Pyrophorus

Member
  • Content count

    309
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Pyrophorus

  1. Feront-ils bon ménage ?

    Oui, c'est un câble qui contient quatre paires torsadées. D'ailleurs, on ne fait plus que ça pour les liaisons Ethernet, comme Patry l'a mentionné. Il a donné juste au dessus des indications sur le blindage et, selon mon expérience, un blindage commun est suffisant. Par contre il faut se méfier sur la catégorie exacte du câble. Dans la référence que tu donnes, le câble est décrit comme de catégorie 5 ou 5e selon les endroits et on précise qu'il supporte le 100MB, ce qui semblerait indiquer que ce n'est pas vraiment un 5e (qui normalement supporte le GigaB). AMHA, pour ce que tu veux en faire, le GigaBit n'apporte rien. La plupart des applis astro peuvent fonctionner en wifi qui est nettement moins rapide que le 100MB et le 100MB est nettement plus fiable que le GigaBit. Maintenant, comme ça ne représente pas une grosse dépense et qu'il s'agit d'une installation destinée à durer, je te conseillerais volontiers de poser un câble de catégorie 6. Comme ça, si ton matériel évolue (ça va tellement vite maintenant !), tu ne risques pas d'être coincé. Pour préciser tes idées, sache qu'en Ethernet, ce n'est pas le câble qui détermine la vitesse de transfert, mais les appareils qui y sont connectés. Les interfaces s'arrangent discrètement entre elles pour déterminer une vitesse utilisable: 10, 100 ou 1G. Les ordis modernes qui ont tous des interfaces GigaBit sont néanmoins capables de communiquer en 10 ou 100MB, selon l'appareil auquel ils sont connectés (un hub ou un switch comme celui de ta box en général). Le câble n'intervient que pour fixer une limite dans le cas du GigaBit. En effet, pour le 10 et le 100 une simple ligne du type téléphone à deux conducteurs suffit (mais je te le déconseille: le câble en paire torsadées est nettement préférable). Donc, pour avoir le GigaBit, il faut que tous les appareils dans la chaîne de communication le supportent. Il est probable que ta box en est capable, mais je ne serais pas étonné que tes appareils astro soient seulement en 100MB. Voilà, j'espère que cela répond à tes questions. Bien cordialement,
  2. Galaxie du tourbillon

    Bonjour à tous, Voici ma première image "montrable" (AMHA) en ciel profond. Pas de quoi casser quatre pattes à un canard, mais peut -être que vous aurez la bonté de me faire quelques remarques utiles. Merci d'avance ! Je ne l'ai pas réduite parce que j'aime assez les petites galaxies qui l'accompagnent (sur la droite de l'image). Y en a même que je retrouve pas dans les catalogues ! TN 200 F5 sur EQU5 motorisée deux axes. 60x20 secondes. Nikon 5300. Traitement Siril et Gimp. Bon ciel à tous !
  3. Galaxie du tourbillon

    N'en jetez plus ! Vous allez me faire rougir ! (Merci à tous quand même !)
  4. Galaxie du tourbillon

    Bonjour à tous, Si je comprends bien, Siril essaie d'aligner les étoiles de l'image sur les données astrométriques en utilisant leur magnitude relative pour détecter celles qui paraissent aberrantes (ce qui expliquerait pourquoi l'algo ne fonctionne que sur des images qui n'ont pas subi d'étirement d'histogramme et sans doute aussi de transformations ASINH). Comme cela m'étonnerait vraiment qu'il y aie beaucoup d'images qui collent pile poil aux données astrométriques, le résultat ne peut être qu'une moyenne dans la plupart des cas, quelque soit la méthode utilisée pour trouver les "bonnes" étoiles. De mon point de vue d'utilisateur sans objectif scientifique, ça ne me dérange pas que le résultat soit approximatif (à l'impossible nul n'est tenu) à condition: de savoir de combien (autrement dit la marge d'incertitude qui pourrait être affichée dans le log). d'avoir autant que possible un choix entre différentes méthodes de calibration (plein champ/une partie de l'image seulement/une seule étoile, par exemple). Si mon image est pourrave (ce que devrait me dire la marge d'incertitude), j'aimerais pouvoir me fonder seulement sur la partie la plus propre ou la plus intéressante. Dans l'image qui fait l'objet de ce post, je n'ai strictement rien à b.... de la couleur des petites étoiles de faible magnitude qui traînent dans les coins, là où il y a du vignettage. C'est évidemment la galaxie qu'il faut essayer de calibrer au mieux. Mais ce genre de choix, aucun algorithme ne peut le faire à la place d'un utilisateur humain. Maintenant, dans ma petite tête d'amateur pas très éclairé, venant d'apprendre qu'il fallait que l'image soit bien corrigée pour que ça marche correctement, je commence à me demander s'il n'y aurait pas encore d'autres conditions à remplir. Comment savoir ? Est-ce que c'est vraiment la peine que j'utilise cette fonction si elle ne marche que sur des images impeccables (que je ne ferai sans doute jamais) et peut donner des résultats incorrects sans m'en avertir ? Bien cordialement,
  5. Galaxie du tourbillon

