foldedol

Member
  • Content count

    42
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

29 Neutral

About foldedol

  • Rank
    Inactive member
  1. Merci beaucoup pour vos réponses ! Je vais mieux dormir. Corrigez moi si je me trompe : Cela signifie que je peux diaphragmer cette zone avec un montage un peu exotique. Ce ne sera pas une "trop" grosse perte ? D'autant que je rogne par le bord. Qui est déjà le plus diaphragmé. Si je diaphragme cette zone en revanche je fais une vraie concession puisque je diaphragme tout mon objectif de façon franche. Je ferais un autre dessin avec mon montage pour simuler les dégâts Merci beaucoup.
  2. Bonjour, Des questions existentielles me taraudent l'esprit pour mon (futur) Newton. Je vais essayer de vous les exposer clairement. J'ai trouvé sur le site de Serge Bertorello une information intéressante, je cite : La source : http://serge.bertorello.free.fr/calculs/dimplan.html Question 1 : Cette notion peut elle être appliquée au sens strict pour une observation visuelle ? Ou dois je la pondérer à la hausse ou à la baisse ? Sur cette base J'ai dessiné mon cône de lumière avec la formule : = 13mm Question 2 : Mes dessins sont ils exacts ? Je place désormais un oculaire avec un field stop de 27mm (Panoptic 24) Question 3 : A quoi sert un tel field stop (27mm) si mon cône de lumière est en fait beaucoup plus petit (13mm) ? J'ai d'autres questions mais elles viendront ensuite Il s'agira en fait de trouver la focale et le diamètre idéal pour mon montage bino. J'aimerais d'abord comprendre si la base de mon raisonnement se tient.
  3. Lesquelles ? j'en présente trois :-) Amusant j'en ai 3 aussi Et pas une en commun 7x50 20x80 30x80
  4. J'ai pu m'apercevoir récemment que "faire du visuel" ça dépend tout de même des goûts et des couleurs de chacun. Avec ton expérience tu devrais pouvoir resserrer ton cahier des charge et faire un choix qui te correspond vraiment. Pour ma part j'ai tranché en faveur du Dobson car le seuil de champ et la pupille de sortie sont inconcurençables. je me suis arrêté à 300 car : - C'est compatible avec le mal au dos (la cage primaire fait 18kg), la flemme et la taille du coffre chargé pour 4. - Il est à f/d 5, luxe appréciable, et la focale offre tout de même un sacré champ si on va le chercher. - J'ai renoncé au 2D car j'aime la balade en manuel. - J'ai coupé les tubes car je ne fais que de la bino (seuil à 60x avec 1500 de focale, un bon compromis je trouve) Bref, j'ai des partis pris d'usage, qui m'ont permis de trancher franchement. J'ai pesté pas mal sur Explore Scientific mais après bricolage j'ai le sentiment d'avoir un télescope qui est vraiment le mien et je n'ai pas peur de le trimbaler vu que c'est pas une princesse D'ailleurs à mon sens la questions la plus difficile est plutôt celle du champ. Pas celle du diamètre. Du reste, une sortie cette semaine nous a permis de voir que le seeing à 70km de paris est différent de celui à 30km : Double amas et crèche visibles à l'oeil nu. A 70km, donc : une Televue 85 nous a offert de superbes images d'objets diffus (Orion, M81 / 82). A 30km (Dans mon jardin) : Le 300 mange la pollution lumineuse et donne accès au amas. Au quotidien c'est salutaire. Au final je trouve que le diamètre est un compensateur de pollution, et une porte d'entrée sur les amas. Pour le reste, la diamétrite n'est pas à mon sens l'unique solution.
  5. Sans doute un Mak Newton. Mais ce n'est plus le même diamètre. M'enfin à 200mm ça se défend j'imagine ?
  6. Monture azimutale nomade

    Pour les trépieds Berlebach : il faut choisir ceux avec les pieds vraiment taillés en pointe. Avec l'appuie pour les pieds pour l'enfoncer. Une fois bien enfoncé l'herbe ne pose pas de problème, au contraire ; J'ai plus de tremblement sur une terrasse pavée. Modulo le poids de l'ensemble j'imagine (j'ai une config qui est moins nomade - 18kg au total : Trépied 8kg / monture 4kg / Lunette 6kg). Mais ma FS102 est à f/d8 et ça ne tremble pas d'un poil. A vérifier mais je crois que le bois absorbe plus que le carbone ou le métal. On peut optimiser aussi en commandant en double les fixations : Ca rigidifie très bien. Sinon la règle c'est quand même de surdimensionner un peu pour être stable D'où ma config plus lourde. Pour la monture : Je suis plutôt un partisan de limiter le porte à faux pour optimiser encore le truc. Mais c'est du full manuel sans vis micrométrique. Avec des montures plus simples et brutales donc : https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p1541_Giro-GR-2-mini-alt-az-mount---up-to-4-kgs-load-per-side.html https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p5148_Tele-Optic-FLM-GIRO-Ball-Head---altazimuth-mount-with-max--10-kg-payload.html La encore j'ai la grande soeur donc ce n'est peut être pas transposable à ton cas. Il faudrait trouver des utilisateurs de ces petites montures. et vérifier qu'on ne tape pas le trépied au zenith. Mais un pivot brut de fonderie sans porte à faux ca ne bouge pas "en théorie".
  7. Starbase 80 (et origines)

