Lexomil

Membre
  • Compteur de contenus

    6
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

1 Neutre

À propos de Lexomil

  • Rang
    Membre peu actif

Informations personnelles

  • Instruments
    Dobson explore scientific 254mm f5
  1. telescope hors axe ..

    Il y en a bien quelques uns ici mais je ne crois pas qu'il les vendent, quand a une production a plus grande échelle j'ai quelques doutes https://opticaleds.com/unusual-telescope-designs/chiefs/
  2. Bon, voici venue l'heure du bilan. J'ai pu faire deux premières nuits d'observation en début de semaine. Commençons par les défauts : Les occulaires de dépannage (10 et 25mm) sont... A la hauteur de leur prix. C'est une redite mais le 10mm est plus une plaie qu'autre chose. la collimation n'étant pas faite avec une grande précision, ça doit cumuler mais je suis assez déçu de ne pas pouvoir voir un minimum des vents de Jupiter malgré sa taille honorable, juste un disque blanc tartiné de chromatisme. Je n'ai pas réussit à voir airy, le grossissement est peut être trop faible. Le viseur point rouge est également en carton, il y a du jeu dans les visses et pas moyen de resserrer le bouzin, ajoutons à cela une vitre qui atténue pas mal la luminosité... Pas bien pratique. J'ai viré la vitre et l'ai cassée au passage pour coller un tube où je peux glisser mon œil ou mon pointeur laser. C'est diablement efficace ! Le premier soir j'ai donc tâté du miroir sur Saturne et mars puis visé avec un mal fou m31 et m27 (finalement je suis tombé dessus un peu au pif) C'est franchement beau a voir, magnifique même ! Fantasmagorique ! Ah tiens les miroirs sont couverts de buée........ Mercredi soir donc, maîtrisant un peu mieux l'engin j'y retourne guidé par stellarium. Je regarde Jupiter et ses 4 lunes bien alignées se coucher dans ma cheminée, puis pointe partout a en user le ciel. Andromède, l'haltère, la lagune, le double ammas sous casiopée, celui d'Hercule, les Pléiades, la tour de refroidissement (franchement c'est qui qui l'a nommée celle là !?) Et j'en passe... En bref c'est vraiment génial tout ça. Question tunning je fignole mon masque de bahtinov en carton compressé et je commence les plans de la table, je pense avoir assez de matière a force de farfouiller. Je reviendrai certainement vous les soumettre histoire de ne pas faire trop de betises et d'avoir un regard plus expérimenté. Demain il fait beau, j'essaierai de croiser giacobini Un grand merci pour vos conseils.
  3. En fin de compte, le schmilblick a bien trouvé sa place sur le PO, il fallait dévisser les bagues d'adaptation 1,25 et 2" pour trouver le pas de vis. Si non vu que le télescope n'est pas un simple tube comme le gso mais un serrurier (je sais plus le nom exacte mais l'idée est là) je pense en effet qu'une table sera plus simple a construire a l'avenir. Concernant la pause courte, c'est fort intéressant tout ça et ça ouvre à pas mal de possibilités, je m'en vais Google tout ça
  4. bon, alors... le gso était en rupture de stock un peu partout et indisponible avant 2019, avec des frais de port assez conséquents. mon impatience m'a donc orientée vers l'explore scientific 254mm qui reviens finalement au même prix (ca passe de 99 à 14 euros de fdp quand même ! ) et ce dernier est arrivé ce matin même a bon port, tout semble fonctionnel. concernant la collimation, malheureusement la boite de pellicule que j'ai fais pile poil pas la bonne taille, ca doit jouer à 1mm a peine... j'ai donc fais ca a l'œil ça n'as pas l'air trop mal fait, tout semble centré. par contre j'ai une énigme que je ne parviens pas a résoudre. j'ai un tube large et court fileté a l'extérieur d'une extrémité et a l'intérieur de l'autre. on le vois sur la dernière photo au dessus du bloc alim ici https://www.explorescientific.fr/fr/Explore-Scientific-Ultra-Light-Dobsonian-254mmm.html quelqu'un pourrait m'éclairer, j'ai du le louper dans le fascicule et j'ignore complètement a quoi il peux bien servir et je ne trouve aucun endroit ou le visser.