    Je vais aller faire un tour dans le code pour voir comment c'est fait, mais a priori, je ne vois pas très bien pourquoi il serait nécessaire de tenir compte de tous les objets du champ pour faire un équilibrage de couleurs. A tous les coups, on risque d'avoir des incohérences, quelque soit le soin apporté à la réalisation des images.
  6. Feront-ils bon ménage ?

    Bonjour, En intérieur, le 220v et les câbles paires torsadées (je suppose que c'est ce que tu entends par câble informatique) cohabitent sans problème dans les goulottes. Si en extérieur on utilise des gaines séparées, je pense que c'est pour d'autres raisons que les perturbations électromagnétiques (le câble en paire torsadées est insensible à ces perturbations, justement parce qu'il est torsadé et non parce qu'il est blindé). Par contre, il faut éviter de mégoter sur le câble paires torsadées. Il y a plusieurs catégories (et prix) et il faut impérativement prendre au moins du 5e ou plus si on espère communiquer en gigaBit. Il faut également résister à la tentation de faire passer deux types de com dans le même câble (par exemple, téléphone et Ethernet) sous prétexte qu'il y a des paires inutilisées. Bien cordialement,
  7. Galaxie du tourbillon

    Tiens ? C'est bizarre... Pourtant les flats ne corrigent que la luminosité, pas la balance des couleurs, non ?
  8. NGC7023 Nebuleuse de l'Iris

    Vraiment splendide, ça donne envie d'aller la voir !
  9. Galaxie du tourbillon

    Encore merci à tous. Pour info, je n'ai pas modifié la balance des couleurs déterminée par Siril à partir de données astrométriques, mais seulement poussé légèrement la saturation. Bon ciel,
  10. Galaxie du tourbillon

    Merci à tous pour vos remarques et vos encouragements. Bon, je vais essayer de faire des flats, c'est promis... Pour le correcteur de champ, je verrai ça avec le Père Noël, car cela me paraît moins important. Il y a certes de la coma dans mes images, mais ce n'est pas dramatique. Mais j'imagine que c'est surtout en augmentant le nombre de clichés que je peux progresser. Bon ciel à tous
  11. Galaxie du tourbillon

    Merci à tous les deux pour vos remarques. Effectivement, il n'y a pas de flats dans le prétraitement. J'hésite à en faire parce que c'est visiblement compliqué d'en réaliser des bons. Sinon, le vignettage apparaît nettement plus sur le forum que directement sur ma machine. Je trouve ça curieux. Bien cordialement,
  12. Correction d'objectifs

    Hmmm.... Je suis comme Atroyoyo. J'hésite à claquer dans un correcteur de coma presque autant d'argent que dans mon télescope qui ne présente d'ailleurs pas une coma très marquée puisque c'est un f/D 5. Est-ce de la philosophie ? J'ai lu quelque part qu'un soft permet de faire les étoiles plus petites et plus rondes. Ce n'est évidemment pas une correction rigoureuse mais une manipulation du même genre permettrait d'améliorer l'allure des images. Après tout, il s'agit de réduire ces petites ellipses à des cercles bien ronds, ce qui peut se faire étoile par étoile ou peut-être en appliquant une transformation globale. C'est le genre de truc qui émoustille un ancien programmeur comme moi. Bien cordialement,
  13. Correction d'objectifs

