BelAir

Member
  • Content count

    72
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by BelAir

  1. Choix jumelles ???

    La qualité de l'observation semble importante pour toi, alors ça vaut le coup de passer du temps à comparer pour vérifier ce qui te convient (par exemple dans un club) et de faire un effort financier ou viser l'occasion, car 200 € c'est juste pour la qualité que tu sembles attendre. Des bonnes jumelles on les garde. Entre Mc Do et Bocuse il y a de quoi bien manger avec un budget moyen. Je comprends ton point de vue : quand on a gouté à la bonne cuisine on devient sélectif, mais tout le monde n'a pas un budget illimité.
  2. Fixe ? Démontable ? Transportable ou seulement déplaçable ? Après ne te casse pas la tête : J'ai eu un poulailler extérieur pendant plus de 15 ans réalisé en contreplaqué canadien de 10 mm avec seulement une couche de lasure à l'origine et les champs pas protégés. Le bois noircit, et alors ? Il y avait cependant des tuiles de posées sur le panneaux du toit pour garantir l'étanchéité à la pluie. Sur ta photo, les panneaux de toit sont trop courts en bas de pente, ils doivent couvrir et déborder le panneau vertical du mur
  3. chauffage observatoire

    La solution de Scopestuff est une résistance chauffante pour le tube pas pour le local. Deux soucis avec ce dispositif : Les Dri-Rods sont alimentés en courant alternatif de 120 volts, Les Dry-Rods ne sont pas destinés à être utilisés dans des endroits humides C'est Hors Sujet mais si on veut chauffer son tube pourquoi ne pas utiliser du câble de plancher chauffant ? Pour chauffer le local par contre un plancher chauffant ça doit être le luxe.
  4. Je ne connaissais pas Dimension 4 créé en 1996. Mais quel est l’intérêt sur un PC d’aujourd’hui ?
  5. chauffage observatoire

    Ben non, tu peux toujours améliorer l’existant sans trop de frais. J'ai déjà vu des cas plus désespérés que celui de ton bâtiment, qu'on a réussi à rendre habitables. Le long résumé c'est pour être utile à d'autres.
  6. chauffage observatoire

