aubriot

Member
  • Content count

    921
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

240 Excellent

2 Followers

About aubriot

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    astro montagne ski
  • Adress
    bourgogne et haute savoie

Recent Profile Visitors

3472 profile views
  1. ASI 1600 mm pro

    petit erratum sur le calcul du BF avec les filtres : vous ne devez suivant certains ne prendre qu' 1/3 de l'épaisseur du filtre dans votre calcul . après quand on a comme moi un BF avec + ou - 4mm on s'en fiche un peu
  2. les applis météos

    la météo est souvent notre pire ennemi et souvent changeante en automne et au printemps . rien de plus rageant quand on est nomade de sortir le matériel et d'avoir la désillusion de voir apparaitre une masse nuageuse. tant d'énergies déployées pour un résultat médiocre ! alors comme tout le monde , on s'assure que cela n'arrivera pas . on trouve un éventail de logiciels météo des plus simples ou plus complets , des plus détaillés aux plus minimalistes , sous forme de tableau ou sous forme de carte dynamique . en faite il y en a pour tout les goûts commençons par les dynamiques : celui ci est peu connu des astrams mais pour celui qui veut voyager très loin il vous donne une représentation globale de la terre earth ces points forts : -visualisation des conditions météorologiques mondiales - les courants de surface de l'océan - les températures de surface des océans - les vagues de l'océan - les aurores boreales passons à une échelle plus petite Windy ( site ) est au premier abord très conviviale pour sa façon de représenter la carte de la France avec ces mouvements convectifs mais dans les faits il se révèle bien souvent peu précis (à mon gout). il vous donne une tendance avec la mise en valeur du mouvement des nuages , les températures globales , la direction des vents, etc ce n'est pas vraiment celui que je préfère même si il est en français et l'on peut voir le temps sous forme de vidéo sur des sites bien précis l'un de ces concurrents : Ventusky site on y retrouve à peut prêt les mêmes données et présenté sous le même format une carte détaillée de la France avec tous les éléments (vent,nuages ,pluies ) et un détail sur la localité de votre lieu d'observation. et l'incontournable météo France qui semblait perdre du terrain mais qui depuis peu détaille la météo locale heure par heure je vous le dirais en toute franchise : ce n'est pas ceux que je préfère . c'est beau , joli mais peu précis pour l'astronomie passons aux sites proprement déidés à l'astronomie je ne vais pas les détailler tous mais plus vous présenter les trois plus connus le premier est météoblues site il est un mixte des prévisions météos sous forme de cartes et sous forme de tableur là ou il commence à se démarquer c'est son onglet "astronomical seeing" propre à notre activité. très riches en détails : levé du soleil et de la lune , seeing, température , nuages , vitesse du vent mais malheureusement précis que sur trois jours pour la version gratuite son concurrent direct le très connu "webastro" qui est un incontournable dans l'astronomie avec astrosurf https://www.webastro.net/meteo/#carte pas le plus visuellement attirant mais le plus adapté à l'astronomie. pas mal de détails comme le CWF , le seeing, la stabilité , la transparence ou l'humidité. simple et efficace . et puis le logiciel clear outside site le must ! mon préféré. il s'est souvent révélé être juste et fiable à l'heure donnée. il est souvent mis à jour quand le temps est changeant comme en ce moment. il est riche en données et pour les amateurs de l' ISS son passage est indiqué vous retrouverez tous ces sites sous android et ce n'est pas ça qui manque https://play.google.com/store/search?q=clear outside&c=apps&hl=fr A partir de là vous vous dites qu'on n'a nul besoin de plus d'informations . Que nenni ! avec un temps variable ,il est une donnée que le nomade déteste le plus : la pluie . surtout par peur de retrouver son matériel mouillé . vous me direz : impossible.... et pourtant c'est déjà arrivé pour certains tous ces sites précédemment décrit ne vous donnent qu'une information succincte de la tendance sur la pluie . un des logiciels que j'affectionne particulièrement et qui me surprend régulièrement : Rain Radar https://play.google.com/store/apps/details?id=webfreak.si.rainradar&hl=fr il est comment dire .....ultra précis à un tel point qu'il vous prévient 2 à 5mn avant l'averse. installé sur votre smartphone il sera pour vous un précieux compagnon. surtout pour votre matériel ! il indique les mouvements des vents , des nuages et surtout de la pluie avec une précision redoutable la marge de prévision est réduite mais ultra précise. le seul regret : quand il pleut par averses il est fréquent d'avoir ces alarmes qui peuvent sur le long terme vous agacer vous avez aussi à titre indicatif : Rain Today http://raintoday.weatherpro.de/lang/en.html je ne l'ai jamais testé mais on en dit beaucoup de bien voila , j'espère que ce post vous aura intéressé et qu'il vous sera très utile bon ciel Christophe
  3. USB2 versus USB3