    Bonsoir, Je n'ai aucune réponse, mais je trouve la question intéressante. Merci de l'avoir posée. Bien cordialement,
  14. Attendez... Il nous fait un peu sa crise pour qu'on le plaigne, mais combien vous pariez que d'ici quelques temps, il va se pointer en disant: "Hé les gars ! C'est ma première photo en LRGB que j'ai faite avec ma ch'tite Atik ! Qu'est-ce que vous en pensez ?" Cela dit, je n'ai pas non plus de grandes ambitions astrophotographiques, mais je trouve que c'est un complément assez sympa à l'observation. Dans mon petit TN200, je ne vois que du gris, et je me sens assez frustré. Alors une petite photo sans se casser la tête, ça permet de se faire une idée, de voir des détails qui vous avaient échappé. On passe cinq dix minutes à glander en admirant le ciel et en appuyant de temps à autres sur le déclencheur. Et puis, de retour à la maison, on met ça sur l'ordi (qu'on n'a pas eu besoin de transbahuter avec son alim), et après avoir appuyé sur quelques boutons on découvre ça: et on se dit que c'est quand même beau la technique moderne. C'est loin d'être une image de concours (on peut même dire que c'est une bouse), mais ça amplifie l'observation et ça fait des souvenirs. Et tout ça pour moins de 1 500 euros de matériel (APN compris). Quand on a connu l'argentique...
  15. Mon éclipse à moi (Nantes)

    Bravo ! très beau travail ! Pour info, c'est quoi ce pare-buée à deux balles?
  16. Monture Neq 5 pearl vs heq5 SW

    Je dispose personnellement d'une neq5 perl et à mon avis, la bonne question, c'est de savoir ce que tu comptes mettre dessus et pour faire quoi. En visuel, tu peux même dépasser un peu la charge limite: la monture ne va pas casser pour autant, mais ses mouvements seront moins aisés. En photo, il vaut mieux rester en dessous pour que les mouvements soient aussi réguliers que possible. Si j'étais à ta place, et que je voulais prendre une monture qui me fera un bon usage, je ne prendrais certainement pas une heq5 pro. Elle est à peine plus costaud que la neq5, et pas tellement moins chère qu'une eq6 qui est certainement bien meilleure à tous points de vue. J'attendrais d'avoir le budget pour éventuellement. Just my two cents....
  17. Cosmologie : et un modèle de plus

    Moi j'aime bien cette théorie, parce qu'au fond elle simplifie un certain nombre de choses (façon de parler). Je suis bien incapable d'en vérifier la correction mathématique ni même de la comprendre vraiment, mais je trouve assez satisfaisant qu'elle propose une explication sur l'origine de la matière noire dont j'ai toujours pensé qu'elle avait un petit air de cheveu sur la soupe, un peu comme l'éther au 19ème, sans autre justification que de faire coller la théorie existante aux observations.
  18. Cosmologie : et un modèle de plus

    Si ça se vérifie, ça mettrait plutôt mal à l'aise ceux qui travaillent sur ce qui se serait passé avant le big bang (si tant est que cela aie un sens). Là, la question ne se pose plus... (Au fait, pardonnez mon ignorance, mais c'est qui JPP ? Un ami à vous ?)
  19. Cosmologie : et un modèle de plus