    " Ne générant pas de brassage de l'air, ces radiateurs diminuent donc la multiplication des poussières et n'assèchent pas l'air, rendant ainsi le lieu de vie plus sain ". Donc pour éviter l'humidité c'est raté Même si tu te prends pour un coq, les radiants infrarouges pour poulets ne sont pas adaptés : ils vont trop chauffer dans le flux et pas assez hors du flux. Par contre les panneaux radiants basse température sont une bonne idée, le flux est plus large et moins fort. On en trouve d'occasion si le budget est serré. Vu la taille du local un ou deux suffiront. Comme l'a exprimé Xavier, pour éviter l'humidité il faut d'hé_su_mi_ di_fier. Si le chauffage assèche c'est parce que l'air chaud absorbe plus d'humidité, donc un rayonnant qui ne chauffe pas l'air ne dessèche pas. Quand l'air se refroidit qu'est-ce qu'elle fait l'humidité ? Elle se re_dé_po_se d'où les condensations qui font ch__ nous contrarient. A une température donnée, la capacité d'absorber de l'air chaud est limitée, quand l'air est saturé il n'absorbe plus, et retour à la case départ. Il faut évacuer l'air saturé pour le remplacer par de l'air frais que l'on va chauffer pour lui faire absorber l'humidité ambiante. Et on recommence le cycle chauffage évacuation. Le résultat fonctionne, mais ce n'est pas très économique. Pour éviter l'humidité dans un observatoire il faut d'abord limiter les sources : la respiration des individus, l'humidité extérieure, le sol. - Empêcher les occupants de respirer ou les enfermer dans un scaphandre : ceux qui ont essayé n'ont jamais communiqué leurs résultats, ce qui prouve que c'est une mauvaise idée. - L'humidité extérieure : il faut d'abord étancher le bâtiment. Boucher les trous des parties fixes, et poser des joints, type joints de porte, sur les parties mobiles. Garder toutefois une entrée d'air, mais calibrée, type auto-réglable pour fenêtre, sinon on va se retrouver dans la solution juste au-dessus qui on l'a vu ne fonctionne pas. Pour trouver les passages d'air promener une bougie allumée un jour de vent. - Quand il pleut le sol extérieur est saturé et par capillarité l'eau s'infiltre sous le bâtiment. Si lors de la conception, il n'a pas été posé une étanchéité type polyane sur le sol, de l'humidité peut ressortir dans le local à travers la chape. A propos de la conception, l'air humide est plus lourd, donc il descend dans les fonds de vallées, qu'en général on évite pour implanter un bâtiment que l’on souhaite sec. Surélevé légèrement le bâtiment va dans le bon sens, pas trop car il faut une pente pour le matériel lourd que l'on roule. Pour limiter l'humidité qui est dans le local, il faut un déshumidificateur. Suivant les conditions, un bac de 3 litres peut être rempli en 12 heures. Afin d'éviter la corvée du vidage de bac, une évacuation extérieure (avec un siphon pour supprimer le retour d'air) est confortable. Sur le marché il existe plein de modèles de déshumidificateurs. Les électriques sont les seuls à être performants. Les technologies varient, je n'ai pas suivi les dernières évolutions donc je ne peux pas me prononcer. Mais on se méfiera des déclarations des fabricants qui n'ont pas pignon sur rue, elle sont souvent optimistes, car valables dans des conditions particulières. Le bruit peut être gênant. Pour info trois niveaux de confort acoustique : grand standing - moyen - minimal, sur la base du niveaux de pression acoustique à respecter dans les locaux : chambre d'hôtel (nuit) 25/30/35, chambre d'hôtel (jour) 30/35/40. Les bricoleurs peuvent tenter de récupérer le dispositif sur un sèche-linge à condensation. Bon ciel sec
  7. De la même qualité, faute de les avoir testé je ne peux pas me prononcer, mais des utilisateurs de ces Barlow pourront donner leur avis. En 2", supérieure à X2, et inférieure à X4 tu as : - La Barlow Kepler / GSO / TS / de X2,5 - Le multiplicateurs de focale Explore Scientific X3 Ce sont des 4 lentilles. la TéléVue X3 en 1,25" évoquée au-dessus est une 2 lentilles. Si le poids a de l'importance, ce peut être un critère de choix.
  8. Conseil matériel pour débuter

    En complément des livres il y a internet. Pour le ciel profond j'aime bien ce site
  9. Conseil matériel pour débuter

    A la découverte du ciel très bien. Tu peux ajouter : Atlas du ciel de Sky & telescope version française Carte du Ciel Stelvision 365 Petit guide d'observation de la lune
  10. Atlas virtuel de la lune