    La monture a l'air top aussi
  8. Oui je n'y crois pas une seule seconde. Après je suis un ayatollah du contraste et du piqué. Je n'ai pas 10 ans d'astro. Mais voila ce que j'observe depuis 1 an (planètes basses). En ciel profond : A 1D il n'y a aucun soucis (Pentax XW 5mm sur ciel de banlieue). Après moi j'ai coupé les tubes pour passer en bino un OIII à 60x. Mon plaisir est donc dans le champ et la pupille de sortie. Pas du tout dans le grossissement. Ce faisant j'ai les dentelles dans le jardin en banlieue. En planétaire (toujours en banlieue), : Je préfère la vision dans ma FS102 (que je monte à 180x pas beaucoup plus car c'est très très beau). Mais les planètes sont basses. Donc la lunette est aussi plus pratique et moins mise en défaut. On verra le jour où elles seront hautes. M'enfin pour être franc l'image dans la lunette est ciselée. Dans le Dobson pas du tout. Impossible de passer plus que l'Ethos 8mm (190x) sur le Dobson. Le Pentax XW 5mm m'a juste délavée l'image. Donc pour moi c'est un formidable outil de ciel profond, capable de rentrer dans le coffre tout l'été même avec 4 personnes en voiture. Pour le reste je rêve d'une APO 130. Mais je suis minoritaire sur ce sujet je crois Ah et j'ai vendu tout le monoculaire pour ne faire que de la bino. Y compris en ciel profond. Là encore je ne ferai pas l'unanimité. Chacun son truc
  9. Moi ce qui m'étonne c'est de ne pas retrouver la réalité de mon télescope (ES300). Perçages aléatoires, peinture sur les vis, acier et peinture de mauvaise qualité. Ces Dobson ES sont plutôt bien conçus. Mais bien mal mis en oeuvre par la phase d'industrialisation et / ou la sous traitance. A moins que le 500 filmé ici ait le doit à un régime de faveur ? Bon je me plains pas je l'adore au final. Surtout depuis que je l'ai dompté ... à la scie à métaux ...
  10. Exactement. C'est en substance ce que je souhaitais exprimer. Le photographe se place par définition à côté du monde. Il image. Il n'est pas dans la pure expérience du présent. Du moins il peut l'être. Mais on ne peut pas dire que c'est la même expérience.
  11. Ah oui du coup effectivement nos points de vue sont inconciliables.
  12. Oui bien entendu. Je pense que quand chacun cherche à optimiser / pousser son set up il y a aussi un plaisir technique. La satisfaction étant autant dans le processus (achat, mise en oeuvre) que dans le résultat.
  13. Non justement. Mon point de vue ce que ce n'est pas tout. Regarder un support photo ce n'est pas regarder le réel. Et ça n'est pas la même émotion. Supérieur si on considère que c'est comparable. Ce n'est pas mon cas. Imager ce n'est pas percevoir. La photo (fut elle prise en 30 secondes le soir même) ne me procure aucune émotion.
  14. Je ne comprends pas. Regarder des photos d'un événement et participer à l’événement de ses yeux ce n'est pas équivalent ni comparable. (je ne fais pas de photo ) C'est la notion de performance qui est à revoir à mon sens. Elle n'est pas proportionnelle au plaisir. C'est là où la question du diamètre peut être discutée. C'est là où la limite de diamètre peut souvent être défendue.
  15. On sent tout de même une grosse envie d'une petite taka. Je t'invite vraiment à faire un test chez quelqu'un. Tes idées seront fixées en 10 min. Ca n'a rien de rationnel. Mais cela peut procurer un sacré plaisir. Accessoirement à 100mm la turbulence n'existe pas. Je ne suis absolument pas objectif bien entendu, je suis amoureux. Oui et non . A 30x effectivement je fixe le bras sur un trépied qui est indépendant. Je suis donc arrivé à la même conclusion que toi. A 20x, la chaise souple n'est pas optimum. Mais une chaise semi rigide est vraiment bien (ou un transat). Je suis un peu sur la même ligne que toi. J'ai des 20x80 et des 30x80. Je t'invite à tenter la chaise longue comme expliqué plus haut. Avec doudoune et bras ballants on peut tenir une heure sur la lune c'est un autre plaisir. Je me limite à 80mm car effectivement on est à 2 kilos. Je n'ose pas aller au delà. Car je ne renoncerai pas à la chaise longue. Après en ciel profond les 30x changent vraiment la donne. On approche vraiment M13 et l'haltère. A 20x on se contente du hibou. Perso je ne suis pas fan des 10x, 12x, ou 15x (J'ai des 8x50, des 10x42 ...). Car on n'approche pas assez les objets. On les détecte, mais ça ne me suffit pas. Mais bon là c'est les goûts et les couleurs ...