Pyrophorus

Member
  • Content count

    305
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Pyrophorus

  1. OK... Si je comprends bien, je peux proposer ma 125 à la vente avec une étiquette "Je suis encore petite, mais quand je serais grande, je serai une TEC 250" et voir si je peux en tirer la moitié du prix de la grosse.
  2. NGC 891 au 360

    Bonjour, Je me suis permis une petite tentative. Si t'aimes pas, je la vire. Bine cordialement,
  3. C'est sûr, mais j'ai du mal à comprendre comment on peut mettre dix mille plaques ou plus dans un engin qui va faire à peine mieux en visu ou photo que mon modeste TN200. A chacun son astro, bien sûr, mais si quelqu'un peut m'expliquer...
  4. Premiers essais M31,M42,M45

    Tu peux aussi sauver les meubles en exécutant un retrait de gradient. Avec Siril, ça donne ça: Cela modifie un peu la balance des couleurs, mais on peut récupérer ça ensuite.
  5. Oui, mais pour voir vraiment des choses en CP, il n'y a pas à tortiller, il faut du diamètre, et les lunettes ne peuvent pas rivaliser. Ça coûte combien une APO de 250mm ?
  6. Mais ce n'est pas de la philosophie, c'est simplement de ne pas oublier que nos perceptions immédiates ne sont pas le réel. (et que d'ailleurs, elles sont propres à chacun). Regarder à travers un télescope, ce n'est déjà plus "réel" dans ce sens là, et c'est bien avec des arguments de ce genre que d'aucuns affirment avec aplomb que la terre est plate. Et dire qu'on n'est pas sensibles aux mêmes choses, pas motivé par les mêmes recherches, n'est pas affirmer que nos points de vue sont inconciliables. C'est confondre émotionnel et rationnel.
  7. Là, je me permets de sourire: qu'est-ce que le réel ? C'est la perception que nous en avons, véhiculée par nos sens et traitée par notre cerveau. Cela n'existe pas en soi ou plutôt, le réel en lui-même nous est inaccessible. Et je rejoins tout à fait STF8LZOS6 qui parle d'émotivité: pour ma part , un support photo n'est ni plus ni moins réel que la vision directe dans un télescope.
  8. Quand on fait des photos, le spectacle est (plus ou moins) différé, c'est tout. Les capteurs, plus sensibles que notre œil, sont en mesure de nous révéler les couleurs et les détails, et il n'est pas nécessaire de poser une nuit entière pour ça. Une pose unique de 30 secondes est déjà largement supérieure à ce qu'on peut voir à l'oculaire. Ensuite, c'est une recherche pour laquelle on est motivé ou pas: celle des chasseurs d'images.
  9. Premiers essais M31,M42,M45

    Non. Le réglage ISO sur les APN n'est pas un réglage de sensibilité du capteur (qui reste toujours la même). Cela règle le gain, ou l'amplification appliquée au signal récupéré par le capteur pour créer le fichier image. Cette amplification permet de rendre plus visible des signaux faibles, mais plus elle est importante, plus elle ajoute du bruit dans l'image. Si Sauveur te conseille de travailler à 800 ISO, c'est pour limiter ce bruit au maximum. Les images brutes seront éventuellement très sombres, mais ce n'est pas grave, car n'importe quel logiciel sera capable d'en tirer le maximum (par exemple la fonction niveaux automatiques dans Photoshop ou autre). Sinon, je ne sais pas le pourquoi de ces taches roses, mais tu pourrais appliquer un retrait de gradient à tes images. Cela ne remplace pas vraiment les flats, mais cela permet de corriger en grande partie le vignettage et les défauts similaires. HTH
  10. +1... Perso, je shoote à ISO max et trente secondes quand je ne vois rien à l'oculaire. Même si l'APN n'est pas défiltré comme pour nous deux, c'est souvent suffisant pour cadrer.
  11. Oui, mais c'est moins bô:
  12. Ah oui ! Ça valait vraiment le coup d'aller à la pêche aux couleurs ! C'est à lui que tu dis ça ?
  13. Lune, digiscopie, 25 octobre

    Entre les camions, les nuages et les lampadaires, on peut dire que c'est de l'astro héroïque !
  14. NGC 7635, T250 f/4.