    Bonjour La réponse à ta question est dans la documentation du programme : L' "Atlas Virtuel de la Lune" est à ce jour disponible en 6 versions : - La version "Expert" utilisable sur les ordinateurs Windows avec des configurations matérielles moyennement puissantes et présentant les faces visibles et cachées avec les librations. - La version "Pro 6.0" utilisable sur les ordinateurs Windows avec des configurations puissantes avec les fonctions "Expert" plus les textures haute résolution , les bases de données étendues, les couches scientifiques, le bi-fenêtrage, l'affichage "plein écran" et les ombres dynamiques sur le terminateur. - La version "Pro 6.0" utilisable sur les ordinateurs Linux avec des configurations puissantes avec les fonctions "Expert" plus les textures haute résolution , les bases de données étendues, les couches scientifiques, le bi-fenêtrage, l'affichage "plein écran" et les ombres dynamiques sur le terminateur. - La version "Pro 6.0" utilisable sur les ordinateurs Apple Mac avec des configurations puissantes avec les fonctions "Expert" plus les textures haute résolution , les bases de données étendues, les couches scientifiques, le bi-fenêtrage, l'affichage "plein écran" et les ombres dynamiques sur le terminateur. - La version "Pocket / Windows Mobile" : version présentant les faces visibles et cachées sans librations et utilisable sur les Pocket PC avec Windows Mobile . Ces cinq versions sont téléchargeables gratuitement à partir du site Web de l'AVL. toutes ces versions peuvent être complétées par les nombreuses bibliothèques d'images également téléchargeables gratuitement du site Web de l'AVL. Le site web de l'AVL
  11. Très intéressante cette info, j'avais soupçonné un possible jeu au niveau du 2" mais je n'avais pas vu comment le supprimer. J'ai pensé que ce jeu était minimal sur les réducteurs de qualité. C'est la vérification de cette hypothèse qui a motivé mon ouverture du sujet. Le phénomène augmente si on utilise un TuBlug, car on a un jeu amont et aval sur l'accessoire.
  12. Bonjour, Une bague réductrice 50,8 mm vers 31,75 mm est nécessaire pour utiliser une oculaire au coulant 1,25" dans une porte oculaire de 2". Mais la précision de cet adaptateur et cruciale pour la collimation avec un laser 1,25". Certains affirment qu'en dehors du Parallizer l'ajustement est aléatoire. D'autres soutiennent qu'un adaptateur auto-centrant à un tarif raisonnable est suffisant. Entre ces deux extrêmes, il y a de nombreux modèles, alors lequel choisir, pour garder la précision nécessaire à un bon réglage, avec un budget réduit ? Baader Clicklock ? Omegon Twist Lock ? PrimaLuceLab OnAxisLock ? TeleVue In-Travel mais comment se fait le serrage ? William Optics Rotolock ? APM Deluxe ? TS-Optics Twist-Lock ? Ou son jumeau Kepler autocentrant ? Un autre dispositif ?
  13. La terre ne s'incline pas, son inclinaison est fixe par rapport au plan de rotation autours du soleil. Comme elle garde la même inclinaison sur sa trajectoire, tous les jours à la même heure l'angle des rayon du soleil varie progressivement donnant l'impression que c'est la terre qui s'incline. C'est une illusion comme on a l'impression que le soleil passe d'Est en Ouest alors que c'est la terre qui tourne d'Ouest en Est. Un petit dessin c'est plus simple : Et une simulation dynamique ICI En ce qui concerne le saut de 4m soudain, il faudrait que tu vérifies ce qui produit (produisait) la limite ombre/soleil. Si un obstacle lointain comme un bâtiment arrêtait les rayons du soleil, le jour ou le soleil arrive à passer cet obstacle il éclaire soudainement plus loin.
  14. Cable USB de couleurs

    Faut peut-être mixer : Câbles couleur RJ45 avec connecteurs USB
  15. oculaire

    Il n'y a pas que les lunettes qui se heurtent aux oculaires : si vous avez des yeux de biche avec de long cils, le frottement des cils sur l'oculaire n'est pas agréable.
  16. oculaire