  5. C'est mon porte feuille qui va être content. Je resterai donc sur mon idée de départ concernant les occulaires. Pour l'encombrement, j'ai de la place au sec, une quarantaine de mètres a parcourir et la fougue de la jeunesse, je m'en accomoderai donc. Mais je vois bien qu'il y a encore du boulot et de la théorie a manger avant de jouer a l'apprenti charpentier. ( Et une courroie crantée de compétition en polytitanium armé longeant le secteur alors ? C'est toujours une mauvaise idée m'sieur ? ) C'est en tout cas d'un grand secours et de toute beauté ce que vous me présentez dans ces liens den. Merci beaucoup pour ces réponses.
  6. bonjour, j'ai la ferme intention d'acquérir ce beau jouet https://www.astroshop.de/fr/telescopes/gso-telescope-dobson-n-250-1250-dob-deluxe/p,23750 qui semble être du bon matos selon les nombreux retours que j'ai pu lire un peu partout sur l'internet, et en tout cas largement suffisant comme premier télescope. seulement voilà, comme beaucoup ici de nombreuses questions me titillent, aussi je compte sur vos talents pour m'éclairer. premièrement, les oculaires : j'avais dans l'optique (hoho) de me contenter des oculaires fournis de base dans un premier temps avant d'acquérir petit à petit des outils de meilleur qualité, à savoir les es 82° en 14mm 4.7mm puis de plus grandes focales qui me font de l'œil (hihi) malgré leur prix un peu élevé pour mon pauvre salaire. j'ai contacté astroshop à ce propos, qui me conseille d'acquérir un oculaire zoom dans un premier temps ce qui ne me semble pas idiot. seulement l'argent est le nerf de la guerre et j'avoue être un poil perdu dans les choix d'oculaires bas de gamme disponibles (donc non, pas de baader mark 4 pour le moment) pourriez vous m'aider sur ce point ? secondement, la collimation : dois-je immédiatement acheter un laser selon vous ? ou est-ce que ça peu attendre un mois malgré les cahots du transport et autres joyeusetés ? troisièmement, les filtres : j'habite en campagne normande, dans un petit village bien élevé qui éteins ses éclairages de nuit. aussi ne suis-je pas trop victime de pollution lumineuses. comme a peu près tout le monde, j'aimerai voir tout le ciel profond en une nuit. Seulement j'ai bien conscience que mes observations risquent d'être fréquemment entachées de pollution nuageuses et surtout impactées par le gros lampadaires blanc qui nous tourne autour. je devrai donc bien me tourner vers les planétaire et le lunaire dans ces longues périodes de disette. mais alors que prendre ? la lune ne risque-elle pas de m'éblouir avec un miroir de 250mm ou de simples lunettes polarisées (merci gaumont pathé) suffiraient a son observation ? les OIII sont vraiment utiles pour les nébuleuses ? comment bien distinguer Saturne, Jupiter, Mars et les autres beaux cailloux et avec quoi ? dernièrement, le bricolage : le monde étant bien fait, des proches ont récemment fait l'acquisition d'un beau réflex tout neuf. possédant quelques outils, dix doigts pas trop malhabiles et un fablab tout beau non loin de chez moi, je me suis donc documenté sur les tables équatoriales et autres montures en fer a cheval. cette dernière semble du peu que j'en ai vu plus simple de conception et plus pratique, aussi je ne comprends pas bien qu'il y ait tant de doc sur les tables et si peu sur les montures, auraient-elles des désavantages cachées ? j'ai quelques idées pour faire tourner le tube sur lui même (bien qu'avec un apn ca ne dérange pas tant que ça) mais je vous avoue qu'un poil de doc et d'idées supplémentaire a ce propos ne serait pas de refus. du point de vue de la motorisation, je vois également beaucoup d'entrainement par galet ou vis sans fin, mais pas une seule fois de bêtes roues crantées entrainant une série de picots/clous plantés sur le secteur, ce qui pourtant permettrait d'avoir une vitesse constante du début a la fin et éviterait tout glissement du bouzin. y aurait-il un problème de vibration ou autre auquel je n'ai pas pensé ? merci d'avance d'avoir pris le temps de me lire et/ou de de me répondre, bonne journée à vous.