    moi je le fait sur 5 metres avec le pegasus et en USB3
  4. c'est régulièrement utilisé dans les carte mère de PC haut de gamme mais c'est long si ils n'ont pas de bureaux locaux
  5. ce post sera un peu différent puisqu'il parlera de ce que j'ai pratiqué avant de passer sur une monture équatoriale beaucoup se posent la question : comment poser un tube de 30Kg sur une table équatoriale posée sur une monture alta-azimutale ? en Effet c'est très très compliqué d'avoir un tube de 30Kg sur l'épaule . de le poser sur une table équatoriale inclinée à 50° tout en vissant le tout. Meade n'a jamais voulu trouver une parade car il considérait que soit on était en fixe , soit on restait en alta ...alors certains se sont demandés comment trouver une parade . la solution est assez simple en faite : basculer l'ensemble pour poser à plat le tube sur la monture pour cela il vous faudra fabriquer un petit appareil en bois : un trépied. vous basculez votre monture et vous la posez sur celui ci . c'est tres stable car les deux "piliers " sont bloqués par la structure du plateau il ne vous reste plus qu'a poser tranquillement votre tube sur la monture et d'y mettre les vis. et ensuite relevez le tout en s'aidant des deux poignées de la monture c'est aussi simple que cela bon ciel christophe
  6. non je ne pense pas car je faisais plus d'observations à cette période et je venais juste de débuter . les meilleurs photos sont dans ma tête j'ai gardé quelques unes de l’éclipse partielle de Dénia avec un Canon et c'est loin d'être des chefs d’œuvres .
  7. et l’excitation des préparations . 1999 et l'éclipse total tu prépares tout depuis un mois : carte , choix du lieu , commande du filtre et des lunettes protectrices, télescope, apn puis les jours défilent; l’excitation s'amplifie et est a son comble le jour donné t'essaye de bien dormir mais pas de bol ton cerveau cogite . surtout ne rien oublier ! et là déception. à 6h00 du mat il pleut. tant pis on part quand même te voila sur la route avec deux potos et le LX200 dans une 106 . direction le nord-est tout en écoutant la radio . la temps ne s'arrange pas et les nouvelles ne sont pas bonnes . puis des annonces de soit disant beau temps dans un coin perdu de l'est de la France . demi tour on file là bas et plus tu approches du lieu et plus tu vois fleurir les télescopes . c'est bon on est plus très loin . un chemin terre en vue et une bute au loin ...c'est décidé on s’arrêtera là. bon choix ? on verra bien tu déballes tout en espérant à la boussole de déterminer d’où va venir l''ombre de l’éclipse Deux heures d'attentes et tu commences à voir les biches sortir apeurées du bois le froids s'installe et là l'ombre de l'éclipse arrive à la vitesse d'un cheval au galop un vrai boulet de canon . et c'est parti.... chrono en marche et le spectacle commence beaucoup d'attentes pour moins de 2mn d'éclipses mais que de souvenirs. certainement le plus beau
  8. et moi du visuel amplifié . j'ai essayé et c'est vraiment pas mal du tout surtout quand tu as des gens autour de toi . ça évite les queues d'attentes derrière le scope et la frustration et en plus ils ont la couleur !
  9. sauf que les nouveaux astram pensent (à tord) que bien souvent faire de l'astronomie passe impérativement par une caméra . ce qui est faux. moi il m'arrive souvent de lever le nez pour observer une comète , la VL ou la lune. et les souvenir que j'en ai eu à l'oeil nu ou derriere un tube sont souvent plus permanent que ceux que j'ai pu avoir sur un écran
  10. Je te rassure je n ai pas d action dans ce telescope et je m en fout royalement.ce qui m interresse c est son contenu et sa vision comment faire de l astro. j ai vu le changement en 30 ans et franchement je trouve que les mentalites n ont pas évolués dans le bon sens.
  11. je suis tombé sur le post de cette personne qui parle du dernier télescope automatique stelllina. mais c'est sur le fond de ces propos que je voudrais aborder le sujet . je trouve que sa vidéo est très bien faite et résume bien l'astronomie actuel. franchement j'ai vraiment eu plus de souvenirs et de joies visuellement plus qu'en utilisant l'informatique. mes plus beaux souvenirs : la comète de Halley et l'éclipse totale du soleil en 1999.
  12. ngc4565 (galaxie)