    Pour le champ la problématique est la même que l'on ait des lunettes ou pas. Étant concerné et ne supportant pas les lentilles, j'avais regardé le sujet et stocké diverses infos récoltées sur le web. Je viens de les retrouver : Le relief d’œil est la distance à laquelle il faut tenir son œil derrière la lentille de sortie pour obtenir une bonne image. Il est important d’avoir un relief d’œil de plus de 15 mm pour les porteurs de lunettes et de plus de 10 mm pour le confort d’observation. Le problème est que l'observateur qui porte des lunettes ne peut approcher son œil aussi près de l'oculaire que celui qui n'en porte pas. En pratique, les lunettes écartent l’œil des jumelles de 10 à 15 mm. Les fabricants ont donc muni jumelles et longues-vues d'œilletons mobiles permettant d'adapter au mieux la position de l'œil par rapport à l'oculaire. En position relevée, les œilletons assurent l'écartement idéal pour les observateurs sans lunettes. En position abaissée, ils tiennent compte de la présence de lunettes. Sur certains modèles, il existe des positions intermédiaires pour s'adapter à la morphologie et/ou aux lunettes de chacun. Un porteur de lunettes ne pouvant coller son œil à l'oculaire, devra choisir un relief d'œil de l'ordre de 15 mm ou plus. Dans la pratique, même si vous ne portez pas de lunettes, sachez qu'un relief d'œil inférieur à 10 mm vous obligera à coller votre œil à l'oculaire pour bénéficier de l'ensemble du champ, ce qui n'est pas très agréable. La cohabitation entre les oculaires et les porteurs de lunettes ne se passe pas toujours très bien. Cela dépend surtout du défaut optique du porteur de lunettes. La presbytie ne gêne pas du tout (ce défaut concerne la vision de près, dans un oculaire on regarde à l’infini), il faut simplement retirer ses lunettes. De même, pour les myopes et hypermétropes, il vaut mieux retirer ses lunettes et faire la mise au point à sa vue. Vous aurez alors la même vision qu’une personne ne portant pas de lunettes. Le défaut le plus gênant est l’astigmatisme. Il faut impérativement garder ses verres correcteurs. Le choix des oculaires se portera préférentiellement sur des oculaires à grand relief d’œil, qui permettent de regarder sans enlever ses lunettes. Mais il est dommage de restreindre le choix d’oculaires, et notamment de ne plus pouvoir utiliser les oculaires à très grand champ qui ont un relief d’œil assez faible. La solution idéale pour les astigmates passe par les lentilles de contact, qui permettent de ne pas se restreindre sur le choix d’oculaires. Astigmatisme : le télescope ne corrige pas ce défaut mais en cas d'astigmatisme léger, on peut observer sans lunettes si le grossissement est assez fort.
  17. Salut Fred Mais tu aurais pu avoir un Orion avec la même qualité que le SW. Les Orion classiques avaient un miroir en pyrex avec une bonne réflectivité (comme les SW) mais les Orion plus avaient un miroir en Pyrex avec une haute réflexivité de + de 94%. Il faut donc préciser la référence du produit. Je dis "avaient" car les gammes changent régulièrement. Maintenant la fiche Orion indique : "les miroirs en verre sodocalcique sont dotés de revêtements de qualité au dioxyde d'aluminium et dioxyde de silicone." Les ES ont des miroirs en BK7. Avec ce produit aussi on peut avoir de la réflexivité bonne ou supérieure à 94%. Quand ce n'est pas précisé j'ai un doute.
  18. Les Flextube de Sky-Watcher et les Dobson Explore Scientific ne sont pas techniquement équivalents. La différence de prix est minimale (32€ sur un 254mm). Quant à l'absence d'oculaires c'est une bonne chose car avoir "en cadeau" un Super Plössl 25 mm, et un Super Plössl 10 mm, qui vont rester dans un placard parce qu'on en achètera des plus performants ce n'est pas un avantage.Que ces oculaires soient une option OK mais qu'ils soient systématiques non.
  19. Questions sur mon 1er télescope