    C'est une très belle image ! Quelqu'un sait-il pourquoi les aigrettes des étoiles sont zébrées (annelées...)
  15. T'en fais pas, on est tous plus ou moins à mettre dans le même sac. Les gens qui ne sont pas contaminés par le virus te diront tous qu'il faut avoir un pet au casque pour s'installer sur une chaise longue avec de grosses jumelles et regarder en l'air sans même une bouteille à portée de main. Si encore c'était pour compter les avions, les satellites ou lorgner des filles à poil, on comprendrait. Et je ne parle pas de ceux qui vont camper au milieu de nulle part, passent leurs journées à dormir et leurs nuits à se geler les noix.
  16. J'ajoute mon petit grain de sel... La lecture de ce fil montre que son titre est bien choisi: à chacun son astro. Il est clair qu'en effet les pratiques sont assez diverses, mais on y reconnaît partout la même curiosité fondamentale qui pousse sans cesse à de nouvelles découvertes, à aller plus loin. Mais les pistes nombreuses, aussi nombreuses peut-être que le nombre d'astrams ! Un plus gros tube est seulement une de ces pistes. Pour ma part, comme ma motivation principale est de découvrir les merveilles cachées du ciel, je fais de la photo. Parce que cela me permet de décupler les capacités de mon matériel. Dans mon modeste TN200, j'ai du mal à deviner les bras de M101 par exemple, et il y a deux jours, j'ai seulement soupçonné ou reniflé la présence de Pacman dans mon oculaire: ce n'était même pas une tache grise. La photo me permet de l'admirer là où seul un tube de 500 ou même bien plus serait nécessaire pour m'offrir le même spectacle à l'oculaire. L'astrophoto est certes plus complexe que la visu, mais, pour ma part en tous cas, mettre en œuvre un gros tromblon le serait tout autant. Alors ouais, un beau RC de 4 ou 500 c'est tentant, mais je vais attendre d'avoir exploré les objets à ma portée, qui sont bien plus nombreux en photo qu'en visu à matériel équivalent. J'en ai pour des années ! Bon ciel à tous !
  17. Pacman

    Il suffit de demander: Je peux même rajouter quelques pastilles devant sa bouche pour renforcer l'impression.
  18. Pacman

    Bonjour à tous ! J'ai enfin réussi à photographier Pacman la nuit dernière. Ce n'est pas tant qu'il soit difficile à trouver, mais entre la météo pourrie et mes essais de guidage, j'ai tout merdé depuis un mois. TN200/F5 sur EQ5; Nikon D5300 au foyer, correcteur de champ Baader. La nouveauté c'est le guidage avec un Synguider sur une lunette Orion 80x350. Ce qui m'a permis de faire des poses d'une minute trente au lieu de trente secondes. C'est incontestablement un progrès du point de vue du signal car je n'ai pas eu besoin d'extraire les couleurs au pied de biche. Mais il va falloir que j'apprenne à dompter les caprices de la petite bête qui par moment vasouille grave. J'ai dû mettre à la poubelle la moitié des 90 brutes, donc évidemment du côté du bruit, c'est pas génial (le reste non plus d'ailleurs, mais c'est pour participer). Mon correcteur est peut-être aussi un poil trop près de l'APN, vous me direz votre avis. Bon ciel à tous !
  19. NGC6888 couleur par photométrie SIRIL

    AMHA, il l'est aussi sur les étoiles, et c'est bien là le problème. Du coup cela modifie la forme de leur spectre lumineux et il devient impossible de l'aligner correctement sur le spectre calculé à partir des données photométriques. Bonne journée.
  20. Eyebrow nebula

    Hallucinant !!! Mais qu'est-ce que tu as cherché à faire ? Les étoiles ont carrées et il y a une trame très présente un peu partout.
  21. NGC6888 couleur par photométrie SIRIL

    On le lui dit en déclarant le nom d'un objet (étoile ou autre) qui doit se trouver dans l'image. On doit aussi préciser la focale et la taille des pixels du capteur. C'est ce que fait astrometry.net. Pas instantané sans doute, mais ça marche bien.
  22. Pacman

    Merci... Moi aussi, j'aime bien quand les étoiles brillent comme des pierres précieuses sur le fond de ciel.
  23. NGC6888 couleur par photométrie SIRIL

    Je ne ne pense pas que Siril utilise des images, mais plutôt des caractéristiques colorimétriques tirées d'un catalogue d'étoiles. Je me demande d'ailleurs si leur calcul peut vraiment fonctionner sur une image comme la tienne où le Halpha a été boosté donc où une partie du spectre a été amplifiée. Ce qui expliquerait la remarque de Marc2b: Siril sur corrigerait l'excès de rouge sombre ce qui mènerait à cette dominante cyan/verte dans les étoiles. Je ne sais pas si j'ai été clair.. J'utilise aussi la correction photométrique de Siril (comme dans le post Pacman), et je n'ai jamais ce genre de résultat. Je prends également soin de recadrer l'image pour éliminer les marges sombres résultant de l'empilement et je fais un retrait de gradient avant la correction de couleurs.
  24. NGC7380 Un Sorcier . . . très fâché !

    Très beau sorcier, ou sorcière, je ne sais pas....