    Dans mon club d'astro, y en a dess qui draguent les gonzesses avec ça, et ça a l'air de marcher, même s'il est clair qu'ils n'y entravent que pouic. D'ailleurs, ça me donne une idée... La prochaine fois qu'ils démarrent là-dessus, je leur demande de m'expliquer ce que c'est qu'une "spatially flat radiation-dominated FRW metric (plus tiny Gaussian, adiabatic, purely growing-mode scalar perturbations described by a nearly scale-invariant power spectrum, and, so far, no primordial vector or tensor perturbations) ". Ça risque d'être fascinant !
  20. Il y a une astuce pour utiliser quand même un laser mal aligné: l'insérer dans une lentille de Barlow (je n'ai pas inventé ça tout seul). Cela crée un faisceau divergent qui va se réfléchir sur une plus grande portion du primaire au lieu d'un spot qui ira taper un peu n'importe où. Ce que l'on observe alors , c'est l'image du repère de centrage du miroir primaire. Sur mon télescope, c'est un anneau circulaire qui crée donc un anneau sombre sur la mire du collimateur. Cet anneau reste assez stable, même quand on agite le laser où qu'on le fait tourner dans le PO. C'est par ailleurs bien plus facile à centrer qu'un point rouge qui disparaît dans le trou central. Je n'ai pas une grande expérience du truc, mais ça donne les mêmes résultats qu'un réglage au Cheshire. Sans garantie, mais si ça peut servir...
  21. Bonjour, Après avoir lu pas mal de choses sur le sujet, je pense que tous les "pros" sont unanimes: une mauvaise collimation dégrade fortement les performances de l'instrument quel qu'il soit. Il y a sur le forum des photos stupéfiantes de la lune qui ont été prises avec un instrument très modeste minutieusement collimaté, et qui surclassent largement bien d'autres prises avec des télescopes plus puissants. Cela dit, la collimation des Newtons n'est pas une opération facile parce qu'il y a deux miroirs qu'on ne peut pas régler indépendamment. Il y a aussi des pièges à éviter comme l'emploi des collimateurs laser d'entrée de gamme dont le faisceau n'est pas rigoureusement dans l'axe du porte oculaire. Donc à mon avis, c'est une opération délicate qu'il ne faut pas négliger même quand on débute, car on a tout intérêt à s'y entraîner avec persévérance.
  22. parametre raw fit sur DSS..???

    Bonjour, Quoi mettre là-dedans ? La première possibilité est que le soft lui-même y met les valeurs qui vont bien pour chaque APN. Pour en avoir le cœur net, il suffit d'en sélectionner un ou plusieurs autres et regarder si les valeurs changent. Si elles restent à un 1 quelque soit l'APN, il faut probablement apporter une correction, mais... Le truc, c'est qu'on n'a pas besoin de le faire à ce moment là. On peut faire la balance des couleurs plus tard une fois les images empilées, soit avec DDS s'il le permet, soit avec Photoshop ou GIMP (et probablement n'importe quel soft de retouche photo un peu évolué). C'est en tous cas ce que recommande le concepteur de SIRIL où, naturellement, le même problème se pose. Hope this help
  23. Pléiades

    Bonjour ! J'ai admiré la photo du jour et je l'ai comparée à celle-ci (nettement moins spectaculaire) que j'ai réalisé ces jours-ci: Je sais bien que je ne peux pas rivaliser avec mon petit matos avec un cliché pris en LRVB sur un 400mm, et ma question n'est pas là. Sur ma photo, au moins deux étoiles sont entourées d'un halo noir qui n'apparaît pas du tout sur la photo du jour, où il semble que la luminosité des nuages est bien plus homogène. Je me demande pourquoi. Bien cordialement à tous, Pyro
  24. Bonjour, Comme ces anneaux concentriques m'intriguent fortement, j'ai fait un petit bricolo en passant le flat en niveaux de gris avant de l'appliquer (je trouve un peu zarbi qu'il y aie des différences de couleur dans un flat). Voici ce que ça donne, surtraité pour traquer les anneaux éventuels. (Excusez-moi si ça vous paraît complètement idiot). Bien cordialement,
  25. Bonjour, Sans avoir la prétention de chipoter sur cet impressionnant compte-rendu, je tique un peu sur cette affirmation: Les photons créés dans les profondeurs de l'étoile n'ont effectivement qu'une probabilité quasi-nulle d'atteindre directement la photosphère et encore moins de sortir dans l'espace, car ils interagissent très vite avec la matière du cœur. En toute rigueur, il ne s'agit donc pas de ces photons qui finiraient par sortir après un long trajet compliqué: si c'était le cas, les étoiles émettraient des quantités de gammas produits par la fusion, plutôt qu'un rayonnement thermique. Bien cordialement,