    Pour le télescope tu as proposé : Dobson Skywatcher N 254/1200, Dobson Orion N 254/1200 Il y a aussi : Dobson Kepler 254/1250 GSO . Ce dernier à entre autres : - Chercheur : 8 x 50 coudé (la photo du lien est l'ancienne version avec chercheur droit) - Porte-Oculaires : type Crayford avec microfocuseur 1:10 - Ventilateur de mise en température Je t'ai mis les liens pour que tu puisses voir les différences entre les modèles. Pour les oculaires les conseils et marques cités au-dessus sont bons. Tu peux ajouter dans la liste Baader Hyperion et Morpheus Pour un Dobson non motorisé Fritz est de bon conseils Cédric Perrouriefh exagère un peu Ce sont de bons oculaires en 82° ou en 68° Pour la focal des oculaires, tout dépend si tu pars sur l'option barlow ou pas. Au delà d'un grossissement de 300x la turbulence gène souvent l'observation. 300x sur un 250- 1200 c'est une focale de 4 mm. Donc ta proposition d 6,5 mm fonctionne. Mais si tu prend une barlow 2x alors 6,3 /2 = 3,15 tu ne l'utiliseras que très rarement. Il est préférable de prendre un 9 mm car /2 = 4,5 mm.
  20. Je ne sais pas si c'est ton cas mais sur ce topic tu as des infos pour dimensionner ton PC.
  21. Aubriot a raison W10 64bits, je n'avais pas précisé car pour moi c'était automatique. J'ai rajouté un site pour le choix des portables dans mon précédent message. @Seb65 merci
  22. Vu que tu gardes tes PC 15 ans (tu n'es pas le seul ), il te faut du matériel fiable, qui bénéficiera d'une possible maintenance dans 10 ans, mais ,comme l'a dit Seb 65, un modèle industriel n'est pas justifié. Si tes PC tournent beaucoup, il faut juste prendre des disques durs prévus pour un fonctionnement continu comme ceux pour les unités de sauvegarde. De la même façon, je pense qu'un PC de gamer te donnera un processeur rapide, mais tu n'as pas besoin d'une carte graphique de ouf qui va te couter un bras et te servira à 10% de sa puissance. W7 ou W10 ? dans 10 ans il n'y aura que W10 qui subsistera. W10 est stable et pratiquement tous les programmes tournent dessus. W10 sait émuler W7 pour les vieux programmes qui ne sont plus mis à jour, et les nouvelles versions des logiciels tourneront sur W10. Pour chacun des logiciels que tu utilises vérifie la configuration minimale, et prend quand même un bon niveau au-dessus, car les évolutions des programmes deviennent gourmandes au fil du temps. Par exemple sur le site de Stellarium tu as : Compatibilité Minimale Linux/Unix ; Windows 7 et ultérieur ; MacOS 10.10.0 et ultérieur Une carte graphique capable de OpenGL 3.0 et GLSL 1.3 512 Mio RAM 250 Mio disponible sur le disque Recommandée Linux/Unix ; Windows 7 et ultérieur ; MacOS 10.11.0 et ultérieur Une carte graphique capable de OpenGL 3.3 ou plus récent 1 GiB de mémoire vive ou plus 1.5 GiB d'espace disque Regardes, mais tu l'as déjà fait, la connectique dont tu as besoin avec ton matos périphérique, et regardes la connectique du matériel récent que tu pourrais acquérir dans le futur. Tous ces éléments vont te donner ton cahier des charges minimales. A partir de ces bases techniques et avec ton budget, tu peux commencer à dégrossir ton futur PC. Pour cela, j'aime bien utiliser Choix PC qui est relativement neutre et surtout qui présente du matériel de dernière génération avec des PC équilibrés en fonction des objectifs. Lorsque tu auras une première approche des composants dont tu as besoin, vas sur les sites des deux leaders Matériel.net et LDLC ( qui appartiennent maintenant au même groupe, mais qui ont gardé des logiques différentes de fonctionnement) pour affiner tes idées. A partir de là soit tu sais ce qui te convient, et tu peux chercher sur le net le PC pré-monté qui va s'en rapprocher. Soit tu contactes un/les deux leaders par téléphone (faut être patient ) ou en allant dans une de leurs boutiques. Sur les sites mères, ils ont des techniciens hyper compétents qui ne poussent pas à la consommation, à partir du moment ou tu sais ce que tu veux. Avec ton cahier des charges et les idées que tu auras sélectionnées, vous pourrez concevoir le PC qui te comblera. J'ai été un peu long mais je pense que la démarche peut servir à d'autres Astrams. Elle est valable aussi pour un PC portable. Pour les portable il y a également le site Laptopspirit.