    très belle galaxie en N&B et beaucoup de détails. dommage que tes étoiles soient "pas plus fines". vraiment bien le résultat
  13. lorsqu'on réalise des poses sur un objet céleste en mono on réalise le plus souvent du LRVB quand on commence (c'est mon cas) . L pour Luminance R pour Rouge V pour Vert B pour Bleu ce qu'il faut comprendre c'est que toute l'information se trouve dans les brutes luminances et les couches RVB ne sont la que pour rajouter la couche couleur. plus vous ferez de poses L plus les détails ressortiront ! mais il y a une étape que l'on ne doit pas négliger : les DOF (Dark ,Offset et Flat ) . je trouve que ce site en parle très bien Astrophotographie : Dark – Flat – Offset ou avec celui ci en video DOF Cela peut paraitre ch... mais c'est un passage obligé pour avoir un résultat à la hauteur de ces attentes. en résumé lorsqu'on fait des photos en mono on se doit de réaliser - des images en L ( une bonne soixantaine voir plus ) - des images en R (entre 20 et 30 ) - des images en V (entre 20 et 30 ) - des images en B (entre 20 et 30 ) en gardant la même MAP ( mise au point) et le même cadrage (pour les flats) , on va réaliser - des darks ( une bonne soixantaine ) - des offsets ( une bonne centaine ) - des flats en filtre L (entre 20 et 30 ) - des flats en filtre R (entre 20 et 30 ) - des flats en filtre V (entre 20 et 30 ) - et des flats en filtre B (entre 20 et 30 ) cela représente à peut prêt 500 photos rien que pour avoir une seule image finale le logiciel Prims c'est très bien les gérer et il a un module pour réaliser ces DOF. il vous nommera tout les fichiers suivant le nom, la date , le filtre utilisé , la T° et le temps d'exposition mais avant de shooter , il faut bien s'assurer que les filtres soient bien positionnés dans le bon sens et éviter au maximum les parasites provoqués par les lumières des lampadaires l'effet du gradian (avec renforcement de l'exposition sous pixinsight) avec ou sans pare buée. : la première image montre un coté plus sombre en haut et plus éclairée en bas à gauche provoqué par des lampadaires. la deuxième photo a été prise avec l'adjonction d'un pare buée qui élimine en partie ces parasites lumineux. l'effet est garantie ! la ASI 1600mm pro provoque des halos et des micros lentilles mais c'est pire quand les filtres sont montés à l'envers. c'est assez flagrants sur les étoiles très lumineuses je sais elle est moche (ciel trop sombre,traitement couleur mal fait ,etc....) mais c'est surtout pour vous montrer les fameux effets du aux micros lentilles les Darks : les darks doivent être fait à peu prêt une fois tous les 6 mois et à la même température des poses réalisées. ainsi si vous faites des brutes de 10s sous -20°C avec un gain de 138 et un offset de 30 , vous devrez faire des darks de 10s sous -20°C avec un gain de 138 et un offset de 30 ils se font dans le noir mais quand je dis le noir c'est le noir total . même avec un capuchon sur le tube il se peut que de la lumière puisse passer derrière le tube ou par une fente du capuchon. ces poses peuvent se faire de jour , sans le tube du moment que le capteur est dans le noir total ! sur une ASI 1600 , je pose le plus souvent avec un delta de T° de -20°C que ce soit en hivers ou en été tout en évitant d'atteindre la puissance de refroidissement maximale. pourquoi ? il se peut que la température externe fluctue et vous allez vous retrouver avec des poses avec différentes températures ( surtout si elle monte) . donc