick USB, et permet de contrôler chaque sortie indépendamment Démarrage de l'ensemble - résolu par le boitier UPB: dès qu'il est alimenté, il alimente lui-même le Minix, le Gemini II et les résistances chauffantes si/dès que c'est nécessaire. Challenge restant: Parvenir à démarrer le Minix sans intervention physique: malheureusement, il faut appuyer sur un bouton pour le booter... idéalement, il faudrait utiliser WOL sur l'interface Wifi mais je pense que l'adaptateur WIFI intégré ne le supporte pas. Trouver une astuce pour surveiller l'état du ciel et tout arrêter, sans que cela coûte un bras Et une autre pour surveiller l'ensemble de manière visuelle, à distance, notamment pour les flips au méridien, sans dépenser l'autre bras Si quelqu'un a des solutions créatives, je suis preneur Rodolphe