le dark n'aura pas le même résultat sur chacune des brutes . on se donne une marge de de + ou -0,5°C. après il faudra refaire des darks pour les photos prises avec un tel décalage . sur prism je programme une montée de température par palier pour atteindre 85% de la puissance fournie. cela me laisse ainsi une marge pour la correction au cas ou. Les offset : ils se font de la même manière que les darks (dans le noir) mais avec des poses très très courtes. prism le fait par le même module et il se chargera de régler le temps automatiquement pour obtenir des offsets de bonne qualités ils sont très simples à réaliser et ils peuvent se faire de journée de la même façon que les dark ( capuchon mis et température à l'identique) les Flats : ce sont les plus durs à réaliser : on doit exposer le capteur à une lumière uniforme et ce dans le but de faire ressortir toutes les tâches et poussières. pour cela on utilise un générateur de flats . donc si je fais des poses en L, j'ai pour principe de mettre le générateur de flats juste après pour conserver la même map , la même température et le même cadrage il en sera de même pour les couches R,V,B beaucoup préconisent qu'ils soient fait au 2/3 de l'histogramme. mais qu'est ce que cela veut dire ? sur un capteur 16bits de données on a 16² soit 65536 niveaux de gris possibles . dans notre cas on devra se retrouver aux alentour de 43690 . c'est comme ça que je l'ai compris la dernière mise à jour de Prims calcule automatiquement le temps d'exposition pour obtenir cette moyenne d'exposition. A vous de régler l’écran générateur de flats pour qu'il ne soit ni trop faible ni trop fort en éclairage pour le prétraitement , j'ai suivi le process de Zloch team astro PixInsight TRT 00 il est simple , clair et très efficace . tout le traitement se réalise sur le logiciel très connu "PixInsight" Au préalable vous devrez organiser vos répertoires pour classer les brutes des DOF et éviter ainsi les erreurs de traitements ensuite il vous suffira de lancer le logiciel pixinsight et d'aller chercher le process icons que j'ai mis à disposition en pièce jointe ce process icons permet d'effectuer toutes les taches décrites ci dessous . il se charge par un clic droit "process Icons" , "load process Icons" et est référencés sous .xpsm les étapes de traitements : 1 - création du master offset 2 - création du master Dark 3 - création du master Flat pour chaque couche LRVB 4 - calibration des images pour enlever les parasites , les bruits induits (traitement des images avec les DOF ). 5 - une correction cosmétique pour enlever les pixels chauds 6 - un alignement des images (il y a toujours des décalages dans les prises de vues) 7 - un empilement basique pour cropper toutes les images (réduction des bords ) et les avoir aux mêmes dimensions 8 - une réduction du bruit de fond sur toutes les images 9 -une netteté optimisées et enfin un empilement des images de chaque couche L ,R,V,B. vous obtenez ainsi les brutes finaux que seront après traitement empilés pour obtenir une image finale mais avant de clore je vais vous montrer les effets que l'on peut avoir si le traitement est mal fait les darks mal traités que l'on voit sur les deux cotés de l'image de M92. résultat des flats mal "gérés" lors de la prise des clichés j'ai mis le process icon qui permet de pré-traiter de ces images brutes sur PixInsight Christophe Bon ciel prétraitements brutes.xpsm
  14. ils se sont focalisés sur d'autres domaines liés au COVID 19